AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253242833
832 pages
Le Livre de Poche (16/02/2022)
3.37/5   49 notes
Résumé :
La vie a toujours souri à Toby Hennessy jusqu'au soir où tout bascule. Victime d'une violente agression dans les rues de Dublin, il en ressort traumatisé et souffrant d'amnésie. Il part alors se reconstruire à la Maison au Lierre, une superbe villa familiale blottie dans un écrin de verdure. Cependant, à peine est-il arrivé qu'un mystérieux crâne est trouvé sur la propriété, dans le tronc de son orme favori.
Des inspecteurs sont envoyés sur place, mais Toby n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,37

sur 49 notes
5
4 avis
4
12 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis

iris29
  03 avril 2021
Je ne saurais dire si j'ai aimé ce livre ou pas. Pas suffisamment emballée , mais pas négative non plus , je l'ai lu jusqu'au bout sans sauter des pages.
( 650, un beau pavé !).
C'est que ce roman met énormément de temps à démarrer, il faut attendre la page 214 pour qu'il y ait découverte de cadavre, et que s'installe peu à peu le thème de l'histoire , un homme enquête à travers sa mémoire, les bribes de souvenirs , les confidences de ses proches et croit entrevoir peu à peu la vérité.
Toby, un garçon charmant, qui a de la chance. Bonne famille, petite amie sympa et jolie, bons copains, bon boulot, famille unie. Tout va bien pour lui et il ne se pose pas beaucoup de questions, jusqu'au jour où il est agressé par deux hommes, de nuit, chez lui et laissé quasi mort. Il s'en suivra un traumatisme, des séquelles physiques et psychologiques. Et dés qu'il ira mieux , il se mettra au vert, dans la maison de famille occupée par l'aîné de ses oncles, qui se meurt d'un cancer et sur lequel il veillera avec sa petite amie. Un arrangement qui satisfait toute la famille.
Et ce n'est qu'à la page 214, qu'un crane sera découvert dans le jardin et qu'une deuxième enquête vient se rajouter à la première (les agresseurs de Toby...).
Le mort est très vite identifié, et Toby sent qu'il se pourrait qu'il ait un lien ou qu'il connaisse le meurtrier, mais sa mèmoire flanche, il ne se souvient plus très bien. Il s'approche et puis ça recule...
Et on patine lentement dans l'esprit de Toby, sa quête de vérité quitte à ce que ça fasse mal, sa culpabilité, sa non implication, on ne sait pas trop . le suspens n'est pas insoutenable, mais il se passe quelque chose de surprenant et tout ça avance gentiment jusqu'à la fin.
Pas vraiment emballée, mais pas vraiment d'avis négatif non plus, juste un gros pavé très lent . Mais parfois ça a du charme la lenteur...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          517
clairesalander
  17 mars 2021
J'ai lu tous les livres de Tana French, et n'ai jamais été déçue. c'est donc avec joie et empressement que je me procure son nouveau roman "L'arbre du mal". Salué par la critique, j'étais sûre d'adorer.
Toby Hennesst mène la belle vie, entre un bon boulot et une petite amie qu'il aime, Mélissa. Mais une nuit, après avoir été dans un bar avec ses deux meilleurs amis Dec et Sean, il se fait cambrioler et tabasser par deux jeunes. Il devra rester à l'hôpital un certain moment afin de récupérer ses fonctions motrices, et il a perdu quelques pans de sa mémoire. Son oncle Hugo étant mourant, il décide de passer quelques temps chez lui à la Maison du Lierre. Ses cousins Susanna et Léon sont également beaucoup présent et c'est par surprise que l'enfant de cette dernière trouve un crâne dans le grand orme du jardin. S'ouvre alors une enquête qui mettra tout cela à mal.
Le style de l'autrice est toujours fluide et agréable, mais le roman tire en longueurs. L'histoire est très intéressante mais honnêtement j'en avais un peu marre à la fin. J'aurais préféré qu'il fut condensé en 400 pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Sevlipp
  09 février 2021
Toby est horriblement blessé lors d'un cambriolage, le laissant avec des problèmes physiques et de mémoire.
Quand il apprend, de sa cousine Susanna, que leur oncle Hugo est atteint d'une tumeur cérébrale en phase terminale, Toby décide d'emménager avec lui
Lors d'un repas en famille, les enfants de Susanna trouvent un crâne coincé à l'intérieur d'un arbre du jardin. Meurtre, suicide accident ?
Toby ne se souvient pas s'il a pu être impliqué et doit s'appuyer sur les souvenirs des autres pour essayer de découvrir la vérité : à qui faire confiance ? ne pas faire confiance ? qui manipule qui ?
C'est un vrai thriller psychologique avec un long, mais nécessaire, préambule.
Ce n'est pas réellement une enquête policière mais un processus qui s'installe et qui revient sur les chocs post-traumatique, qui critique certains privilèges, qui dépeint la détérioration d'un homme en phase terminale, qui jette un oeil sur les postures adolescentes, qui entrevoit les divergences familiales etc
L'écriture est descriptive, les chapitres sont longs et il y a de nombreux dialogues. Cela entraine indiscutablement certaines longueurs mais c'est nécessaire pour installer ce thriller.
C'est vraiment bien écrit, chaque mot participe au processus psychologique.
Les personnages sont peu attachants à part, bien sûr, Hugo et Melissa.
C'est un thriller efficace sans être "extraordinaire" comme s'est enthousiasmé Stephen King.
Lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de Elle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
zouips
  28 avril 2022
Entre thriller psychologique et huis clos familial, ce roman noir, au suspense parfaitement bien maîtrisé est efficace, haletant, oppressant et addictif. Tous les personnages sont impitoyablement piégés dans la toile d'araignée que l'auteure a patiemment tissée.
Ce roman questionne sur le choc post-traumatique et les ravages psychologiques causés par une agression, sur les traumatismes subis pendant l'adolescence et les vieilles rancoeurs qui en résultent à l'âge adulte. Manipulation et dissimulation sont présentes dans ce thriller du début à la fin, qu'elles soient policières ou plus sournoisement familiales. L'intrigue démontre à nouveau, s'il en est encore besoin, que les apparences sont souvent trompeuses et qu'il faut y réfléchir à deux fois avant d'accorder sa confiance.
Tana French nous attribue ici une place de choix, nous partageons les réflexions, les doutes, les angoisses, les peurs et les pensées les plus intimes de Toby, narrateur et personnage principal de ce roman, ce qui rend ce récit oppressant et addictif.
La vie a toujours souri à Toby, son charme et son bagout lui ont toujours permis de se tirer d'affaire, mais cette fois-ci c'est différent. Il est très violemment agressé chez lui lors d'un cambriolage et laissé pour mort. Il s'en sort mais est physiquement diminué et suite à son traumatisme crânien, des pans entiers de sa mémoire ont disparu. Parallèlement, il apprend que son oncle Hugo est atteint d'une tumeur au cerveau et est condamné à court terme. Pour que celui-ci ne finisse pas ses jours à l'hôpital, il décide de s'installer chez lui dans la « Maison au Lierre », grande demeure familiale où, depuis l'enfance, il passait tous ses étés avec sa cousine Susanna, son cousin Léon et leur bande de copains.
Quand un crâne, puis un squelette sont découverts dans le vieil orme au fond du jardin et que ces ossements sont là depuis tout au plus une quinzaine d'années, la police rôde et chacun devient un coupable potentiel. Toby se pose alors des questions : Est-ce lui le coupable ? Peut-il avoir oublié ? Peut-il se fier aux souvenirs qu'évoquent Susanna et Léon ? A-t- il vraiment quelque chose à voir avec ce meurtre ? Comment faire et jusqu'où croire les autres quand on ne se souvient plus ? Quel crédit apporter à leurs déclarations ?
Toby se retrouve perdu au milieu de cette intrigue avec en parallèle l'avancée irrémédiable de la maladie de son oncle.
C'est d'une écriture fluide et agréable que Tana French nous propulse dans cette atmosphère oppressante accentuée par cette vieille demeure, immense et froide et plombée par le climat Irlandais, gris et pluvieux. Il est impossible, dans ce contexte bien installé par l'auteure, de ne pas éprouver d'empathie envers le personnage de Toby et de frissonner pour lui.
Ce thriller est pour moi, après lecture, un petit clin d'oeil au « Maître des illusions » de Donna Tartt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ADAMSY
  18 avril 2022
Toby a toujours eu de la chance, depuis qu'il est tout petit. Adolescent, il ne pouvait même pas croire que les autres, notamment ses cousins, pouvaient souffrir. A l'âge adulte, tout continue à rouler. Un emploi dans lequel il se sent à sa place, une petite amie adorable. Il se comporte cependant encore comme un "adulescent". Il préfère les soirées entre copains, fumer et boire et ne pense que brièvement à la vie de couple. Il n'hésite pas à participer à des magouilles dans le travail. Jusqu'au jour où tout bascule. Un cambriolage chez lui qui tourne mal, il reçoit des coups et son cerveau est endommagé. Il tente de récupérer quelques semaines chez lui, puis décide de partir se réfugier dans la Maison au Lierre chez son oncle, lui-même atteint d'une tumeur au cerveau et en fin de vie. Il a passé là toutes ses vacances avec ses cousins, et conserve de merveilleux souvenirs d'enfance et d'adolescence. Lors d'une réception familiale, les enfants de sa cousine retrouvent un crâne humain. L'enfer commence quand il en font la déclaration à la police. Toby ne se souvient de rien, même s'il s'agit du corps de l'un de ses amis. On avait cru à un suicide, l'ami en question se serait noyé et on n'aurait jamais retrouvé le corps. Toby décide d'enquêter. Il veut savoir la vérité. Il finit par douter, serait-il le meurtrier ? Il devient complètement paranoïaque, pensant que son cousin ne serait pas innocent et que le cambriolage qu'il vient de subir a un lien avec cette affaire. le démarrage est très long. Il faut attendre la page 270 avant que le crâne ne soit découvert et que le passé resurgisse. C'est donc d'abord un roman avant de devenir un thriller. Ces jeunes adultes qui ont peiné à devenir de vrais adultes m'ont un peu agacée. L'histoire est un peu tirée par les cheveux. On tourne longtemps en rond. Je me disais aussi souvent que Toby était sûrement en train de rêver et qu'il allait se réveiller ... mais non. Cela devient pourtant addictif et j'ai apprécié l'écriture. Je ne rejette pas l'auteure et retenterai plus tard avec un autre roman. Merci Babelio pour cette masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
clairesalanderclairesalander   16 mars 2021
Je trouvais tout ça un tantinet déstabilisant. J'avais toujours considéré le monde comme un endroit sûr, au fond, tant que je ne décidais pas de faire quelque chose d'idiot du style devenir accro à l'héroïne ou aller m'installer à Bagdad. Ces types parlaient comme si j'avais été joyeusement en train de bondir à travers un champs de mines, où il suffisait de casser avec sa copine ou de tondre la pelouse pour que boum, rideau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ADAMSYADAMSY   18 avril 2022
On avait peut-être été une douzaine à traîner plus ou moins ensemble, essentiellement parce qu'on se trouvait dans la même classe et qu'on était tous populaires ou cool, ou quel que soit le nom qu'on veuille donner à ça. J'étais à un bout de la bande, Dominic à l'autre, on se fréquentait plus par défaut que par véritable choix, mais je ne parvenais absolument pas à trouver les mots pour expliquer ça. Mon cerveau ne cessait de balbutier, encore et encore, tel un ordinateur qui bloque et redémarre et redébloque en boucle : crâne dans l'herbe, paquets de terre et de racines dans l'orbite vide, Dominic en train de bailler à son pupitre, tête penchée sur son téléphone, crâne dans l'herbe...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2021
Je me suis toujours considéré, fondamentalement, comme quelqu’un de chanceux. Je ne veux pas dire par là que je suis du genre à choisir des numéros gagnants au loto et à me mettre des millions d’euros en poche sur un coup de tête, ou à me pointer avec quelques secondes de retard et rater un avion qui s’écrasera sans laisser aucun survivant. Je veux juste dire que je me suis débrouillé pour traverser l’existence sans subir aucun des malheurs dont on entend si souvent parler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LUKE59LUKE59   17 septembre 2021
Il déteste être seul. D'après lui, il est trop vieux pour les premiers rencards, il ne supporte pas ces conneries de Tinder, et il ne veut pas être le pauvre type de quarante ans qu'on invite aux soirées par pitié et qu'on installe à côté de la nana divorcée qui passe toute la soirée à déblatérer sur son ex. ( p 35 )
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2021
Je vais leur assurer qu’on est optimistes, qu’il devrait avoir réglé ses problèmes personnels d’ici peu de temps et nous proposer à nouveau son travail. On ne doit pas leur ôter tout espoir, il faut les laisser tomber petit à petit. Je leur expliquerai qu’on prend un risque quand on travaille avec des gens de ce genre de milieu, et que même si nous sommes évidemment désolés que les choses aient mal tourné, nous ne regrettons pas de lui avoir donné sa chance. Faudrait être un monstre pour avoir un problème avec ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Tana French (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tana French
"L'arbre du mal" de Tana French (@calmann.levy) est un roman fleuve, un polar qui trempe son intrigue dans le passé de ses personnages. Totalement haletant! #onlalu #instalivre #instabook #bookstagram #lecture #polar
autres livres classés : mémoireVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
182 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre