AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Patrick Dusoulier (Traducteur)
EAN : 9782258080461
504 pages
Presses de la Cité (10/02/2011)
3.87/5   57 notes
Résumé :
Le soir du 4 juillet 1977, une jeune fille était sauvagement assassinée à coups de batte de base-ball sur une plage du lac Supérieur. Trente ans plus tard, ce drame hante encore la mémoire de Jonathan Stride, chef de la brigade criminelle de Duluth. Car Laura Starr, la victime, était la soeur de celle qui allait devenir sa femme, décédée depuis.
Et voici qu'aujourd'hui, une ancienne amie de Laura revient à Duluth. Journaliste, elle est déterminée à faire tout... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 57 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Là nous abordons un genre dont je n'ai pas encore beaucoup parlé et qui pourtant est très connu, si ce n'est pas le plus exploité commercialement actuellement, le polar. Je dis qu'il est le plus exploité, mais je dois dire aussi que ce genre contient une flopée d'auteur connu (je ne dirais pas bon, étant donné que je n'en ai pas lu le quart). Si la reine du genre reste Agatha Christie qui a su sublimer les différentes histoires, allant un peu sous tous les angles et annonçant les premiers polars aux détectives qui n'agissent que très peu (Poirot n'est pas taillé pour les courses poursuites), de très nombreux auteurs ont actuellement la cote, il suffit d'aller dans une librairie pour s'en rendre compte.
Cependant, c'est un genre que je lis très peu. Je dois avouer que je suis assez indifférent aux genres, ne m'intéressant que très peu aux différents crimes avec leurs résolutions, les fameuses fausses pistes, les coupables évidents qui n'en sont pas ... Bref, en fin de compte, je trouve souvent que les intrigues se répètent. du coup, j'ai du mal à en lire. J'ai seulement dévoré quelques Agatha Christie, un ou deux polars autour, mais je préfère beaucoup d'autres genres.
Mais ce livre m'a été recommandé par une personne très sympathique, du coup j'ai décidé de le lire tout de même, l'ayant trouvé d'occasion. C'est donc celui-ci que j'ai décidé de vous chroniquer aujourd'hui : Mesdames et Messieurs, le voyeur de Brian Freeman.




Ce polar, assez gros tout de même (plus de 500 pages) fait intervenir un héros qui est apparemment récurent chez Brian Freeman (si j'ai bien compris), Jonathan Stride, lieutenant de police. Et l'histoire se concentre autour du meurtre de celle qui fut sa future belle-soeur, Laura Starr, soeur de sa première femme, Cindy Starr. Mais le problème, c'est que Laura Starr fut retrouvée assassinée, le visage écrasé à coup de batte de base-ball, un soir du 4 juillet (fête nationale américaine, hein, pour ceux qui auraient oublié). le suspect principal ne fut jamais arrêté, ayant quitté la ville, et l'affaire ne fut jamais résolu. Trente ans plus tard, un voyeur recommence à apparaître, comme lors de cette année 1977, et une journaliste veut rouvrir l'enquête. Mais beaucoup de choses ont disparus ou changés, les gens ont vieilli, et puis Cindy est morte ... le lieutenant Stride accepte cependant d'aider la journaliste dans son investigation sans trop de bonne volonté. Il se sent coupable : le soir du 4 juillet, il était avec Cindy pendant que sa soeur se faisait assassiner.

Alors, le synopsis de base est assez sympathique, même si je ne comprends pas cet engouement pour les romans qui déterrent des vieilles histoires afin de faire enfin la lumière sur un meurtre (qui séduit aussi le cinéma). Bon, je ne me lancerais pas dans un débat de fond ou de forme, mais l'idée est quand même intéressante. Que devient-elle dans les mains de l'auteur qui a un style assez bon, direct et efficace (ce qu'il faut donc pour un polar). le gros avantage, c'est qu'il n'y a pas une multiplicité énorme de personnages, ce qui évite de s'embrouiller dans les noms (ce qui m'arrive souvent dans les Agatha Christie) et qui clarifie aussi la situation. Mais qui réduit aussi la liste des suspects. Cela dit, je dois dire que l'ensemble est bien maintenu, avec un sujet qui est finalement caché très longtemps et qui à de quoi surprendre, il faut l'avouer, les romans en traitant étant rare. Je ne le dévoile pas, pour ne pas spoiler évidemment, mais c'est assez surprenant et j'ai bien aimé cette idée. Ca fait plaisir d'avoir une surprise comme ça. Ensuite, je dois dire que les personnages ne sont pas spécialement attachant, souvent très peu profond. C'est un peu stéréotypé, notamment le héros, mais aussi quelques personnages autour. Là encore, le style d'écriture rattrape assez ça en ne lassant pas.

L'intrigue connaît de multiples rebondissements, comme souvent dans un polar, et l'ensemble devient du coup assez prévisible. Et c'est justement ce qui m'a embêté le plus avec ce roman. La surprise manque beaucoup. Un retournement sur deux est visible, et j'ai su la fin 140 pages avant qu'elle n'arrive. Sur le coup, c'est très frustrant de lire en sachant déjà le coupable et en comprenant les motivations tout au long de l'écriture. du coup, la fin du roman m'a été assez pénible. Je dois dire que le ressenti général en prend tout de même un coup (1/3 des pages en sachant la fin d'un polar, c'est long). C'est le gros défaut que j'impute au roman : il est très prévisible. Et pour un polar, ça la fout mal.

En fin de compte, on retiendra du roman qu'il apporte une bonne idée de sujet, avec une grosse surprise dessus, et une écriture efficace dans le genre. Par contre, il faut aussi noter des ficelles classiques qu'on prévoit à force, des personnages sans grandes surprises et une fin qui se voit arriver de loin si l'on réfléchit un poil (et qu'on est habitué au polar). du coup, je ne sais pas trop si l'achat est recommandé, puisque vous risquez aussi d'avoir une fin qui vous décevra. Mais pour le reste, c'est plutôt pas mal, efficace sans renouveler le genre. Si vous êtes adeptes des polars et que vous lisez occasionnellement, il peut être un bon choix. Pour les autres, je pense qu'on peut passer outre sans difficulté.
Commenter  J’apprécie          00
Oulala ! Rarement vu un tel concentré de familles dysfonctionnelles. Ça m'a frappée. Tous les protagonistes sont soit orphelin de père ou de mère (mort violemment ou tragiquement) ou un des deux parents est inconnu ou encore, complètement taré. Enfin, ce n'est pas vraiment le propos mais c'est assez étonnant. Alors, un meurtre vieux d'une trentaine d'années, dont on se souvient bien sûr parce que sordide, avec beaucoup trop de suspects et jamais vraiment résolu. Le retour en ville d'une ancienne étudiante, proche de la victime, viendra de nouveau perturber cette communauté, remuer le passé et raviver des souvenirs que l'on voudrait bien enfouis, sinon réglés. Tout est écrit en alternance présent/passé comme une bonne narration d'histoires non résolues. Des personnages avec d'outrageux et nombreux secrets ou avec des personnalités plus ou moins aimables qui sont inquiétants, sympathiques et/ou attachants. Donc, une bonne intrigue, un bon rythme malgré une fin quelque peu abracadabrante. À trop vouloir en mettre...
Commenter  J’apprécie          120
Jonathan Stride, chef de la police de Duluth, se rappelle bien de cette vieille histoire de meurtre au bord du lac un soir de 4 juillet, la victime était la propre soeur de sa femme décédée. Alors lorsque qu'une journaliste ancienne meilleure amie de la victime revient pour écrire sur cette affaire, beaucoup d'émotions remontent à la surface, beaucoup de vieilles rancoeurs renaissent et l'ambiance devient rapidement malsaine. Sans compter qu'un voyeur rode dans la région autour de jeunes adolescentes blondes, blondes comme l'était la victime...

Ce 5ème épisode des aventures de Johnatan Stride nous propose une intrigue bien menée, une ambiance pesante à souhait, on est ici dans un policier agréable où les choses se dévoilent à un rythme bien maîtrisé. On suit donc cette délicate affaire avec plaisir et angoisse jusqu'à une conclusion pas trop évidente qui m'a personnellement bien plu.
Commenter  J’apprécie          70
Une chose est certaine Brian Freeman est un auteur à suivre. Dès les premières lignes, le suspens est à son comble. Qui peut avoir autant de haine en soi pour tabasser à coups de batte de base ball une jeune fille de 18 ans ?

L'enquête a été très vite baclée, un suspect tout trouvé et le temps a passé.

30 ans plus tard, l'enquete refait surface au grand désespoir des protagonistes de l'époque pensant l'affaire définitivement enterrée.

Une amie de la victime écrit un livre qui l'espère-t-elle fera jaillir la vérité. Jonathan Stride en doute fortement mais il décide de rouvrir l'enquête car elle le touche de près : sa femme était la soeur de la victime.

Les rancoeurs, les rumeurs refont surface et la vérité va finir par jaillir mais à quel prix ?

L'auteur a l'art de vous faire prendre les faux semblants pour argent comptant. J'ai eu des soupçons sur l'identité de l'assassin vers le milieu du livre mais mais mais je n'étais pas très sûre de mon coup jusqu'à la fin.

Le personnage de Jonathan Stride, récurrent dans plusieurs romans, ainsi que celui de sa compagne Serebna et sa collègue Maggie, évoluent au fil des romans et dans celui-ci les faiblesses des personnages jouent beaucoup dans le suivi de l'enquête.

En somme une très bonne intrigue.
Commenter  J’apprécie          10
L'histoire oscille entre passé et présent, narration réelle et fictive de Tish pour les passages consacrés à son livre.
L'ouverture du livre est même troublante, je me suis en effet demandée s'il s'agissait du journal intime de Cindy retranscrit par Tish Verdure, ou bien une oeuvre de fiction de celle-ci.
La réponse n'est donnée que quelques chapitres plus loin, il s'agit du roman de Tish.
Les retours dans le passé sont bien faits, déjà ils sont écrits en italique, ce qui permet de bien les dissocier du présent, et ils apportent un petit plus à l'histoire sans toutefois dévoiler les clés de l'énigme.
L'ouverture et la clôture du livre sont parallèles, c'est malicieux de la part de l'auteur de l'avoir fait ainsi.
L'histoire est vite prenante, l'auteur a choisi d'orienter son lecteur vers un coupable grâce au personnage de Tish qui est persuadée que le tueur est un fils à papa devenu avocat qui ne supportait pas quelque chose ou quelqu'un lui résiste.
Très vite j'ai deviné que ce n'était certainement pas lui le coupable, la révélation finale est même surprenante, je ne m'attendais pas à cette personne.
Il faut dire que les clés pour comprendre le meurtre ne sont données qu'à la toute fin du livre.
En plus de cette énigme il y a aussi un voyeur à identifier qui sème la panique parmi les jeunes filles blondes. J'ai fini par avoir des soupçons sur la personne.

Les personnages sont nombreux, notamment parmi les principaux.
Il y a bien entendu Jonathan Stride qui m'a semblé être un homme sensible mais blessé et toujours un peu paumé. Il est en tout cas fragile dans le livre, le souvenir de sa femme décédée est très présent.
Sa compagne Serena est un peu plus en retrait, au final elle apporte peu de choses à l'histoire.
J'ai bien aimé le personnage de Maggie, il a un côté sympathique et joie de vivre qui redonne un peu de joie à l'histoire.
Le vrai moteur de l'intrigue c'est Tish Verdure, c'est un personnage qui cache de lourds secrets et je trouve même que c'est elle le personnage principal de l'histoire.
Les autres personnages sont tout aussi intéressants.

Pour les points faibles du livre, je trouve que le dénouement final est un peu étrange, dans le sens où il n'a pas de rapport ou très peu avec tout le reste de l'intrigue développée dans le livre. Il était quasiment impossible d'avoir la moindre piste pendant toute la lecture.
D'ailleurs le titre n'illustre qu'une partie de l'histoire et il ne s'agit pas de l'histoire première (pour moi trouver le tueur de Laura.

C'est un livre bâti sur une bonne intrigue qui mêle passé et présent. L'auteur donne quelques indices à ses lecteurs pour découvrir une partie de l'intrigue mais il réserve une surprise au final.
J'ai été plutôt convaincue par ma lecture et la découverte de cet auteur.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Trouvé dans une petite bouquinerie, c’est d’abord la couverture qui m’a tapé dans l’oeil, ensuite en lisant le résumé je me suis dit qu’il pouvait vraiment être pas mal. Et en effet, j’ai juste adoré. J’ai mit beaucoup de temps à le lire, même parfois j’ai dû relire certain passages. Mais l’histoire est vraiment bien pensé, et la fin m’a juste scotchée. Je ne m’y attendais pas du tout. Bref, ce fût une bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2544 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre