AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732491039
Éditeur : La Martinière Jeunesse (02/01/2020)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Dans l'empire d'Aramtesh, les parfums, sacrés, sont l'objet de toutes les convoitises.

Avec son nez affûté et sa grande connaissance des senteurs, Rakel espérait devenir parfumeuse et gagner de quoi soigner son père malade. Mais le prince Nisaï est empoisonné et elle est accusée à tort...

Obligée de fuir, Rakel doit absolument découvrir l'antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma. Ainsi, seulement, elle pourra laver son nom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  03 février 2020
J ai eu la chance d être sélectionnée pour une masse critique privilégiée, ce qui m a permis de découvrir un magnifique roman fantasy. Un grand merci à Babelio et aux éditions la Martinière.
Shadowscent est un vrai petit bijou. l'univers et la mythologie créés par l auteur sont parfaitement cohérents et aboutis.
Les parfums sont au coeur du récit et de l empire d Aramtesh tant ils sont sacrés.
Nous suivons l histoire de Rakel une jeune fille qui tente de devenir une parfumeuse officielle dans le but d avoir les moyens de soigner son père. Malheureusement, les projets de Rakel tombent à l eau et la jeune fille à la malchance d être au mauvais endroit au mauvais moment. Alors que le prince Nisai est empoisonné, elle est accusée à tort . Rakel va devoir trouver l antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma afin d être innocentee. Elle n aura pas d autre choix que de s allier à Ash, le protecteur, le bouclier du prince. Les deux jeunes gens devront parcourir l Empire pour trouver les ingrédients précieux. le temps presse pour sauver la vie du prince, la vie du père de Rakel et la paix à Aramtesh.
J ai aimé beaucoup de choses dans ce roman. Les parfums. J avais presque l impression de pouvoir les sentir tellement c était bien decrit. J ai adoré Rakel personnage féminin fort plein de ressources. Ash ? J en suis presque tombée amoureuse. Touchant sous ses airs de gros durs.
Je ne me suis vraiment pas ennuyée. l'auteure a vraiment imaginé son univers dans les moindres détails. Elle a même pensé aux étoiles, aux différentes croyances...
J ai passé un très bon moment et je n ai qu' une hâte découvrir le tome 2 car le tome 1 nous laisse dans un terrible suspense.
Un roman très original et fascinant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          366
gouelan
  14 janvier 2020
Dans l'empire d'Aramtesh, il y a les légendes et la mythologie, la magie et les ombres.
Mais il y a surtout les parfums.
C'est l'essence de cette histoire.
Un pétale de magie, un pétale d'ombre ; le parfum de l'ombre.
Rakel est une parfumeuse dans l'âme, elle doit trouver un moyen de soigner son père atteint de la maladie nommée pourriture. Ash est Bouclier du prince Nisaï, il le couve comme son ombre.
Que se cache-t-il sous ce Bouclier et sous ses tatouages ?
Quel parfum de l'ombre Rakel va-t-elle découvrir ?
On parcourt avec Rakel et Ash les provinces de l'empire, rencontrant une faune et une flore étonnante et d'autres personnages tout aussi habilement décrits. L'écriture est fluide et nous épargne un scénario "à l'eau de rose". Elle révèle sans se presser le côté occulte de l'empire d'Aramtesh ; ses temples, ses dieux, ses créatures féroces.
La fin de ce premier tome laisse exhaler une suite prometteuse, avec des relents d'ombre et une effluve de magie. Elle nous laisse avec un parfum de mystère.
Je remercie les Éditions La Martinière Jeunesse et Babelio pour ce roman de fantasy jeunesse et jeune adulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Cigale17
  02 mars 2020
Je voudrais remercier l'opération Masse critique de Babelio et les éditions La Martinière pour l'envoi de ce roman-jeunesse Shadowscent – le Parfum de l'ombre de P. M. Freestone. Sur son site, l'éditeur français le conseille pour des lecteurs de 9-12 ans, ce que je trouve parfaitement adéquat et, d'après moi, c'est dans cette optique-là qu'il faut donner une appréciation du roman.
***
Les deux narrateurs à la première personne qui se partagent le récit des faits en alternance, Rakel et Ash, vont se rencontrer lors d'événements dramatiques qui les obligeront à fuir ensemble afin de découvrir l'antidote d'un poison inconnu. Rakel intervient la première. Dans notre monde, on dirait qu'elle est « un nez » : elle possède un odorat extrêmement développé et, non seulement elle sait reconnaître les parfums, mais elle a aussi le talent de distinguer et de mémoriser les odeurs qui les composent ; elle en devine même les proportions sans se tromper. Nous découvrirons très rapidement qu'elle connaît les plantes et qu'elle a un vrai talent de guérisseuse. Ses dons devraient lui donner accès à un avenir de Parfumeuse, mais le milieu social dont elle est issue ne lui permet que d'en rêver. de plus, Rakel fait du marché noir : elle a désespérément besoin d'argent pour soigner son père atteint de la Pourriture (que les riches préfèrent nommer l'Affliction) et déjà amputé d'une jambe. L'autre narrateur de cette aventure, c'est Ash, un jeune homme auquel un rôle très particulier a été dévolu : il est le Bouclier du prince héritier Nisaï, dont il est aussi l'ami et avec lequel il partage un lourd secret. On sait beaucoup moins de choses sur Ash que sur Rakel dans les deux premiers tiers du livre : il faudra attendre les progressives confidences du jeune homme pour comprendre d'où il vient et découvrir son secret.
***
Ne lisez pas la quatrième de couverture ! Comme souvent, elle en dit trop sur l'intrigue en dévoilant un événement précis, ce qui a pour effet d'induire chez le lecteur l'attente d'un fait qui ne se produira qu'au treizième chapitre, et l'exposition semble donc longue pour en arriver là. Cette présentation est pourtant capitale. L'histoire se déroule sur Aramtesh, un monde qui possède deux lunes jouant un grand rôle dans la floraison des plantes, et dont le passé politique est assez troublé. Au moment où commence le roman, l'empereur, le père de Nisaï, tient sous sa coupe différentes provinces ayant chacune une spécialité dans le domaine des parfums, mais il ne va pas bien et certaines provinces complotent. Les mythes, les dieux contemporains et anciens, les différentes religions qui ont cours et celles qui ont disparu, l'économie, presque toute la vie de ce monde est régie par les parfums. Cette exposition présentée de manière très progressive et sous plusieurs angles devient ainsi accessible même à de jeunes lecteurs. Les dialogues occupent une grande partie du texte et lui donne du rythme. La quête commune des deux fuyards pour des motifs différents les emmène vers des aventures dans lesquelles mythes et réalité se confondent et où chacun va découvrir l'autre, apprendre à le respecter et à accepter ses faiblesses et, pourquoi pas, à l'aimer. Je sais déjà à quel(le)s jeunes abonné(e)s de la bibliothèque je vais conseiller cet attrayant roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Aryia
  07 mars 2020
Face à la cascade de nouveaux titres qui sortent chaque jour, nous noyant sous un déluge de romans de tous genres, on peut parfois avoir la tentation de penser que tout a déjà été écrit, qu'il n'y a plus rien à ajouter de nouveau au monde de la littérature, et que ces livres nouvellement sortis ne sont que de pâles copies d'ouvrages antérieurs, réutilisant tant bien que mal des thématiques et schémas déjà maintes fois exploités … Fort heureusement, Muse l'inspiratrice n'est pas de cet avis-là, et continue de murmurer à l'oreille des auteurs pour leur distiller l'envie de faire naitre une nouvelle histoire qui saura se démarquer de tous ses prédécesseurs et de tous ses successeurs. Et plus heureusement encore, certains auteurs ont le courage de sortir des sentiers battus pour nous proposer des romans d'une originalité inouïe. C'est indéniablement le cas de P.M. Freestone, qui nous offre ici le premier tome d'une duologie qui ne ressemble à aucune autre, tout en s'appuyant habilement sur les codes du genre pour ne pas trop nous dépayser. Un équilibre aussi subtil qu'un bon parfum !
Orpheline de mère depuis sa naissance, Rakel vit seule avec son père, ancien commandant de la garde d'Aphoraï … jusqu'au jour où ce dernier contracte la Pourriture, un mal insidieux qui gangrène progressivement l'organiste. Afin d'acheter les meilleurs remèdes, la jeune fille décide de mettre à profit son fabuleux odorat et ses grandes connaissances en parfumologie, et tente de rejoindre les rangs des apprentis du parfumeur en chef d'Aphoraï … Mais l'épreuve de sélection tourne à son désavantage, et la voici désormais au service de la Gardienne des Senteurs. Pendant ce temps, Ash, Bouclier et meilleur ami du prince héritier, accompagne ce dernier dans sa toute première visite diplomatique, à Aphoraï … Mais à peine arrivé, le futur roi est empoisonné et sombre dans un mystérieux coma. Présente au mauvais endroit au mauvais moment, Rakel est accusée à tort de ce crime. Bien décidée à trouver l'antidote à ce poison inconnu, elle s'enfuit et part à la quête de la légendaire Bibliothèque des Disparus. Elle sera rejointe par Ash qui choisit de lui faire confiance et de l'accompagner dans cette course contre la montre : qui sait combien de temps le prince survivra ?
Il semblerait que nombres de lecteurs aient eu un mal fou à rentrer dans l'histoire … Je vais être l'exception qui confirme la règle, car il ne m'a fallu que quelques lignes pour être totalement happée par cette dernière. Car j'aime quand les auteurs nous plongent immédiatement dans le vif du sujet, sans encombrer les premiers chapitres d'une ribambelle d'informations et d'explications sur l'univers fictif dans lequel prend place l'intrigue : je ne suis pas là pour découvrir un monde, mais pour suivre les aventures d'un ou plusieurs protagonistes. Je ne suis pas contre les renseignements sur la géographie, la politique, les us et coutumes ou encore les croyances d'un univers fictif, mais je préfère quand ils sont distillés subtilement ci et là, au bon endroit et au bon moment, plutôt que de me coltiner des pages et des pages d'exposé magistral ! Ici, clairement, pas de risque : dès les premières pages, nous suivons Rakel, indépendante et intrépide, bien décidée à devenir l'apprentie du chef parfumeur malgré ses origines modestes. Rakel est une héroïne comme je les aime : déterminée et audacieuse, mais aussi sensible et un peu ingénue. Elle sait ce qu'elle veut, elle se donne les moyens d'atteindre ses objectifs, n'a pas froid aux yeux, mais elle fait des erreurs, aussi. Elle est tout en nuances, et j'aime beaucoup ces personnalités !
Sur ce point, Ash est peut-être un petit peu trop stéréotypé : alors bien sûr, il y a une zone d'ombre le concernant, nous faisant bien saisir qu'il n'est pas uniquement ce garde du corps dévoué corps et âme à son prince et ami, qu'il n'est pas uniquement ce soldat prêt à affronter tous les dangers possibles et inimaginables pour sauver son frère de coeur … Mais il m'a moins convaincue, il m'a moins émue. Rakel reste pour moi la véritable héroïne de cette histoire, celle autour de qui gravite toute l'intrigue. Et quelle intrigue, vraiment, j'étais bien loin de m'attendre à cela quand j'ai ouvert ce livre ! Bien qu'elle semble assez « classique » au premier abord – une quête qui jette l'héroïne et son acolyte sur les routes –, elle m'a tout simplement bluffée. Car derrière cette recherche d'un antidote, on sent qu'il y a bien plus : quel est ce mystérieux Ordre d'Asmudtag qui revient tel un leitmotiv à chaque étape de leur quête ? qui a empoisonné le prince et pour quelles raisons ? quel est le secret qu'Ash tente à tout prix de préserver ? qu'est-il réellement arrivé à la mère de Rakel et quelles en sont les conséquences ? Ces questionnements tiraillent le lecteur d'un bout à l'autre du récit, se superposant habillement aux péripéties qui émaillent le cheminement de nos deux héros …
Pour tout avouer, j'ai bien du mal à vous expliquer ce qui m'a tant plu dans ce livre … C'était viscéral, presque. L'autrice a su faire vivre son récit de telle sorte qu'il entre en résonnance profonde avec le coeur du lecteur, qui se laisse embarquer par l'histoire de ces deux jeunes gens sur les épaules desquels reposent une lourde responsabilité : sauver le prince héritier et, par la même occasion (même s'ils ne s'en rendent pas forcément compte), mettre les bâtons dans les roues de celui qui a empoisonné ce dernier … Car on s'en doute bien, Nasaï n'a pas été visé par hasard ! Toute la question est de savoir qui et pourquoi. Entre complots politiques et machinations religieuses, entre trahisons et alliances inattendues, ce roman a su me surprendre d'un bout à l'autre. Il y a toujours un nouveau mystère, ou au contraire une nouvelle révélation, pour nous donner l'envie irrésistible de tourner une nouvelle page. Et même quand on fait une pause, on ne peut s'empêcher d'y penser … C'est un roman aussi entêtant que les parfums sacrés et autres encens qui volètent dans le récit. Mais surtout, c'est un roman aussi ensorcelant que peuvent l'être les effluves d'un parfum discrètement fleuri, aussi enchanteur qu'un arôme qui nous rappelle les plus beaux souvenirs de notre enfance.
En bref, vous l'aurez bien compris, je suis tombée sous le charme de ce premier tome, et je suis vraiment très désappointée que le second et dernier tome de la duologie ne soit pas encore sorti (pas même en anglais) ! Bien que le récit semble très classique au premier abord, il a su me captiver et me happer, et j'ai tout simplement adoré suivre Rakel et Ash dans leur quête ! L'autrice a su doser minutieusement tous les ingrédients pour nous offrir une histoire très joliment racontée : une bonne pincée d'aventure, une petite touche de magie, un soupçon de mystère, et une trace d'histoire d'amour, sans oublier bien sûr une bonne dose d'action, et vous obtiendrez la recette idéale pour envouter votre lecteur et lui donner envie de dévorer votre roman jusqu'à la dernière page ! A mes yeux, c'est un roman qui peut plaire aisément aux lecteurs adolescents, mais aussi aux adultes, car il est bien plus profond qu'il n'en a l'air, et on sent que nos personnages vont devoir faire face à bien des découvertes qui vont les bouleverser en profondeur. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite et fin de cette histoire vraiment magnifique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mauriceandre
  14 janvier 2020
Salut les Babelionautes
J'ai découvert P. M. Freestone grâce à une Masse Critique privilégiée et ce fut un voyage extraordinaire en compagnie de Rakel et Ash.
Dans cet Univers imaginé par l'Auteure se sont les odeurs qui dominent tout les événements de la vie quotidienne.
Rakel n'a qu'une ambition, devenir maître parfumeur, mais sa condition l'empêche de gravir les échelons qui y mènent.
Rash est le Bouclier du prince Nisaï, l'Héritier au trône de l'empire d'Aramtesh, qui se divise en cinq royaumes.
Mais lors d'un voyage vers le Royaume dont le Prince est originaire, il est victime d'une tentative d'empoisonnement qui le laisse dans une espèce de coma.
Rakel, qui se trouvait sur les lieux, est la principale suspecte et seule la guérison de Nisaï peut lui permettre d'éviter l'emprisonnement et la mort.
Rash, quand a lui, doit luis aussi trouver le moyen de le sauver, et contre toute attente c'est en aidant Rakel a fuir, qu'ils vont s'associer dans une quête qui leur fera parcourir et découvrir l'Empire.
Très bien imaginé, avec a chaque fois des rencontres surprenantes, leur périple est superbement relaté.
Je n'ai qu'un regret c'est de n'avoir pas la suite pour continuer ce qui s'avérera surement un de mes coups de Coeur pour 2020.
c'est la talentueuse Isabelle Troin qui c'est chargé de la traduction, je tiens a lui témoigner ma reconnaissance pour m'avoir permis ce voyage dans l'Empire d'Aramtesh.
Merci aux Éditions La Martinière et à Babelio pour la découverte de cette auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
AmelikesbooksAmelikesbooks   15 mars 2020
Le respect : facile à demander, difficile à accorder.
Commenter  J’apprécie          10
AmelikesbooksAmelikesbooks   15 mars 2020
Vous m'avez manqué [...] Une journée, c'est une éternité quand on aime.
Commenter  J’apprécie          00
gouelangouelan   10 janvier 2020
Si j'ai appris une chose à la cour, c'est que les actions des dirigeants ne correspondent pas toujours à leurs paroles. Que dans l'intérêt général, ils sont parfois obligés de dire une chose alors qu'ils comptent en faire une autre.
Commenter  J’apprécie          140
gouelangouelan   14 janvier 2020
Rakel s'arrête et renifle l'air de cette façon qui m'est devenue si familière.
— Qu'y a-t-il ?
— Une odeur que je n'ai encore jamais sentie... Ça ressemble à du poisson avarié, mais en moins fort. De la boue ? Des plantes qui pourrissent au soleil ? C'est un peu...
— Salé ?
Elle hoche vigoureusement la tête.
— La mer. On doit approcher de la mer.
Et de fait, nous arrivons bientôt en vue de la côte.
Rakel siffle tout bas.
— Sacré spectacle !
— On peut dire ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
levrilevri   12 janvier 2020
La lumière du feu révèle l'expression tourmentée d'Ash. Alors je me demande pour qui il chante. À qui pense-t)il, tandis que sa voix prend son envol dans la nuit ?
Le devoir. L'amour.
Nisaï.
Ash est amoureux de Nisaï.
Il me jette un regard, l'air totalement vulnérable. Je frémis.
Il sait que je sais.
J'attrape ma sacoche et me lève en vacillant. Tous les autres n'ont d'yeux que pour Ash, ce qui m'arrange. Je recule de quelques pas chancelants. Ash m'observe faire sans manquer une seule note, et son regard me transperce.
Je me réfugie dans l'étreinte accueillante de la nuit. Mes pieds m'emportent le long du ruisseau, au-delà des tuldas, plus loin que le camp.
Lorsque les bruyères atteignent mes épaules, je réalise que je peux à peine entendre les dernières notes de la chanson d'Ash. Je me laisse tomber sur la berge, sans me soucier qu'une de mes bottes trempe dans l'eau.
Pourquoi ne m'a-t-il rien dit ? Après toutes les épreuves que nous avons traversées ensemble, ne me fait-il toujours pas confiance ? Pourquoi me cacher ça ? Soudain, je suis furieuse contre moi-même. Comment ai-je pu ne pas m'en douter ? À en croire les mythes, il ne serait pas le premier Bouclier tombé amoureux de son protégé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de P. M. Freestone (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de P. M. Freestone
Avis sur Shadowscent à 5:28
autres livres classés : ParfumsVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1465 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre