AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Francine Saint René Taillandier (Traducteur)
ISBN : 2226061681
Éditeur : Albin Michel (08/01/1993)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 24 notes)
Résumé :

Marie-Lousie von Franz, qui fut pendant près de trente ans la collaboratrice de c. G. JUNG dans les recherches décisives qui occupèrent la seconde partie de sa vie, est généralement reconnue comme sa continuatrice la plus fidèle et la plus originale. Psychothérapeute, écrivain, conférencière internationale, elle a assuré dans le monde entier la présence vivante du génie de Jung. L'un des tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Olivius
  25 janvier 2018
Comme à son habitude Marie-Louise von Frantz sait nous captiver dans cette étude symbolique pertinente et ô combien habile. En dehors se son inspiration jungienne, elle a su introduite une patte toute personnelle dans ses oeuvres, et celle-ci ne fait pas exception selon moi. Elle nous entraîne dans l'exploration de la féminité mythique avec talent, ce livre reste pour moi une référence dans le domaine.
Commenter  J’apprécie          10
Rhia
  10 mai 2013
Une lecture très décousue, qui malheureusement ne parle pas des contes les plus connus, on survole la belle au bois dormant pour faire le tour du monde, entrecroisé par des analyses psychologiques récentes. On parle surtout mythologie, religion et bien-sûr psychologie, je pensais avoir les mystères des contes les plus connus et les plus lus dans ce livre, j'ai donc été déçue.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
RhiaRhia   10 mai 2013
... l'homme est guetté par la paresse. Si la femme s'abstient de toute revendication, il peut très bien se laisser aller, pensant qu'il doit s'occuper de choses plus importantes. Si la femme lui rappelle de temps à autre qu'elle a besoin d'une certaine dose d'attention, de sollicitude et d'échanges, il en résulte pour l'anima de l'homme un effet positif qu'il reconnaîtra s'il y prend suffisamment garde. C'est ainsi que la jeune femme, en volant des fruits dans le jardin, non seulement se nourrit, mais attire sur elle l'attention du roi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SozenSozen   13 janvier 2019
si l'on absorbe l'avalanche de calamités et de malheurs, tant collectifs que privés, que vous déversent chaque jour radio, télévision et quotidiens, ou l'on devient indifférent, ou l'on demeure accablé et incapable de faire même le peu de bien qui serait de notre ressort. C'est pourquoi un certain retrait par rapport au mal est légitime et même nécessaire. Cela n'a rien à voir avec la tour d'ivoire égoïste de celui qui ne veut rien savoir des problèmes sociaux ni de sa vieille voisine de palier qui aurait besoin d'aide. Cette discipline de soi permet de ménager ses énergies afin de pouvoir affronter le mal avec efficacité là où on le rencontre face à face. En effet, l'expérience prouve que l'on supporte beaucoup mieux le spectacle d'une souffrance à laquelle on peut apporter du secours et devant laquelle on n'est pas passif.
[...]
Voir le mal auquel nous pouvons, directement ou indirectement, porter quelque remède et nous tenir à distance, sans nous attarder plus qu'il n'est nécessaire, de celui auquel nous ne pouvons rien est sagesse et instinct de conservation. L'attitude inverse est morbide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ClaireGClaireG   16 août 2015
P. 118 - Les nains sont en étroite relation avec le monde féminin, ce qui ressort du fait qu'ils figurent plus souvent dans les rêves des femmes que dans ceux des hommes. Ils représentent souvent la première intuition créatrice venant de l'inconscient et encore à demi-cachée dans le sein de la nature.
Commenter  J’apprécie          60
ClaireGClaireG   16 août 2015
P. 25 - Dans notre civilisation judéochrétienne, c'est-à-dire dans une tradition strictement patriarcale, l'image archétypique de la femme ne figure pas ; suivant la boutade de Jung, elle n'a pas de représentant au "Parlement d'En Haut".
Commenter  J’apprécie          70
RhiaRhia   10 mai 2013
(Dans le conte de "la belle au bois dormant" entourée de la haie d'épines pendant 100 ans)
... le problème de la susceptibilité demande à être traité avec beaucoup de patience, et même une certaine passivité. Si l'on essaye de se frayer de force un chemin en montrant à la personne concernée qu'il s'agit, en fait, de pouvoir, on risque d'être envoyé d'une bourrade dans les piquants où l'on se fait prendre, et la relation se déchire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Marie-Louise von Franz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Louise von Franz
Dr. Marie Louise von Franz on Telepathic Dreams.
The unconscious arranges dreams that sometime occur in advance of an event like an earthquake. The are very common type of dreams that are always meaningful to the dreamer. Sometimes the meaning might be to show the reality of the psyche and that the unconscious knows everything.
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Sujets du folklore: nature et monde physique (40)
autres livres classés : contes de féesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
301 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre