AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374480445
Éditeur : Xo Editions (04/10/2018)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Ils étaient deux. Ne faisaient qu’un. Et José Frèches croyait qu’ils avaient l’éternité devant eux. Mais le 29 novembre 2011, à l’âge de 61 ans, il disait adieu à son jumeau. Ce jour-là, il crut mourir aussi…

Comment rester debout sans son « pareil », son frère miroir, son premier rival ? Longtemps l’écrivain s’est enfermé dans le silence. Jusqu’à ce livre… et ce miracle : en racontant Jean-Benoît, l’auteur s’est révélé à lui-même. Il a renoué avec la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Jmlyr
  19 mai 2019
Je remercie XO éditions et NetGalley pour l'accès à ce témoignage intime.
#NousétionsDeux #NetGalleyFrance
Moi, qui suis une « sans pareille », comme l'écrit José FRÈCHES, j'ai toujours été fascinée par ce que pouvaient vivre et ressentir les vrais jumeaux. L'écrivain répond à quelques-unes de ces questions, nous plongeant d'abord dans son, ou plutôt leur, enfance privilégiée dans divers pays. Puis il suit le chemin et les méandres de leur gémellité, dans un milieu érudit, voire politique, ce qui n'est pas mon domaine de prédilection.
Je me suis plus attachée aux descriptions relatives aux sentiments, aux partages pudiques de pensées les plus intimes, au décryptage de certaines situations ambivalentes, qu'à leurs parcours plus qu'honorables à tous les deux.
L'objet de ce livre est l'impossible deuil quand l'un des jumeaux décède.
La plaie ne se referme pas, mais peut-être ouvre-t-elle de nouveaux horizons et la possibilité d'une réelle individuation, qui sait ?
Le style pourtant travaillé ne m'a pas tellement touchée et il m'a manqué malgré tout, une certaine simplicité, même si j'ai trouvé l'auteur plutôt humble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          533
mariech
  17 mai 2019
C'est avec une plume élégante , une grande sensibilité que José Frèches , ( connu pour son amour de l'Asie , il a été de nombreuses années conservateur du musée Guimet , il a écrit de nombreux romans qui se passent en Chine ancienne , puis les biographies de Bouddha et de Confucius qui le font connaître du grand public , ) évoque une partie de sa vie , le deuil de son jumeau , mort d'un cancer du rein à l'âge de 60 ans .
Leur père est décédé d'un cancer de la prostate et c'est malheureusement quand il est trop tard , quand la maladie est irréversible que José Frèches apprend que son frère ne se faisait plus suivre par un médecin.
C'est ce deuil particulier qu'il nous raconte sans jamais tomber dans le pathos , il y a une grande retenue dans l'écriture.
La gémellité fascine ,interpelle , l'auteur avec sa grande érudition nous rappelle que dans certaines sociétés primitives les jumeaux sont sacrifiés à la naissance , ils sont sujets à de nombreuses superstitions .
La mythologie nous dit il relate des cas de violence extrême entre les jumeaux comme les fondateurs de Rome Remulus et Remus ou dans la bible , Jacob et Eseu . Il évoque également le mythe de Prométhée et Epimethée .
Dans ce roman sur le deuil , la perte d'un être cher, il y a l'universalité de la souffrance et en même temps quelque chose qui rend cette souffrance unique car il s'agit de la perte de son pareil .
Pour José freches et c'est une nuance très importante, dans leur couple il n'y a pas de dominant dominé , les rôles sont interchangeables au fil du temps , des circonstances, il n'y a rien de figé .
Un de mes passage préféré est celui où il évoque sa vie de futur ' artiste ' à Rome , ses années de lycée , la ville de Rome de la Dolce Vita des années 60 , l'évocation de Lydia son prof d'art , réfugiée russe qui a fui la Russie communiste post révolution des années 30 et qui hélas va se tromper lourdement en étant séduite par la politique de Mussolini , ce qui bouleverser son destin .
Dans le récit autobiographique, il y a aussi un très beau
portait de sa mère avec une référence à Romain Gary sur ces mères qui par leur amour intense donneront la 'promesse de l'aube ,José F. est le préféré de sa mère même si ça n'a jamais été dit .
Petite anecdote qui m'a beaucoup séduite c'est la BD Tintin et le lotus bleu qui lui a ouvert la porte de sa passion pour la Chine .
Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions XO pour cette très belle lecture .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Lademoiselleauxcerfs
  29 mai 2019
José-Vincent et Jean-Benoît Frèches sont des jumeaux monozygotes, c'est-à-dire qu'ils viennent du même oeuf. Ils ont partagé leur enfance ensemble et sont nommés comme étant un « couple » comme de nombreux jumeaux. La mort de Jean-Benoît pousse José Frèches à écrire un livre sur son frère et sur la relation qu'ils entretenaient.
Le premier élément que j'ai remarqué en ouvrant cet ouvrage est les références de plusieurs grands noms de la recherche sur les jumeaux comme René Zazzo. J'ai étudié les grandes lignes des jumeaux monozygotes et dizygotes en première année de Psychologie, c'est un cours qui m'a vraiment plu. J'étais alors ravie d'avoir autant de références d'ouvrages et d'informations que je ne connaissais pas sur ce sujet. En termes de présentation, José Frèches explique à merveille le terme de jumeau monozygote, c'est clair, net et simple.
L'auteur aborde plusieurs notions comme la rivalité avec son jumeau, le dominant/dominé, la fierté, la séparation, la mort. Tous ces thèmes étaient intéressants dont le dominant/dominé que je ne connaissais pas.
La plume de l'auteur est magnifique. Son style est doux, charismatique et poétique. Dès les premiers mots, j'étais étonnée de la fluidité du texte sur un sujet personnel et scientifique.
Cet ouvrage ne parle pas uniquement de gémellité, José Frèches aborde l'art sous toutes ses formes, la politique, et bien d'autres. Plusieurs domaines dont j'ai peu de connaissances et qui m'ont parfois fait perdre le chemin du récit. Je n'ai pas toujours apprécié ces passages-ci puisque je ne visualisais pas vraiment ce dont parlait l'auteur.
Je n'avais jamais lu de livre sur la gémellité, ici j'ai découvert un récit intéressant, riche et clair. Je comprends désormais mieux ce lien entre jumeaux monozygotes et j'ai appris de nombreuses choses. Les seuls points noirs sont les passages très fréquents traitant d'art ou autre sujet que je n'ai pas compris et qui m'ont parfois ennuyé. Je retiens la qualité et la clarté du texte sur le « couple » de jumeaux et sur la relation que José Frèches entretenait avec son frère.
Lien : https://lademoiselleauxcerfs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Clioze
  30 mai 2019
J'ai souhaité lire ce livre car j'ai lu, il y a longtemps, les romans d'inspiration chinoises qu'il a écrit. Je ne connaissais pas du tout l'auteur derrière les mots et "Nous étions deux" permet de s'en rendre compte et d'en apprendre davantage.
José Frèches a écrit ce livre suite au décès de son frère jumeau. Son livre, qui oscille entre autobiographie et questionnement sur la gémellité est très intéressant, même pour les "sans-pareils".
J'ai en effet, dans la première partie du texte, appris beaucoup de choses sur la gémellité, sur les auteurs qui ont écrit dessus car José Frèches a fait un grand travail de recherche sur le sujet et nous le présente.
Dans la deuxième partie, il nous raconte plutôt la relation particulière qu'il a eu avec son jumeau, avec les hauts et les bas et avec toute leur histoire emmêlée à l'intérieur. Il faut avouer qu'ils n'ont pas eu une vie banale et c'est très intéressant de la découvrir.
Mais, ce n'est pas complétement une autobiographie, vous l'avez compris. Ce sont des moments choisis, écrits avec les mots d'un des deux jumeaux, empli de peine ou de joie selon les moments. J'ai trouvé le texte très touchant.
J'ai retrouvé le style de José Frèches comme dans tous ses romans, le mélange d'histoires et de notes de bas de page qui font de ses livres de beaux et bons livres à lire !
Ce roman est intéressant à lire autant pour les jumeaux que pour les autres, soyez-en sûrs.
Résumé : Un roman particulier qui oscille entre essai sur la gémellité et l'autobiographie, très plaisant à lire !
Lien : https://les-livres-de-zelie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mariechmariech   15 mai 2019
Grâce à l’amour de maman , j’eus la chance de toucher du doigt ce que Romain Gary appelle ´ La promesse de l’aube ´, celle que la vie vous fait quand vous êtes un enfant , mais qu’elle ne tient jamais , dès lors que vous avez la chance d’avoir une maman si aimante qu’elle vous met au centre du monde , et que ce monde , de ce fait , devient le vôtre .
Commenter  J’apprécie          30
mariechmariech   15 mai 2019
Un jumeau ne dit pas forcément tout à son pareil , de peur de le décevoir ou de l’inquiéter .C’est une manière aussi pour lui de préserver le jardin secret , qu’il a réussi à préserver .
Commenter  J’apprécie          50
mariechmariech   15 mai 2019
Si l’un était géomètre et l’autre saltimbanque , nous avions tous deux la même voix . La parole était notre lien privilégié .Le temps n’y a rien changé .Un mois après sa mort , quand je composai par erreur son numéro de portable - sa ligne n’avait pas encore été désactivée - je crus entendre ma voix .
Commenter  J’apprécie          20
Videos de José Frèches (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Frèches
Conversation privilégie avec José Frèches | Lecteurs.com .Conversation privilégiée avec José Frèches, auteur de "Gengis Khan ; l'homme qui aimait le vent" et de "Gengis Khan ; le conquérant" (Éditions Xo)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

la terre brûlée connaissé vous tous ?

Comment Minho surnomme l'homme qui leur explique l’épreuve

l'homme patate( a cause de son nez)
l'homme diabolique
l'homme rat
l'homme du WICKED

9 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : L'épreuve, tome 2 : La terre brûlée de James DashnerCréer un quiz sur ce livre