AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782845978164
160 pages
Éditeur : Textuel (02/09/2020)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Alors que nous sommes écrasés par le rouleau compresseur du capitalisme néolibéral, Un désir de communisme ravive une lumière qui ne s’est jamais éteinte. Après des décennies d’autocensure, tant le mot « communisme » avait été sali par le régime soviétique, Bernard Friot revendique la poursuite du mouvement réel de sortie du capitalisme. Avec Judith Bernard, ils explorent les voies ouvertes par de nouveaux droits économiques pour sortir le travail de l’i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
enzo92320enzo92320   06 décembre 2020
Judith Bernard : Non seulement il y a de plus en plus de vieux, mais le discours qu’on tient sur les vieux c’est un discours qui en fait, non pas des parasites sociaux, mais des braves gens inutiles, ou bien utiles mais évidemment improductifs, et surtout pressés de se reposer. Connaissant bien votre travail, je me doute que cette représentation-là…
Bernard Friot : Elle m’excède ! J’ai dix ans de retraite à mon actif, et je suis vent debout contre cette représentation de la retraite comme un temps de libération du travail où enfin on fait ce qu’on veut, et où on est loué pour son utilité sociale tout en étant nié comme productif. Les femmes connaissent bien cela, et de même qu’on fait une chanson pour la fête des mères, on va, pour les retraités aussi, organiser des petites gâteries. Ce qui m’insupporte, c’est l’injonction à l’activité : pour conserver leur capital cognitif, pour rester en bonne santé, il faut que les retraités multiplient les activités bénévoles, les activités qui assurent le lien social, etc. Cette injonction à l’activité, pour moi, est obscène : il y a toute une industrie de l’activation des retraités qui s’est construite autour de la multiplication d’ersatz à la place de l’essentiel refusé : le travail dans sa dimension productive. Les chômeurs font eux aussi l’expérience amère de cette activation : il faut beaucoup de cynisme, et d’ingénuité, pour inviter quelqu’un à qui on refuse le statut de producteur à multiplier les activités prouvant qu’il peut le devenir. L’irresponsabilité économique des retraités entraîne nécessairement leur vieillissement social, et il faut être con, ou salaud, pour les inciter à lutter contre ce vieillissement à coups de bénévolat et de randonnées à vélo. Qu’est-ce que ça veut dire de faire du soutien scolaire quand on n’a plus aucune responsabilité sur ce que devient l’école ? Qu’est-ce que ça veut dire de faire un jardin de simples lorsqu’on a perdu toute capacité de modifier l’agrobusiness ? Il y en a vraiment marre ! L’enjeu anthropologique du travail, ce n’est pas simplement que je suis utile par mon travail concret, c’est aussi le fait que je suis contributeur dans la production de valeur. C’est les deux ! Le féminisme s’est construit autour de : « Nous en avons assez d’être utiles sans être reconnues comme productrices ». (p.64)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Bernard Friot (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Friot
Rencontre avec Bernard Friot, “L'étrange affaire des pieds de Pierre” (Milan), “Poèmes pressés, Je t'aime je t'aime je t'aime” (Milan) Rencontre présentée par : Audrey Lavallade, professeure des écoles, journaliste pour la revue musicale FrancoFans https://www.accfa.fr/
Bernard Friot est écrivain et traducteur, il a publié à ce jour plus d'une quarantaine d'ouvrages aux éditions Milan: recueils d'histoires et de poèmes, d'albums illustrés et de romans à destination de la jeunesse. Il prend un malin plaisir à jouer avec les mots et c'est là sa marque de fabrique. Recherchant sans cesse de nouvelles formes d'écriture, Bernard Friot s'applique à impliquer les jeunes lecteurs en leur laissant une liberté créative et en laissant libre cours à leur imaginaire pour les amener à s'emparer des codes littéraires. L'une de ses volontés fortes est de donner à tous l'envie de lire mais surtout l'envie d'entrer en écriture: il leur livre les clefs pour comprendre les mécanismes de l'écriture et des outils pour ne plus être qu'un lecteur passif.

Retrouvez ses livres chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/
Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/

Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre

© musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition
+ Lire la suite
autres livres classés : communismeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Poèmes pressés

De quoi parle le livre ?

l'alphabet
des mots
la nourriture

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : La bouche pleine : Poèmes pressés de Bernard FriotCréer un quiz sur ce livre