AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1780303564
Éditeur : Black Library (23/11/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Rappelés de la Grande Croisade après Ullanor, Rogal Dorn et la VIIe Légion sont nommés prétoriens de l'Empereur - mais ce n'est qu'une fois révélée la forfaiture du Maître de Guerre que l'importance de cette fonction se fait jour. A présent, le Système Solaire est attaqué pour la première fois depuis le début du conflit, et plusieurs des défenses censément inexpugnables établies par les Imperial Fists s'avèrent inadéquates. Alors que tous les regards sont fixés sur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
roi_juju
  27 juillet 2019
Les Imperial Fists ont le temps de briller, en particulier dans les flashbacks du long passé de la Grande Croisade, mais il ne s'agit que de la XXème Légion. Alors que les serpents perdaient leur peau, les protagonistes de l'AL dans ce roman apportaient les changements, interprétaient les ordres, perdaient leur identité et faisaient ce que les «serpents» faisaient ce qu'il savait faire de mieux créer de la confusion, détruire l'ordre et faire le plus de bruit en se déplaçant dans les ombres. Même aux moments de résolution, les moments de choix, l'AL a toujours un plan. La marque de fabrique de l'AL, les cellules dormantes aux agents de sabotage, en passant par les embuscades et les pièges et faire disparaître toute les preuves, nous pouvons vraiment voir la gloire terrifiante de la Légion Alpha.
Les premiers chapitres commencent extrêmement chaotiques, presque décousus, mais bientôt, les réponses du lecteur s'entremêlent et s'égouttent goutte à goutte, se développant progressivement pour se déformer après déformation jusqu'à ce que les grandes révélations commencent à baisser. Chaque retour en arrière (en particulier Archamus) fait ressortir de grands tournants dans l'idéologie de l'Imperium et de ses 2 légions (VIIe et XXe).Même les flashbacks qui décrivent simplement une boucherie d'orques et de bâtiments fortifiés donnent une idée sérieuse de la raison pour laquelle les Imperial Fists sont faits comme ils sont. Être un guerrier, ce n'est pas simplement avoir la capacité de détruire. Vous devez également avoir la capacité de créer et d'affronter les résultats de vos choix. C'est pourquoi parfois, il semble que des événements non liés entre eux soient mis au hasard dans le récit. La même chose s'est produite avec les précédents romans de John - alors, pas de surprise ici mais il est vrai que c'est un peu gênant d'avoir un moment de suspens sur Terra et après de tomber sur les flashbacks.
Rogal Dorn est décrit à travers les yeux de sa Légion, avec son huscarl Archamus le plus proche de ces gardes du corps mais aussi avec les action de l'AL et les flashbacks. Cependant on remarquera bien vite que Archamus n'est pas forcement le personnage principal de ce roman car oui c'est bien le primarque Alpharius lui même qui va passer le bonjour à Terra. Nous voyons le comportement et les stratagèmes des légions pour cette guerre des plus étranges. Qui va se terminer par une invasion de Terra par l'AL. Même les personnages secondaires sont vivants et vraiment crédibles et c'est eux qui vont incarner l'AL avec de petite action. Et la fin, enfin les auteurs ont la permission de casser une vieille tradition et de la diriger dans une nouvelle direction "inexplorée". le problème est que comme pour tout ce qui se passe dans l'intrigue du livre, nous ne pouvons pas savoir avec certitude, si cela est vraiment arrivé à cet antagoniste ou quelles en seront les conséquences. On pourrait encore parler de toutes les sociétés qui créent réellement l'Imperium dans le système solaire. Des clans vides joviens aux cultes Genetech de Luna qui sont assez bien décrites mais ça va faire vraiment trop long.
Mais il y a quelque defaults à noter, l'échelle de Terra toujours pas assez démesurée, plus de développement sur les défenses de Terra ou encore la présentation de nouvelle société dans l'Imperium, un peu plus d'action menait par l'AL ou encre plus sur les IF pourrait facilement être demandé, le rythme aurait pu être accélérait à certain moment, en rajouté sur Malcador aussi. Les flashbacks peuvent poser problèmes, l'échelle des actions de l'AL entre les actions sur Terra pour aller jusqu'à l'invasion aurait pu être mieux réglé.
Enfin juste pour finir, pour ma part entre le style de l'auteur que j'adore, l'histoire qui est excellente, je ne puis que recommander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tyrion60
  28 septembre 2018
Très bon roman pour ma part dans les 2/3 de celui-ci, avec le côté infiltration magnifiquement géré par French!! Il sait ficeler les actions et intéractions des différents protagonistes du début à la fin avec brio. On y découvre encore l'Alpha Légion qui planifit tout, avec 50 solutions possibles en fonction du déroulement des opérations. de vrai stratèges ces Alpharius /Omégon!!! A croire que l'AL aurai pu gagner à elle toute seule, avec ces infiltrateurs, etc...(voir la nouvelle où un seul homme instaure l'anarchie sur une planète juste en manipulant la population).
Pourquoi n'a t'il pas écrit plus tôt pour l'hérésie ?!!!
Un peu déçu par la fin en revanche, où l'on voit un combat entre frère, avec pour seul motif de rancune : mon frère m'a piqué ma planète à conquérir sans me le dire; alors je boude (un peu trop enfantin).
Pour résumer: un bon très moment passé.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : anarchieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre