AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020381079
Éditeur : Seuil (03/02/2000)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
A Paris, un vieil homme reclus dans une chambre de bonne fait le bilan de sa vie. Sa mémoire est encore vive et son imagination débordante. Sa solitude, il la peuple, non sans une certaine ironie, de personnages réels et de figures rêvées. Et dans son passé brille une lumière qui a conservé tout son éclat. En 1936, il s'est engagé dans les Brigades internationales pour combattre aux côtés des républicains espagnols. Sur le front d'Aragon, il a rencontré une jeune fe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  05 mai 2012
Un très vieil homme impotent passe ses journées dans un fauteuil roulant à ressasser de lointains souvenirs, tout seul dans son appartement. Personne ne vient le voir excepté une femme, Mme Avery qui passe quelques minutes chaque matin pour s'assurer que tout va bien, l'habiller, l'aider à se lever et lui préparer son petit déjeuner. Aux portes de la mort, le vieillard se rappelle les épisodes de la guerre civile espagnole qu'il vécut dans les rangs des Brigades Internationales. L'image de Sabina, son grand amour de l'époque disparu mystérieusement, l'obsède à un demi siècle de distance...
Un roman lent, âpre et assez difficile d'accès. Ce vieillard grincheux et dont les pensées tournent en boucle finit par lasser tant il semble égocentrique et perdu dans ses obssessions. le monde rétréci dans lequel il évolue (façon de parler) est totalement centré sur sa petite personne. Tout se passe dans un cerveau perturbé par la maladie, un cancer en phase terminale. L'homme imagine son décès et son enterrement (meilleur moment du livre) et croit retrouver Sabina sous les traits de Mme Avery (pire passage). le lecteur sera sensible au ton un peu décalé et à la dérision caustique d'un texte traitant de l'amour, de la guerre, de la folie et du désespoir. Un cocktail pas tellement roboratif. Publicité mensongère, la quatrième de couverture parle de « récit chaleureux comme du Prévert et loufoque comme du Devos... Humour à revendre... Et pas mal de tendresse » On corrigera ces commentaires dithyrambiques en précisant que l'humour est surtout grinçant et la tendresse rare et un brin bourrue. Quant à Prévert et Devos, on les laissera se retourner dans leurs tombes respectives. Cette oeuvrette ne mérite pas tant d'honneur !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   01 mai 2019
Je détestais qu’elles fussent comme les femmes que j’avais connues ou que je connaissais encore et qui, parfois, mais pour quelques semaines seulement, acceptaient de supporter les douleurs de mon corps et l’insalubrité de mon caractère.

(p.69)
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dan Franck (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Franck
Payot - Marque Page - Dan Franck - le vol de la Joconde
autres livres classés : guerre civile espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15071 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre