AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246613510
512 pages
Éditeur : Grasset (29/09/2010)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Après Bohèmes, qui ressuscitait les années Montmartre et Montparnasse, et Libertad !, l’Espagne en feu des années 1930, Dan Franck poursuit son histoire des artistes et des intellectuels. Minuit court de la débâcle de 1940 à la Libération.
Dans cette nuit qu’on pense bien connaître, ses personnages sont inoubliables : traîtres et héros, petites mains, grandes plumes. André Malraux et la belle Josette Clotis, qui mourra les jambes tranchées sous un train. Sart... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
alaiseblaise
  11 avril 2011
Mais qu'ont-ils fait les intellectuels (écrivains, cinéastes, peintres, éditeurs...) pendant l'occupation allemande de 1939 à la libération ?
Dan Franck, nous le «conte», sans régler de comptes, avec passion, sans condamnation. Après deux années de recherches, de documentations en témoignages, Dan Franck nous livre ici des petites histoires poignantes, parfois peu reluisantes qui font la grande Histoire. Des anecdotes, certaines lourdes de sang, d'autres légères de sens.
le titre «Minuit» est un hommage aux Editions de Minuit, fondées par l'écrivain résistant Vercors.
De l'engagement tardif et symbolique de Sartre et Beauvoir au pacifisme viscéral de Prévert, en passant par les résistances héroïques de Desnos et René Char... entre autres... nous voyons Picasso, aveugle devant les événements, peindre parmi ses nombreuses amantes, au milieu de sa cour, Cocteau jouer ses pièces devant les gradés allemands pendant que Max Jacob meurt abandonné de tous au camp d'internement de Drancy, l'écrivain-docteur antisémite Céline soigner, juifs, résistants et Anglais parachutés…
Il y aura donc, ceux qui résisteront dans l'écriture ou l'action, ceux qui, muets, fermeront les yeux et les oreilles et ceux qui s'associeront avec l'ennemi dans l'écriture jusqu'à... l'action. Après tout, les intellectuels ne sont pas exemptés, dispensés d'erreur de jugement ou bien de lâcheté. Tous ne seront pas des héros. Ilsrestent des êtres humains... comme tout le monde. Mais écrire ou peindre n'interdit pas de lutter contre l'ignoble nazisme.
Comme René Char, le poète «magnétique», qui choisit de ne rien publier pendant la guerre, qui choisit de résister les armes à la main dans le maquis de Provence, qui se choisit un nouveau nom de combat, «Capitaine Alexandre», qui écrit pour expliquer son mutisme poétique (et politique) « Mes raisons me sont dictées en partie par l'assez incroyable et détestable exhibitionnisme dont font preuve depuis le mois de juin 1940 trop d'intellectuels parmi ceux dont le nom jadis était précédé ou suivi d'un prestige bienfaisant, d'une assurance de solidité quand viendrait l'épreuve qu'il n'était pas difficile de prévoir…»
Un livre absorbant qu'on lira comme un roman, comme le roman de la vie, tragique ou épique dans les tourments de l'Histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
IreneAdler
  25 janvier 2012
Après le temps de l'insouciance et celui de l'engagement politque, militant et parfois combattant, Dan Franck revient sur la période la plus noire de la première moitié du XXème siècle européen.
Entre collaboration, exil et Résistance, chacun cherche à se faire une place, la meilleure pour lui, espère t-il. Petites débrouilles et lâchetés sont le quotidien de tous les acteurs du monde culturel. Avec ce que certains comportements peuvent avoir de tragique ou de cocasse.
Commenter  J’apprécie          80
jcjc352
  13 mai 2020
Voilà, avec minuit se termine Les Aventuriers de l'Art moderne un demi-siècle d'art français tous genres confondus. Frank écrit très bien: un style fluide plus près du style journalistique qu'écrivain qui donne envie d'en savoir plus. On sent beaucoup de sympathie pour ses personnages et une certaine indulgence envers ceux qui n'ont pas eu le bon goût de faire les choses comme il faut
Très attaché à l'anecdote dont certaines très savoureuses il rend très sympathique cette vie de bohème qui somme toute est plutôt tristounette et difficile pour la plupart des artistes du moins les plus pauvres. En revanche une vie plutôt agréable pour ceux issus de milieux bourgeois et ceux qui ont su se vendre
Il y a ceux qui réussissent et les autres mais tous sont des passionnés qui ne voient que leur art le reste n'est que domesticité !
On reste quand même sur sa faim car l'analyse des situations de chacun trop succincte donne une impression de non-fini. Une fois le livre refermé on a tendance a ne retenir que le côté futile et léger de la vie d'artiste même si certains situations sont plutôt dramatiques.
On constate ainsi que trop d'artistes sont appelés à comparaître pour rendre le livre foisonnant et vivant et cela nuit aux rapports entre artistes qui auraient pu être approfondis
Cela, il est vrai, a été fait mais pour les artistes majeurs mais souvent en restant dans le petit fait curieux et amusant
Approximativement c'est une lecture agréable car l'écriture est d'un usage très large
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liberliger
  14 octobre 2012
Il n'y a pas de réelle révélation dans cet ouvrage, qui constitue une bonne synthèse du comportement des uns et des autres de la débâcle jusqu'à la Libération. Certain(e)s sont très connu(e)s, d'autres moins. L'ensemble est très agréable à lire. Indépendamment du contexte, ce qui m'a frappé c'est que globalement (hormis quelques rares déportés et résistants) tout ce petit monde vivote plutôt bien durant ces années difficiles. Ceci aurait sans doute mérité d'être un peu plus développé.
Commenter  J’apprécie          60
polarjazz
  13 juin 2020
Dan Franck parvient grâce à une écriture simple et fluide à faire revivre un passé douloureux, un passé historique. Ce troisième tome concerne les années noires de la seconde guerre mondiale (1940-1944). Il raconte avec forces anecdotes la réalité, les choix et les moeurs d'une communauté européenne particulière et cultivée. Nous rencontrons des artistes, des écrivains et des intellectuels de toutes confessions politiques, de toutes religions.
Ce qui m'a le plus déconcerté est que malgré la censure et les restrictions, certains vivaient avec une certain confort cette période tragique. On faisait même la fête.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
carrecarre   17 septembre 2012
Une heure après la démarche britannique, M. Coulondre, ambassadeur français en poste à Berlin, fait arrêter sa voiture devant le ministère des Affaires étrangères. Ribbentrop le reçoit. L’envoyé de la France présente l’ultimatum de son gouvernement. C’est le même que celui de Londres. Le ministre communique aussitôt sa réponse : l’Allemagne n’évacuera pas la Pologne.
La Seconde Guerre mondiale vient de commencer.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
CCocoCCoco   27 décembre 2013
Les anciens des Brigades internationales, désormais misérables, malades, battus, maudissent Staline, qui leur a fermé les portes de la vie en même temps que ses frontières, les abandonnant à la misère et à l'humiliation. Ils maudissent le gouvernement français qui, après avoir trahi le "Frente popular", se conduit avec ses derniers survivants comme un bourreau parmi d'autres. Et qui fera pire encore, quelques semaines plus tard, lorsqu'il ouvrira les portes des caps aux chiens nazis venus y chasser leurs proies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChastoChasto   08 février 2020
Le Nouvel Alphabet français réjouit les littérateurs - et les autres - qui le reçoivent:

La Nation A.B.C.
La gloire F.A.C.
Les places fortes O.Q.P.
Les provinces C.D.
Le peuple E.B.T.
Les lois L.U.D.
La justice H.T.
La liberté F.M.R.
Le prix des denrées L.V.
La ruine H.V.
La honte V.Q.
Mais l'espoir R.S.T.
Commenter  J’apprécie          21
CCocoCCoco   27 décembre 2013
Picasso est arrivé. Dix paires d'yeux le fixaient, puis l'oeuvre, puis lui-même. Il a observé longuement la toile. Il n'a posé aucune question. il n'a même pas demandé à la vendeuse à quel prix elle espérait la lui céder. Il l'a écoutée lorsqu'elle a dit :"Cette oeuvre n'est pas un faux : c'est le directeur du Prado qui me l'a assuré."
Picasso a acquiescé. Puis il a dit que le directeur du Prado, c'était lui. Il a précisé qu'il avait été nommé par la République espagnole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChastoChasto   09 février 2020
Le peuple français ne s'incline pas (…) Nous proclamons notre administration pour les victimes de la terreur organisée en France par Hitler et son valet, le gouvernement de Pétain.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Dan Franck (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Franck
Payot - Marque Page - Dan Franck - le vol de la Joconde
>France : histoire>20e siècle>Troisième République: 1870-1945 (178)
autres livres classés : artisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
958 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre

.. ..