AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Robert (Préfacier, etc.)
EAN : 9782130536284
784 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (03/02/2010)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 121 notes)
Résumé :
Un an après la parution, en 1900, de la Traumdeutung, (oeuvre inaugurale autant que foisonnante, Freud publie mi court texte, ce livre-ci, où il expose, avec la précision et la simplicité didactiques qu'on lui connaît, sa conception du rêve. Une fois posée sa thèse majeure - le rêve est l'accomplissement d'un désir infantile refoulé -,c'est tout ce qu'il nomme le travail du rêve qui est démonté, laissant apparaître ses mécanismes : condensation, déplacement, figurat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
zaphod
  28 juillet 2014
Une fois, quand j'étais étudiant, après une soirée trop arrosée, j'ai fait un rêve stupide.

Je rêvais que j'étais dans mon lit et que je dormais.
Seulement, mon lit se trouvait en plein milieu de la rue. Et une grosse voiture noire klaxonnait pour que je libère le passage.
Le bruit du klaxon dans mon rêve était tellement réaliste que je me suis réveillé en sursaut.

Je me suis redressé en caleçon et dans mon lit. Par contre, mon lit n'était pas dans ma chambre, mais bel et bien au milieu de la rue, et une voiture klaxonnait pour passer.
Le conducteur a été sympa, il m'a aidé à rentrer mon lit dans ma chambre, qui heureusement se trouvait au rez-de-chaussée.

Des condisciples à l'humour douteux m'avaient joué cette blague pendant que je dormais d'un sommeil éthylique profond.

Comme quoi, l'interprétation des rêves, il ne faut pas toujours la chercher très loin.
Commenter  J’apprécie          275
meeva
  29 août 2014
VIE TES REVES REVE PAS TA VIE
C'est une inscription de 40 centimètres de haut sur 8 mètres de long sur le mur d'un immeuble en pierres, à quelques pas du collège et du lycée qui sont proches de chez moi.
Alors en passant tous les jours devant cette inscription, j'ai pris le temps d'y réfléchir.
Mettons : je vis mes rêves, puisque « VIE TES REVES ».
Déjà, les rêves d'adulte ont presque tous pour sens caché un objet sexuel, alors ça va être sympa…
Donc mettons que mon rêve de base – que je ne détaillerai pas ici – soit réalisé : cool !
Mais comment je fais, moi, maintenant, avec « REVE PAS TA VIE » qui ne peut plus marcher du coup ?
C'est bien un truc à m'empêcher de dormir, quoi…

Sinon le livre explique qu'il y a quatre phénomènes psychiques qui permettent aux rêves de se former.
Condenser, déplacer, remanier, ordonner.
Condenser c'est utiliser plusieurs images pour une même idée ou plusieurs idées pour une même image.
Déplacer c'est transposer un événement dans un autre lieu, ou sur d'autres personnes, voire une personne sur une autre.
Remanier c'est faire des liens qui permettent au rêve de devenir intelligible.
Ordonner, c'est organiser les images pour faire une histoire cohérente.

En chanson, parce que le temps passe, mais l'idée reste la même, si vous lisez les paroles :
« Je rêvais d'un autre monde
Où la terre serait ronde
Où la lune serait blonde
Et la vie serait féconde
[…]
Oui je rêvais de notre monde
Et la terre est bien ronde
Et la lune est si blonde
Ce soir que dansent les ombres du monde
[…] »
(« Un autre monde », Téléphone)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          176
JFrancisco
  08 août 2014
Un livre important (de 1900) comme une des approches possibles au monde de rêves. Freud commence avec Aristotle (et la vue diabolique); alors, l'approche (biblique) voyant des rêves comme 'l'inspiration Divine'.
Ensuite il poursuit avec un échantillon très exhaustif de rêves: de lui-même, des caractères historiques (Napoleon I, Xerxes ....) ou de ses patients (ou les amis) pour illustrer/prouver son point : les rêves sont l'accomplissement de désirs (évanouis); bien 'qu'absurde' qu' ils puissent regarder, ils sont expressifs, ils peuvent être interprétés.
Cette absurdité, est en raison des mécanismes évanouis qui déguisent le vrai sens du rêve, à savoir via 'le déplacement' et 'la condensation'. Notre langue est aussi un obstacle : en raison de son inexactitude. Pourtant la langue est suprême pour la demarche d'L interprétation . Et Freud était bon à cela.
C'est dommage, au dernier paragraph du livre considérant la valeur de rêves quant à l'avenir (l'aspect prophétique de rêve), l'expression : ' ÇA nous ne puissions pas réfléchir'.Avec curiosité il a adopté quelques lignes sur sa mère, de comment un 'grand homme' il deviendrait; il a spéculé sur 'un ministre'....
Le fait est que cette approche 'd'accomplissement de désir' s'est avérée ne pas être complètement vraie. Avec la grande guerre (1914-1918), Freud avait des patients/soldats qui ont souffert des rêves périodiques/traumas de guerre..et il s'est terminé plus tard , que ces types de rêves [les cauchemars!] n'avait aucune relation à la pulsion Eros, plutôt à Thanatos : une force destructive opérant dans la psyché. Donc il a fait quelques changements sur son modèle de la psyché.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Christelle83230
  20 mai 2019
Un monument en psychologie, avec une nouvelle traduction collant davantage à la traduction originale, où Freud expose pour la première fois sa théorie du rêve.
Freud s'est toujours intéressé à ses propres rêves et très rapidement, il se prend d'intérêt pour ceux de ses patients. L'élaboration de cet ouvrage prendra presque quatre années.
L'interprétation du rêve fut un texte qui fut beaucoup remanié et qui connut huit éditions.
Le style reste accessible même pour les débutants. Ne vous attendez pas à y découvrir un dictionnaire exhaustif des rêves et à savoir les interpréter après la lecture de cet ouvrage, sinon vous en ressortirez déçus. le grand public pourra toutefois saisir l'approche psychanalytique, et tout curieux s'en délectera.
On y apprend à décerner le contenu manifeste du contenu latent, par l'association libre, le tout agrémenté de divers exemples. On y découvre alors ce que Freud nomme le désir refoulé.
Aujourd'hui, cet ouvrage provoque un certain nombre de débats et de critiques. A vous de vous en faire votre propre opinion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Junie
  11 novembre 2011
A ne pas confondre avec "l'interprétation des rêves", celui-ci n'est qu'un condensé qui ne vaut pas la version intégrale. Utile pour les étudiants et les gens pressés.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   26 janvier 2020
Au cours d’un long rêve, un patient rêva qu’il s’était fait servir dans un café une « Kontuszówka ». Il me demanda, après me l’avoir raconté, ce que cela pouvait bien être. Il n’avait jamais entendu ce nom. Je lui répondis que c’était une eau-de-vie polonaise dont il n’avait assurément pas inventé le nom en rêve : je l’avais vu, en effet, depuis longtemps déjà, sur des affiches. Il ne voulut d’abord pas me croire. Quelques jours après, ayant réalisé son rêve en allant au café, il remarqua ce nom sur une affiche au coin d’une rue où, depuis des mois, il passait au moins deux fois par jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JacopoJacopo   01 février 2020
Au printemps 1897, j’appris que deux professeurs de notre Université avaient proposé de me conférer le grade de professor extraordinarius. Cette nouvelle me surprit et me fit un vif plaisir : deux hommes éminents, qui n’étaient point de mes amis, reconnaissaient ainsi publiquement ma valeur. Mais je me dis aussitôt que je ne devais pas me faire d’illusion. Le ministère avait, dans les dernières années, refusé de nombreuses propositions de cet ordre, et bien des collègues plus âgés que moi, qui avaient rendu au moins autant de services, attendaient vainement leur nomination. Il n’y avait donc pas de raison pour que je fusse mieux traité. Je résolus donc d’en prendre mon parti. Je ne crois pas être ambitieux, j’ai assez de clientèle et n’ai pas besoin d’un titre pour en avoir davantage. Il ne s’agissait pas au reste de savoir si je trouvais les raisins trop verts : il était clair que je ne les pouvais atteindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
YggdrasilaYggdrasila   24 août 2011
Entre le caractère confus et incompréhensible du rêve et la résistance que l'on éprouve à en développer la pensée latente, il existe un rapport secret et nécessaire.
Commenter  J’apprécie          110
JacopoJacopo   26 janvier 2020
Freud demeure pourtant le grand découvreur du rêve : il inventa une grammaire des affects, une syntaxe des désirs refoulés. Le rêve n’est plus une succession d’images, mais un rébus, un langage que les désirs refoulés ont imaginé à notre intention, à la manière de ces bouffons qui, pour dire des choses désagréables au roi, les déguisent de telle sorte qu’elles apparaissent comme des absurdités.
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   01 février 2020
Si j’affirme ainsi que la signification de chaque rêve est un accomplissement de désir et qu’il n’est pas d’autres rêves que des rêves de désir, je sais que je me heurterai à une opposition irréductible.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sigmund Freud (79) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sigmund Freud
Pourquoi tant d'écrivains mélancoliques se sont-ils suicidés, alors qu'ils étaient déjà célèbres et en train d'écrire leurs oeuvres les plus prometteuses ? Franz Kaltenbeck montre comment l'écriture est devenue mortelle en elle-même pour des auteurs comme Kleist, Stifter, Nerval, Celan, Foster Wallace.
Alors que l'écriture d'une oeuvre peut soutenir son auteur jusqu'à lui éviter la folie, comme on le voit chez Joyce et d'autres artistes, certains, au contraire, en meurent. C'est à résoudre cette contradiction, qui a dans chaque cas des coordonnées singulières, que s'attache Franz Kaltenbeck en lisant des écrivains mélancoliques célèbres du xixe au xxie siècle. Il les considère comme des puits de savoir sur leur mélancolie, longuement décrite à travers leurs fictions. Il s'appuie sur sa solide connaissance de Freud, dont il tire des arguments nouveaux grâce à Kafka. On comprend, à le suivre, que ce qui a d'abord résisté à la mélancolie chez ces auteurs a subi par la suite une défaite mortelle. L'écrivain américain David Foster Wallace met particulièrement ce phénomène en évidence : il dit qu'une catastrophe, qu'il identifie de loin sans pouvoir la maîtriser – la transformer – par l'écriture, l'attend au tournant comme un cyclone. À l'instar de Kleist, Stifter, Celan, Nerval avant lui, il s'est suicidé au sommet de son art.
+ Lire la suite
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
329 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre