AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782848190785
Créer (10/10/2007)
4/5   2 notes
Résumé :
Le 27 août 1792, en place de Grève, le couperet de la guillotine tombe. Trois fois de suite. Deux des trois suppliciés jugés coupables de fabrication de faux assignats sont originaires d'Ambert. Ils s'appellent Vimal et Sauvade. Vimal est le beau-frère de l'un des hommes les plus connus d'Auvergne à cette époque, Jean-François Gaultier de Biauzat, avocat, ancien député à l'Assemblée Nationale Constituante et maire de Clermont, alors juge au tribunal du 4e arrondisse... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
briqueloup
  20 octobre 2020
Cet ouvrage retrace le parcours de deux hommes accusés de fabriquer de faux assignats qui furent guillotinés le 27 août 1792, à Paris.
Originaires d'Auvergne, leurs familles étaient des marchands fabricants de papier à Ambert.
Jean Blaize Vimal est avocat en parlement. Il s'est fourvoyé dans une affaire de faux- monnayeurs, il entraine dans sa condamnation son cousin, l'abbé Benoît Sauvade. Celui-ci proclame son innocence tout au long du procès.
Vimal est le beau-frère de Jean François Gaultier de Biauzat, député à l'Assemblée Constituante et maire de Clermont, mais celui-ci est impuissant à le protéger.
Avec ce récit, nous sommes emportés dans la tourmente de la Révolution Française. Nous assistons à l'enchainement fatal qui à une autre époque n'aurait pas conduits à l'échafaud un innocent et un homme qui s'est laissé manipuler par des escrocs.
Un index recense les nombreux personnages, un tableau généalogique permet de comprendre les relations de parenté. le récit est vivant et s'appuie sur des documents d'archives reproduits dans le texte auquel s'ajoute une belle iconographie. Laurence Froment permet au lecteur de s'immerger l'enchainement des événements tragique de la révolution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CREERCREER   09 avril 2013
LES « AFFAIRES » DE JEAN BLAIZE

Le représentant de la branche aînée des Vimal est désormais avocat en parlement. Toujours pressé, il n'a fêté sa majorité que depuis une semaine à peine, il s'occupe de récupérer l'intégralité de son héritage. Dix ans plus tôt le jeune homme avait obtenu de sa mère qu'elle lui payerait le solde de la succession paternelle à sa majorité. Pourquoi attendre ? D'ailleurs Marie Regnaud est assez contente de se débarrasser de cette charge. Son fils ayant ratifié les comptes de tutelle, il ne lui reste plus qu'à s'acquitter de sa dette, ce qu'elle fait le 31 décembre 1779. Ce jour là, elle a « compté et réellement délivré à la vue des notaires soussignés, en espèces d'or, d'argent et monnaie ayant cours, la somme de onze mille sept cent cinquante quatre livres quatorze sols, que ledit M Jean Blaize a pris et reçu, étant bien content et satisfait. Et ledit sieur mal est entré en jouissance des biens immeubles provenus de la succession de son père qui étaient censés faire partie du legs de l'usufruit du quart »

Héritage et diplôme en poche, il aurait pu prendre la route de Clermont où son beau frère se serait, sans doute, fait une joie de travailler avec lui. Hélas, comme à l'ordinaire, Jean-Blaize déborde d'idées et d'enthousiasme. Dès le 15 mars suivant, « M Jean-Blaize Vimal avocat en parlement» est choisi comme notable par le corps commun de la ville. Il a tout juste vingt-cinq ans, ce qui ne l'empêche pas pour autant de diversifier ses activités. Avocat, c'est bien, c'est une garantie de sérieux, mais ce qui compte à l'aube de 1780, ce sont les affaires. Et à Ambert, les affaires, c'est encore pour beaucoup le papier. Pourtant, au lieu d'investir dans l'industrie locale, les grands bourgeois de la ville ont préféré placer leur argent dans l'achat de terres, de charges anoblissantes, voire les deux. Et c'est particulièrement le cas dans sa propre famille. Michel Vimal de Murs, le fils aîné de l'oncle Bérard, premier maire de la ville, a dépensé des fortunes en terres et charges. Le second, André, a acquis en 1776, le fief du Bouchet à Vertolaye moyennant 100 000 livres et quelques mois plus tard une charge anoblissante de conseiller du roi. Le troisième, Jean Baptiste, est lui aussi conseiller du roi et visiteur général des gabelles. Seul Jean Joseph, le quatrième, que l'on appelle Vimal Flouvat depuis qu'il a épousé Marie Flouvat, se consacre aux affaires publiques. Il vient d'être élu maire d'Ambert.

Ce choix malencontreux des notables n'a fait qu'accélérer le déclin de l'économie ambertoise, déjà mise à mal par la volonté affichée des industriels de refuser toute nouveauté technique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CREERCREER   19 janvier 2021
MM. Mabru père et fils me charge de te saluer de leur part, et de te dire que les riomois aboutent tes lettres avec celle des autres députés qui écrivent et qu'ils disent que les tiennes disent des choses contraires aux autres, tous ils te donnent le nom d'un menteur. Il y a eu des jeunes gens riomois qui ont dit ici que l'on te tuera à ton retour, que tu resteras à Riom, que tu n'arriveras ici. Vois la malice de ces rivaux". 140
140- AD63 1F148 pièce 25 Lettre de Claudine Vimal du 27.08.1789
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
briqueloupbriqueloup   20 octobre 2020
Au bruit des tambours, aux cris de la foule, ils vont devoir, un par un, monter les marches pour subir leur peine. Le bourreau les attend. Il est encore apprenti, c'est le fils cadet du fameux Charles-Henri Sanson, [...].
Commenter  J’apprécie          10
CREERCREER   19 janvier 2021
La noblesse sera représentée par Philippe Claude de Montboissier-Beaufort-Canillac, lieutenant général, commandant en chef en Auvergne, ainsi que, au bon plaisir du roi, par M. de Barentin de Montchal, seigneur de la mothe, président de l'assemblée d'élection de Brioude. évêque de Clermont, l'abbé Thourein, curé de Vic-le-Comte, étant désigné comme second député.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : généalogieVoir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2719 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre