AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205074338
48 pages
Éditeur : Dargaud (27/11/2015)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Sur Terra Secunda, Wismerhill, à la tête de l'humanité, doit affronter un nouvel ennemi. Les Ophidiens, espèce autochtone de redoutables serpents guerriers, ont déclaré une lutte sans merci à ces envahisseurs humains venus d'un autre monde. Tandis que l'issue semble incertaine, l'empereur s'engage dans la bataille pour vaincre le terrible roi Serpent et ses troupes innombrables…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
UnKaPart
  28 décembre 2019
Guerres Ophidiennes, vu le titre, on ne s'étonnera pas de trouver une bataille maousse entre les troupes de Whismerhill et les serpents autochtones de Terra Secunda.
Le pluriel me paraît excessif. La première moitié de l'album, maladroite, se perd entre les questions ophidiennes, l'agitation de Belzébuth, la gestion de l'Empire, les mondanités de Whismerhill... Les “guerres” se limitent à une paire d'escarmouches.
Quant à la seconde moitié de la BD, elle est consacrée à la bataille rangée contre les Ophidiens. On y est habitué depuis la saison 1 : la seule stratégie connue est de rechercher l'affrontement décisif. Ce qui pour le coup est débile, puisque Whismerhill ignore tout de ses adversaires, aussi bien leur nombre que leur armement ou leurs tactiques de combat. Il n'y a pour ainsi dire que des guerriers dans son entourage et aucun ne semble avoir entendu parler de renseignement, de guérilla, de défense en profondeur ou de quoi que ce soit de plus élaboré que “on se met tous en ligne et on fonce dans le tas”. Non, faut tout régler en une seule et unique bataille, en plus sur un coup de dé. Les fins stratèges à l'oeuvre...
Whismerhill a atteint un tel niveau de puissance que la moindre tension dramatique est tuée dans l'oeuf. On regarde de loin le surhomme s'agiter, sans craindre qu'il lui arrive de bricole. À se demander pourquoi il entretient une armée qui lui coûte la peau des rouleaux, puisqu'il peut tout régler en solo.
Au final, ce tome est grosso modo un remake raté du numéro 5 La danse écarlate, croisé avec un film de Michael Bay. Spectaculaire, certes, mais consternant par la vacuité de son scénario.
Lien : https://unkapart.fr/chroniqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Clinkerfr
  10 juillet 2016
La nouvelle organisation tourne bien, il fallait bien trouver un nouvel ennemi. Et s'il pouvait être à la hauteur du héros histoire de voir s'il peut être encore plus puissant.
Et bien voilà, c'est maintenant chose faite.
La série n'est pas finie ? Que va donc imaginer Froideval pour tirer encore ( un peu ) sur la corde ?
Commenter  J’apprécie          00
Kjeld
  10 janvier 2016
Le concept commence à être usé. le scénario est de plus en plus pauvre et ressemble de plus en plus à celui d'un jeu vidéo, avec une trame progressive corrélée à la montée en puissance du personnage principal.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
UnKaPartUnKaPart   22 décembre 2019
On ne s'attaque pas à mes 666 plans impunément. Même si je dois y passer l'éternité, le responsable paiera !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de François Froideval (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Froideval
Vidéo de François Froideval
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1605 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre