AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330085109
Éditeur : Actes Sud (14/06/2017)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Les mêêmoires d’un mouton pas comme les autres : un roman d’apprentissage à l’humour très british.
Robêêrt est un mouton, un simple mouton de ferme. Cependant, grâce à sa soif d’apprendre et son sens de l’observation, l’agneau devient très vite l’élève du chien de berger. Devenu la bête noire du troupeau, Robêêrt accède avec soulagement à la Grande Maison, mais ne fait rapidement plus l’affaire comme peluche vivante pour petites filles gâtées. Pas simple de n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
RosenDero
  21 novembre 2018
Robêêrt était un agneau, l'un des nombreux anonymes parmi le troupeau. Mais sa différence a fait de lui quelqu'un, un agneau doté d'un prénom et d'un rêve : devenir mouton de berger. Ce que Robêêrt le jeune agneau ne savait pas, c'est que son ambition et sa pugnacité vont le mener bien au delà de ce statut.
---
Un grand oui pour ce récit jeunesse qui, sous des airs d'humour gentillet et de "Babe le cochon" version ovine fait passer de nombreux messages philosophiques. Tolérance, persévérance, respect des autres, réflexion sont les qualités de notre héros laineux, mais il se prendra aussi pour la cause animale, sera un exemple de parentalité et même d'éducation, sans parler des aventures rocambolesques qu'il vivra (du Very Bad Trip à Tokyo en passant par les enquêtes dans la pègre américaine) et qui feront avancer le récit tambour battant.
Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, drôle, intelligent, beau et même touchant (!), et je vous incite à le lire et à le faire lire à vos plus jeunes.
A dêêcouvrir d'urgence !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
odin062
  28 avril 2019
Robêêrt est un roman jeunesse écrit par Jean-Luc Fromental. Il s'agit de l'autobiographie d'un mouton quelque peu savant. Il est présenté dans la liste des livres du défi babelio junior. J'en ai donc profité pour le lire, d'autant plus que beaucoup des élèves du club l'ont abandonné, le trouvant pénible.
Alors en effet, en voyant la couverture et en lisant la quatrième de couverture, on ne s'attend pas du tout à ce genre d'histoire. On s'attend à de l'humour, beaucoup d'humour. Mais ici, le livre se montre tout à fait sérieux, malgré le décalage lié à la situation. du coup, la sauce ne prend pas du tout.
Les personnages ne sont pas attachants, voir sont ennuyeux. Je ne parviens pas à éprouver du plaisir en tournant mes pages, je dois me forcer, la vie du mouton ne m'intéresse pas. C'est dommage car les choses qui peuvent arriver à ce mouton ne sont pas si inintéressante que ça…
Il manque de folie en fait. Comment écrire l'autobiographie d'un mouton sans cette folie humoristique ? Je pense aux tomes de « Gurty » qui était des autobiographies d'un chien et qui fonctionnait du tonnerre avec cette folie.
Les illustrations sont réussies mais ne sauveront malheureusement pas l'ensemble. Bref c'est un raté pour moi, dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
letilleul
  09 juillet 2017
Personnellement, je trouve que vers 8-9 ans, au moment où le livre déclic de soif de lecture est recherché, proposer un joli roman d'apprentissage rempli d'humour est un moyen systématique de remporter la mise ! Et dès la couverture, 1ère et 4ème, ce mouton Robeert au sourire malicieux, posé en plein champs sur une pile de livres, annonce la couleur et la tonalité du roman.
Ce mouton avec conviction, enthousiasme et détermination est prêt à tout pour sortir de sa condition, se donner la possibilité de créer sa vie et obtenir un avenir glorieux. Et c'est ce qui rend ce également la lecture de ce roman indispensable : ce reflet si cru de la pression que vivent les enfants très jeunes du rapport au travail. George Orwell en publiant la ferme des animaux avait créé une fable politique. Robêert mériterait également d'être lu et présenté également en tant que tel...
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          130
team6B
  23 mai 2019
C'est l'histoire d'un mouton qui n'est pas comme les autres et c'est une simple voiture rouge qui change sa vie et qui le rend différent des autres moutons. Il veut devenir chien de berger mais ayant des manières correctes, il va dans la maison du berger. Sans savoir pourquoi, il se fait expédier en Angleterre ! Sa vie change totalement et là-bas, il rencontre l'amour de sa vie...
Coup de coeur ! J'ai adoré ce livre parce que c'est un livre très intéressant qui est drôle et émouvant car chaque paragraphe, chaque ligne du livre est passionnant. L'histoire est assez triste mais aussi joyeuse. Les rencontres et les adieux sont les passages de l'histoire les plus attachants où il y a le plus de tristesse.
Dimitri
Commenter  J’apprécie          00
BabellesdeBlaise
  07 décembre 2018
Je n'ai pas accroché sur ce livre car pour moi l'histoire était un peu plate. Il n'y a pas beaucoup d'actions à mon goût et je n'ai pas compris l'humour. En effet, je n'ai pas trouvé drôle l'idée d'inventer l'histoire d'un mouton animal de compagnie. C'était un peu long à se mettre en route. Chaque passage est un peu long sur la même action.
Je suis arrivée à la page 63. J'arrête ce livre pendant un moment.
Lou'Anne
**********************************
Je n'ai pas trop aimé ce livre car c'est loufoque et pas réaliste. Il parle d'un mouton qui n'arrête pas de changer de métier. Il ne cesse de voyager dans le monde et il possède un cheval qui ne fait que de râler mais qui se tait quand Robêêrt lui parle. En fait c'est l'histoire d'un mouton qui était dans un troupeau de moutons, et qui s'appelait Robêêrt, il était différent des autres, car il voulait avoir un métier. Il est allé dans une grande maison puis dans une écurie et il est finalement resté à New York pour
devenir professeur avec sa femme et ses enfants.
Chloé des Babelles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
Lexpress   31 juillet 2017
Jean-Luc Fromental signe Robêêrt, les Mémoires d'un mouton peu banal pleins d'humour, aux dialogues enlevés, au scénario résolument moderne.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Liberation   12 juin 2017
Roman d’initiation, Robêêrt emporte sur sa laine de bout en bout dans une joyeuse approche de l’existence.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TigrestigressesTigrestigresses   11 avril 2019
"C'est ce qu'on appelle l'indice de touchabilité, reprit Tibor le chat, un peu pédant. La quantité de plaisir qu'on peut tirer du fait de toucher quelque chose de doux, de chaud et d'affectueux. J'avais trouvé ma vocation. Je serais la machine à plaisir qui manquait à cette maison. J'étais naturellement coquet, mais j'ai dû le devenir davantage encore pour mettre en avant mes traits les plus séduisants. Le pelage que tu vois me coûte pas moins de neuf cents coups de langue quotidiens. Je taille mes griffes au millimètre pour préserver une certaine sauvagerie sans risquer d'infliger des blessures trop graves à mes partenaires quand je consens au jeu ou à la pelote. Plaire, crois-moi, c'est du boulot, mais je suis traité comme un roi et je n'ai plus à tuer mon déjeuner."
Océane
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
RosenDeroRosenDero   20 novembre 2018
Tout le monde ou presque a un nom, quand on y réfléchit. Les chiens et les chats ont des noms, les poissons rouges en ont, une tortue peut s'appeler Janine ou Esmeralda, même votre ours en peluche jouit d'un patronyme.
Mais les moutons...
Mon idée là-dessus est que si on ne les baptise pas, c'est pour ne pas s'y attacher. Tout ce qu'on gratifie d'un nom propre devient particulier. Django est votre hamster. Tous les hamsters ne sont pas Django. C'est sans doute pourquoi il est préférable que ce qui se mange, pardon de le dire aussi crûment, reste anonyme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TigrestigressesTigrestigresses   11 mars 2019
"C'est ce qu'on appelle l'indice de touchabilité, reprit Tibor le chat, un peu pédant. La quantité de plaisir qu'on peut tirer du fait de toucher quelque chose de doux, de chaud et d'affectueux. J'avais trouvé ma vocation. Je serais la machine à plaisir qui manquait à cette maison. J'étais naturellement coquet, mais j'ai dû le devenir davantage encore pour mettre en avant mes traits les plus séduisants. Le pelage que tu vois me coûte pas moins de neuf cents coups de langue quotidiens. Je taille mes griffes au millimètre pour préserver une certaine sauvagerie sans risquer d'infliger des blessures trop graves à mes partenaires quand je consens au jeu ou à la pelote. Plaire, crois-moi, c'est du boulot, mais je suis traité comme un roi et je n'ai plus à tuer mon déjeuner."


se livre est un peu déjanté avec des animaux qui parle et exprime des sentiments


Océane
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
letilleulletilleul   09 juillet 2017
Mouton, en principe, ce n'est pas un métier. Pas comme chien. On peut être chien' de chasse,
Chien d'avalanche, chien d'aveugle, de berger, de cirque, de traîneau, chien des douanes ou chien policier. Une multitude de carrières s'offre à vous quand vous êtes un chien.
Mais mouton ?...
Commenter  J’apprécie          100
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   03 janvier 2018
Mouton, en principe, ce n’est pas un métier. Pas comme chien. On peut être chien de chasse, chien d’avalanche, chien d’aveugle, de berger, de cirque, de traîneau, chien des douanes ou chien policier… Mais mouton ?...
Certes, nous sommes utiles en tant qu’espèce : couvertures, chaussettes, cache-nez, vestes de tweed et pulls douillets, tout ça vient de nous. Mais comme individus… Ce n’est pas pour rien qu’on appelle “moutons” les petits tas de poussière qui traînent sous les meubles des maisons mal tenues.
Déjà, sans me vanter, il est rare qu’un mouton ait un nom. […] Je m’appelle Robêêrt. Si j’avais eu le choix, j’aurais opté pour quelque chose de plus chic, Bêêrtram ou Englebêêrt, mais on ne m’a pas demandé mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean-Luc Fromental (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Fromental
28e Festival du livre Colmar 2017 - "On lirait le sud".
Interview de Miles Hyman et Jean-Luc Fromental pour leur ?uvre commune "Le coup de Prague" et de Jacques Ferrandez pour l'adaptation en BD du roman d'Albert Camus intitulé "Le premier homme."
Cette vidéo a été réalisée par Passion Bouquins : http://www.passion-bouquins.com
autres livres classés : moutonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Robêêrt

Qui est Robêêrt ?

Un humain
Un animal
Une plante
Un doudou

6 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Robêêrt de Jean-Luc FromentalCréer un quiz sur ce livre
.. ..