AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732472034
Éditeur : Editions de la Martinière (17/03/2016)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Victime d’un cambriolage qui a mal tourné et au cours duquel son père a perdu la vie, Jane Calvetti, traumatisée, s’est repliée sur elle-même.

Mais cet été, elle a décidé de changer : elle ne sera plus cette fille sage et réservée. Elle veut sortir de sa coquille. Passer ses journées sur la plage avec ses meilleures amies. Et se laisser séduire par Handel, un garçon fascinant à la réputation sulfureuse.

À ses côtés, elle se sent plus fo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Luxnbooks
25 mars 2016
J'ai faits l'erreur de lire le résumé avant de commencer cette lecture, alors croyez-le ou non mais je vous déconseille de trop en savoir avant de commencer cette lecture. Je vais volontairement rester évasive dans ma chronique, pour ne pas vous gâcher votre plaisir. C'est marrant, parce que même consciente d'avoir compris les secrets rapidement, j'ai tourné les pages avec l'impression de foncer dans un mur. Vous savez ce sentiment, qui vous pousse à tourner chaque page, la peur au ventre face à l'évidence et ce petit sentiment qui vous pousse à en savoir plus, à comprendre, à tenter de répondre à vos questions. Et puis lorsque vous reposer le roman, vous vous dites que c'était difficile, c'était beau, c'était compliqué, mais qu'au final vous êtes face à une héroïne qui peut enfin assumer son fardeau.
Jane Calvetti, tout le monde connaît ce nom. Jane n'a de secret pour personne, tout le monde sait qu'elle est la fille traumatisée, qui lors d'un cambriolage a perdu son père. Seulement, ce que personne ne sait c'est que Jane est rongée par la culpabilité. Cette nuit la hante, cette nuit où tout a basculé, l'empêche de se construire. Il y a la personne qu'elle était avant et celle qu'elle est aujourd'hui. Tout le monde cherche à la soutenir, mais personne ne comprend à quel point c'est difficile pour elle d'évoquer cet instant où tout a changé. Ce moment où la gentille petite fille sage est complètement perdue.
Cet été, c'est l'occasion de passer du temps sur la plage avec ses copines de toujours. La joyeuse petite bande composée de Bridget la romantique, Tammy et Michaela ont l'habitude de ces étés où les locaux, se mélangent avec les vacanciers. Les jeunes filles ont décidé de passer un été léger, pour oublier l'année éprouvante qui vient de s'écouler. Tel un bouclier, elles sont toutes décidées à protéger leur petite Jane, qui depuis le drame est restée secrète. Pourtant fragilisée, elle va se laisser séduire par Handel Davies un garçon aux fréquentations douteuses, qui cache pourtant un coeur tendre.
A force de le fréquenter, elle va s'ouvrir comme jamais. Sa fragilité va progressivement laisser place à une force et malgré leur jeune âge, ils vont être surpris par la puissance de leurs sentiments. le problème, c'est que les mauvais garçons ont des secrets et Jane est dans une phase de transition, elle a besoin d'être sauvée et non pas de sauver Handel. Ce garçon est mystérieux, tout le monde a une mauvaise image de lui, pourtant nous découvrons un garçon résigné. On voit bien qu'il ne se juge pas digne de Jane et pourtant, sa simplicité et son côté mystérieux ont tout pour plaire.
Cette histoire, aborde beaucoup de sujets : le deuil, la culpabilité du survivant, l'amitié, l'amour. Jane va apprendre que pour être heureuse le chemin est long. J'ai été touchée en plein coeur par cette histoire, j'étais consciente que lire ce roman serait difficile, mais j'étais loin d'imaginer qu'une jeune fille, qui regarde vers la mer, puisse nous révéler autant de chose. Mon côté drogué, aurait tendance à croire qu'une suite est possible, tout simplement car j'ai eu du mal à quitter Jane et j'aurais beaucoup aimé découvrir son évolution dans plusieurs années. Sans compter que la suite ferait un très bon New Adult.
Je suis conquise par la plume de Donna Freitas et j'espère qu'on aura l'occasion de la lire de nouveau, car je n'ai pas vu le temps passer, mon seul regret va pour la rapidité des derniers chapitres, que j'aurais aimé voir plus approfondi et moins ouverts. Je vous le recommande et puis, cette couverture est tout simplement très représentative de l'identité de Jane, c'est assez rare pour être mentionné.
Lien : http://wp.me/p4u7Dl-1WD
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
dreamworld
08 mai 2016
J'ai passé un bon moment en lisant ce roman.
Nous faisons ici la rencontre de Jane, qui nous raconte son histoire. La nuit du 19 février, son père est décédé lors d'un cambriolage qui a mal tourné. Cet été, des mois après, la police n'a toujours aucune idée des personnes qui auraient pu commettre ce crime. Mais Jane ne veut plus y penser, elle veut juste profiter de cet été avec ses quatre meilleures amies, dans cette petite ville où tout se sait, bronzer au bord de la plage, aller manger des glaces, rencontrer de beaux garçons riches qui viennent en vacances, et même tomber amoureuses de Handel, ce "bad boy" mystérieux qui n'a pas la meilleure réputation dans sa petite ville...
J'ai bien aimé ce petit roman qui se lit facilement. Il était léger et les pages se tournaient rapidement. L'écriture était jolie et simple. Il y a quelques flashback qui nous ramènent à la fameuse nuit du 19 février où la vie de Jane a changé à jamais. D'ordinaire, le passage du passé au présent peut parfois m'ennuyer, mais ici ce ne m'a pas gênée du tout, j'aurais même voulu qu'il y en ai plus souvent, ou plus rapidement. En effet, ce roman tourne autour du cambriolage et nous n'avançons que très lentement, les indices sont très longs à venir. Toutefois, il ne m'a pas fallu longtemps pour me faire une idée des coupables, idées qui m'a suivie tout au long de mon roman et qui s'est révélée juste (youpi!). J'ai lu que certains étaient surpris de la fin, mais c'était exactement ce à quoi je m'attendais. J'étais pressée d'arriver au bout du roman pour voir quelle surprise m'attendait, mais tout était exactement tel que je me l'imaginais. de plus, je n'ai pas trouvé l'histoire spécialement originale et passionnante. J'ai aussi lu des avis où il était mentionné la fin ouverte, mais je ne l'ai pas trouvé si ouverte que cela puisqu'on sait tous très bien ce qui va se passer après, et elle ne m'a pas gênée du tout.
C'était un très beau livre, mais j'ai eu l'impression de rester en surface, comme une simple spectatrice et non pas comme une participante de ce livre, comme j'en ai parfois l'impression en lisant des romans qui m'emportent. C'est une jolie lecture mais je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages et j'ai l'impression que je parcourais juste un petit bout de chemin avec eux, comme si j'étais là juste pour un été que je partageai avec Jane et ses amis. Au final, on sait peut de choses sur eux tous, quelques informations volées au fil des pages. J'aurais voulu en savoir plus sur toutes ces personnes, sur leur vie en général, sur leurs rêves, leurs espoirs. Ici, il n'y avait vraiment que l'histoire de Jane (et de Handel), mais les autres ne faisaient que de la figuration, comme s'ils n'étaient là que pour elle et n'existaient pas hors de sa vue. J'ai beaucoup aimé les amies de Jane, avec chacune leurs personnalités, mais j'ai plutôt eu l'impression qu'elles faisaient parti du décors, et même si elles étaient toutes différentes, j'avais le sentiment qu'elles n'existaient pas chacune de leur côté mais qu'elles jouaient toutes ensemble le rôle "amies de Jane". de même, je me serais attendue à plus de sentiments et je n'ai pas ressenti grand chose durant ma lecture.
Je sais que j'ai relevé plus de points négatifs que positifs dans cet avis, mais j'ai quand même bien aimé ce roman que j'ai lu facilement et qui m'a fait voyagé, le temps de quelques heures, jusqu'à cette petite ville près de la mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ferou
22 juin 2016
Avec ou sans toi était un roman qui avait attiré mon attention à l'époque de sa sortie pour sa couverture. J'avais à ce moment-là l'impression d'être perdue et seule face à un océan de doute. Alors avec son titre évocateur et cette image, je n'avais pu m'empêcher de craquer même si le résumé ne me présentait pas la même histoire.
En effet ici, on rencontre Jane. Une jeune fille qui se relève d'un traumatisme, elle a assisté à un cambriolage pendant lequel son père a perdu la vie. Cependant l'été arrive après cette dure année et elle décide de changer, de devenir une autre Jane plus intrépide, plus sexy aussi, elle se tourne vers les hommes tout en essayant de passer outre son traumatisme. C'est ainsi qu'elle rencontrera Handel, un mauvais garçon en apparence mais qui apparaîtra beaucoup plus doux et complexe.
Je dois avouer que même si l'intrigue est cousue de fil blanc et que dès leur rencontre on comprend comment tout ceci terminera, comme Jane, on espère que c'est le bon, que c'est l'homme qu'il lui faut. On va vivre, avec elle, ses doutes, ses joies, ses premiers émois, sa peur, sa tristesse, son histoire d'amour en somme mais surtout sa "mue". Son passage de la gentille Jane, lycéenne serviable et aimable en tout point, à une Jane plus forte, capable de faire souffrir et de rendre coup pour coup, capable de créer le désir chez un homme et de s'en servir, on va découvrir Jane, la femme forte qui aura réussi à passer outre son passé.
Mais plus qu'une histoire d'amour compliquée, ou qu'une histoire de copines frivoles qui passent leurs journées sur la plage à parler de garçon, c'est une histoire de pardon, de recul. Parce que Jane se sent coupable de la mort de son père et petit à petit en découvrant le crime, on va mieux comprendre ce sentiment mais en même temps on va tellement la plaindre. Parce que Jane ne se souvient pas de tout et lorsque ce sera le cas, tout sera terminé.
J'ai adoré Jane, une jeune fille timide qui prend en audace et en confiance en elle à travers ce roman. Une jeune fille qui a les priorités un peu grotesque de l'adolescence ("Regardez-moi ! Aimez-moi!") mais qui a en même temps la profondeur du deuil et du regret. Une jeune fille qui osera tout confier à sa mère mais sera incapable de dire un mot sur la tombe de son père, ou même de s'y rendre. C'est sa fragilité qui m'a touché. J'ai essayé milles fois de me mettre à sa place et jamais je n'ai pu. Ce qu'elle a perdu ce n'est pas seulement son père, pas seulement son innocence, c'est surtout la confiance qu'elle portait à tous les gens de cette petite ville qu'elle a perdu. Elle a donc perdu tous ses repères.
Handel... Rien que son prénom ressemble à une sucrerie délicieuse. Même si je me suis doutée de son côté sombre depuis les premières lignes, je n'ai pu m'empêcher d'espérer me tromper parce qu'il était si doux avec Jane. Rien qu'à sa manière de prononcer son prénom, à sa manière de se comporter avec elle, on se doutait qu'il était bien plus qu'il ne semblait être. Alors au fond, je suis tombée sous son charme autant que Jane et comme elle, malgré mes doutes, je me suis laissée berner, je me suis laissée entraîner bien trop loin dans mon coeur par ce demi sourire énigmatique.
Je découvrais ici la plume de Donna Freitas mais c'est avec plaisir que je la continuerai. Même si je dois avouer qu'elle insiste beaucoup trop sur certains points. Je veux dire qu'en finissant ce livre vous n'aurez aucun doute sur le fait que Jane adore l'océan et la plage, que c'est curatif pour elle, qu'elle en a besoin et que c'est le seul endroit où elle se sent bien parce que ce sera dit et répété à tellement de reprise...
En bref, c'est un bon roman que je vous présente ici, avec un thème dur, parce qu'on rencontre Jane qui pour se soigner d'un traumatisme va s'en infliger un autre ne fréquentant pas les "gentils garçons". J'ai apprécié les personnages, j'ai été ému aux larmes par l'histoire et plus que tout je serai hanté par certains mots qui ont pu être dit. Jane et Handel me suivront encore longtemps et lorsque je me tiendrai face à la mer, je penserai à eux.
Lien : http://read-and-escape.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
izabulle
28 mars 2016
Jane a connu l'horreur, ce jour où la maison de ces riches retraités qu'elle gardait, a été cambriolée. Son père avait été tué. Tout deux n'auraient jamais dû se trouver là. Cela aurait du être un cambriolage comme les autres, comme il y en avait épisodiquement dans les quartiers aisés de leur petite ville de bord de mer.
Jane pour autant donne le change. Elle continue de se rendre à la plage chaque jour pour retrouver ses quatre amies. Elle s'étonne même que Handel, le garçon le plus mystérieux et sexy de la ville, s'adresse à elle. Elle se met alors à rêver à une autre vie possible, à cet amour possible à portée de main.
Je découvre cette auteur avec une romance young adult magnifique.
Malgré le drame vécu par Jane (notre narratrice qui s'adresse à nous à la 1ère personne), cette dernière est très douce et pleine d'espoir. Elle est rarement dans la plainte, alors même que nous la voyons évoluer et surmonter progressivement ses angoisses et blocages.
La traduction est superbe. Je n'ai cessé de me délecter de cette plume tellement légère et poétique.
Les descriptions de cette petite ville au bord de la mer nous emportent vers un dépaysement agréable et réconfortant. La romance naissante entre Jane et Handel est douce, romantique. Leurs échanges sont juste ce que l'ont attend de cette belle histoire, même si de mon point de vue de maman j'ai trouvé ce jeune couple un peu trop mature pour etre réel.
Je n'ai pas été surprise par le dénouement, que j'ai pressenti quasiment depuis le début de ma lecture. Cela n'empêche pas pour autant le passage des émotions et la boule à la gorge m'a fait plus que souffrir sur les dernières pages.
Si vous êtes mordu de romance young adult, vous ne pouvez pas passer à côté d'Avec ou sans toi qui vous touchera à coup sûr en plein coeur !
Extrait: "Tandis qu'il m'étudiait, attendant un signe que je pourrai un jour lui pardonner, que notre amour était assez fort pour surmonter cette épreuve, j'ai pris conscience de quelque chose. C'était à mon tour de briser le coeur de Handel."

Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cible95
01 juillet 2016
Scène inaugurale : une jeune fille garde une maison en l'absence des propriétaires, survient un cambriolage, la jeune fille est menacée, son père venu la chercher est tué… Quelques mois plus tard, c'est l'été dans une petite ville côtière de Nouvelle Angleterre, lieu portuaire et lieu de villégiature, un groupe de jeunes filles habitant la ville, profite de la plage et parle garçons. Tableau idyllique si ce n'est que Jane l'une des jeunes filles est celle qui a été confronté aux cambrioleurs et à la mort de son père. Les cambrioleurs n'ont jamais été appréhendés, la série de cambriolage dans la ville s'est arrêtée. Jane essaie de vivre pleinement sa vie d'ado malgré le drame.
Handel un jeune homme habitant la ville l'accoste. Ils discutent, ils se plaisent. Elle raconte cette rencontre à ses meilleures amies, l'une d'elles, Michaela Connolly, se montre critique : Handel a mauvaise réputation et enjoint donc Jane à se tenir sur ses gardes voire à ne pas entretenir de lien du tout. Jane tombe amoureuse de ce garçon qui se montre avec elle tendre et attentionné tout en semblant lui caché un aspect de lui-même. En plus de son amie réticente à sa liaison, d'autres garçons, les frères Mc Callen, mauvais garçons connus dans la ville, l'interpellent et la mettent aussi en garde. La mère de Jane préfère croire au bon jugement de sa fille et préfère laisser sa chance à Handel. Jane continue à voir Handel malgré les sollicitations de Miles un jeune ado de bonne famille en vacances dans la ville, tombé lui aussi sous son charme. Un collègue policier de son père, Connolly, père de Michaela, est en charge de l'enquête sur les cambriolages et le meurtre. Ce dernier reprend contact avec Jane pour lui demander si elle commence à se souvenir d'éléments qui pourraient aider à découvrir les auteurs des faits. Justement quelque chose lui revient à l'esprit...
Mon avis : Roman qui se lit facilement … peut être un peu trop facilement car l'écriture est vraiment simple et l'intrigue est très prévisible. Les personnages sont stéréotypés. le fil rouge du texte est le moment du cambriolage, procédé sans originalité .Sans plus. A partir de 13 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
MiAngeMiDemonMiAngeMiDemon24 mars 2016
- S'il te plaît, dis-moi que tu n'as rien entendu de tout ça.
- Je n'ai rien entendu.
Mais il affichait un grand sourire.
- Tu mens.
- C'est pour ton bien.
J'ais pris mon visage entre mes mains.
- Je suis morte de honte.
- Ne le sois pas. Et puis, je t'ai raconté l'histoire mortifiante de mon prénom. Alors maintenant in est quittes. Ta mère t'aimes. Elle prend juste soin de toi.
Commenter  J’apprécie          40
FerouFerou22 juin 2016
A l'époque où je ne connaissais rien à l'amour, je croyais qu'on tombait amoureux comme une feuille tombe d'un arbre, avec grâce et légèreté. Je n'aurais jamais pensé que cela puisse être violent. Dangereux. Si on m'avait dit avant de rencontrer Handel, qu'aimer quelqu'un pouvait être dangereux, je ne l'aurais jamais cru. J'étais trop romantique.
Aujourd'hui, je le savais.
Commenter  J’apprécie          30
Aurore-9Aurore-920 juillet 2017
— Tu te trompes si tu penses que tu n’as pas attiré mon attention, ce jour-là, sur la plage. Je t’avais déjà remarquée au lycée, je t’ai toujours trouvée jolie. Quelque chose en toi me donnait envie de te regarder, de te parler, Jane.

Il a tourné la tête un moment, marquant une pause, avant de reprendre.

— Je t’ai aimée à la seconde où je t’ai vue à la fenêtre des O’Connor, avant même d’entrer dans la maison. Je t’ai aimée même si je ne m’en suis pas rendu compte à l’époque. Je crois que je t’aime depuis tout ce temps.
Ses yeux étaient remplis de larmes, c’était la deuxième fois que je le voyais ainsi.

— Et que je t’aimerai toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MiAngeMiDemonMiAngeMiDemon24 mars 2016
- T'es bête! l'ais je taquinée.
- Je sais. C'est comme ça, je n'y peux rien.
J'ai ri.
- C'est bien de l'admettre. C'est aussi pour ça que je t'aime, Bridget.
- Je t'aime aussi, Jane.
J'ai souri.
- Ce n'est pas parce que tu viens de me dire que tu m'aimes que je vais coucher avec toi, ne rêves pas.
Bridget a grogné.
- N'importe quoi.
Et elle m'a envoyé son oreiller en pleine figure.
Commenter  J’apprécie          10
Laeti355Laeti35530 août 2016
Mais le truc, quand on tombe amoureux, le truc qui rend l'amour vraiment dangereux, c'est qu'il nous empêche de voir ces moments-là pour ce qu'ils sont. Et quand on s'en rend compte, il est déjà trop tard. Plus rien ne peut empêcher la chute.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Donna Freitas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donna Freitas
Writerly States: Donna Freitas on Process (Part 1)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2524 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .