AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2815923106
Éditeur : L'Aube (01/06/2017)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Il y a l’histoire du chat ramené de la prison des Baumettes – incroyablement forte. Celle qui tient lieu d’hommage à la mère de l’écrivain – profondément émouvante. Celle inspirée de la passion de l’auteur pour le football – ­absolument savoureuse…

Ces six nouvelles de René Frégni ont toutes un ton, une atmosphère, admirablement dépeints et incarnés. Ensemble, elles constituent ce court ouvrage dans lequel le lecteur appréciera se promener, p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
fanfanouche24
  15 juin 2017
Après avoir lu avec enthousiasme son dernier roman "Les vivants au prix des morts" , j'ai enchaîné la découverte de cet écrivain avec ce recueil de textes, composé de rééditions (parues majoritairement dans des revues)ainsi que d'un récit totalement inédit , "Le Chat qui tombe", une nouvelle bouleversante: l'histoire d'un petit chat tombé d'un toit de la prison où notre narrateur l'auteur ] va animer des ateliers d'écriture . Ce dernier va recueillir , adopter ce chaton blessé...
En dehors d'un texte jubilatoire de l'auteur sur sa passion pour le football,
pour la ville de Marseille et l'O.M... ces nouvelles sont fortement imprégnées
par l'univers des prisons, qui habite fort intensément René Frégni...
"Quand on donne un peu de lait, quelques caresses à un chat de gouttière,
il devient affectueux. Si on le jette à la rue, il devient craintif, voleur, sournois comme nous, les hommes. Les détenus et les chats m'ont rendu tolérant. Tous les murs rendent méchant." (p. 32)
Deuxième ouvrage que je lis de cet auteur, dont la plume fluide et sensible
me plaît beaucoup, sans omettre ses forts engagements pour tous les détenus de la terre... où il dit à travers ses textes toute la nocivité des murs, de l'enfermement sur les individus...l'isolement dévastateur !
Le dernier texte "Marylou et l'assassin"... est aussi frappante, émotionnante: l'histoire d'un détenu mis à l'isolement ... qui fait la grève de la faim...ne voyant plus aucune lueur d'espoir... Marylou va surgir...La petite Marylou, qui n'est autre qu'une minuscule fourmi... qui va rompre l'intolérable néant de ce prisonnier... J'en ai déjà trop dit !....
"L'heure la plus importante en prison, c'est 17 heures. Voilà quelque chose
que tous les gens ignorent, et que j'ignorais moi-même avant de franchir les
portes de l'enfer. Cinq heures du soir, ici, c'est l'heure du facteur, la plus
fabuleuse des heures ou la plus désespérée, selon qu'arrive ou que n'arrive pas la lettre que chacun attend depuis l'éternité." (p. 72)
Je vais poursuivre la lecture de cet écrivain. Pour les "camarades" de Babelio et d'ailleurs, ...familiers de cet auteur... quels conseils de lectures donneraient-ils à une nouvelle curieuse de René Frégni" ?!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          407
liseron57
  26 juillet 2017
Les recueils de nouvelles ne sont pas si fréquents, et j'en lis assez peu hormis les grands classiques mais je me suis laissé tenter par la bonne bouille de ce chat en première de couverture et par la thématique récurrente de l'univers carcéral. le recueil se lit avec plaisir, les textes sont variés même s'ils tournent manifestement autour d'univers privilégiés par l'auteur (la prison, le foot, les chats, les femmes, l'amour). L'écriture en est très simple, très accessible. En arrière plan, Marseille, Manosque, suggérés plus que décrits mais cela suffit pour que l'on y suive l'auteur. La concision est un atout, en ces temps de livres volumineux et si peu relus par leurs auteurs. Une belle découverte à faire, raison pour laquelle je m'interdis de dévoiler les contenus, la surprise de la découverte doit être laissée au lecteur, le résumé appauvrit le texte plus qu'il ne le valorise.
Commenter  J’apprécie          20
belaval
  11 juin 2017
Jolie couverture avec la chatte Baumette; ce recueil de nouvelles n'est pas innovant; c'est même curieux que le Chat qui tombe soit présenté comme inédit; Si vous n'avez jamais lu Frégni, c'est une bonne entrée dans l'univers de l'autur en revanche quand on a lu tous ses livres, il y a peu de surprises...peut-être le football et la nuit de Noël avec un nouveau-né?
Mais se replonger dans les écrits de René Frégni est toujours un bonheur.
Commenter  J’apprécie          30
valouboubou
  25 novembre 2017
Ce livre est une découverte pour ma part, concernant René Frégni. On y découvre Marseille grâce à ses 6 histoires noires. La petite délinquance, le foot, le monde carcéral avec la prison des baumettes qui donnent une atmosphère toute particulière à ces histoires. A la fin de ce livre, j'ai un goût de liberté, d'amour et d'amitié en tête. je le recommande.
Commenter  J’apprécie          00
Nath2dragui
  23 août 2017
Pour faire découvrir Frégni : ce bouquin est une synthèse de tout son univers. Très bon moment.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   08 juin 2017
Mon métier est d'écrire des livres, je suis ce qu'on appelle un écrivain mais là, chaque semaine, j'étais plutôt un maître d'école. J'essayais de leur faire oublier le bruit des kalachnikovs, l'odeur de l'argent, le goût de la drogue. Je leur montrais que prendre un stylo, c'est comme prendre un bateau, c'est le début d'un grand voyage. Tous ces détenus ne montaient pas dans mon bateau et je voyais dans leurs yeux danser les flammes de la haine. Moi je continuais à aller là-bas, les poches pleines de mots et de voyages. (p. 12)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
fanfanouche24fanfanouche24   10 juin 2017
Quand on donne un peu de lait, quelques caresses à un chat de gouttière, il devient affectueux. Si on le jette à la rue, il devient craintif, voleur, sournois comme nous, les hommes. Les détenus et les chats m'ont rendu tolérant. Tous les murs rendent méchant. (p. 32)
Commenter  J’apprécie          241
fanfanouche24fanfanouche24   11 juin 2017
L'heure la plus importante en prison, c'est 17 heures. Voilà quelque chose que tous les gens ignorent, et que j'ignorais moi-même avant de franchir les portes de l'enfer. Cinq heures du soir, ici, c'est l'heure du facteur, la plus fabuleuse des heures ou la plus désespérée, selon qu'arrive ou que n'arrive pas la lettre que chacun attend depuis l'éternité. (p. 72)
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24fanfanouche24   11 juin 2017
Depuis six ans chaque semaine, je me rends à la prison des Baumettes , après les dernières maisons de Marseille, entre Mazargues et la Grèce. Avec une dizaine de détenus, nous écrivons dans une petite pièce, fermée de barreaux, nos rêves, nos peurs et les amours que nous aurions pu vivre. Je dis nous, car au fil des saisons je deviens l'un des leurs. Lentement, la prison est entrée en moi; c'est elle qui m'habite. (p. 51)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24fanfanouche24   12 juin 2017
Vierge noire

Je suis comme ça , je n'ai jamais su quitter les gens et les choses, un jour ou l'autre ils le font pour moi. (p. 107)
Commenter  J’apprécie          260
Videos de René Frégni (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Frégni
René Frégni, passionné de lecture et d'écriture, est venu à la rencontre de ses lecteurs à la Colline aux Livres (mai 2013).
autres livres classés : rubisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les couples célèbres

Qui étaient "les amants du Flore" ?

Anaïs Nin et Henri Miller
Elsa Triolet et Aragon
Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Paul Verlaine et Arthur Rimbaud

9 questions
6739 lecteurs ont répondu
Thèmes : couple , roman d'amourCréer un quiz sur ce livre