AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070339734
Éditeur : Gallimard (21/08/2006)
Résumé :
"Laver les verres et les tasses, debout derrière le comptoir, en regardant les femmes traverser la place, voilà mon plaisir. Les voir surgir des ruelles et s'avancer en toute saison, élégantes, sûres d'elles et parfumées pendant que l'eau chaude ruisselle sur mes mains."

Paul tient un restaurant dans le sud de la France. Une vie simple de soleil et d'amitié brute. Un jour d'été, une femme prénommée Sylvia percute sa vie tel un météore. Sylvia aime un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
kuroineko
21 février 2017
Petit mais costaud, comme disait la pie (d'ailleurs on en trouve 96 sur un toit dans ce roman).
139 pages écrites à la première personne du singulier, avec du sang et des larmes. Pour comprendre... Pour se comprendre lui-même, pauvre Paul amoureux et envoûté. Pour la comprendre elle, si belle Sylvia, si tourmentée. Si tourmenteuse, et tant pis si le mot n'existe pas, il lui va comme un gant.
J'ai été happée par le récit de cet été dès la première ligne. Malgré la touffeur, malgré les températures caniculaires, René Frégni dépeint en cadre à cette histoire une ville agréable, en bord de Méditerranée, dont on voit surtout la place qui "est un petit théâtre à l'italienne, conçue pour les rencontres et l'amour comme d'autres sont faites pour vendre des légumes ou faire pisser les chiens" (p. 10 édition Folio).
Un petit restaurant "Le Petit Farci" que Paul tient avec un ami Tony, cuistot de talent et flambeur pathologique. Une balade sur la plage. La rencontre avec une femme... La femme! Et ils s'aimèrent et vécurent heureux... Sauf que...
Roman d'amour certes, roman sur les abîmes des sentiments et de la passion, que ce soit le jeu ou la femme. Roman psychologique. Roman sur la manipulation. Roman multiple et dont le format court emporte le lecteur à la vitesse d'un cheval rendu fou. Deux heures de lecture et des infinités de temps à y revenir, à réfléchir sur le récit, les propos, etc.
La narration à la première personne du singulier permet au ton d'osciller, selon les aléas du récit. le roman est maîtrisé et rempli d'une nervosité sous-jacente, à fleur de pages. René Frégni crée dans ce livre quelques personnages saisissants de vérité, modèle des images fortes qui imprègnent mon esprit après lecture.
C'était la première fois que je rentrais dans son univers littéraire. Une chose est certaine, ce n'est pas la dernière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lecteur84
28 août 2015
Une histoire courte mais bien ficelée, une femme diaboliquement belle et deux hommes, qui vont devenir son jouet sans qu'ils n'en sachent rien! Une belle intrigue et une approche de l'amour intéressante...le désir poussé par la manipulation le besoin de se sentir aimer en voyant deux hommes se morfondre se déchirer, souffrir pour tenter d'exister, cruel mais souvent si vrai...
Commenter  J’apprécie          140
rougepoisson
23 juin 2014
Sylvia débarque un beau matin sur la placette où Paul tient un café et c'est un feu de forêt qui va le ravager jusqu'à la folie. Cette femme mystérieuse qui lui ôte le sommeil va bientôt lui faire connaître les affres de la passion amoureuse.
René Frégni nous immisce par sa prose sensuelle et évocatrice dans la chaleur de l'été provençal.
Commenter  J’apprécie          30
LaetitiaMimie
31 juillet 2016
Vibrant...
l'été est le roman qui a incontestablement marqué mon mois de juillet. Je ne l'ai pas lu, c'est lui qui m'a kidnappé. Une fois commencé, on ne peut plus s'échapper.
Un exercice de haute voltige maîtrisé à la perfection. La passion destructrice de cette histoire d'amour est tellement bien narrée que ça en est douloureux.
L'oeuvre est poétique tant l'auteur manie l'art de la description à la perfection. Tous les mots semblent lui appartenir pour notre plus grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
Mikedi2Mikedi226 mai 2017
Durant l'heure qui a suivi je lui ai resservi deux autres portos et j'ai cassé beaucoup d'assiettes. Ça la faisait rire et sa petite robe noire remontait sur ses cuisses d'or. Je n'avais jamais cassé autant d'assiettes avec autant d'enthousiasme.
Commenter  J’apprécie          00
kuroinekokuroineko21 février 2017
La souffrance ne rend pas bon, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Les victimes d'hier deviennent souvent les monstres d'aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          30
lecteur84lecteur8427 août 2015
continuez à faire la cuisine, c'est plus sûr. Tout le monde mange, combien de gens lisent encore?
Commenter  J’apprécie          40
kuroinekokuroineko21 février 2017
Notre place est un petit théâtre à l'italienne, conçue pour les rencontres et l'amour comme d'autres sont faites pour vendre des légumes ou faire pisser les chiens.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : manipulationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre