AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782849670057
141 pages
Éditeur : Coda (15/07/2004)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Anatole France fut académicien, prix Nobel et enterré lors de funérailles nationales ; il fut donc académique, bien pensant et institutionnel : voilà pour le préjugé qui sévit parfois.
Or le lire, c'est découvrir un écrivain anticonformiste, acéré et ironique, amoureux de l'intelligence et de l'érudition. Aphorismes, dialogues, textes courts, lettres réelles ou imaginaires, Le Jardin d'Epicure est un résumé composite, conçu par Anatole France lui-même, de sa ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gwen21
  29 avril 2016
Avec "Le Jardin d'Épicure" - titre qui renvoie à l'école philosophique fondée à Athènes par Épicure, dans un simple jardin - Anatole France, récipiendaire du Prix Nobel de littérature en 1921, joue au philosophe, un peu comme je jouais à la marchande quand j'étais petite fille. Pour ce faire, revêtant non pas un tablier mais la panoplie complète du parfait philosophe, il s'évertue à éclairer de ses avis les grands thèmes communément abordés par la Philosophie universelle : spiritualité, éthique, esthétique, politique, enseignement, savoir, histoire, place et rôle de la femme dans la société, ce dernier point se révélant parfaitement édifiant et indigeste de nos jours.
Tout ceci, Anatole France le développe dans un esprit épicurien. Ici j'ouvre la parenthèse et j'en profite pour pointer du doigt la petite confusion habituelle sur le sens de l'épicurisme ; contrairement à ce que l'on croit, il ne s'agit pas de la quête du bonheur par la jouissance immédiate de tout profit et de tout bien mais de la recherche des moyens d'atteindre la paix de l'âme (l'ataraxie). Je ferme la parenthèse, c'était la minute intello.
Revenons à notre pote Anatole. le présent essai se compose de deux parties. Dans un premier temps, c'est une sorte de recueil, florilège de pensées et de réflexions philosophiques, d'anecdotes réelles ou fictives, de maximes et autres considérations personnelles aux allures de dogmes ou de théories plus ou moins scientifiques ou théologiques selon le thème abordé. Côté lecteur, même si le style est accessible, il s'agit quand même de s'accrocher à ses bretelles car l'ensemble donne un sentiment de grand éparpillement.
A noter au passage, un grandiose morceau de misogynie qu'on pourrait résumer non pas par l'éculé "Sois belle et tais-toi" mais plutôt par l'innovant "T'es conne et tant mieux pour tous".
La seconde partie du "Jardin d'Épicure" change radicalement de forme et regroupe des conversations réunissant Descartes, Saint-Augustin, Platon, Bossuet, Ulysse, Aristote, et quelques autres, tous réunis pour un débat philosophique sans grande surprise sur la vie, l'âme et l'immortalité, etc., ou encore l'auteur et Cadmus le Phénicien, reconnu comme le père de l'alphabet et donc, par extension, comme celui de la littérature, et ayant droit à ce titre à tous les hommages.
En achevant ma lecture, j'ai été un peu hésitante sur le sens à lui donner. Quel était le but recherché par Anatole France en exposant ainsi des bribes d'opinions ? Je ne suis pas certaine de tenir la réponse, c'est sans doute pourquoi je reste sur une sensation d'inabouti, peu faite pour enrayer mon manque d'appétence chronique pour la philosophie.

Challenge PETITS PLAISIRS 2016
Challenge 19ème siècle 2016
Challenge MULTI-DEFIS 2016
Challenge ATOUT PRIX 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
anne-7
  21 juin 2014
Pour moi ce livre est un petit traité de philosophie, pas toujours facile à lire et à comprendre que j'ai lu dans le cadre du challenge des Nobels, mais que je ne compte pas trop relire. En effet je ne suis pas très philosophie.
L'auteur aborde différents thèmes comme : l'entrée au couvent des jeunes filles, la conversation avec un fantôme à propos de l'alphabet...
Ce fut une lecture courte mais que je déconseille si l'on est fatigué(e).
Challenge 15 Nobels : 13/15
Commenter  J’apprécie          40
Cronos
  11 mai 2016
A la fois philosophique et un brin onirique, une nouvelle lecture qui touche à des domaines divers et variés même si mes pensées préférées sont celle qui parlent de l'époque d'Anatole France.
Bien entendu, dès que ça touche à la science, l'écrit peut vite obsolète, ce qui, par chance, n'est pas trop le cas ici, surtout parce que l'auteur en parle de manière générale.
Il offre également une analyse que je trouve intéressante, sur l'évolution de son siècle, avec beaucoup de recul sur le passé et de l'espoir pour le futur. J'aime sa façon de penser, assez terre à terre mais un peu tête en l'air.
Je ne connais l'auteur que par cet écrit et je suis curieux de lire quelques autres de ses livres.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   25 avril 2016
Y a-t-il une histoire impartiale ? Et qu'est-ce que l'histoire ? La représentation écrite des événements passés. Mais qu'est-ce qu'un événement ? Est-ce un fait quelconque ? Non pas ! C'est un fait notable. Or, comment l'historien juge-t-il qu'un fait est notable ou non ? Il en juge arbitrairement, selon son goût et son caractère, à son idée, en artiste enfin. Car les faits ne se divisent pas, de leur propre nature, en faits historiques et en faits non historiques. Un fait est quelque chose d'infiniment complexe. L'historien présentera-t-il les faits dans leur complexité ? Cela est impossible. Il les représentera dénués de presque toutes les particularités qui les constituent, par conséquent tronqués, mutilés, différents de ce qu'ils furent. Quant aux rapports des faits entre eux, n'en parlons pas. Si un fait dit historique est amené, ce qui est possible, ce qui est probable, par un ou plusieurs faits non historiques, et par cela même inconnus, comment l'historien pourra-t-il marquer la relation de ces faits et leur enchaînement ? Et je suppose dans tout ce que je dis là que l'historien a sous les yeux des témoignages certains, tandis qu'en réalité on le trompe et qu'il n'accorde sa confiance à tel ou tel témoin que par des raisons de sentiment. L'histoire n'est pas une science, c'est un art. On n'y réussit que par l'imagination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Gwen21Gwen21   19 avril 2016
L'espèce humaine n'est pas susceptible d'un progrès indéfini. Il a fallu pour qu'elle se développât que la terre fût dans de certaines conditions physiques et chimiques qui ne sont point stables. Il fut un temps où notre planète ne convenait pas à l'homme : elle était trop chaude et trop humide. Il viendra un temps où elle ne lui conviendra plus : elle sera trop froide et trop sèche. Quand le soleil s'éteindra, ce qui ne peut manquer, les hommes auront disparu depuis longtemps. Les derniers seront aussi dénués et stupides qu'étaient les premiers. Ils auront oublié tous les arts et toutes les sciences, ils s'étendront misérablement dans des cavernes, au bord des glaciers qui rouleront alors leurs blocs transparents sur les ruines effacées des villes où maintenant on pense, on aime, on souffre, on espère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          164
Aurel82Aurel82   04 mai 2019
Un beau vers est comme un archet promené sur nos fibres sonores. Ce ne sont pas ses pensées, ce sont les nôtres que le poète fait chanter en nous. Quand il nous parle d'une femme qu'il aime, ce sont nos amours et nos douleurs qu'il éveille délicieusement en notre âme. Il est un évocateur. Quand nous le comprenons, nous sommes aussi poètes que lui. Nous avons en nous, tous tant que nous sommes, un exemplaire de chacun de nos poètes que personne ne connaît, et qui périra à jamais avec toutes ses variantes lorsque nous ne sentirons plus rien. Et croyez-vous que nous aimerions tant nos lyriques s'ils nous parlaient d'autre chose que de nous? Quel heureux malentendu! Les meilleurs d'entre eux sont des égoïstes. Ils ne pensent qu' eux. Ils n'ont mis qu'eux dans leurs vers et nous n'y trouvons que nous. Les poètes nous aident à aimer: ils ne servent qu'à cela, et c'est un assez bel emploi de leur vanité délicieuse. Aussi en est-il de leurs strophes comme des femmes; rien n'est plus vain que de les louer: la mieux aimée sera toujours la plus belle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gwen21Gwen21   20 avril 2016
Qu'est−ce qu'un livre ? Une suite de petits signes. Rien de plus. C'est au lecteur à tirer lui-même les formes, les couleurs et les sentiments auxquels ces signes correspondent. Il dépendra de lui que ce livre soit terne ou brillant, ardent ou glacé. Je dirai, si vous préférez, que chaque mot d'un livre est un doigt mystérieux, qui effleure une fibre de notre cerveau comme la corde d'une harpe et éveille ainsi une note dans notre âme sonore. En vain la main de l'artiste sera inspirée et savante. Le son qu'elle rendra dépend de la qualité de nos cordes intimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21Gwen21   18 avril 2016
"C'est dans les soucis quotidiens que la mère de famille perd sa fraîcheur et sa force et se consume jusqu'à la moelle de ses os. L'éternel retour de la question : "Que faut−il faire cuire aujourd'hui ?", l'incessante nécessité de balayer le plancher, de battre, de brosser les habits, d'épousseter, tout cela, c'est la goutte d'eau dont la chute constante finit par ronger lentement, mais sûrement, l'esprit aussi bien que le corps. C'est devant le fourneau de cuisine que, par une magie vulgaire, la petite créature blanche et rose, au rire de cristal, se change en une momie noire et douloureuse. Sur l'autel fumeux où mijote le pot−au−feu, sont sacrifiées jeunesse, liberté, beauté, joie."
Gerhard d'Amyntor
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Anatole France (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anatole France
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Les dieux ont soif de Anatole France et Pierre Citti aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/139711-article_recherche-les-dieux-ont-soif.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : épicurismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre