AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130607284
Éditeur : Presses Universitaires de France (07/10/2015)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Hayek propose une réforme radicale du système monétaire international. Selon lui, le contrôle par l'État de l'émission monétaire conduit à des crises économiques récurrentes et permet aux gouvernements de croître continuellement. Hayek défend au contraire, parallèlement aux monnaies nationales, l'émission de monnaies privées et la mise en concurrence des unes avec les autres. Des banques privées émettraient des monnaies distinctes et seraient incitées à garder stabl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
paulallan380
  29 mars 2020
Excellente traduction de « Denationalisation of Money ». (Se reporter à la fiche de lecture que j'ai rédigée pour la version anglaise).
Je souhaiterais néanmoins encore insister sur un point. Ce livre est plus que jamais d'actualité avec la loi Sapin 2, issue d'une directive européenne. Cette « loi » prévoit que les comptes en banque des particuliers et les assurances vie peuvent être siphonnés par l'Etat pour éponger les dettes consécutives à une crise financière (qui pointe de plus en plus son nez). La couverture du soit disant "fonds de solidarité" étant une plaisanterie, compte-tenu de son montant.
Hayek démontre justement avec brio que le monopole d'émission monétaire donne la possibilité aux hommes de l'Etat de s'accaparer de TOUT CE QUE NOUS POSSEDONS : « Rien ne peut être plus opportun que de priver le gouvernement de ses prérogatives monétaires, et de stopper ainsi la tendance en apparence irrésistible à L'AUGMENTATION SANS CESSE CROISSANTE DE LA PART DU REVENU NATIONAL que celui-ci est en mesure d'exiger. Si l'on permet qu'elle continue, cette tendance nous amènera dans quelques années à une situation dans laquelle LES GOUVERNEMENTS REVENDIQUERONT 100% DES RESSOURCES (en Suède ou en Angleterre, cette part excède déjà 60% [ouvrage paru en 1976]) – et DEVIENDRAIENT DES LORS AU SENS LITTERAL, «TOTALITAIRES ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
paulallan380paulallan380   29 mars 2020
LE CONTROLE ECONOMIQUE EST BIEN LE CONTROLE TOUT COURT DE TOUTE LA VIE.
Rien ne le démontre mieux que son influence sur le commerce extérieur. A première vue, rien n’affecte moins la vie privée que le contrôle exercé par l’Etat sur les échanges extérieurs. La plupart des gens ont tendance à considérer son instauration avec une parfaite indifférence. Mais l’expérience de la plupart des pays continentaux a éclairé les bons observateurs qui considèrent cette mesure comme un pas décisif sur la PENTE DU TOTALITARISME et de la SUPPRESSION DES DROITS INDIVIDUELS. Contrôler le commerce extérieur, c’est, en effet, livrer l’individu, non seulement le riche, mais chacun, à la tyrannie de l’Etat ; lui supprimer la dernière chance de résistance. Personne ne peut plus voyager librement, ni acheter des livres et des journaux étrangers de son choix. Toutes les possibilités de contact avec l’étranger sont réduites à celle que l’opinion officielle approuve ou juge nécessaires : ainsi est OBTENU UN CONTROLE DE L’OPINION PUBLIQUE et plus complet que ce qui a jamais existé sous le règne des gouvernements absolutistes du XVIIe et du XVIIIe siècles.
(Ch. XXIII, La protection contre l’Etat, p. 229-230)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
paulallan380paulallan380   28 mars 2020
L’idée de priver le gouvernement de son monopole d’émission monétaire ainsi que de son pouvoir de conférer à toute monnaie le cours légal pour le paiement de toute dette a d’abord été avancée ici car les gouvernements ont invariablement et inévitablement abusé grossièrement de ce pouvoir à travers toute l’histoire, et dès lors perturbé gravement les mécanismes d’auto-ajustement du marché. Mais il est possible que couper le robinet qui fournit sans cesse au gouvernement des liquidités additionnelles pour son propre usage apparaisse en outre important pour stopper la TENDANCE INHERENTE D’UN GOUVERNEMENT ILLIMITE A CROITRE INDEFINIMENT, ce qui est devenu pour le futur de la civilisation un danger aussi menaçant que la MEDIOCRITE DE LA MONNAIE QU’IL A PRODUITE. Un coup d’arrêt ne peut être mis au processus d’achat par les gouvernements du soutien de majorités - en accordant des faveurs spéciales à un nombre toujours croissant de groupes pourvus d’intérêts particuliers – que SI LA POPULATION VENAIT A PERCEVOIR QU’ELLE PAIE EN TAXES DEGUISEES […] TOUTE LA MONNAIE QUE LE GOUVERNEMENT EST EN MESURE DE DEPENSER.
(Ch. XXI, Les effets des finances et des dépenses publiques, p. 218)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
paulallan380paulallan380   27 mars 2020
Tant que nous n’aurons pas restauré une situation dans laquelle les gouvernements (ainsi que les autres autorités publiques) savent que s’ils dépensent trop ils seront, comme quiconque autre, incapables de satisfaire à leurs obligations, il n’y aura aucune pause dans ce processus qui, PAR LA SUBSTITUTION DE L’ACTIVITE COLLECTIVE A L’ACTIVITE PRIVEE, MENACE D’ETOUFFER L’INITIATIVE INDIVIDUELLE. Sous la démocratie illimitée actuelle, dans laquelle le gouvernement a le pouvoir conférer des bénéfices matériels spéciaux à des groupes particuliers, il est CONTRAINT D’ACHETER LE SOUTIEN D’UN NOMBRE SUFFISANT D’ENTRE EUX AFIN DE CONSTITUER UNE MAJORITE.
(Ch. XXI, Les effets des finances et des dépenses publiques, p. 216)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
paulallan380paulallan380   28 mars 2020
La protection ultime contre la tyrannie d’un gouvernement est qu’au moins un grand nombre de personnes valides puissent émigrer le jour où ils ne pourront plus le supporter.
(Ch. XXIII, La protection contre l’Etat, p. 229)
Commenter  J’apprécie          40
paulallan380paulallan380   27 mars 2020
Rien ne peut être plus opportun que de priver le gouvernement de ses prérogatives monétaires, et de stopper ainsi la tendance en apparence irrésistible à L’AUGMENTATION SANS CESSE CROISSANTE DE LA PART DU REVENU NATIONAL que celui-ci est en mesure d’exiger. Si l’on permet qu’elle continue, cette tendance nous amènera dans quelques années à une situation dans laquelle LES GOUVERNEMENTS REVENDIQUERONT 100% DES RESSOURCES (en Suède ou en Angleterre, cette part excède déjà 60% [ouvrage paru en 1976]) – et DEVIENDRAIENT DES LORS AU SENS LITTERAL, «TOTALITAIRES ». Plus profonde sera la séparation établie entre les finances publiques et la régulation de l’émission monétaire, le mieux serons nous. Ces dernières prérogatives ont toujours été nuisibles. Leur usage à des fins budgétaires a toujours été un abus. Et un gouvernement n’a ni INTERET, ni la CAPACITE à les exercer de la manière requise pour garantir le cours harmonieux des affaires économiques.
(Ch. XXI, Les effets des finances et des dépenses publiques, p. 217)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Friedrich A. Hayek (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Friedrich A. Hayek
Friedrich August von Hayek discusses economics and philosophy with students at Stanford University in the 1970's.
autres livres classés : banqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre