AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266204637
Éditeur : Pocket (31/03/2011)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 182 notes)
Résumé :
Zoé est institutrice. Jeune, séduisante, fraîchement débarquée à Londres, elle se sent un peu perdue. Elle n'a qu'une hâte: se débarrasser de l'appartement sordide qu'elle a acheté sans réfléchir quelques mois auparavant.

Jennifer est une mère de famille bourgeoise. Belle, elle aussi, mais plus sophistiquée. Elle s'investit dans la rénovation de la maison qu'elle vient d'acquérir avec son mari dans le nord de Londres. Nadia est animatrice de spectacle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  28 janvier 2015
J'ai fait la connaissance de Nicci French avec "Sourire en coin", qui m'a complétement conquise. C'est donc, tout naturellement, que j'ai voulu en connaitre plus sur ce duo d'auteurs machiavélique.
Avec "dans la peau", ils nous embarquent dans la vie de 3 femmes aux parcours différents et qui n'ont rien en commun ! ... Enfin... si ! 1 homme... qui veut les tuer...ou plutôt les torturer ! Les voir souffrir, à petit feu, pour se réjouir du pouvoir qu'il exerce sur elles...
Thriller lu d'une traite. L'atmosphère est pesant, on a envie de hurler à ces pauvres femmes de fuir, de faire ceci et ne pas faire cela. Mais en même temps, on ne sait pas si on en est capable, tellement notre ventre est noué au fil des pages...
Commenter  J’apprécie          105
petitepom
  06 février 2016
Il y a d'abord Zoë, qui reçoit des lettres de menaces, on suit ses inquiétudes et son quotidien, on s'y attache.
Puis il y a Jenny, qui est moins attachante que Zoé au départ, mais peu à peu en suivant son calvaire, on l'aime bien.
Et enfin, il y a Nadia, elle est plus combative, elle va elle même mené sa petite enquête pour trouver un lien entre elles.
Ce thriller est très prenant, il se lit d'une traite.
Commenter  J’apprécie          30
maina3500
  21 juillet 2015
Sans doute le livre que je préfère de ces 2 auteurs. Dans la peau raconte la traque cruelle d'un psychopathe "amoureux" de ses victimes. Il les observe, les choisi avec soin, puis il les hante. Il leur envoie des messages de mort, s'incruste dans leur vie privée jusqu'à leur faire perdre contenance, jusqu'à les briser par la peur.
On suit donc l'histoire de 3 jeunes femmes menacées par ce criminel inquisiteur. 3 jeunes femmes qui ne se connaissent pas. Toutes très différentes les une des autres. Et toutes délaissées par leurs proches.
Commenter  J’apprécie          20
aurelpitch
  19 novembre 2012
Nicci French... une grande histoire d'amour pour moi !!
J'ai commencé par "hasard" (pour changer!!!!) "Dans la peau" que j'ai abandonné en cours de route pour m'adonner à mon bac à cette époque, et puis j'ai repris la lecture qq temps après... et puis là... j'ai adoré, complétement accroché, dépendante ! A chaque instant libre, entre deux cours, à la pause du midi, dans le bus, le soir à la maison, livre en main ! Et à chaque fois cette forte envie d'avoir besoin de raconter en allant ce qui se passait comme si je vivais pleinement l'histoire... C'est comme ça qu'à commencer cette histoire d'amour ! Et s'est ensuivi toutes mes lectures et achats compulsifs "Nicci French"
Commenter  J’apprécie          10
annemariefournier
  06 août 2015
Un suspense intriguant, une histoire très bien racontée en plus mon premier Nicci French, j'ai bien apprécié ma lecture. Cependant, certaines parties étaient un peu longues et j'aurais voulu être dans l'état d'adrénaline de la fin un peu plus longtemps. le concept du même mystère présenté avec trois victimes différentes était intéressant! J'ai hâte d'en découvrir d'autres!
Commenter  J’apprécie          31
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
gaemaegaemae   12 août 2015
L'été, leurs corps prennent chaud. La chaleur s'infiltre par les pores de leur peau nue. Une lumière brûlante pénètre leur intimité obscure ; je l'imagine glisser en elles et tourbillonner, les attiser. Tel un liquide noir luisant qui ondule sous leur peau. Elles se dévêtent, elles ôtent toutes les épaisseurs, les couches superposées quelles portent l'hiver, et laissent le soleil les toucher. Se poser sur leurs bras, leur effleurer la nuque. Il ruisselle entre leurs seins et elles renversent la tête en arrière pour le sentir sur leur visage. Elles ferment les yeux, elles ouvrent la bouche, une bouche peinte ou nue. La chaleur bouillonne sur les trottoirs à leur passage, leurs jambes nues s'entrouvrent, leurs jupes légères frémissent au rythme de leur pas. Les femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
castabeacastabea   14 juillet 2009
L'été, leurs corps prennent chaud. La chaleur s'infiltre par les pores de leur peau nue. La lumière brûlante pénètre leur intimité obscure ; je l'imagine glisser en elles et tourbillonner, les attiser. Tel un liquide noir luisant qui ondule sous leur peau. Elles se dévêtent, elles ôtent toutes leurs épaisseurs, les couches superposées qu'elles portent l'hiver, et laissent le soleil les toucher. Se poser sur leurs bras, leur effleurer la nuque. Il ruisselle entre leurs seins et elles renversent le tête en arrière pour le sentir sur leur visage. Elles ferment les yeux, elles ouvrent la bouche, une bouche peinte ou nue. La chaleur bouillonne sur les trottoirs à leur passage, leurs jambes nues s'entrouvrent, leurs jupes légères frémissent au rythme de leurs pas. Les femmes. L'été, je les regarde, je les hume, et je conserve leur souvenir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YdamelcYdamelc   28 janvier 2015
Il faisait chaud. Mais attention aux fausses impressions. N'allez pas rêver de Méditerranée, de plages désertes et de cocktails d'où débordent des petits parasols colorés. En fait il n'en était rien. Cette chaleur, c'était comme si une grosse crevure de vieux clébard obèse s'était couchée sur Londres début juin pour ne pas en bouger de trois semaines infernales.
Commenter  J’apprécie          80
fred68pianofred68piano   26 janvier 2014
Quand elle rit, elle produit un son carillonnant, comme celui d'une sonnette. Si je lui disais que je l'aimais, elle me rirait au nez de la même façon. Elle penserait que je ne suis pas sérieux. C'est ce que pensent les femmes. Elles transforment ce qui est important et sérieux en un truc ridicule, une blague. L'amour n'est pas une blague. C'est une question de vie ou de mort.Un jour, bientôt, elle comprendra. Elle apprendra que la façon dont elle sourit, dont elle ouvre grands les yeux quand elle écoute, la façon qu'ont ses seins de s'aplatir quand elle lève les bras au-dessus de la tête, ces choses-là ont de l'importance. Elle sourit trop facilement. Elle rit trop facilement. Elle flirte. Elle porte des vêtements très légers. Je vois ses jambes sous sa robe. Je devine la forme de ses tétons. Elle ne fait pas attention à elle.
Elle parle très vite, d'une voix légère, embuée. Elle dit :"ouais", pas oui. Elle a les yeux gris. Elle n'a pas encore peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lea25Lea25   15 janvier 2013
J'étais dans le noir. Ma vie était ce trou noir. Tout ce sur quoi je m'étais appuyée dressait à présent une silhouette horrible et menaçante autour de moi. J'avais cru que quelqu'un à l'extérieur cherchait à me faire du mal, ce qui m'avait déjà paru terrifiant, mais aujourd'hui je me rendais compte que nulle part, je n'étais à l'abri. Ni dehors, ni à l'intérieur, ni aux côtés de l'homme à qui j'étais mariée depuis 15ans, ni dans ma propre chambre, ni dans mon propre lit. Nulle part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Nicci French (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicci French
Nicci French - Terrible jeudi, le jour de l'innocence perdue .A l'occasion du Quai du Polar 2015, Nicci French vous présente son ouvrage "Terrible jeudi, le jour de l'innocence perdue" aux éditions Fleuve Noir. Retrouvez le livre http://www.mollat.com/livres/french-nicci-terrible-jeudi-jour-innocence-perdue-9782265098923.html Notes de Musique : © Mollat https://www.facebook.com/Librairie.mollat/ https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/ https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemollat/ http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1733 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..