AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782809843798
450 pages
L'Archipel (14/04/2022)
4.1/5   86 notes
Résumé :
Entre querelles, secrets de famille, émotions et fous rires, ce périple aussi tendre que déjanté est à l'image des relations humaines : truffé de paradoxes et de rebondissements !
Quand un couple à la dérive met les voiles vers une belle-famille totalement à l'ouest...

La routine et les épreuves de la vie ont érodé le couple de Manu et Gwen, mariés depuis 16 ans et parents de deux ados. Lui brûle toujours d'amour pour elle, mais elle a perdu tout désir pour lui. Déterminé à la reconquérir, il décide de changer de cap, entraînant femme et enfants en Bretagne, à la rencontre d'une belle-famille dont il ne connaît rien.
Mais si Gwen avait coupé les ponts avec son clan, ce n'était pas sans raison...
Manu découvrira vite que les Kermarrec ne sont pas de tout repos. Difficile pour lui de trouver sa place entre le chef de famille tyrannique, la Tatallumée, l'oncle cavaleur, les mamies séniles, le tonton naturiste et tous les autres membres, joyeux ou déprimés, de cette tribu. Et, lorsque débarque l'ex-petit ami de Gwenola, l'histoire se transforme en véritable rodéo !
Comment Manu peut-il sauver mariage du naufrage ?
Que lire après À la reconquête de l'OuestVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (65) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 86 notes
5
27 avis
4
26 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis
L'Ouest dont il est question dans le titre, c'est celui du far, mais non pas le Far West des cow-boys, l'Ouest où on aime le manger ce far, mais aussi des crêpes, savourer les huitres (le premier qui dit beurk, je le renie) avec un bon verre de vin blanc.
On arrive pour quelques jours de vacances dans la famille Kermarrec, avec Gwenn, son mari et leurs deux garçons. et ces vacances ne s'annoncent pas de tout repos.
Dans la famille Kermarrec, je voudrais
La grand-mère : vieille dame charmante qui serait en train de perdre la tête ...
Le grand_père : il est décédé, paix à son âme. Un autre grand-père est présent, attentionné, fou amoureux de sa femme: c'est le père de la mère.
La mère Soizic : apparemment femme soumise à son mari, elle va se révéler pendant ces quelques jours
Le père Alain : archétype du patriarche, il décide de tout pour tout le monde et ceux qui ne sont pas d'accord, ils s'en vont.
La fille Gwen : elle était justement partie, car elle étouffait dans le chemin proposé, je devrais dire imposé par son père. C'est la première fois qu'elle remet les pieds en Bretagne depuis son départ vingt ans plus tôt
Le fils : ce sera Ronan, digne successeur de son père bien qu'il trahisse quelque faiblesse de papa poule envers sa dernière fille (nul n'est parfait) . L'autre fils est parti aussi depuis un certain nombre d'années : son homosexualité ne cadrait pas avec la vision du monde de son père. Lui aussi va revenir au cours de cet été.
Autour d'eux gravitent d'autres personnages, frère et soeur d'Alain, pièces rapportées (que je trouve cette expression peu flatteuse), enfants, ex petit-ami, ...
Caractères affirmés, secrets de famille, crises de couples, jalousie, tout cela concocte un cocktail détonant et les journées vont être animées, c'est le moins qu'on puisse en dire.
Ce livre était parfait pour une lecture de week-end de Pâques, entrecoupée de balades, d'apéro, de repas arrosés et de ... chocolat bien sûr (n'est-ce pas Doriane). Un livre que l'on peut poser à volonté, reprendre pour quelques pages, sans crainte de perdre le fil (après avoir tout de même dressé la liste des personnages).
Les aventures de tout ce petit monde sont amusantes, malgré les situations et personnages un peu stéréotypés, et l'analyse psychologique pas très poussée. Les personnages principaux ne sont pas les plus sympathiques, à mon gout et j'ai préféré largement la tante fantasque et son amoureux amateur d'herbe (pas celle qu'on met sur les grillades), ou la grand-mère qui trompe bien son monde.
Une lecture détente pour laquelle je remercie les éditions de l'archipel #ÀLARECONQUÊTEDELOUEST #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          5414
Gros coup de coeur pour ce livre, un vrai feel good qui apporte plein de peps et d'énergie. Il est édité dans l'excellente collection de L'Archipel, Instants suspendus et n'aurait pas pu trouver meilleur endroit car il s'agit bien de ces moments où tout peut basculer dans un sens comme dans l'autre. Il y a vraiment du suspense et la fin aurait pu être très différente. Parfois ce type de roman est cousu de fil blanc et on devine tout de suite la conclusion, pas ici, même si c'est celle que l'on espère.

Manu et Gwen sont ensemble depuis une vingtaine d'années, mariés depuis seize et parents de deux adolescents de douze et quinze ans. Ils se sont rencontrés à la fac et sont devenus professeurs dans le même lycée à la fin de leurs études. Manu sent que Gwen s'éloigne de lui, il a perdu ses parents deux ans auparavant et a de la peine à sortir de sa tristesse, mais sentant le danger pour son couple, il veut tout faire pour la reconquérir. Son ami Nico, qui a toujours trompé sa femme allégrement lui conseille de la surprendre et de l'emmener en vacances dans un endroit inattendu. Gwen a quitté sa Bretagne natale pour étudier les Lettres des années auparavant car son père était un vrai tyran et n'a jamais revu sa famille depuis, Manu se donne pour mission de les réconcilier. Il n'annonce pas son projet et ils partent en direction de la Bretagne, Gwen est en colère et encore plus lorsqu'ils arrivent dans une location insalubre et inhabitable. L'office du tourisme les renvoie vers un vieil homme grognon qui loue une maison en bon état. Les enfants sont enchantés, même si Gwen est décidée à repartir dès le lendemain quand ils se seront reposés. Mais Tom veut devenir biologiste marin et rêve de visiter un musée consacré à la mer, ce que Gwen accepte car ses enfants passent avant tout. Tôt le matin, les ados demandent à aller au marché, leur mère les accompagne à contrecoeur . Sa tante Nina, hippie égarée à notre époque, les rencontre, c'est elle qui la convaincra de venir partager un repas avec toute la famille réunie, pour leur présenter ses enfants. Les relations avec ses parents sont plus que tendues, mais heureusement, il y a Nina la tatallumée, son mari Niels, un suédois qui médite tout nu dans le jardin et fume des joints, et l'oncle Patrick, boute-en-train et très chaleureux qui les accueillent très bien. Les parents ont aussi rejeté leur fils cadet homosexuel, mais Manu et ses alliés sont décidés à faire régner la paix dans la famille. Par contre, reconquérir Gwen s'annonce plus compliqué surtout que Loïc son ex fiancé tente aussi le même challenge.

Il y a de nombreux rebondissements, on ne s'ennuie pas une minute dans cette famille partagée entre un père très très rigide, une mamie qui semble perdre la mémoire, une autre complètement mutique et dépressive et un grand-père qui cache un lourd secret. Heureusement que Niels, Nina et Patrick sont la joie de vivre incarnée. Les personnages sont tous touchants à leur manière, même Alain le père qui est surtout un faux dur, mais chut, personne ne doit le savoir. Finalement Gwen est le personnage le moins sympathique, elle ne sait pas si elle aime encore Manu ou s'ils ne sont que des amis, elle ne voit pas les efforts de son Jules pour elle. Heureusement Patrick saura lui donner les bonnes clés.

C'est un livre qui fait du bien, plein de tendresse et d'humour, d'optimisme et de résilience. On ne sait vraiment pas quel sera le choix de Gwen avant la fin. La crise de la quarantaine est très bien décrite, tout comme les relations familiales dysfonctionnelles, même si les Kermarrec cumulent sans doute la totalité des possibles en la matière. Mamina, pas si gâteuse que ça, Niels, Nina et Patrick sont particulièrement attachants, ainsi que Manu avec son amour total pour Gwen, jusqu'à accepter de la perdre si elle préfère vraiment Loïc. Les thématiques comme les secrets de famille, pas toujours si secrets, sont vraiment bien traitées.

Ce roman est un excellent feel good, à la fois gai, mais en même temps avec une vraie profondeur. La crise entre Manu et sa femme est bien réelle, tout comme celle qui traverse le couple de leurs amis. Cette crise de vie est vraiment bien analysée, plausible et les différentes solutions très bien étayées, ça sent vraiment le vécu. J'ai aussi beaucoup aimé qu'il y ait un vrai suspense, on n'est pas dans une de ces histoires cousues de fil blanc. Je recommande chaleureusement ce beau roman. Les titres des chapitres sont des parodies de western, ce qui est très amusant. Un grand merci à Mylène de L'Archipel pour cette belle découverte.

#ÀLARECONQUÊTEDELOUEST #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
Commenter  J’apprécie          300
Gwen et Manu sont mariés depuis seize ans et sont les heureux parents de deux grands ados. Tout semble parfait mais leur couple bat de l'aile depuis quelques mois. Manu adore toujours sa femme, mais cette dernière s'éloigne de plus en plus de lui. Il décide alors de faire une surprise à Gwen en l'emmenant en vacances, avec leurs enfants, en Bretagne, non loin de la famille Kermarrec, celle qu'elle a fui vingt ans plus tôt ... Bonne ou mauvaise idée ?

"Fut un temps où, une fois les kids endormis, Lucky Manu et Calamity Gwen filaient au lit pour des chevauchées fantastiques. Aujourd'hui, '' L'amour est dans le pré '' représente notre unique divertissement érotique. C'est dire à quel point la définition du mot érotisme régresse au bout de seize ans de mariage ! "

"Mais ne serait-ce pas notre excès de prudence qui a fini par renverser notre amour ? "

On plonge avec amusement au sein de cette famille bien à l'ouest. On ne s'ennuie pas un seul instant.

"Nina bave comme une limace devant une feuille de chou en suivant du regard son homme aussi à poil qu'imberbe. Quel paradoxe entre Le Breton qui gèle l'ambiance et le Suédois qui l'incendie ! Encore une aberration due au réchauffement climatique, certainement."

La plume de l'auteure est tendre, légère et pétillante. Un peu caricaturale parfois, mais c'est un détail.

Une sympathique histoire, parfaite pour se relaxer, avec des personnages haut en couleurs ! Mention spéciale pour la Tatallumée, Nils et Mamina.
A découvrir.

#ÀLARECONQUÊTEDELOUEST #NetGalleyFrance !
Commenter  J’apprécie          280
Un roman feel-good agréable à lire qui nous emmène en vadrouille en Bretagne au sein de la famille Kermarrec, celle de Gwen qui a coupé les ponts depuis longtemps ! Mariée depuis 16 ans à Manu qui par crainte de la perdre et désirant découvrir sa belle-famille, sans parler de présenter leurs fils, lui organise des vacances surprises... en Bretagne.

Vacances qui commencent sous de mauvais auspices, la location de vacances est une ruine insalubre. Ils vont être hébergés dans un gîte par un vieil homme acariâtre qui va conspirer pour qu'ils finissent par loger chez les parents de Gwen.

Famille haute en couleurs, le patriarche est rigide et tyrannique, la grand-mère fait semblant de perdre la mémoire, la tante est une adepte des herbes, l'oncle joue les vieux beaux... Les enfants sont les plus rapidement à l'aise et heureux de se découvrir une famille !

Le séjour est épique et c'est sympathique car on retrouve tous une personne de sa famille dans celle-ci qui cumule tous les caractères, ce qui rend le roman plutôt amusant ! Manu est un homme gentil que Gwen aimerait plus autoritaire sans l'empêcher de prendre ses propres décisions ! Bref, elle n'est pas franchement agréable, le genre qui veut être indépendante, regrette que son homme ne prenne pas plus de décision, tout en l'empêchant de le faire ! Mais l'idée était bonne d'en faire le contrepoint de ce bazar humain !

J'ai passé un bon moment jusqu'au dénouement qui est tel qu'on peut le vouloir mais ça aurait pu ne pas l'être. L'écriture est enlevée et humoristique et j'ai adoré les personnages déjantés de la Tatallumée et son chéri nudiste !

#alareconquetedelouest #NetGalleyFrance #instantssuspendus
Commenter  J’apprécie          260
Le couple de Gwen et Manu est dans l'impasse. Sur les bons conseils de son meilleur ami Nico, Manu décide de faire un truc inattendu pour surprendre sa femme. Il programme des vacances en Bretagne pour rencontrer sa belle famille, que sa femme a fuit il y a plus de 20 ans.

Ce roman a été une vraie petite bulle de bien être, je pense donc pouvoir qualifier ce roman de feel good. Nous avons à faire à un couple qui vit ce que beaucoup de couples traversent. La routine et la famille ont pris la place à la folie et aux moments plus épicés d'un couple. Mais quelle idée a eu Nico de vouloir se lancer dans une telle aventure, rencontrer le clan Kermadec sans prévenir personne ou presque.
On s'attend à des moments épiques et je n'ai pas été déçue, un florilèges de personnes haut en couleurs, bref une famille.
Je me suis laissée emporter par la maladresse de Nico, par la détermination mais aussi la fragilité de Gwen. Cette sensation de ne plus savoir ce que l'on veut ou qui l'on est, une sensation de déjà vue due à mon passé. Forcément, ça m'a parlé.

Ce roman est publié dans la collection Instants suspendus des éditions l'Archipel. C'est tout à fait ça, un instant de vie dans une famille, où tout peut basculer dans un sens comme dans l'autre. Tout ça écrit de manière délicate, parfois humoristique. J'ai beaucoup apprécié les références musicales, qui ne parleront pas à tout le monde, et notamment au plus jeune (c'est la quadra qui parle), mais qui ponctue cette lecture de façon très appropriée.

Merci une fois de plus aux Editions l'Archipel, et à Mylène tout particulièrement, ainsi qu'à NetGalley France pour cette belle lecture.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Nina bave comme une limace devant une feuille de chou en suivant du regard son homme aussi à poil qu'imberbe. Quel paradoxe entre le Breton qui gèle l'ambiance et le Suédois qui l'incendie ! Encore une aberration due au réchauffement climatique, certainement.
Commenter  J’apprécie          130
Porté par l'immensité sauvage de la lande, je ferme les paupières pour suivre tout naturellement le conseil de Patrick et regarder à l'intérieur de moi. J'y vois beaucoup d'ombres à balayer, et d'angoisses que je décide de déposer ici comme une offrande à cette terre nourrie de deuils et de chagrins, de foudres et de tempêtes. Le vent s'en délecte aussitôt, tout autant que les embruns et la roche. Même les mouettes s'envolent en emportant des miettes de mon fardeau. Et mon âme crie avec elles pour chasser de mon coeur jusqu'à la plus infime particule de tristesse.
Commenter  J’apprécie          30
Toutes les femmes qui ont enfanté possèdent un ou plusieurs petits coeurs supplémentaires qui palpitent autour du leur. Et quand leur propre coeur est en dormance, c'est à ses satellites qu'il faut s'adresser pour le réveiller. Aucune maman ne reste de marbre à l'évocation de cet instant magique où elle a donné la vie et senti contre sa joue le souffle chaud de ce bout d'elle fragile.
Commenter  J’apprécie          30
Avant, l'électroménager c'était du solide. Quand un appareil tombait en panne, on pouvait le réparer.
Maintenant, dès qu'une machine cesse de fonctionner, on ne cherche plus à résoudre le problème, on la remplace. Du gaspillage, approuve Fiona. Ce monde est l'extrême inverse de celui que nous avons connu. Aujourd'hui, on gaspille la nourriture, le matériel, l'argent, le temps, l'amour! A mon époque, on tempori sait, on à perpétuait, on prolongeait, parfois sous le joug de la famille malheureusement.
Commenter  J’apprécie          20
J'ai pas mal bourlingué, observe-t-il en fixant la tombe de Denez, et nulle part ailleurs je n'ai autant perçu l'influence des morts qu'ici, en Bretagne. Ça ne s'explique pas, ça se ressent, tout simplement. Ça nous enserre, intensément. Et c'est parfois tellement constrictif que l'on finit par fuir. Mais quand notre âme vacille, que l'on se sent faibles et perdus, nous revenons sur notre terre natale pour y puiser la force de nos défunts. Les morts sont le terreau des vivants.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Audrey Françaix (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Françaix

L'humour dans l'imaginaire (extrait)
Histoires d'en rire : l'humour dans l'imaginaire, avec Antoine BUÉNO, Audrey FRANCAIX, John LANG, Thierry VIVIEN, Modérateur : Jean-Claude DUNYACH
autres livres classés : bretagneVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (197) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5318 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}