AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207066533X
Éditeur : Gallimard (22/10/2015)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 144 notes)
Résumé :
Alors qu'un astéroïde menace de frapper la Terre, Endgame continue, mais les règles du jeu ont changé. La deuxième clé est le seul espoir d'empêcher la fin du monde et les Joueurs sillonnent le globe à sa recherche. Aisling la Celte s'allie à la CIA, Hilal l'Aksoumite compte sur le secret de sa lignée tandis que certains commencent à songer à l'inconcevable, arrêter le jeu.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  04 avril 2018
Second tome haletant.
Les règles du jeu changent. Sarah Alopay la Cahokienne a déclenché l'Epreuve à la fin du tome 1. On assiste alors à la mort d'une de mes joueuses favorites Chiyoko.
La clé du ciel doit être trouvée mais c'est un pur délire quand les joueurs comprennent ce qu'elle est vraiment.
Non seulement les joueurs continuent à chercher la clé, à s'affronter mais en plus, endgame est révélé à tous ainsi que l'existence des joueurs.
Un astéroïde gigantesque Abaddon fonce en direction de la Terre.
Certains humains plutôt au courant décident d'aider certains joueurs. Aisling joue maintenant en équipe.
Les combats sont vraiment trashs.
Les personnalités ressortent aussi.
Certaines sont vraiment repoussantes comme An qui semble s'enfoncer dans une folie meurtrière et Baitsakkan un véritable psychopathe qui aime faire souffrir (il avait torturé l'une des joueuses dans le tome 1).
D'autres joueurs gardent leur humanité, leur bonté.
Sarah et Jago jouent à deux poussés par une attirance réciproque.
Maccabee s'est étrangement allié à Baitsakhan. Leur duo fait parfois sourire tellement leur univers est éloigné. En plus chacune rêve de buter l'autre au moment opportun. Maccabee est un personnage qui m'interroge. Est-il un monstre comme Baitsakhan? Par moment heureusement, il révèle qu'il a encore une once d'humanité en lui. le comportement de son complice n'a pas déteint sur lui. Personnage à surveiller et qui sera je pense essentiel dans le tome 3.
Quelques joueurs disparaissent. C'est inévitable.
Pourtant le doute s'installe dans la tête de certains joueurs. Et s'il y avait un moyen d'arrêter le jeu?
A partir du moment où j'ai deviné ce qu'était la clé du ciel j'ai vraiment angoissé en imaginant quel joueur allait la trouver et ce qu'il allait en faire.
La fin du tome 2 est une véritable bombe. Je n'ai pas encore acheté le tome 3 et je m'en mords les doigts.
J'aurais bien aimé un petit résumé ou une présentation des personnages parce qu'ils ont des noms compliqués, des lignées. j'ai un peu pataugé au début du récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Hyelana
  07 décembre 2016
Nous voici avec le second tome de la série Endgame. Nous retrouvons nos joueurs, du moins ceux qu'il reste, après le déclenchement de l'Épreuve après que la Clé de la Terre ait été trouvée. Leur nouvel objectif : trouver la Clé du Ciel, qui leur réserve une surprise déstabilisante.
Je suis très mitigée sur ce second tome. Je n'ai pas été autant emportée que dans ma lecture du premier tome, ma lecture a été décousue car je n'ai pas réussi à être happée par ce roman. Je trouve à la fois que ça part dans tous les sens et qu'il ne se passe pas grand chose. C'est assez contradictoire mais ça reflète tout à fait mon état d'esprit après cette lecture.
Concernant les personnages, nous les connaissons déjà plutôt bien, mais ce tome permet approfondir nos liens avec eux. Certains aspects, plus secondaires, cachés, apparaissent et donne davantage de relief à leurs caractères et à leur façon de penser et d'agir.
Je pense que le dernier tome déterminera si j'ai aimé cette trilogie ou non, car le premier tome avait été un coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Gaoulette
  07 mai 2017
Note : 3/5
Sur ce tome, on échappe de peu au plantage pour moi. Autant le tome précédent j'étais conquise par les descriptions, la mise en place mais là je ne m'attendais pas à repartir dans un autre délire. Malheureusement mon esprit trop cartésien a eu beaucoup de mal à suivre. Il s'est égaré à plusieurs reprises. Mais par son talent James Frey arrive à me garder captive et emballée et relancé sa dystopie.
Mes règles et avis :
1/ Ne pas avoir de chouchou. Dans ce tome tout le monde est méchant. On a du mal à se fier aux joueurs et même à leurs alliés. Tout le monde est coupable et se laisse entrainer par les Créateurs. D'ailleurs je n'arrive pas encore à cerner Keepler ou Ea. Pas tout compris contre qui se battre ou qui sont les investigateurs d'Endgame.
2/Réussir à comprendre l'art du combat. Les scènes sont de plus en plus complexes et il faut un bac+10 de l'imagination pour se visualiser les faces à face. Je me suis perdue en route entre qui affronte qui. Qui soutient qui. Et surtout qui meurt et quand. D'ailleurs à partir de là, j'ai perdu les comptes de joueurs. Ce n'est qu'à la fin que j'ai refait ma liste.
3/Comprendre ou avoir un aperçu du message final. Je suis repartie à zéro car à la fin de ce tome je n'ai pas la moindre idée du pourquoi du comment d'Endgame. C'est le flou artistique. Tout est remis en jeu avec ce final époustouflant et surtout tragique. Qui est réellement Maccabee (personnage que j'aime beaucoup d'ailleurs). Une scène qui relance toute l'histoire. Des personnages qui ont intégré le jeu et on se demande qu'est-ce qu'ils font là. Des messages forts soulevés comme la bêtise humaine : un sacrifice pour rien. La prise de conscience de Sara m'a fait mal au coeur. D'ailleurs la destinée de Christopher je l'ai en travers de la gorge. Un innocent qui n'a rien demandé.
En conclusion, je repars à l'aveugle pour le tome final. J'en attends beaucoup. Une LC qui m'aura marqué car d'habitude avec ma copinaute Missnefer on dévore et on lit à la suite. Mais vu le défi qu'on s'est lancé on a pris notre temps. On est jumelle de livre, je me demande si cette fois-ci ce sera le cas. Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
allezvousfairelire
  15 février 2016
Le tome 2 de la série apocalyptique la plus grandiose, badass et démesurée du rayon Young-Adult, est sorti. Pour raccrocher les wagons, vous pouvez lire ma chronique du tome 1. Pour prendre le train en route : c'est ici !
Le Jeu a commencé. Endgame. Un événement millénaire auquel 12 lignées se préparent depuis la nuit des temps. Aujourd'hui, les Créateurs l'ont déclenché, et chaque représentant des 12 lignées doit se battre pour garantir la survie des siens dans le monde de cendres dont les survivants hériteront. Plusieurs Joueurs d'Endgame sont déjà morts, et la deuxième étape du jeu, l'Épreuve, a été déclenchée.
Mais tandis que les Créateurs annoncent la nouvelle à l'humanité et que, face à la menace d'un astéroïde gigantesque, la folie s'empare de la Terre, les règles du jeu changent indiciblement.
Certains Joueurs commencent à s'interroger. Car les Créateurs, dont leurs lignées leur parle depuis des générations, ne ressemblent en rien à ces êtres cruels qui gouvernent le Jeu. Des monstres, qui rappellent des enfants cruels assis sur une fourmilière avec une loupe à la main. Ni nobles. Ni grands. Mais tyranniques et mesquins. Et certains joueurs se posent la question interdite : serait-il possible d'arrêter Endgame ?
Plus de précisions pour les lecteurs du tome 1, qui ont hâte de retrouver leurs personnages favoris :
Ils étaient 12, mais à la fin du tome 1, plusieurs des plus dangereux (pour ne pas dire complètement psychopathes) semblent bel et bien morts : le prétentieux Marcus Megalos, l'ambitieuse Kala Mozami et le dégénéré An Liu. Mais aussi, et c'est le plus triste, la fascinante, mystérieuse et humaniste Chiyoko Takeda, écrasée à Stonehenge lors du déclenchement de l'Épreuve par Sarah.
-Sarah Alopay et Jago Tlaloc, qui font toujours équipe, fuient les lieux avec la Clé de la Terre, et continuent leur quête pour gagner Endgame. Mais, plus encore qu'au Jeu, Sarah doit survivre au traumatisme d'avoir tué Christopher, son petit-ami. Elle aime Jago, et Jago l'aime, mais dans ce monde en feu, ça ne suffit pas. Elle perd la boule. Jago en profitera-t-il pour la doubler ?
-Baitsakhan et Maccabee Adlai, dans leur duo improbable (et hyper drôle, franchement), sont à la poursuite de Sarah et Jago pour leur prendre la clé du ciel. Mais ils ignorent qu'ils sont eux-mêmes poursuivis par la noble Alice Ulapala, déterminée à débarrassée la Terre de la pourriture sur pattes qu'est Baitsakhan.
-Elle et Shari Chopra sont en contact en entendent se protéger mutuellement si elles le peuvent, car elles estiment être les seules dignes d'hériter de la Terre après Endgame. Avec, peut-être, l'aksoumite.
-Celui-ci, Hilal Ibn Isa Al-Salt fait deux découvertes de taille, qui l'envoient sur une quête parallèle à Endgame. Sa lignée est en effet la gardienne d'un très ancien et noir secret dont il décide de se faire le pourfendeur. Et, par ailleurs, Hilal a découvert avant les autres la nature de la deuxième clé, la Clé du Ciel. Et c'est horrible. C'est absolument horrible.
-Mais le personnage le plus génial de ce tome, alors même qu'il est quasi absent du premier, c'est Aisling Kopp, la celte. Celle-ci ne joue plus solo. D'ailleurs, elle ne joue plus contre les autres Joueurs. Elle a découvert une nouvelle façon de Jouer. Et, mes amis, elle va tout défoncer.daenerys explosion got
Par où commencer dans la critique de cette fresque aussi grandiloquente que délirante, peuplée d'autant de personnages, nourrie d'autant de mythes et légendes ? Procédons par ordre.
*Les + :*
-Un rythme de narration parfaitement géré dans le passage d'un personnage à un autre, qui alterne les scènes d'action à couper le souffle avec les autres chapitres (ceux contenant le déchiffrage des secrets, les alliances et trahisons, les découvertes épouvantables, et les questionnements).
-De longs moments de suspense admirablement dosés (car oui, quand une scène s'interrompt sur une menace, il faut ensuite passer par plusieurs chapitres centrés sur les autres personnages avant d'en connaître le fin mot). J'ai été très inquiète pour Sarah pendant la moitié du livre — et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.tennant suspense
-Des dialogues plutôt très bons dans l'ensemble, particulièrement du côté d'Aisling, et dans les scènes Baitsakhan-Maccabee.
-Des scènes d'action tellement visuelles (et pourtant, bien écrites, hein, je crois que vous avez commencé à repéré que j'étais exigeante en la matière) qu'on se croirait devant un Mission Impossible. La longue montée d'Aisling avant l'arrivée à la scène finale est excellente.
-Un nouveau personnage féminin intrigant, Stella, que l'on va probablement mieux connaître dans le tome 3.
*Les – :*
-Un style un chouïa moins bon que dans le tome 1, où on ressentait une vraie voix d'auteur, qui se fait plus discrète, ici.
-Le délire autour des Créateurs, à présent rejoints par le personnage d'Éa, une sorte de Satan extra-terrestre, est parfois un peu ridicule…
-La caractérisation de Shari Chopra me semble incohérente sur la fin, et c'est bien dommage.
-Le roman a beau prétendre mélanger les cultures et religions du monde entier, puiser dans un océan de sources mythologiques et légendaires, le ressenti final est tout de même très chrétien. Notamment à cause d'Éa.
Ai-je aimé ma lecture ? #Hell yes.
Vous recommandé-je cette trilogie explosive ? Absolument, mais uniquement si c'est votre dada. Si vous aimez :
-Les dystopies brûlantes d'action et pleines de dangers planétaires (comme le Labyrinthe, sauf qu'Endgame n'est pas écrit avec des petits petons ankylosés) ;
-Les romans d'aventure et d'espionnage, type Chérub ou Alex Rider ;
-Les histoires d'amour prisonnières d'événements plus grands (comme dans les Hunger Games par exemple, sauf qu'ici on nous épargne le triangle amoureux, pour une fois) ;
-Les films d'action intelligents, qui reposent sur des références culturelles profondément ancrées dans notre Histoire.
Quand on me demande de résumer Endgame, j'ai souvent envie de dire « C'est Indiana Jones rencontre Independence Day », mais ça donne une image démodée et un rien humoristique, étrangère à la saga. Donc, correction :
Endgame, c'est du Michael Bay scénarisé par Arthur Conan Doyle.
(Et sponsorisé par l'Ancien Testament.)
Bonne lecture.
Lien : http://allezvousfairelire.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ewylyn
  22 octobre 2015
Un deuxième tome aussi différent que semblable au premier, il m'a happée et je l'ai lu en peu de temps tant il aura été intéressant et captivant. Endgame prend une nouvelle tournure, les règles changent, l'échéance se rapproche dangereusement ; les personnages se lancent dans une quête acharnée et mortelle, la fin justifie tous les moyens. Ce fut une très bonne lecture et je suis très impatiente de découvrir le prochain tome, il s'annonce encore plus fort et riche en émotions.
L'ambiance. Elle est juste parfaite. Il y a les doutes, la peur, la colère, la haine, les questions ; il existe toujours cette atmosphère lourde et pesante, les Joueurs ne sont plus que neuf, ils doivent dérober la clé de la Terre à Sarah et découvrir où se terre celle du ciel. Il y a la peur de se faire tuer, la vérité sur Endgame est révélée et chacun va tenter de faire justice, pensant qu'en tuant les Joueurs, cela mettra fin à l'inévitable. Il y a la haine et la colère, envers soi, les autres, les Créateurs et leur jeu mortel, survient alors les questions sur le caractère inéluctable du jeu. Certains finissent par douter de la normalité des procédés, et j'ai beaucoup apprécié cette partie remise en question.
J'avais relevé l'originalité du premier tome, le fait que chaque Joueur se lance dans Endgame, même s'ils se posent des interrogations légitimes, ils Jouent. Ils suivent ce pour quoi ils ont été élevés, jouer, tuer, survivre. Ici, ce second opus offre des possibilités d'espoir, de révolte que le premier tome n'offrait pas assez. C'était une bonne idée et j'applaudis ce revers subtil. Subtil, parce qu'il n'est pas encore suffisamment répandu, encore trop de Joueurs s'entêtent dans cette chasse au trésor. À voir si la prise de conscience abordée et clairement exposée par ceux qui la défendent parvient à réveiller tout le monde.
Preuve qu'Endgame n'est pas une dystopie comme les autres, malgré cette légère note positive, l'ambiance demeure violente. Il y a une vraie guerre entre les partisans de la révolte et ceux qui continuent de jouer pour la mort. Je ne donnerais pas les noms, histoire de conserver une partie du suspense, bâtie en partie sur l'évolution des protagonistes, en revanche, ces heurts entre les deux forces donnent un récit rythmé, fort, nerveux et tendu. La violence est une marque de fabrique, d'habitude, la violence gratuite ne me satisfait pas, mais ici, elle prend tout son sens, elle montre à quel point les gens peuvent être violents entre eux. L'enjeu est la survie de sa lignée, mais les Créateurs ont modifiés leurs propres règles et qui peut prétendre connaître l'enjeu final ?
Les Créateurs sont mystérieux, cependant, l'auteur parvient à nous donner plus d'éléments sur quelques lignées, sur le rôle d'Ea. Il construit son univers riche et complexe au fil du récit et les informations développées au cours de ce tome sont jubilatoires. J'ai apprécié en apprendre plus sur cette partie de la mythologie Endgame dont tout restait un poil mystérieux. Néanmoins, toutes mes questions n'ont pas obtenu de réponses et j'attends de pied ferme le prochain, histoire d'en apprendre davantage. Une chose est certaine, ce tome oscille intelligemment entre action et révélation, chaque chapitre — révélant le point de vue d'un ou de plusieurs Joueurs — permet d'accueillir informations et émotions.
J'ai aimé les changements de point de vue, cela nous permet de nous sentir plus proches des Joueurs, ou très éloignés d'eux, selon leurs choix et leurs convictions. Chacun d'eux possède une personnalité, une histoire qui se dévoile peu à peu et certains réservent une bonne surprise. Je suis devenue fan d'Alice, d'Aisling et d'Hilal, leurs chapitres m'ont appris énormément sur le background de l'univers, ils sont plus humains, plus extraordinaires à suivre. Sarah et Jago tentent de survivre, ils ont la Clé de la Terre, ils sont plus vulnérables et j'ai été séduite par leur voyage, par ce qui leur arrive. Il faut dire qu'en grande partie, mon attachement aux personnages provient de la plume fluide, simple et vivante de l'auteur. le ressenti et les descriptions nous immergent totalement dans l'intrigue, on en oublie presque qu'il s'agit d'une chasse au trésor tant les enjeux et les révélations sont surprenants et captivants. An Liu est un équilibriste exceptionnel, doublé d'un esprit tordu et pourtant génial, une intelligence mal placée certes, mais qui donne lieu à des scènes fascinantes. Je déteste Macabee et Baitsakhan, c'est dit, en revanche, j'ai adoré Shari et sa famille. Les protagonistes secondaires comme Pop ou Renzo (et bien d'autres) apportent une nouveauté dans l'intrigue, ils apportent surtout un plus dans les pensées des personnages principaux.
En conclusion, j'aimerais remercier vivement le groupe Perfecto ainsi que les éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat. Dès la fin du premier, je désirais avoir le second tome en main, une nouvelle fois, j'ai ressenti la même chose. J'ai hâte de connaître la suite, parce que ce second opus donne une dimension incroyable à l'univers Endgame, il reste violent, mais il y a plus d'explications et surtout, plus d'espoir. La fin est explosive et laisse sur sa faim, cependant, elle est à l'image du roman, violent, tendu, nerveux, bien écrit et coupé au bon moment pour donner suffisamment envie de se jeter sur la suite. Les énigmes, la traque, la peur et les doutes donnent un relief différent aux Joueurs, l'atmosphère est captivante, l'intrigue fascinante, j'ai passé un très bon moment de lecture, cette suite est au top.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Liberation   16 novembre 2015
Le deuxième tome d’une trilogie de fantasy qui joue sur tous les supports, imaginée par un James Frey en grande forme.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
QueLireQueLire   19 décembre 2015
-Parlez-moi d'Abaddon si vous le voulez bien, demande t-il.
La jeune femme haussa les épaules. S'il est fou, il est poli au moins.
- Ils ne parlent que de ça aux infos. Un mail envoyé par un type de la NASA a fuité. Il écrivait à sa sœur dans le Massachussetts pour l'avertir qu'elle avait quatre-vingt jours pour ficher le camp, ou sinon, ses enfants et toute sa famille allaient mourir.
La curiosité de Hall était piquée.
-Qu'Est-ce-qui va les tuer ?
- Abaddon, c'est comme ça que l'appelait ce type de la NASA, en tout cas. Une sorte de gigantesque astéroïde qui fonce droit sur la Terre. Il disait que...ça pouvait tuer beaucoup de monde. Vraiment beaucoup. Et tout changer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
nightsreadingsnightsreadings   20 octobre 2015
« Cromwell, pense-t-il. Le Lord Protecteur du Commonwealth anglais, puritain et haï, la terreur de l’interrègne. Un homme à ce point détesté et vilipendé que le roi Charles II avait fait exhumer son cadavre afin de pouvoir le tuer de nouveau. Son corps fut décapité et sa tête placée sur un pieu devant Westminster Hall, où elle demeure pdt des années pour que les gens puissent lui arracher la peau, cracher dessus et l’injurier, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un crâne. Cette tête avait pourri à quelques km seulement de l’endroit où Jago marche cette nuit. Dans cette rue qui porte le nom de l’Usurpateur.

Voilà pourquoi ils combattent. Pour que des êtres diaboliques comme Cromwell, des libertins comme le roi Charles II, pour que la haine le pouvoir et la politique perdurent et prospèrent sur Terre »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Anais16Anais16   23 octobre 2015
- Je n'aime pas les mots grossiers. Je n'ai jamais aimé ca. Beaucoup de chef de poste avec lesquels j'ai travaillé, surtout aux Etats-Unis, adorent ca. A croire qu'ils s'en nourrissent, ca que la leur permet de vivre. Personnellement, j'éstime que l'abus de mot grossiers est un signe d'atrophie de la personnalité, une sorte de fanfaronnade inutile.
Rares sont ceux qui savent les utiliser à bon escient. Il s'agit d'une petite poignée de surdoués.
- OK...dis Aisling en étirant ce mot.
Jordan agite la main droite de manière démonstrative.
- Cela étant bien dit, une grossièreté bien placée, comme une bombe bien placée, c'est très efficace. Mais pour moi, elle ne sont pas illimitées, vous comprenez? Je les gardes en réserves et je les utilise quand j'en ai réellement besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ExulineExuline   13 novembre 2015
Si vous avez faim, vous mangez, et vous êtes repu, mais cette plénitude ne sert qu'à vous rappeler que vous aurez de nouveau faim plus tard. Si vous avez froid, vous allumez un feu, mais ce feu mourra, et le froid reviendra s'insinuer en vous. Si vous êtes seul, vous trouverez quelqu'un, mais ensuite ce quelqu'un se lasse de vous, ou vous vous lassez de lui et, tôt ou tard, vous vous retrouvez seul.
Le bonheur, la satisfaction, le contentement, tout cela crée un voile qui se répand en couche mince, mais convaincante sur la souffrance. La douleur attend, toujours, dessous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nightsreadingsnightsreadings   20 octobre 2015
« - Quand aux autres Joueurs, ils se divisent en 2 catégories : ceux qui méritent de gagner et ceux qui ne le mérite pas. La moitié au moins sont des monstres tordus, empoisonnés par leur vanité, et le fait de savoir qu’ils comptent parmi les individus les plus dangereux sur Terre. […] Helena, tu disais que je ne suis pas une tueuse née, et je le reconnais. Pourtant j’ai tué, et je tuerai encore si Endgame l’exige. Mais je n’y prendrai aucun plaisir. Tu comprends ? […] Je ne tuerai pas un véritable être humain. Le garçon que j’ai tué était un monstre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de James Frey (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Frey

Endgame : l'Appel de James Frey, interview Fnac
Retrouvez Endgame : l'Appel sur Fnac.com : http://livre.fnac.com/a7681502/James-Frey-L-appel L'univers de James Frey sur Fnac.com : http://recherche.fnac.com/ia777697/James-Frey L'interview...
autres livres classés : jeuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Numéro Quatre

Comment s'appelle Numéro Quatre ?

Henry Smit
Sam Good
John Smith
Sam Smith

11 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Lorien Legacies, tome 1 : Numéro Quatre de James FreyCréer un quiz sur ce livre
.. ..