AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757834015
624 pages
Points (25/04/2013)
4.42/5   51 notes
Résumé :
Patrice Franceschi mène plusieurs vies de front...Corse né à Toulon en 1954, il commence ses premiers voyages à l'âge de trois mois dans les bagages de son père, un jeune officier parachutiste qui part pour l'Afrique. C'est le début d'une longue série d'aventures. Son père lui avait dit : " Aventurier ? Ce n'est pas un métier ! " A vingt ans, il fugue en Guyane.
Il ne revient que pour monter une expédition au Congo, où il manque mourir. Il descend le Nil à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
MELANYA
  07 août 2021
C'est toujours un gros coup de coeur quand je lis un livre de Patrice Franceschi. Cette fois c'est "Avant la dernière droite."
Grand aventurier - écrivain-voyageur, il nous offre toujours de beaux récits.
Cette fois, il nous raconte certaines de ses expéditions à travers le monde et on ne se lasse pas de le lire.
Il est allé au Congo, en Amazonie, en Mer de Chine, aux sources du Nil.... c'est incroyable.
J'aime quand on le nomme "baroudeur des temps modernes" et de plus, il ne mache pas ses mots. de ce côté, il me fait penser à Olivier de Kersauson qui lui aussi dit ce qu'il pense et qu'à cela ne tienne si ça ne plait pas.
Par contre, Patrice Franceschi lui, a connu la guerre, il a fait partie de missions humanitaires - son parcours est Géant pour ce Grand homme.
Je préfère arrêter ici, car on va deviner que j'ai un gros faible pour cet Aventurier.

Lien : https://www.babelio.com/monp..
Commenter  J’apprécie          250
SPOUNY
  03 septembre 2020
Un écrivain – voyageur – aventurier comme je les aime (c'est de famille) : Patrice Franceschi avec son livre « Avant la dernière ligne droite. » Il s'agit d'une autobiographie, un condensé de certaines de ses aventures à travers le monde, que ce soit par la navigation, la terre ou l'aviation.
Un autre grand voyageur comme lui, Sylvain Tesson a dit qu'il aura eu « une vie qui vaut à elle seule dix ou douze existences normales ».
Patrice Franceschi a sillonné le monde du Congo à l'Amazonie ; de la mer de Chine à l'Afghanistan ; des sources du Nil au Kurdistan….
D'origine Corse, il est né à Toulon et le public a commencé à le connaître environ en l'an 2 000. Mais il faudrait mettre un grand « A » à aventurier, car c'est un véritable casse-cou, un baroudeur des temps modernes et qui n'a peur de rien ni de personne. On le connaît aussi pour ses nombreuses missions humanitaires.
Venons-en au livre « Avant la dernière ligne droite » : « Maintenant que j'aborde ma « dernière ligne droite », il y a une chose au moins dont je suis certain : mener sa vie conformément à ses rêves est devenu un défi quotidien.  (…) Cette vie tumultueuse est à la source de ses romans comme de ses récits d'aventure, où il tente « d'épuiser le champ du possible . »»
Un moment très fort quand il décrit toutes ces années aux côtés de la résistance Afghane pour l'aider à combattre l'armée soviétique et ses hélicoptères.
Il a vécu un parcours « hors normes » et pourtant il reste discret, modeste, lorsqu'il est invité pour une interview. Il ne cherche pas à en « jeter plein les yeux », non, il reste tout simple et pourtant … Il a connu Bernard Kouchner (je le cite parmi tant d'autres) et on ne se trompe pas si on dit de lui qu'il a « mené sa barque comme il l'entendait. »
Une merveilleuse vie que Patrice Franceschi a réalisée en la transformant en roman !
A lire par qui aime ce genre de thème, un bon livre bien fourni qui m'a laissé rêveuse en me disant que j'aurais bien aimé être à se côtés. Mais ne le répétez pas….

Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Taraxacum
  01 février 2020
Très gros coup de coeur! Il n'y a qu'à voir le nombre hallucinants de citations que j'ai inscrites sur Babelio, au fur et à mesure que je dévorais ce récit autobiographique qui se lit comme un roman. Patrice Franceschi a toujours voulu une vie d'aventures, et s'en est donné les moyens. A 18 ans, le voilà qui fugue, à l'époque il fallait encore attendre 21 ans pour être majeur, et se retrouve à travailler dans une scierie au fin fond de la jungle guyannaise, avant de traverser la moitié du continent sud-américain à l'aventure. Et ce n'est que le début, il aura tout fait, partout, ou à peu près, des visites aux derniers Papous ne connaissant pas l'homme blanc au tour du monde en ULM, en passant par les entrées illégales dans un paquet de pays et la guerre en Afghanistan contre les Russes. J'ai appris l'existence d'un sacré paquet de peuples dont j'ignorais l'existence, admiré son acharnement et plains les diverses femmes de sa vie!
Je lirai d'autres livres de cet auteur, il gagne à être dévoré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PatrickValmer
  11 octobre 2017
J'ai lu la plupart des récits d'aventures de Mike HORN et je me disais : ce type est un taré. Je maintiens cette analyse succincte mais dorénavant, je sais qu'il y a un autre taré : Patrice Franceschi. Enfin, il n'est pas si fou qu'on pourrait le croire. Car s'il a comme point commun avec un tas d'aventuriers de l'extrême le fait de se lancer dans des périples qui dépasse l'entendement, il a aussi la particularité de fixer des objectifs humanitaires ou anthropologiques à chacune de ses missions. Forcément, l'ego, la performance et l'adrénaline font parties de ses quêtes, mais pas que. de l'Afghanistan au Congo, de la Papouasie à la Somalie, Patrice est prêt à prendre tous les risques mais à condition d'apporter sa pierre à l'édifice, sa contribution à l'humanité, son engagement, sa rage, ses muscles. Il défend des causes, ses causes, celles qu'il croit justes à un moment donnée de l'histoire.
Ses aventures débutent par une fugue au Brésil, une expédition dans la jungle congolaise et un tour du Portugal en stop pour se poursuivre au coeur des conflits les plus violents du 20ème siècle. Ce récit nous fait redécouvrir ses guerres des années 80 et 90 sous un angle diffèrent, celui de l'intérieur, du coeur et de la passion. Parti de rien, il écrit pour témoigner, puis pour survivre avant de finir par en vivre. Sa vie n'est faite que de retours et de départs, de défi et de soif de vivre. La biographie d'un aventurier moderne dans un monde où la liberté étouffe toujours plus. A lire pour se divertir, s'inspirer et passer à l'action.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Dune00
  14 août 2014
Très bon livre, il a été une prise de conscience des conflits qui faisaient l'actualité quand j'étais petite mais dont je ne comprenais pas très bien les tenants et les aboutissants. le problème est le ton neutre qu'emploient les médias pour relayer l'information, l'auteur y apporte une dimension humaine qui m'a sensibilisée et touchée. Quand on lit ce livre on se dit que c'est fou ce qu'arrivent à faire certains de leur vie alors que la phrase qui revient tout le temps dans notre société pour expliquer un manque de prise de décision ou d'action est "j'ai pas le temps". L'auteur boulimique d'aventures en tout genre nous montre que le temps est notre allié et qu'on peut réaliser beaucoup de choses si on le décide. Il nous décrit ses aventures et il en ressort un message à travers les différents chapitres avec une écriture parfois poétique. Une préférence pour le passage où il partage le quotidien d'une caravane de nomades du désert au côté de Suleyman. Les différents passages relatant le conflit opposant afghans et soviétiques sont quant à eux très intéressants. Cela m'a donné envie de lire d'autres ouvrages de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (2)
Lexpress   23 juillet 2012
Au déballage de l’auto-psychanalyse le capitaine Franceschi préfère les portraits de ses compagnons de route, des camarades tombés au combat.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Lexpress   02 mai 2012
Comme il le raconte dans une autobiographie écrite au fil de ses souvenirs, et peu soucieuse de chronologie, le baroudeur n'aura de cesse, depuis quarante ans, de se rendre dans les endroits les plus perdus, vers les taches blanches des cartes, à la rencontre de tribus oubliées du monde […].
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
TaraxacumTaraxacum   29 janvier 2020
Il est trop tard maintenant. J'ai beau prétendre que Gérard et moi sommes des Ouzbeks de Mazar-e-Charif alliés des Pachtouns de Maïdanshar, en route pour Peshawar, la "capitale" de la résistance au Pakistan où nous avons toutes sortes de choses à faire, les soldats ne nous croient pas un instant. Leur fouille au corps se fait méthodique; c'est tout juste s'ils ne nous attrapent pas par les pieds pour nous secouer de haut en bas comme dans un dessin animé de Tex Avery...Dans ces conditions évidemment, ils finissent par découvrir nos passeports cachés dans les revers de nos gilets afghans; cette fois, c'est fichu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
curiosumcuriosum   26 juin 2014
J'ai désormais l'âge de la dernière ligne droite. Cela me plait ; j'aime cette idée que l'heure a sonné d''accélérer le pas et de ne plus rien gaspiller du temps qui reste et qui va s'amenuiser. J'ai aimé cette vie de nomade où j'habitais mes seuls livres,mes seuls amis, mes seuls amours, la seule somme de mes actes: je vais la poursuivre, je n'en vois pas d'autre.
Commenter  J’apprécie          70
TaraxacumTaraxacum   01 février 2020
Les hommes qui habitent la Nouvelle-Guinée présentent autant de diversité que les terres qui les voient naître. On désigne ces hommes sous le terme générique de Papous, mais ils forment en réalité près de trois cent tribus différentes rien qu'en Irian Jaya, parlant quelques sept cent langues et dialectes...Certaines tribus rassemblent des milliers d'âmes, d'autres quelques dizaines à peine. Tous ces Papous ont la peau noire, mais les teintes de ce noir sont infinies. Les hommes des basses terres sont généralement grands et minces, ceux des hautes terres trapus et vigoureux; certaines populations des vallées centrales s'apparentent aux Pygmées d'Afrique par la taille.
La segmentation du pays par le relief et les difficultés du terrain fait que d'une vallée à l'autre on change de tribus ou de clans. En une journée de pirogue le long d'un fleuve, on peut rencontrer successivement quatre ou cinq peuples distincts, toujours rivaux et étrangers les uns aux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TaraxacumTaraxacum   27 janvier 2020
Sur le coup, je n'interprète pas cette situation comme un fait général et commun du rapport de force régissant depuis toujours les relations entre les peuples. Je ne sais rien encore de ces choses. Je ne pense avoir sous les yeux qu'une injustice locale et insupportable, contre laquelle je m'élèverais dans le livre que j'écrirais à l'issue de l'expédition - livre qui sera aussitôt interdit au Congo. Mais plus tard, je découvrirais avec consternation des situations similaires partout où j'irais. En Amazonie, en Nouvelle-Guinée, au Soudan, en Afghanistan, sur le Nil, absolument partout: les groupes les plus puissants dominent les plus faibles, mieux vaut ne pas être minoritaire quelque part, et les victimes d'un jour deviennent invariablement les exploiteurs du lendemain si l'occasion s'en présente; il faut bien constater ce fait plutôt que de se voiler la face.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chambrenoirechambrenoire   08 décembre 2021
Les nécessité de l'aventure conduisent parfois à franchir clandestinement des frontières. en ce qui me concerne, je ne le fais jamais par goût de la transgression ou du défi; seulement quand il n'y a pas d'autre choix, que cela vaut la peine, ou que les circonstances l'exigent.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Patrice Franceschi (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Franceschi
Patrice Franceschi vous présente son ouvrage "S'il n'en reste qu'une" aux éditions Grasset. Rentrée littéraire automne 2021.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2550135/patrice-franceschi-s-il-n-en-reste-qu-une
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1300 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre