AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782843439490
375 pages
Éditeur : Editions L'Express (18/10/2012)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
"Poilu ! Que de bêtises l'on écrit en ton nom", criait l'écrivain-médecin Paul Fiolle en 1917. Pour évoquer la Grande Guerre, mieux vaut effectivement donner la parole à ceux qui l'ont vécue, à ceux qui ont souffert cette conflagration où s'est révélée l'horreur du XXe siècle, et mieux vaut lire ceux de ces soldats qui ont pour profession l'écriture, qu'ils soient français, allemands, italiens ou anglo-saxons. Qui furent ces écrivains-soldats ? Quel fut leur engagem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Gwendo
  04 juin 2013
L'auteur, spécialiste en littérature comparée, nous dresse dans cet essai le portrait de nombreux écrivains pris dans le feu de la guerre. Guillaume Apollinaire, Ernest Hemingway, Blaise Cendrars, Jean Giraudoux, Stefan Zweig, Jean Giono, Louis Aragon, Ernst Jünger, Louis-Ferdinand Céline ou encore Jean Cocteau, sont autant de personnalités qui traversent l'ouvrage, happés par la Grande Guerre. Chacun aux prises avec ses engagements et ses blessures. Pacifistes et engagés se côtoient et, frères de tranchée, doivent monter à l'assaut ensemble, baïonnette à la main...
Si les écrivains ont tenté d'édifier un mur de poésie contre la guerre, de la vue de tant de corps mutilés, disloqués, le langage ne peut sortir indemne et va évoluer. L'argot utilisé par les Poilus s'infiltre dans la littérature, tout comme les onomatopées qui seront chargées, au sein des descriptions, de rendre le bruit fracassant des bombardements.
Un changement réel s'opère dans la littérature et un nouveau genre apparaît : le témoignage. Car entourés de chaos, ces hommes ont eu besoin de poser des mots pour retrouver du sens.
Intimement liée aux conflits, la révolution est en marche ; Dada, le surréalisme et l'antimilitarisme ne sont que des manifestations de cette opposition globale à une société que l'on veut abolir.
Un ouvrage très intéressant que l'on peut également feuilleter par écrivain afin de découvrir la voie emprunté par chacun d'eux. Espérons que paraîtra par la suite un deuxième volet sur les écrivains dans la Seconde Guerre Mondiale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
GwendoGwendo   04 juin 2013
La paix... Mais c'est bien de la guerre que l'on s'est maintenant remis à parler. Non seulement le traité de Versailles la contenait en germe, mais l'effondrement économique de la fin des années vingt va l'annoncer comme une conséquence inéluctable du désarroi des peuples accablés par la crise et l'inflation. Le nazisme est en train de cirer ses bottes. Tel un ogre, il se mettra bientôt en branle. D'abord, on ne lui accordera qu'une attention distraite, puis l'on découvrira brusquement que son défilé bruyant devient un ouragan qui hurle et dévaste la Terre entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GwendoGwendo   04 juin 2013
Aux crocs de la grande boucherie des guerres, une viande humaine est pendue. Peut-être vaut-il mieux en détourner pudiquement le regard ? Mais on ne peut l'oublier : le sang - conjointement lié à la vie qu'il irrigue et à la mort que son flux entraîne - se rattache à une mythologie qui imprègne puissamment la culture occidentale, issue à la fois du vieux fonds nordique et de l'Antiquité grecque. Cette mythologie suggère que le fracas des armes provoque chez l'homme une métamorphose terrifiante : ivre de carnage, il devient un animal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GwendoGwendo   04 juin 2013
Mais n'est-ce pas le monde lui-même qui s'est livré à se propre destruction ? Ils le rejettent en clamant que vivre est tellement absurde que ça en devient complétement idiot, ou drôle ou fou. Dada ne prend rien au sérieux. Il est bien un enfant de la guerre à qui le malheur conseille de cacher son désarroi sous un rire grinçant.
Commenter  J’apprécie          10
GwendoGwendo   04 juin 2013
Car c'est l'art en ultime analyse qui permet de pressentir l'ordre mystérieux de l'univers, et même de le pénétrer, cet ordre qui inclut les hommes au lieu de les rejeter.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de France-Marie Fremeaux (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de France-Marie Fremeaux
Rencontre avec France Marie Fremeaux Part 4
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2337 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre