AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205077995
56 pages
Éditeur : Dargaud (26/10/2018)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Protéger ses frontières et sceller de nouvelles alliances, s'occuper des jalousies des favorites, calmer les ardeurs d'extrémistes d'un culte qu'on a soi-même initié, dompter des démons familiers, lever de nouvelles armées toujours plus puissantes, lancer les plans d'une forteresse de légende, et en plus devoir former et éduquer un enfant-dieu aussi innocent qu'effroyablement tout-puissant... Une semaine ordinaire dans la vie de l'empereur absolu Wismerhill !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  26 octobre 2018
Voici le cinquième album de 'Terra Secunda", suite des aventures de Wismerhill sur une autre planète qu'il domine et colonise. Cet "Opus II" a déjà permis une série d'expériences graphiques intéressantes, autour des serpents et des formes ovoïdes qui leur sont associées. Le titre de cet album, 'Une semaine ordinaire", pourrait laisser craindre une panne d'inspiration du scénariste, et croire qu'il s'agit d'un album de remplissage, comme il y en a dans l'Opus I, parfois. Loin de là : la richesse des idées narratives et graphiques est grande et ce titre est ironique. Des scènes uniques en double page, parfois peu lisibles mais souvent grandioses, sont évitées ici au profit de découpages innovants mais plus lisibles. Les narrations sont multiples et j'avoue que j'avais oublié certains personnages (ou bien, il en apparaît certains ici pour la première fois ?) : ce volume va m'inciter à relire les précédents, puisque je suis cette Chronique depuis le début, avec ses hauts et ses bas. Enfin, des compliments et quelques réserves : le dessin et la couleur sont magnifiques ; les femmes incarnées en épées, les elfes sombres, sont de très belles idées graphiques qui justifient à elles seules que l'on poursuive la lecture de cette saga, tome après tome. En revanche, le manque délibéré d'unité de ton, la manie de l'humour à toutes les pages, en contrepoint des histoires plus sombres et tragiques, me semblent un parti-pris discutable. Les comparses, dotés d'une réelle épaisseur au début du cycle, ne sont plus là que pour la galerie, et la stature impériale de Wismerhill les occulte presque totalement : c'est dommage. Mais cet album est réellement très réussi et rattrape le précédent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Yradon4774
  23 janvier 2019
"Chroniques de la Lune Noire T.19" de François Froideval et Fabrice Angleraud aux @EditionsDargaud
Synopsis :
"Protéger ses frontières et sceller de nouvelles alliances, s'occuper des jalousies des favorites, calmer les ardeurs d'extrémistes d'un culte qu'on a soi-même initié, dompter des démons familiers, lever de nouvelles armées toujours plus puissantes, lancer les plans d'une forteresse de légende, et en plus devoir former et éduquer un enfant-dieu aussi innocent qu'effroyablement tout-puissant... Une semaine ordinaire dans la vie de l'empereur absolu Wismerhill !"
Oyez, oyez, oyez, venez découvrir, sans attendre, une semaine quelque peu ordinaire de notre bon vieil Empereur Wismerhill et de ses acolytes. Venez découvrir ses amis, ses amours, ses emmerdes et venez toucher du doigt notre tout jeune Dieu. Wis a des journées plus que chargées en ce moment. Bâtir un empire sur un nouveau monde et jongler entre les différentes factions, à de quoi lui prendre tout son temps. Il fait également office de baby-sitter pour un tout jeune Dieu, en plaine découverte de ses futurs pouvoirs. Vous comprenez donc pourquoi ses méthodes pour régler les conflits, pouvant surgir, sont expéditives. du Wismerhill tout craché.
Qu'est-ce que j'en pense de ce tome 19 ? :
Une nouvelle aventure de Wismerhill & Co fait toujours plaisir à découvrir, n'est-il pas ? Je ne sais plus depuis combien de temps, j'ai découvert cette série, que je la lis et que je reste un fidèle de Froideval et Angleraud (mais aussi de Ledroit et Pontet). 20 ans peut-être. Malgré le fait que les derniers numéros soient en dessous des premiers sortis en collaboration avec Sieur @olivier_ledroit, je reste un enfant découvrant ses cadeaux sous le sapin de Noël, lorsqu'un nouvel opus de ce cycle paraît. Ce tome 19 est donc un bon millésime, car la plume et le crayon des Sieur Froideval et Angleraud sont toujours aussi bien affûtés. Découvrir une semaine ordinaire de notre bon vieux Wis, jonglant avec ses acolytes, ses "maîtresses", ses adeptes et son jeune Dieu, est assez cocasse et agréable à lire. C'est donc une bonne lecture en perspective, bien qu'il ne soit pas parfait et que certain trouveront qu'il n'apporte rien à l'histoire, j'ai tout de même hâte de voir l'évolution du jeune Dieu dans le Tome 20.
Points positifs : 
Froideval;
Angleraud;
Wish;
l'éducation à venir du jeune Dieu;
l'ambiance des Chroniques.
Pile ou Face off course.
Points Négatifs :
n'est pas forcement très utile pour le développement de la trame scénaristique, mais tellement bon quand même;
longueurs dans le développement du cycle.
Note Tome 19 : 16/20.
Comme toujours, suivez-moi sur les réseaux sociaux ou directement sur ce blog, pour échanger avec votre serviteur et/ou être les premiers avertis lorsque paraît une nouvelle #chronique. Je viens également d'ouvrir un #insta et un compte @Babelio pour ce blog à retrouver sous le #nametag : yradon4774 (insta) et Paul4774 (Babelio).
See you soon sur les ondes...
Lien : https://wordpress.com/post/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
UnKaPart
  29 décembre 2019
Une semaine ordinaire pour un tome ordinaire.
Gérer sa nombreuse progéniture, l'Empire, l'armée, la religion, le peuple, la diplomatie... La semaine standard de règne de Whismerhill, c'est plus ou moins ce que raconte la saison 2 depuis ses débuts.
Ce volume démarre sur du pas ordinaire avec la rencontre entre Whismerhill et l'Unique... un enfant-dieu qu'il faut éduquer. Cette partie aurait été davantage à sa place dans le tome suivant, intervertie avec l'éducation des gamins de Whismerhill qui fait partie des moments ordinaires de la semaine.
Le passage autour de l'épée Sorrow n'a aucune utilité à part remplir quatre pages et fournir la couverture (qui est sans doute une des moins réussies de l'ensemble des Chroniques).
L'introduction de l'archidémone Helle arrive comme un cheveu sur la soupe (ou une idée de dernière minute). Il aurait fallu la caser plus tôt, juste après la défaite de Lucifer au tome 16, pour avoir le temps de lui donner de l'épaisseur. Même chose avec les elfes des ténèbres, qui fournissent un passage intéressant, mais aurait dû être présentés dès les premiers tomes pour développer leurs relations avec l'Empire.
On se retrouve donc avec un volume assez mou, qui enchaîne les scènes au petit bonheur. Paradoxe, apparaissent aussi dans Une semaine ordinaire des éléments très intéressants (Helle, les elfes noirs) ou centraux (l'Unique) mais jetés à la va-vite et sous-exploités.
Lien : https://unkapart.fr/chroniqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Northman
  11 novembre 2018
Éduquer un nouveau dieu, créer des alliances, maîtriser une épée et le démon qui sommeille en elle, laisser les réfugiés de Draenor s'installer sur Kalimdor...euh non... découvrir que les Orcs ont suivi le mouvement sur Terra Secunda, régler des conflits de religions, recruter une armée, adopter un nouvel animal de compagnie...une semaine ordinaire quoi.
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdophechups
  04 novembre 2018
14 €, 56 pages, une couverture décevante, un titre pas stylé, une histoire à chier qui n'évolue pas ou trop peu : ce tome n'est clairement pas une réussite. Mais cela est hélas le cas depuis fort longtemps avec cette série, donc je commence à m'y habituer, et à attendre avec toujours moins d'excitation un nouveau tome. Je ne dis pas que tout est à jeter, juste que ce tome sent la hâte et l'usure. J'ai l'impression de tenir entre mes mains le CD de trop d'un artiste has-been qui refuse de tirer le rideau et qui nous pond 11 morceaux sans saveur. Je sais, c'est méchant, mais tellement vrai hélas. Et croyez-moi, cela me fait mal au coeur d'écrire cela concernant une série aussi mythique. Une réelle déception... Allez ! Allons le poser à côté de ses petits frères et n'en parlons plus.
Lien : http://www.leslecturesdophec..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   26 octobre 2018
(La diablesse Helle). Qui est sur le trône (des enfers) ?
Ha ! C'est le gros crétin !
Une mouche suffira donc.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de François Froideval (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Froideval
Vidéo de François Froideval
autres livres classés : elfesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1605 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre