AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Rosso (Traducteur)
EAN : 9782266144681
462 pages
Éditeur : Pocket (11/05/2006)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 266 notes)
Résumé :

Elle est seule. Dans le noir. Ligotée. Bâillonnée. Les yeux bandés. Prisonnière d'un fou. Sans le moindre souvenir de ce qui lui est arrivé. Elle s'appelle Abigail Devereaux. II va sûrement la tuer. Mais elle ne sait pas quand. Elle craint de perdre la raison. Seul un miracle peut la sauver. C'est alors que tout se complique, inexplicablement...

Nicci French nous entraîne dans les profondeurs de l'inconscient et de l'angoisse au fil d'un suspe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
GribouilleLechat
  05 avril 2016
Dans ce thriller, nous avons une jeune femme, Abbie, qui se réveille ligotée, bâillonnée et cagoulée dans une cave humide et froide, avec un mal de crâne terrible, et aucun souvenir de ce qui s'est passé. Pendant plusieurs jours, elle va rester là, à la merci de son ravisseur, dont elle ne sait rien et ne connaît même pas le visage, qui ne lui fait rien, ne la torture pas, ne la viole pas, et lui donne juste assez d'eau et de nourriture pour la maintenir en vie. Tout ce qu'elle sait, car il le lui a dit, c'est qu'il va la tuer au moment où il l'aura décidé.
Je ne spoile rien en disant qu'elle va arriver à se sauver, puisque c'est écrit sur la 4e de couverture, et se retrouver à l'hôpital. Et c'est là que le vrai cauchemar va commencer car ni les médecins ni la police ne croient à son histoire, étant donné qu'elle n'a aucun souvenir des jours précédant son enlèvement, et qu'elle ne peut donner aucun renseignement sur son ravisseur, pas plus que sur l'endroit où elle était séquestrée, car lors de sa fuite, elle était tellement paniquée, qu'elle n'a rien vu de ce qui l'entourait ni des rues qu'elle parcourait.
Or, elle sait que sa seule chance de pouvoir retrouver une vie "normale", c'est que l'homme qui lui a fait subir ce cauchemar soit arrêté. Donc, comme personne ne la prend au sérieux, elle va mener l'enquête elle-même sur sa vie et les jours qui ont précédé son enlèvement, comme s'il s'agissait d'une autre personne.
J'adore les livres de Nicci French! J'en ai lu plusieurs, mais c'étaient tous des romans policiers, genre que je préfère aux thrillers. Ce livre est donc mon premier thriller de cet auteur*. Et je dois dire que je ne suis pas du tout déçue, car j'ai retrouvé tout ce que j'aime chez lui, le côté angoissant et palpitant en plus.
Tout d'abord, sa plume, que je trouve extrêmement agréable. Sans être simpliste, elle est fluide, claire, et permet de dévorer les pages, afin de suivre le rythme du récit, qui est à la fois lent et palpitant.
Je m'explique.
La première partie est clairement la plus angoissante, la plus prenante, quand Abbie est séquestrée et pense qu'elle va mourir.
Ensuite, le rythme ralentit, quand elle se retrouve à l'hôpital puis dans le monde extérieur, livrée à elle-même et face aux innombrables questions soulevées par le trou noir de sa mémoire.
L'enquête qu'elle va mener avancera doucement mais sûrement, de découvertes en découvertes, chaque petit détail ayant son importance et venant compléter le puzzle. Tous les jours elle en apprendra un peu plus sur cette semaine dont elle a tout oublié alors qu'elle est d'une importance capitale dans sa vie.
Et j'ai aimé cette progression pas à pas, ponctuée de brefs moments de suspens haletant, puis la montée de la tension, jusqu'à la compréhension finale.
Pour moi, non seulement ces variations de rythme étaient nécessaires au déroulement de l'histoire, mais elles n'ont pas du tout été un frein à mon plaisir de lectrice. Je ne me suis pas ennuyée une seule minute, car tout ce roman est raconté de l'intérieur, à la première personne. On connaît donc en permanence les pensées de Abbie, ses sentiments : sa peur, sa colère, son sentiment de perte, ses espoirs, ses moments de bonheur et surtout sa volonté farouche de savoir ce qu'il lui est arrivé et de retrouver son geôlier...
Ce point de vue interne m'a rendu cette jeune femme extrêmement attachante. J'ai souffert avec elle, j'ai été en empathie totale avec elle. C'était elle et moi contre le monde entier! Je n'avais qu'une envie : qu'elle prouve à tous qu'elle n'était pas folle et qu'elle avait raison depuis le début.
Dans sa quête de la vérité, elle va être aidée par un homme, et j'ai beaucoup apprécié cet homme, aussi. Il est rassurant, gentil, patient...
Ensuite, ce que j'ai adoré, dans ce roman, et je retrouve en cela la "patte" de Nicci French, ce qui fait que j'aime autant cet auteur, c'est que même si on est dans un thriller, donc dans une ambiance oppressante, même si l'héroïne est perdue, terrorisée et très seule la majeure partie du temps, l'auteur arrive à donner un sentiment de chaleur, de bien-être, voire de sécurité pendant la lecture, en mettant en constante opposition des éléments évoquant le froid et le chaud : le froid de l'hiver, de la neige, du vent glacial et à côté de cela, des maisons et des appartements bien chauffés, des bains et douches très chauds, des lumières douces et tamisées, des vêtements épais et confortables, des boissons chaudes, des cafés et pubs bondés... Autant de choses qui rassurent et réconfortent...
De même, l'auteur oppose le froid intérieur de Abbie, sa solitude, sa peur, à la chaleur humaine de l'amitié, de quelques personnes rencontrées pendant sa quête, de l'amour...
Conclusion : Un livre que j'ai pris un énorme plaisir à lire et que j'ai dévoré. Peut-être pas le thriller le plus angoissant de tous les temps, mais suffisamment de suspens et d'angoisse pour tenir en haleine et faire tourner les pages à toute vitesse et moi, ça me va très bien comme ça!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Librincanto
  02 mai 2020
Je lis très peu de thriller, un à deux par an en général, surtout quand j'ai envie de changer de registre.
Ce que je recherche dans ce genre littéraire, c'est du suspense, de la tension et de l'adrénaline.
Au pays des vivants est certes un bon page turner, j'ai été prise au jeu et j'avais envie de connaître la suite.
Mais je regrette l'écriture, trop simple à mon goût, tout comme l'enchaînement des événements. Si la construction est bien strucutrée, elle est aussi attendue et ne provoque pas la surprise.
Reste l'intrigue maintenant, le coeur du sujet, selon moi, pour un trhiller.
Dès le début, le lecteur est à huis clos avec la protagoniste, Abigail, qui nous raconte son calvaire de séquestrée puis son évasion.
C'est ainsi que s'achève la 1ère partie du roman.
Dans la 2ème, on se retrouve toujours à huis clos, mais cette fois à l'hôpital, au service neurologique & psychiatrie, avec des médecins, en coopération avec les Inspecteurs de police, qui tentent de comprendre Abigail.
Abigail souffre en effet d'amnésie concernant la période juste avant sa disparition.
A-t-elle tout inventé ou a-t-elle réellement été séquestrée ?
La 3ème partie nous permet de sortir du huis clos et d'entrer dans sa vie avant l'enlèvement.
Souvent, on découvre, en même temps qu' Abigaïl, son passé.
Tel un puzzle, Abigail reconstruit les jours qui ont précédé sa disparition, pour retrouver la mémoire et comprendre ce qui lui est arrivé.
Une fois les pièces assemblées, Abigail trouve les explications à la question fatidique, à savoir si elle affabule ou non.
Voilà, j'ai la réponse en même temps qu'Abigail et je suis déçue du dénouement (alors que d'autres ont trouvé cette fin surprenante et inattendue), qui manque d'originalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Billie72
  07 juin 2020
J'ai ouvert ce roman par hasard, sans trop y croire... une énième histoire d'enlèvement et de séquestration, de traque et de vengeance... eh bien j'avoue avoir été moi-même rapidement et totalement captive de l'histoire.
Le roman est construit en trois parties d'inégales longueurs, elles-mêmes divisées en chapitres.
La première partie, assez courte, n'est pas sans rappeler l'atmosphère de Jessie, de Stephen King, ou encore d'Alex, de Pierre Lemaitre. Une jeune femme est l'otage d'un homme. Elle est avilie, dénutrie, attachée, affublée d'une cagoule, et ignore tout de son ravisseur et des motivations de ce dernier.
La deuxième partie est également courte. Abbie peine à convaincre les médecins et la police de la véracité de son récit.
La troisième partie relate la revanche d'Abbie... je n'en dirai pas plus. Pour savoir si Abbie parviendra à revenir au Pays des Vivants, il vous faudra lire le roman ;-)
Commenter  J’apprécie          101
nathalou93
  12 septembre 2017
#aupaysdesvivants de #niccifrench - Une femme est séquestrée par un homme, il l'as mis un cercle d'acier autour de sa gorge, et si elle bouge, elle s'étrangle un peu plus, alors elle respire doucement, elle pense à des lacs et à un papillon qui s'envole. Et quand son bourreau vient pour la relâcher et lui donner un seau pour faire ses besoins, elle essaye de lui parler, parfois elle l'insulte ou essaye de l'amadouer. Rien ne marche. Alors un jour elle en marre, elle veut mourir, elle veut se sauver même si elle doit mourir, et elle y arrive elle se sauve. Mais ce qui lui attends et peut être pire ? Tout ses proches et la police doute t-elle, personne l'as crois, il l'as prenne pour une névrosée, une affabulatrice, donc elle va enquêter sur sa vie, sa personne, Car elle se souvient de rien, juste du pire jusqu'à le retrouver lui pour le faire payer de ses crimes😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡
Mon avis : un thriller psychologique absolument génial, on es avec ce personnage : Abbie, jusqu'au bout, on as peur pour elle, on as envie qu'elle prouve à tout le monde que tout est vrai🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔🚔
Morale de l'histoire : toujours se battre pour sa verite
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Chiwi
  01 novembre 2012
Abigail Deveraux a été kidnappée. Elle est enfermée dans le noir, ligotée, bâillonnée, les yeux bandés. Elle sait qu'elle ne sortira pas vivante de cet endroit. Mais par chance elle va pouvoir s'échapper et revenir dans le monde. Ayant perdu la mémoire au sujet des jours précédents son enlèvement elle va se mettre à chercher qui la enlever . Mais la police et le médecins pensent qu'elle a inventé toute l'histoire.
Le roman est découpé en trois partie. La première partie relate l'enfermement après l'enlèvement, la seconde le diagnostic de l'amnésie, où le lecteur se met à douter de ce qu'elle a vécu ; la troisième, l'enquête, où le lecteur fait les découvertes en même temps qu' Abigail.
Au fil de l'enquête on découvre des éléments qui peuvent renforcer l'idée que l'enlèvement est une invention. Il faut attendre les 20 dernières pages pour avoir la révélation. C'est vraiment efficace et je n'ai pas eu de regret de lire ce roman.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
mariechrist67mariechrist67   06 décembre 2019
Je déjeunai dans un petit bistro italier de Soho, mal éclairé et chaleureux. La table qu'on m'avait désignée était dans un coin tout au fond, si bien que je pouvais voir tous les clients qui entraient tout en me sentant invisible.
Commenter  J’apprécie          140
Billie72Billie72   07 juin 2020
Au fond, j'avais toujours cru que j'étais moi-même à l'origine de tout. J'étais tellement embourbée dans ma vie démantibulée, mon travail imbécile et le désastre de mon couple, que j'avais cru, fantasmé, redouté que lui -cet homme à quelques mètres de moi- n'eût reconnu en moi ce marasme accepté. Cru que j'avais foncé tête baissée vers le drame, que je l'avais volontairement attiré sur moi. Et lui l'avait compris, en sorte qu'inéluctablement nous étions faits l'un pour l'autre, avions besoin l'un de l'autre. Parce que je voulais être détruite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Billie72Billie72   02 juin 2020
Je me regardai dans le miroir et vis une étrangère. Je n'étais plus moi, j'étais devenue quelqu'un d'autre. Une fille maigre aux cheveux emmêlés, au visage blafard et contusionné. Une fille couleur de craie. Osseuse, avec un regard craintif, presque vitreux. J'avais l'air d'une morte.
Commenter  J’apprécie          70
Billie72Billie72   01 juin 2020
Les prisonniers isolés de force sombrent souvent dans la folie, avais-je lu. Et sans doute, en lisant, avais-je brièvement imaginé ce qu'on éprouvait quand on était enfermé sans voir personne. Quelquefois, ils se récitaient des poèmes ; mais je n'en connaissais aucun, ou du moins je n'en savais aucun par coeur. Je me rappelais des comptines : une souris verte, un deux trois nous irons au bois, une poule sur un mur. Leur rythme allègre et inspirant me parut atroce, affolant, comme si un odieux petit diable était dans ma tête et cognait contre ma boîte crânienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NikozNikoz   11 janvier 2016
- Les chats ont tous des noms bien à eux, rétorqua-t-il gravement. C'est à nous de les deviner.
- Comme les enfants je suppose...
- Il me regarda, absolument choqué.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Nicci French (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicci French
Nicci French - Terrible jeudi, le jour de l'innocence perdue .A l'occasion du Quai du Polar 2015, Nicci French vous présente son ouvrage "Terrible jeudi, le jour de l'innocence perdue" aux éditions Fleuve Noir. Retrouvez le livre http://www.mollat.com/livres/french-nicci-terrible-jeudi-jour-innocence-perdue-9782265098923.html Notes de Musique : © Mollat https://www.facebook.com/Librairie.mollat/ https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/ https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemollat/ http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mémoire piégée

Jane est architecte. Son rituel est de

sabrer le champagne évidemment!
donner le premier coup de pelle.
faire un bon gueuleton.

15 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Mémoire piégée de Nicci FrenchCréer un quiz sur ce livre

.. ..