AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757874438
Éditeur : Points (14/02/2019)

Note moyenne : 3.13/5 (sur 23 notes)
Résumé :
2028. Depuis son observatoire de la cordillère des Andes, un astrophysicien identifie une planète jusqu’alors inconnue. Sur la surface parfaitement lisse du corps céleste, on peut lire en lettres noires : « Qui êtes-vous ? ». L’humanité tout entière se mobilise pour y répondre…
2056. Le premier « homme augmenté » conçu par Google voit le jour. Il court le cent mètres en 4,5 secondes, soulève six cent kilos au développé-couché et son esprit calcule à la vites... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
gabb
  22 février 2019
STOP les amis, on arrête tout !!!
On se déconnecte des réseaux sociaux abrutissants, on essaye de sauvegarder ce qui nous reste de vie privée, on modère notre frénésie de surconsommation, et bien sûr on oublie les délires transhumanistes et les bidouilles génétiques, de toute urgence ! J'ai reçu quelques nouvelles du futur, et elles ne sont pas bonnes...
Dans le rôle du lanceur d'alerte, je vous présente Patrice Franceschi, aventurier, cinéaste, marin et pilote, et un peu écrivain aussi.
Alerte souvent loufoque, alerte en forme de fictions (plus ou moins réussies), mais alerte ROUGE quand même !
En ouvrant ce recueil de nouvelles, je m'attendais à quelque chose d'obscur et de glaçant, façon "Black Mirror" : je dois avouer que dans l'ensemble ces 14 textes assez inégaux n'ont pas tout à fait répondu à mes espérances. Je n'ai pas retrouvé ici la tension et la profondeur angoissante de l'incroyable série TV, mais j'ai découvert plutôt des fables un peu faciles et trop farfelues - des extraterrestres qui se payent notre tête en inscrivant à la surface de leur planète des messages géants visibles depuis la Terre ? Vraiment ? - qui ne m'ont pas véritablement convaincus.
Il n'en demeure pas moins que les dérives qu'elles pointent (restrictions des libertés individuelles, prolifération à outrance de la vidéo-surveillance, culte de la célébrité et de la performance, économie totalement virtualisée) restent malheureusement très plausibles, et que le monde devenu fou qu'elles dépeignent (où le joli mot de "citoyen" a été remplacé par celui de "consommateur"...) fait vraiment froid dans le dos.
Dans ce cauchemar, un seul motif d'optimisme : le mystérieux "Réseau Sénèque" qui fait office de dénominateur commun à tous ces textes et qui oeuvre dans l'ombre pour tenter de ramener l'humanité à la raison. Eux seuls ont compris que "le progrès technologique n'a de sens qu'accompagné du progrès humain". Cela va sans dire, n'est-ce pas, mais cela va encore mieux en le disant et Patrice Franceschi a le mérite de nous avoir prévenu en anticipant le pire.
Noble intention.
Dommage que la réalisation pêche un peu, notamment en ce qui concerne les dénouements de ces petites histoires. Chacun sait que la qualité première d'une nouvelle tient souvent dans sa chute, et ici bien souvent les chutes tombent à plat.
Un peu comme dans cette chronique, quoi ! ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          195
motspourmots
  25 mars 2018
Voilà une lecture qui m'a laissé un goût très amer en bouche. le futur que dépeint Patrice Franceschi à travers ces quatorze nouvelles a de quoi déprimer les plus jeunes d'entre nous ou ceux qui ont des enfants en bas-âge susceptibles de le connaître. En bon observateur du monde qui nous entoure et qu'il parcourt de long en large depuis de nombreuses années, il met le doigt précisément là où ça fait mal. L'avertissement de la première page précise que ces textes forment en réalité un tout et qu'il faut les lire comme un roman. C'est parfaitement exact et c'est subtilement fait, comme autant de scènes réparties au cours des cent prochaines années destinées à nous montrer ce que notre planète et notre civilisation risquent de devenir si nous continuons comme ça. Son précédent (et excellent!) recueil s'intitulait Première personne du singulier et mettait en avant des personnages à l'heure des choix ; ces Dernières nouvelles du futur sonnent un peu comme un ultime avertissement avant qu'il ne soit trop tard.
Les histoires que nous conte Patrice Franceschi se déroulent aux quatre coins de la planète, entre les années 2025 et les années 2125, grosso modo. On y retrouve un certain nombre d'ingrédients qui constituent une unité et une continuité dans cet espace-temps. Une gouvernance regroupée sous l'appellation de "Nations Unies Universelles" semble avoir institutionnalisé le concept de mondialisation ; la transparence a été érigée en règle de vie et tous les citoyens vivent sous l'oeil des caméras omniprésentes et des injonctions liées à l'exploitation de leurs data ; une forme de résistance persiste néanmoins par l'intermédiaire du "Réseau Sénèque" qui regroupe de rares défenseurs des libertés et de la préservation d'un monde plus tourné vers l'humain.
A travers ces quatorze textes, l'auteur imagine ce que deviendra notre société une fois que nous aurons poussé tous les curseurs jusqu'au bout. Celui de la surveillance et du contrôle permanent, celui de l'avancée technologique au détriment des ressources naturelles, celui de la surpopulation, celui de l'exploitation des données... par exemple. Et il met en scène des personnages parfois loufoques, souvent dépassés mais aussi quelques idéalistes qui veulent continuer à croire que la vie vaut mieux que tout ça. Comme cet alpiniste, dans les années 2060, qui risque une lourde condamnation pour avoir persisté à vouloir exercer son métier interdit au nom du principe de précaution. Comme ce technicien chargé de la maintenance des caméras de surveillance, prêt à risquer sa vie pour quelques minutes d'invisibilité. Ou cette jeune femme qui se retrouve sur le banc des accusés au motif de ne pas laisser assez de traces car "la vie privée est une anomalie depuis au moins cinquante ans (...), nous sommes en 2069 tout de même ! " et que ne pas s'afficher induit que l'on a quelque chose à cacher. Aucun sujet n'est laissé de côté. Les guerres et les attentats, les progrès scientifiques que ce soit à l'aune du transhumanisme ou de la médecine prédictive, le tourisme de masse.
Alors oui, on sourit beaucoup, mais jaune. Parce que chacune de ces courtes histoires (une quinzaine de pages à chaque fois) bénéficie du regard affûté de l'auteur et qu'on sait au fond de nous qu'il n'est pas loin de la vérité. J'ai personnellement adoré Les sept merveilles de l'écotourisme qui rassemble en très peu de pages à peu près tous les travers et les catastrophes vers lesquelles nous courons. L'auteur parvient à nous décrire un monde pris dans ses contradictions symbolisées par ses excès de modernité et son retour à des punitions moyenâgeuses.
Si ce recueil est très différent du précédent, j'y ai retrouvé la plume acérée de l'auteur et cette acuité si bien adaptée à la forme courte. Et j'en ai apprécié le fond autant que la forme, ce puzzle qui se dévoile à la fin et vous laisse un gros sentiment de malaise et cette interrogation : est-il encore temps et avons-nous les moyens d'éviter ça ? Choix de société, question centrale de la liberté, Dernières nouvelles du futur offre de multiples matières à réflexion, partant du principe qu'il faut parfois se projeter pour comprendre ce qui risque d'arriver. Et oeuvrer pour que ce livre reste de la pure fiction.
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LeCombatOculaire
  26 février 2018
Patrice Franceschi n'est pas optimiste du tout concernant l'avenir de l'humanité. En une dizaine de nouvelles - toutes interconnectées -, il installe un climat assez lugubre et postule sur l'avenir social, technologique, planétaire. Des scénarios catastrophiques qui ne laissent aucune place à l'espoir, sans opportunité de s'en sortir, si ce n'est ce mystérieux « Réseau Sénèque », bataillon d'incorruptibles, comme le fameux village gaulois, une version 2.0 des Anonymous.
Contact avec les extraterrestres, transhumanisme, économie totalement virtuelle, nouvelles "merveilles du monde" qui révèlent l'état désastreux de la planète, surveillance maximale, contrôle des naissances, refus de la différence et de la maladie, guerres civiles, version revisitée du déluge... Autant d'aspects survolés ici en quelques pages chacun, avec juste assez de pointes d'humour bien trouvées pour ne pas sombrer totalement dans le désespoir, la colère, l'impuissance et l'envie d'en finir. La dernière nouvelle, la seule qui semble ouvrir une fenêtre sur un monde possiblement meilleur, s'avère finalement un leurre. Bienvenue à bord du cauchemar humain. Souriez, c'est obligatoire.
Ce livre, que l'on pourrait classer dans la science fiction cruellement dystopique, s'inscrit dans une lignée déjà bien connue, et reprend énormément de thèmes connus du genre, sans faire beaucoup dans la nouveauté, donc, mais on peut dire qu'il s'inscrit concrètement dans la réalité puisqu'il fait jaillir les peurs globales de ceux et celles qui envisagent l'avenir du monde. de fait, on sent une volonté de tester les possibilités réelles et plausibles de ce qui pourrait finalement se passer, avec tout de même assez d'exagération et d'amplification pour tirer clairement la sonnette d'alarme. Bien sûr, ces nouvelles se veulent aussi le reflet de ce qui est déjà en train de se passer, et pointent également du doigt l'engouement démesuré de ceux et celles qui pensent que tout progrès est bon à prendre et l'incapacité à appréhender les limites avant qu'il ne soit trop tard, en plus d'une servitude volontaire et du manque de révolte, de réaction.
Bref, rien de nouveau sous le soleil (si toutefois il n'est pas déjà sur le point d'exploser) ? le traitement comico-dramatique est cependant bien trouvé pour ne point trop verser dans le pathos insupportable, et le système de nouvelles permet de couvrir un large spectre sans devoir forcément aller chercher plus loin. Toutes les nouvelles ne se valent pas : certaines sont courues d'avance, d'autres donnent un sentiment de déjà-vu un peu trop redondant, mais d'autres sont vraiment presque drôles et il y a une volonté de diversité qui permet de trouver son compte. Conclusion : si après ça vous n'avez pas envie de vous exiler dans une lointaine galaxie, essayez au moins de sauver ce qui reste dans celle-ci. Et n'oubliez pas que rien n'est acquis, qu'il va falloir toujours se battre pour ses droits, et que l'homme est un loup un sombre crétin à éliminer n'est toujours attiré que par l'appât du gain et scierait la branche sur lequel il est assis pour juste se prouver... quoi au juste ?
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
blandine5674
  30 juillet 2018
Quelle lecture ardue ! Des nouvelles du futur qui se veulent reliées entre elles et qui sont désespérantes. Incapable d'en parler, rien retenu.
Commenter  J’apprécie          140
fflo
  01 mai 2018
14 nouvelles ou plutôt fables à la fois dérangeantes et loufoques écrites avec humour et reliées par un fil rouge.
Patrice Franceschi nous projette dans 20, 50, 100 ans ou beaucoup plus dans un monde tel qu'il pourrait bien être si nous n'y prenons garde.
De nombreux sujet actuels sont abordés et poussés à leur paroxisme : surveillance vidéo, principe de précaution, communautarisme, modifications génétiques etc ...
Cet aventurier d'aujourd'hui qui a écrit ces textes en Syrie alors qu'il était auprès des Kurdes, pousse à l'extrême ses explorations du futur sans se prendre au sérieux. S'il nous fait sourire en allant jusqu'à l'absurde il nous glace aussi car le monde qu'il décrit nous ne voudrions pas le laisser à nos petits enfants.
Vite donnez moi un bulletin d'adhésion au « réseau Sénèque » pour que je m'y inscrive sans plus attendre !
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Actualitte   14 février 2018
Les quatorze nouvelles de Patrice Franceschi, liées entre elles par cette omniprésence d’un humour désespéré, se feuillettent avec distraction.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   26 février 2018
Les syndicats enseignants se firent ensuite l'écho de ces demandes de transparence ; ils évoquèrent l'inutilité pour la communauté des consommateurs de consacrer une part importante de ses impôts à la formation de jeunes gens dont on savait pertinemment qu'un arrêt cardiaque ou un diabète viendrait perturber leur vie professionnelle. De leur côté, les services de santé avancèrent les coûts prohibitifs nécessaires aux soins des individus malchanceux pour se permettre de demander de manière à peine voilée s'il n'y avait pas moyen de les réduire drastiquement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blandine5674blandine5674   30 juillet 2018
- Il est des libertés oubliées, Votre honneur !
- De quoi voulez-vous parler ?
- Je pose seulement la question suivante : à quoi bon vivre longtemps si ce n’est pas pour vivre pleinement ?
Commenter  J’apprécie          50
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   26 février 2018
Enfin, il se décida à commettre l'attentat pour lequel il s'était si longtemps préparé. Il plongea la main dans sa sacoche et en sortir précautionneusement la bombe. C'était la plus extraordinaire que le « Réseau Sénèque » ait pu lui procurer : un recueil complet des Poèmes saturniens de Verlaine.

Il contempla le livre avec un mélange de crainte et d'émotion : être pris en flagrant délit de lecture de ce texte répertorié dans la liste des « inutiles » revenait à perdre son emploi et tous les acquis sociaux. Bien sûr, il aurait pu aller au bout des choses et se procurer un ouvrage classé « négationniste » ou « révisionniste », comme le Discours de la servitude volontaire de La Boétie dont il avait entendu parler, mais il n'avait pas osé ; la perspective des assises l'avait dissuadé d'aller trop loin - les juges auraient aisément démontré son refus des textes de « distraction pour le Bien Commun » produits industriellement par les cabinets techniques des grandes firmes de communication : il aurait pris au moins cinq ans d'isolement social en centre de redressement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   26 février 2018
Aston calculait à la même vitesse qu'un ordinateur de nouvelle génération, disposait dans sa mémoire artificielle de toutes les données existant au sein du « Cloud », et sa force physique avait pu être multipliée par onze grâce aux invisibles prothèses greffées au cours de sa croissance. Il courait le cent mètres en 4,5 secondes, soulevait six cents kilos au développé-couché et pouvait marcher 5,2 jours sans s'arrêter. Quant à son sommeil, il était désormais réduit à trente minutes par vingt-quatre heures.
Dans le domaine de la connectivité, les transhumanistes ayant conçu Aston Timan se montraient tout aussi heureux. Les capteurs et les réseaux de fibres optiques implantés dans sa moelle épinière lui permettaient de connaître en temps réel l'ensemble des évènements du monde, d'assimiler à chaque instant la moindre découverte scientifique - en lui évitant tout délai d'apprentissage et de mémorisation - et d'enregistrer la totalité des publications techniques et intellectuelles éditées électroniquement n'importe où sur la planète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   26 février 2018
« Dans quelques instants, nous serons au-dessus de la plus importante spire de déchets domestiques produite par l'humanité ; elle est née au début des années 2000 lorsque les courants marins ont aspiré vers ces sortes de trous noirs tout ce que les consommateurs jetaient dans les océans et que la terre ne pouvait plus absorber. Cette spire magnifique mesure maintenant quatre cents kilomètres de diamètre et ses racines plongent vers les abysses sur cinq bons kilomètres. Une véritable île nouvelle... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Patrice Franceschi (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Franceschi
Les Éditions Alisio organisent un appel à manuscrits inédit afin de publier le témoignage d'un aventurier ou d'une aventurière d'aujourd'hui.
Patrice Franceschi, président du Prix du témoignage d'aventure, explique dans cette vidéo ce qui le séduira comme type de manuscrit.
Le Prix du témoignage d'aventure s'entoure d'un jury prestigieux composé de professionnels du livre et de l'aventure (éditeurs, auteurs, libraires, journalistes et membres de la Société des explorateurs français).
Découvrez le mini site dédié au Prix : https://www.prix-temoignage-aventure.com/
Notre article de blog avec toutes les explications liées au Prix : http://alisio.fr/prix-du-temoignage-daventure/
Ainsi que le règlement : http://alisio.fr/prix-temoignage-daventure-reglement/
Nous sommes impatients de lire vos témoignages et de partir à l?aventure !
+ Lire la suite
autres livres classés : anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2684 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre