AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782841139873
105 pages
Éditeur : Milan (09/06/2004)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Méfiez-vous : tout peut changer ! Le fils Michat parce que sa mère l'a trop souvent appelé " mon chou " ; Elisa-Marie, à force de ne rien aimer au restaurant ; l'autobus quand il n'a que deux roues et une hélice ; le maître d'Antoine, à trop fréquenter les loups-garous. Tout change, vite, vite ! Juste le temps d'une nouvelle histoire pressée.

DES 9 -10 ANS
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Northanger
  06 février 2013
Voici un petit opus de Bernard Friot qui fait suite aux Histoires pressées. Comme le précédent volume, il s'agit d'un petit recueil réunissant des nouvelles et des contes très brefs, mais toujours variés et percutants.
Les textes sont quasiment tous écrits à la première personne et nous donnent à voir l'univers de l'enfance de l'intérieur, du quotidien souvent frustrant (Rangement, Mon chou) et réaliste (Maman). Heureusement, c'est aussi l'occasion de refaire le monde à sa manière, sans contraintes et de s'affirmer face au monde des parents (Le secret, Un martien, Programme, Répondeur). Ce livre fait la part belle (et ce sont les textes que je préfère) à l'univers du conte et au fantastique : Suite et fin (pour qui veut connaître le véritable dénouement des Trois petits cochons...), Histoire-Télégramme, Consultation, Loup-Garou, Personne. Enfin, j'ai beaucoup apprécié les jeux de langue et les chutes : Façons de parler, Autobus, Petite annonce. C'est un petit livre qui se lit très vite et qui a eu beaucoup de succès auprès de mes élèves de 6° qui peuvent se retrouver facilement dans l'une ou l'autre histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
yuukikoala
  29 avril 2014
Lorsque j'étais au CM2 j'adorais les histoires pressées. Parce que mon maître en lisait une chaque jour, et que c'était tellement bien.... du coup quand j'ai trouvé ce livre, je n'ai pu m'empêcher de le prendre. Si la magie de l'enfance à disparu, j'ai quand même beaucoup aimé même si je l'ai sûrement vu d'un point de vue différent. Je trouve ce livre très fort, car aucune histoire n'est écrit dans le même style et toutes sont différentes. Certaines sont bien sûr moins bien que d'autres, et parfois pas si drôles que ça (surtout avec la mère qui donne pleins d'amour). La chute est tantôt très bien foutue bien que prévisible et parfois non. Beaucoup d'histoires m'ont marqué, et je dirais que je conseillerais ce livre aux enfants. C'est assez drôle, bien fait et tout. Moi j'ai beaucoup aimé personnellement, mais pas autant que je l'espérais.
Commenter  J’apprécie          30
Fabricienne
  25 novembre 2019
Excellent recueil de nouvelles où se côtoient l'humour et le fantastique, voire le merveilleux. Bernard Friot est un maestro dans le genre rendant la lecture de qualité littéraire accessible aux enfants, même jeune lecteur ou débutant.
L'implicite est là, entre les lignes : le bonheur de lire et/ou de raconter !
Commenter  J’apprécie          50
Annette55
  07 décembre 2013
un drôle de petit livre très apprécié par les élèves et les enfants en général comme le précédent de Bernard Friot!Merci à lui!
Commenter  J’apprécie          41
AmandineAuFildesPlumes
  28 décembre 2016
Bernard Friot c'est le roi des Histoires Pressées. Des histoires courtes, marrantes, qui font peur, qui font pleurer, qui font frémir. Bref (c'est le cas de le dire), Bernard Friot c'est le roi de la nouvelle pour les enfants. J'adore le style de l'auteur simple, clair. J'aime son imagination galopante qui crée des situations plus cocasses les unes que les autres et ceux en quelques pages. C'est difficile de créer tout un univers en seulement quelques phrases et pourtant, Bernard Friot fait mouche à chaque fois et a cette capacité de nous transporter à chaque fois dans son délire.
Les Histoires Pressées ont dans ma classe une place importante! Les élèves adorent que je leur en lise une en fin de journée et si je les écoutais, je leur en lirai tout le temps! Même les enfants sont donc séduits par ce livre.
Lien : https://aufildesplumesblog.w..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
mandarine43mandarine43   19 septembre 2011
" ROBOT "

J'ai un robot. C'est moi qui l'ai inventé. J'ai mis longtemps, mais j'y suis arrivé.

Je ne le montre à personne. Même pas à maman. Il est caché dans la chambre du fond, celle où l'on ne va jamais, celle dont les volets sont toujours fermés.

Il est grand, mon robot. Il est très fort aussi, mais pas trop. J'aime bien sa voix.

Il sait tout faire, mon robot. Quand j'ai des devoirs, il m'explique. Quand je joue aux Lego, il m'aide. Un jour, on a construit une fusée et un satellite.

L'après-midi, quand je rentre de l'école, il est là. Je n'ai pas besoin de sortir la clef attachée autour de mon cou. C'est lui qui m'ouvre la porte.

Après, il me prépare à goûter, une tartine de beurre avec du cacao par-dessus. Et moi, je lui raconte l'école, les copains, tout…

Un jour, je suis arrivé en retard. Il y avait un accident près de l'école, une moto renversée par un autobus. J'ai regardé les infirmiers mettre le blessé dans l'ambulance. Quand je suis rentré, il était presque six heures.

Il m'attendait au bas de l'escalier. Quand il m'a vu, il s'est précipité. Il m'a agrippé par les épaules et il m'a secoué. Il criait :
- Tu as vu l'heure, non ? Mais tu as vu l'heure qu'il est ? Où étais-tu ? Tu aurais pu me prévenir…

Je n'ai rien dit. J'ai baissé la tête. Alors, il s'est accroupi et il m'a dit, doucement :
- Comprends-moi, je me faisais du souci…

Je l'ai regardé. Droit dans les yeux. Et c'est vrai, j'ai vu le souci, dans ses yeux. Et presque plus de colère. Alors, j'ai mis mes bras autour de son cou. Il m'a soulevé et m'a emporté jusque chez nous.

Je l'aime bien, mon robot.

Je lui ai donné un nom. Je l'appelle : papa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mandarine43mandarine43   21 septembre 2011
" SI... "

Si maman m'envoie chercher du pain ; si je peux mettre mon nouveau pull bleu et blanc ; si je la rencontre à la boulangerie ; si elle est venue seule, sans sa petite sœur et sans son chien ; si elle me sourit ; si elle me demande de la raccompagner ; si on ne croise personne en chemin ; si on prend le raccourci à travers champ ; s'il y a un orage juste au moment où on passe devant la chapelle abandonnée ; s'il se met à pleuvoir à verse ; si on court se réfugier dans la chapelle ; si le tonnerre se met à gronder ; si la foudre tombe tout près de nous ; si elle a très peur et se met à crier...
... je lui prendrai la main et je dirai : "Marie, tu sais, je t'aime bien."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mandarine43mandarine43   20 septembre 2011
" DIALOGUE "

- Viens voir ici, j'ai à te parler ! C'est vrai ce qu'a raconté Mme Boutelou, que tu as traité son caniche de cochonnerie à poils ? Tu n'as pas honte ? Qu'est-ce qu'elle t'a fait, cette pauvre bête ? Elle t'a mordu, peut-être ? Le mignon petit toutou, il ne ferait pas de mal à une mouche ! De quoi j'avais l'air, moi, devant Mme Boutelou ! Tu y as pensé à ça ? Hein, tu m'entends ? Je t'ai posé une question. Ce n'est pas la peine de regarder tes souliers, c'est à toi que je parle ! Tu vas me faire le plaisir d'aller t'excuser, compris ! Pas la peine de discuter, c'est un ordre. Et tu apporteras un os à Billy, pauvre petit chien. Non, mais qu'est-ce qui t'a pris ? Tu pourrais m'expliquer ? De toute façon, tu n'as aucune excuse ! Oh, tu peux secouer la tête, ce n'est pas ça qui m'impres­sionne. Tais-toi, tu n'as pas la parole. J'ai quand même le droit de te faire des remarques, je pense! Tu devrais réfléchir avant de parler, c'est moi qui te le dis ! Ça t'éviterait bien des ennuis! Tu m'écoutes, oui ou non ? Réponds ! Oh, je sais ce que tu vas dire, tu vas encore m'inventer une de tes histoires à dormir debout ! Oui, oui, je te connais, pour baratiner, tu es très fort ! Je me demande de qui tu tiens ça ! Et ne m'interromps pas quand je parle ! Non, mais c'est trop fort ! Si tu crois que tu vas avoir le dernier mot, tu te trompes, mon petit bonhomme ! Non, mais ! Ah, voilà qu'il boude, maintenant! Monsieur est vexé ! Eh bien, puisque c'est comme ça, je ne te parle plus, tu m'entends, plus jamais ! Tu peux sup­plier, te rouler à mes pieds, je resterai muette comme une tombe ! Tu es bien embêté, hein ? Tant pis pour toi, je t'avais prévenu. Ça t'apprendra à me couper sans arrêt la parole. Et tu verras ce que dira ton père, quand il rentrera. Ah, ah, tu es moins bavard, maintenant, tu ne fais plus le fier...
Etc. etc. etc.

(Cette histoire ne se termine pas. Mais ce n'est pas de ma faute.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mandarine43mandarine43   20 septembre 2011
Et puis, maman, si tu as tant d'amour en réserve, pourquoi tu n'en gardes pas un peu pour papa ? Tu sais, moi, ça ne me priverait pas. Et lui, je parie, il ne dirait pas non. Peut-être même qu'il reviendrait habiter chez nous, si tu l'aimais un peu, un tout petit peu. Tu ne crois pas ?
Commenter  J’apprécie          60
collegegastonramon89collegegastonramon89   23 janvier 2017
arrête de cracher dans la soupe
Arrête de lancer les tomates au plafond
Arrête d'assommer ta mère avec le poulet
Arrête de verser la purée dans le cou de mémé
Arrête de bombarder ton petit frère avec les pastèques
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bernard Friot (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Friot
Il y a les Histoires pressées, mais également les Nouvelles histoires pressées et pour ceux qui en redemandent, Encore des histoires pressées. Bref, Bernard Friot aime raconter des histoires.
Mais c?est quoi, des histoires pressées ? Des histoires qui ont hâte de se terminer. Et ça parle de quoi ? de ce qui existe, de ce qui n'existe pas. C'est drôle, au moins ? Souvent, mais ça dépend de toi.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Nouvelles histoires pressées

Le narrateur a peur des voleurs. Qu'a t-il mis à la place de son pyjama ?

un déguisement de clown
un déguisement de punk
un déguisement de squelette
un déguisement de Gargamel
un déguisement d'ogre

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Nouvelles histoires pressées de Bernard FriotCréer un quiz sur ce livre