AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226319258
375 pages
Éditeur : Albin Michel (03/02/2016)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
1914. Thomas, un adolescent de treize ans sensible et rêveur, vit avec sa soeur et ses parents dans un paisible village côtier du Suffolk, à l'est de l'Angleterre. Rythmée par les saisons, la pêche et la chasse, sa vie est soudainement bousculée par l'arrivée d'un étranger venu d'Ecosse. Longue cape et chapeau de feutre noir, Mister Mac, gentleman excentrique, attise sa curiosité. Et, très vite, le couple qu'il forme avec son épouse artiste se lie avec le garçon, év... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ingridfasquelle
  30 mai 2016
Arrière-petite-fille de Sigmund et fille du peintre Lucian Freud, Esther Freud est l'auteur de huit romans, parmi lesquels Marrakech Express (1999), La Maison Mer (2006) Nuits d'été en Toscane (Albin Michel, 2009), La Bonne étoile (Albin Michel, 2012). Sélectionnée par Granta, le prestigieux magazine littéraire britannique, parmi les dix meilleurs romanciers des années 1990, Esther Freud a déjà reçu plusieurs prix et son oeuvre est traduite en treize langues.
Moi et Mister Mac est un roman à l'écriture lyrique, délicate et empreinte de tendresse, qui aborde avec justesse l'art, l'amitié et la guerre. Mais c'est aussi un roman qui explore les rêves et le subconscient, et où flotte en permanence un esthétisme très raffiné, tout à fait en rapport avec le couple atypique formé par Mac et sa femme, qui tous deux appartenaient au courant artistique Arts and Crafts (qui embrassait l'architecture et les arts décoratifs et préfigurait l'Art nouveau en Écosse). Il y est donc très souvent question d'architecture, de peinture et, de manière plus générale, de l'éducation artistique du jeune Thomas, que le couple a repéré pour son joli trait de crayon.
Même si le roman d'Esther Freud a pour toile de fond l'horreur de la guerre, la violence conjugale, l'alcoolisme et la misère sociale, son récit reste doux, sensible et rassurant. On s'y balade avec nonchalance, comme délivré de toutes les contingences matérielles de la vie quotidienne. C'est une lecture apaisante dans laquelle il ne faut pas surtout pas chercher l'action et les rebondissements !
Moi et Mister Mac livre l'histoire poignante et très juste d'un adolescent, au seuil de son émancipation, qui découvre sa sensibilité artistique et ses prédispositions pour l'art et la peinture. C'est aussi l'histoire d'amitié surprenante entre un jeune garçon et un des artistes les plus brillants (et aussi les plus incompris) de son époque, Charles Rennie Mackintosh, architecte et peintre paysagiste britannique, qui fut le principal représentant de l'Art Nouveau en Écosse. Un roman aux accents biographiques que l'on réservera davantage à un public d'initiés.
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Liberation   07 mars 2016
C’est agréable un livre dans lequel on grignote. Et c’est original un adolescent aussi calme que Thomas : avec un roman, on peut toujours rêver.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
On dirait que sa vie a commencé le jour où il a croisé ma mère en descendant cette petite rue à bicyclette. Mais quelquefois, quand il est un peu éméché, je lui demande quelles tâches on lui confiait à bord, et quel effet cela faisait de dormir dans une couchette quand les vagues grossissaient et que le bateau basculait presque, comme j’avais vu sur les tableaux, dans la salle de lecture de l’Amicale des Marins. Alors il me lance un regard étrange et triste, mais plutôt que de répondre à mes questions, il me parle du temps où il était charcutier et de ce qu’il aurait gagné si ma mère n’avait pas failli perdre la raison à cause des cris des bêtes et de l’odeur du sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
« Ça porte malheur d’apprendre à nager. Vaut mieux espérer que t’auras jamais besoin de savoir. » Et comme je continue à lui parler des phoques, il se tourne vers moi : « Si Dieu avait voulu qu’on nage, il nous aurait donné des nageoires. Continue à tourner ton rouet, ça vaudra mieux. » I
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
« Si tu veux apprendre un métier, il faut que tu gardes la tête sur les épaules », me dit-il en continuant à reculer. « Tu ne vas pas reprendre le débit de boissons de ton père. Ça ne peut rien donner de bon, ça. On ne dîne pas avec le diable, un point c’est tout. »
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
On espère toujours trouver quelque chose d’amusant, alors on prend garde de ne jamais lancer le ballon vers le bout du cimetière, pour ne pas avoir à lire les noms inscrits sur la petite stèle grise où ma mère a posé ses fleurs.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Esther Freud (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Esther Freud
Bande annonce du film "Hideous Kinky" adapté du roman d'Esther Freud traduit en français sous le titre "Marrakech express".
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2158 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre