AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234074037
Éditeur : Stock (13/02/2013)

Note moyenne : 2.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
«Sous un soleil de plomb, j’entrevois l’embarcation. La concurrence est rude. Long d’une petite soixantaine de mètres, avec sa coque noire et ses étages blancs, le pied-à-terre flottant des Sokolov n’occupe que la deuxième ou troisième place en termes de grandeur dans le palmarès des yachts privés amarrés au port. Mais l’honneur est sauf : privilégié, mon patron bénéficie d’un anneau facturé à 2 000 euros cash par jour au lieu des 1 000 indiqués sur la grille des ta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aela
  07 avril 2013
Une plongée dans l'univers du luxe, le luxe qui devient une obligation quand on est milliardaire à Moscou.
L'héroïne de cette histoire doit remplacer une préceptrice française, pressée de rentrer chez elle.
Elle va habiter dans une famille de ceux que l'on appelle les "oligarques".
Notre héroïne va avoir droit à tous les excès comme le goûter d'anniversaire des enfants digne d'un mariage en grande pompe!
Le salaire qu'on lui propose est stupéfiant: 5 000 euros, soit 1 000 euros de plus que le salaire moyen mensuel offert aux préceptrices dans les milieux de l'oligarchie..
Et en plus l'appartement en centre ville est payé...
il y a quand même le revers de la médaille: être disponible en permanence pour les employeurs fortunés et vivre dans Moscou, qui, aux dires même de l'employeur, est une ville difficile et très dangereuse.
Mais à ce prix là, on peut faire quelques efforts.
Un témoignage intéressant qui nous emmène dans un monde dont on a vraiment aucune idée..
C'est stupéfiant..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Yuean
  12 octobre 2017
Autant être honnête dès le début : j'ai adoré !
Un format court, bref mais intense, un style léger et drôle, un regard à la fois caustique et bienveillant, j'ai dévoré ce petit récit autobiographique en quelques heures.
Marie FREYSSAC nous plonge dans l'univers des nouveaux riches russes, pour qui, si le monde est leur maison, la Russie est leur patrie. On y découvre des enfants choyés et au centre de toutes les attentions, des soirées grandioses et un mode de vie princier. On comprend aussi les complexités de l'âme slave, tiraillée entre une modernité de façade (et surtout liée à la consommation) et des "valeurs traditionnelles" ancrées très profondément chez tous, partagées tant par les babouchka du quartier que par les milliardaires qui ont pourtant vu et revu le monde. On s'attache à cette famille d'oligarques qui paye plus cher ses employés qu'annoncé sur le descriptif du poste, et à cette gouvernante qui semble s'en être pas mal tirée du tout !
Bien sûr, l'auteure n'a pas la prétention d'être le prochain Goncourt, mais on passe un bon moment de détente et d'information, très positif, bien que parfois un peu cynique à mon goût. Ce livre est un petit rayon de Soleil et de dynamisme, dont le style et le format m'ont fait penser à "Naaaande ?!", témoignage d'une japonaise installée à Paris. Je vous le recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marymay
  20 mai 2017
C'est un livre dont le sujet est intéressant. Pourtant on s'en lasse peut être parce l'écriture n'est pas extra (enfin pour moi).
Commenter  J’apprécie          00
friedrich_rabbit
  26 mars 2013
[...]L'auteur porte un regard plein d'ironie sur la famille qui l'emploie et sur un système auquel elle a fini par appartenir avant de rendre son tablier. Comme on peut s'y attendre, les enfants sont archi gâtés, les femmes botoxées, les hommes boivent beaucoup et les yachts sont graaaaand. Marie Freyssac ne se contente pas de dresser un catalogue de clichés sur cette sympathique famille et va au delà des apparences. À travers l'étonnante fonction qu'elle a occupée (potiche à 5000 € par mois), elle embrasse toute la Russie actuelle.[...]
Lien : http://federicoconejo.wordpr..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ivoirebene83ivoirebene83   22 février 2013
Sous un soleil de plomb, j’entrevois l’embarcation. La concurrence est rude. Long d’une petite soixantaine de mètres, avec sa coque noire et ses étages blancs, le pied-à-terre flottant des Sokolov n’occupe que la deuxième ou troisième place en termes de grandeur dans le palmarès des yachts privés amarrés au port. Mais l’honneur est sauf : privilégié, mon patron bénéficie d’un anneau facturé à 2 000 euros cash par jour au lieu des 1 000 indiqués sur la grille des tarifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AelaAela   07 avril 2013
Un peu anxieuse, j'attends la famille en sirotant un thé au bar du Ritz.
En bon quidam, l'idée ne m'était jamais venue de pénétrer dans cet hôtel de luxe tout en dorures et boiseries d'acajou.
Madame surgit d'un pas sûr et déterminé (pas si évident en Louboutin à talons de 12 cm) et , un sac en croco ostensiblement siglé Gucci pendu à son bras gauche, donne discrètement des ordres aux valets.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : nounouVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
77 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre