AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757835025
Éditeur : Points (13/05/2016)

Note moyenne : 3.09/5 (sur 38 notes)
Résumé :

" Au début du mois de juin, William O'Connell, chef de la police de St. Louis, annonça son départ à la retraite et les membres du Conseil de la Police municipale, dédaignant les candidats soutenus par l'establishment politique, la communauté noire, la presse, l'Amicale des Agents et le gouverneur du Missouri, choisirent une femme anciennement attachée à la police de Bombay, en Inde, pour entamer un mandat de cinq ans à ce poste.

Toute la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
sandrine57
13 septembre 2012
Au début du siècle, Saint-Louis était la quatrième ville des Etats-Unis. Mais, coincée entre le Mississippi et le Comté voisin, saint-Louis n'a pas eu l'essor qu'on pouvait espérer et ne se classe plus, dans les années 80, qu'à la vingt-septième place.
Le Conseil Municipal décide de réagir et, profitant du départ à la retraite du Chef de la police, nomme pour le remplacer la mystérieuse S. JAMMU. Ce petit bout de femme venue d'Inde où elle était préfet, se met très vite tous les notables dans la poche. Secondée par Singh, son âme damnée, elle élabore des stratégies compliquées qui flirtent avec l'illégalité, afin de redorer le blason de la municipalité et de la police, d'attirer les investisseurs et de remettre Saint-Louis sur les rails de la réussite. Martin Probst, brillant et honnête entrepreneur de la ville, est à mille lieues d'imaginer qu'il va être la cible des manigances du duo infernal. Et pourtant, petit à petit, il va perdre tout ce qui était important dans sa vie, victime inconsciente de plans qui le dépassent.

Entre magouilles financières, corruption, spéculations immobilières et conflits d'intérêt, il y a quelque chose de pourri au royaume de Saint-Louis. Avec force détails, Jonathan FRANZEN décrit le Saint-Louis des années 80, le boum immobilier, les rivalités avec le Comté voisin, l'installation des ghettos. Ses personnages sont très travaillés psychologiquement et on se prend à s'interroger sur la vraie nature de Jammu, à plaindre l'intègre Martin Probst, à s'inquiéter pour sa femme ou sa fille. le roman est certes long, mais riche et foisonnant, il permet de s'imprégner de l'ambiance délétère de la ville.
Une lecture inclassable, entre polar et roman psychologique, ardue à première vue mais qui s'avère fascinante au final.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
BMR
24 juillet 2012
Voilà bien un bouquin inclassable. Et ce pourrait bien être la marque de fabrique de l'auteur : Jonathan Franzen.
La vingt-septième ville, c'est Saint-Louis, Missouri, au confluent du Missouri et du Mississipi.
Elle fut au début du siècle (le XX°) l'une des plus grandes villes des États-Unis puis connut un déclin inexorable.
Dans les années 70-80 tout part à vau-l'eau et la corruption est généralisée dans les arcanes du pouvoir municipal.
Survient une drôle de petite bonne femme, Jammu, qui prend la tête de la police locale : ex-trotskyste tendance marxiste, parente éloignée d'Indira, elle débarque de Bombay où elle était ... préfet !
La dame et ses sbires ne reculent devant rien : les chambres et les cuisines des hommes qui comptent en ville, les toilettes des bars et des pubs où tout ce joli monde se retrouve, tout est truffé de micros.
Quelques attentats (soigneusement ciblés pour éviter toutes pertes humaines) affolent Saint-Louis. Heureusement la chef de la police veille au grain ! de là à penser que c'est elle qui organise tout cela pour mieux asseoir son pouvoir ...
Car son équipe d'indiens a plusieurs cordes à son arc : si vous ne pliez pas, on peut (crescendo) vous écraser votre chien, séduire votre fille, ou même ... [stop]
De l'autre côté, Martin Probst, un industriel du BTP honnête (si, si, y'en a un et il habite St-Louis) un entrepreneur honnête donc qui, indiens ou pas indiens, ne voit pas pourquoi il changerait sa ligne de conduite : il y perdra son chien, sa fille, et même ... [re-stop]
Et tout ça pour quoi ? Pour redonner vie au centre-ville, qui a été peu à peu délaissé au profit des banlieues chics du comté avoisinant ?
Ou pour que certains empochent quelques plus-values foncières quand les quartiers débarrassés du crime prendront de la valeur immobilière ? Spéculation, corruption, industrie, ségrégation, urbanisme ...
Le pavé est foisonnant, au point que beaucoup l'ont jugé long et fastidieux : mais si on se laisse prendre au jeu et plonger dans la vie quotidienne de Saint-Louis des années 70-80, c'est passionnant. Les rivalités entre la ville et le comté alentour, les questions d'urbanisme, ...
Et la richesse des personnages décrits minutieusement par Jonathan Frantzen.
On ne sait pas trop où il veut en venir : est-ce une enquête sociale ? un suspense psychologique ? rien de tout cela ou tout à la fois ?
On notera deux portraits féminins tout en richesse et subtilités.
La femme de l'industriel, une Barbie qui n'a de poupée que son surnom et qui cache en réalité une femme qui aura d'autres occasions de nous surprendre tout au long du bouquin.
Et puis bien sûr la mystérieuse et captivante indienne Jammu dont on ne sait trop si c'est une force naïve ou une puissance diabolique qui l'habite, mais en tout cas à qui rien ni personne ne résiste.
Ou presque, puisque tout cela finira dans un lamentable cafouillage : dans les années 70-80, il y avait quelque chose de pourri au royaume de St-Louis.
Contrairement à beaucoup, on a bien aimé ce gros pavé, sa richesse, ses personnages, ses descriptions minutieuses de tout et de rien, c'est-à-dire de ce qui faisait la vie quotidienne à St-Louis en ces années-là ...
Un bouquin très très américain, où à force de descriptions minutieuses (la longueur a cet effet-là) on croit toucher un peu de cette spécificité américaine, de cette a-culture américaine.
Lien : http://bmr-mam.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Giwago
28 avril 2008
Ce livre ne restera pas dans mes annales. Je n'ai absolument pas été emballé. C'est long (trop), fastidieux, ennuyant. A lire si on aime les pavés.
Commenter  J’apprécie          30
Christelle_alexandre
07 mai 2015
Déçue, eu égard aux autres livres de franzen
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : louis ixVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1015 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre