AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roger Frison-Roche (Autre)
EAN : 9782290228647
448 pages
Éditeur : J'ai Lu (04/12/2019)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 71 notes)
Résumé :
" Le froid était si vif que les hommes, pour se réchauffer, sautillaient tournaient sur place comme des toupies.
Les heures coulaient si lentement que la marche du temps devenait celle de l'éternité. Pourtant il fallait tenir, veiller, épier la nuit d'où viendrait soit le salut; soit le danger. " 1943. Partout la guerre. Mais en Savoie, des hommes ne cèdent pas. Sous le couvert des sapins, ils s'organisent à l'abri des hautes vallées neigeuses. II y a là troi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
gill
  05 juillet 2012
Sabotages, représailles, embuscades et arrestations, c'est tout le tragique et le grandiose de la lutte clandestine que fait revivre Roger Frison Roche dans ce livre.
Ivanoff et ses FTP sont pour la lutte à outrance tandis que Marceau lui cherche à saboter en limitant les risques pour la population civile.
Mais ils travaillent pourtant ensembles sous la coordination du colonel "Partout" envoyé par Londres.
Marceau, tué dans un accrochage, Rivier prend la direction des opérations. Frison Roche signe là un récit épique passionnant.
Commenter  J’apprécie          131
mireille.lefustec
  17 avril 2015
Bien qu'annoncé comme roman avec des personnages fictifs, il n'en reste pas moins que des faits similaires se sont effectivement déroulés pendant la Résistance, ce qui rend la lecture poignante.
Frison-Roche connaît bien la montagne, tout est minutieusement décrit.
On vit avec ces hommes qui ont enduré le froid, la faim, dans l'attente de la libération, avec ceux qui ont été arrêtés, torturés, exécutés.
On est révolté par la barbarie des nazis et de la Gestapo.
C'est l'estomac noué par la crainte d'un ratissage dramatique suivi de représailles
sanglantes que je tournais les dernières pages du livre.
Commenter  J’apprécie          121
le-mange-livres
  15 mars 2015
"Le pays était calme et silencieux. La guerre était partout sauf ici [...] Ce haut pays fermé où rien ne se passait, c'était, il le savait, l'ultime réserve de la résistance".
Dans la lignée des romans sur la Résistance écrits par ses témoins et ses acteurs (voir l'excellent Drôle de jeu), Les montagnards de la nuit se distingue, parce qu'il décrit la résistance en montagne et la difficile organisation des maquis. Frison-Roche en effet, quoique né et grandi à Paris, est d'origine savoyarde et on connaît son goût pour les voyages, sa passion de l'alpinisme et son attachement au Beaufortain.
Je connaissais l'écrivain, l'explorateur, mais j'ai en revanche découvert récemment le résistant, qui, après diverses péripéties en Afrique du Sud et en Italie, entre dans la clandestinité en 1943 en tant qu'agent de liaison en Savoie. Je me jette sur le roman tiré de cette expérience, craignant toutefois (il écrit dans les années 1960) un résistentialisme grandiloquent comparable à celui de Kessel, qui m'avait un peu rebutée dans L'Armée des ombres. Or, c'est plutôt une bonne surprise.
On est en 1943, et la guerre n'a pas encore tout à fait basculé au profit des Alliés. Avec un style enlevé et évocateur, Frison-Roche décrit la vie d'un maquis au départ composé surtout de vétérans de l'armée d'active. Plusieurs épisodes détaillent la rudesse du quotidien et la lourdeur de la logistique, le travail éreintant de l'unification des mouvements par le chef Rivier, la fatigue des liaisons et des trajets avec des dizaines de kilomètres parcourus du nuit, à pied ou à ski.

Car si la montagne est favorable à la clandestinité, elle n'en demeure pas moins sauvage et hostile, multipliant les risques et les dangers : la marche, la solitude, la peur, le froid, la nuit. Mais Les montagnards de la nuit décrit aussi les tensions et les rivalités entre l'armée secrète gaulliste et les FTP communistes, la fébrilité de l'ennemi et ses violences croissantes avec la liquidation des Glières et du Vercors, le montage complexe de l'assaut final, le tout avec subtilité et nuances (voir toute la gamme des attitudes des montagnards face à l'occupant, de l'indifférence à l'hostilité ouverte, en passant par l'accommodement ou l'aide plus ou moins discrète au maquis).
Bel hommage au courage de ces hommes et femmes de la résistance armée, sublime roman sur la montagne.
"Il n'y eut d'abord dans l'espace infini qu'une ligne pourpre traçant sur l'horizon de l'est la limite entre les ombres et le ciel, la terre et les étoiles, puis celles-ci s'éteignirent et le relief des montagnes émergea lentement de la nuit, les masses et les creux se précisèrent, quelques sapins nanifiés et tordus découpèrent leur silhouette sur les crêtes de l'Alpette, le soleil les fit flamber un court moment puis ils se confondirent à nouveau avec le manteau uniforme et vert sombre de la forêt".
Lien : http://le-mange-livres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
olivberne
  21 juin 2012
Frison-Roche, le grand spécialiste de la haute-montagne à travers des histoires d'alpinistes, raconte ici la résistance dans les Alpes, à travers l'histoire d'un group de personnages. La lecture est agréable et simple, le suspens, les actions et la peur très présents.
Commenter  J’apprécie          70
etoile05
  18 décembre 2014
Un roman historique sur la seconde guerre mondiale, et plus précisément sur des résistants en montagne. En tant que passionnée de montagne et habitante des montagnes, j'ai beaucoup aimé ce livre, j'arrivais facilement à visualiser les différentes scènes, l'écriture m'a plu.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
le-mange-livresle-mange-livres   15 mars 2015
Il n'y eut d'abord dans l'espace infini qu'une ligne pourpre traçant sur l'horizon de l'est la limite entre les ombres et le ciel, la terre et les étoiles, puis celles-ci s'éteignirent et le relief des montagnes émergea lentement de la nuit, les masses et les creux se précisèrent, quelques sapins nanifiés et tordus découpèrent leur silhouette sur les crêtes de l'Alpette, le soleil les fit flamber un court moment puis ils se confondirent à nouveau avec le manteau uniforme et vert sombre de la forêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mireille.lefustecmireille.lefustec   17 avril 2015
Non, ce n'est pas forcément leur intérêt qu'ils défendent. Ce sont souvent de bons catholiques, des patriotes attardés qui vouent à Pétain une adoration presque divine et qui considèrent tous les maquisards comme de dangereux anarchistes.
Commenter  J’apprécie          40
etoile05etoile05   27 janvier 2015
La neige tombait doucement, mais parfois un pan de ciel s'ouvrait et la lune perçait à travers les nuages, découvrant un paysage plein de sérénité.
Commenter  J’apprécie          40
Rafaell3Rafaell3   24 avril 2012
"Le froid était si vif que les hommes, pour se réchauffer, sautillaient, tournaient sur place comme des toupies. Les heures coulaient si lentement que la marche du temps devenait celle de l'éternité. Pourtant il fallait tenir, veiller, épier la nuit d'où viendrait soit le salut, soit le danger."
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   17 avril 2015
...car la délation chez les montagnards, comme chez tous les peuples libres_ et les Savoyards le sont _ constitue le plus grand des déshonneurs, même s'il s'agissait de livrer un ennemi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Roger Frison-Roche (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roger Frison-Roche
Soirée hommage à Roger Frison-Roche le samedi 21 décembre 2019 à la salle du Majesctic en partenariat avec la Mairie de Chamonix autour du livre : Laissez moi vous raconter le Mont-Blanc
autres livres classés : alpesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
948 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre