AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Théo Léger (Traducteur)
EAN : 9782130575948
192 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (13/05/2009)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :

En confrontant Bouddhisme Zen et psychanalyse, on se trouve face à deux systèmes traitant l'un et l'autre d'une théorie sur la nature de l'homme et d'une méthode pour assurer son bien-être. Chacun d'eux est l'expression typique d'un mode de pensée, oriental et occidental. Le Bouddhisme Zen est le mariage de l'abstraction et la rationalité de l'Inde avec le réalisme et le sens pratique de la Chine. La psychanalyse es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
karmon34
  10 juin 2013
Le livre est divisé en trois parties écrites chacune par trois auteurs différents. La première est signée par le professeur Suzuki et s'intitule « le Bouddhisme Zen ». le professeur commence par expliquer les différences fondamentales entre la pensée orientale et occidentale. Ensuite, il traite de l'inconscient et du concept du moi dans le Bouddhisme Zen.
La deuxième partie signée Erich Fromm, un psychanalyste humaniste américain d'origine juive allemande, est intitulée « Psychanalyse et Bouddhisme Zen ». Erich Fromm traite du rôle de la psychanalyse dans la crise spirituelle contemporaine, des valeurs et buts de la psychanalyse, de la nature du bien-être et du conscient, du refoulement et du dé-refoulement, des principes du Bouddhisme Zen et de l'illumination.
La troisième partie est un texte de Richard de Martino ayant pour thème la condition humaine et le Bouddhisme Zen. Monsieur de Martino explique en quoi consiste le Conscience-Ego, le Soi-Ego et le but du koan afin de parvenir à l'illumination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TheBabline
  10 mars 2012
Une approche intellectuelle d'une pratique qui ne se laisse pas saisir par le cortex ! Mais la comparaison orient - occident est intéressante.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
karmon34karmon34   10 juin 2013
Selon Freud, l’homme n’est qu’un mécanisme mis en branle par la libido avec comme principe régulateur le maintient de la libido au minimum de l’excitation. Il concevait l’homme comme un être fondamentalement égoïste, lié à ses semblables par la nécessité partagée de satisfaire des désirs instinctuels. Pour Freud, le plaisir était le relâchement de la tension et non l’expérience de la joie. Ce n’était pas l’homme total, mais le soi-intellect des philosophes des Lumières. L’amour fraternel était une exigence déraisonnable, contraire à la réalité, l’expérience mystique, une régression vers le narcissisme infantile.
Le but du Zen est l’illumination : l’appréhension immédiate, instantanée (irréfléchie) de la réalité, appréhension sans contamination affective, sans intellectualisation et le réalisation du rapport entre moi et l’univers. Cette expérience nouvelle n’est que la répétition de l’appréhension du monde, préintellectuelle et immédiate, de l’enfant mais à un niveau supérieur : celui du plein développement de la raison, de l’objectivité, de l’individualité de l’homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DanieljeanDanieljean   26 mars 2020
La naissance n'est pas un acte. C'est un processus. Le but de la vie est de naître d'une manière plénière et son drame est que la plupart d'entre nous meurent avant même d'être nés. Vivre est naître à chaque instant. La mort survient quand la naissance s'arrête. Physiologiquement, notre système cellulaire est un processus de naissance ininterrompue. Psychologiquement, beaucoup d'entre nous, arrivés à un certain point, cessent de naître. Certains sont totalement mort-nés, ils poursuivent une vie physiologique alors que mentalement leur désir serait le retour au sein de la mère, à la terre, aux ténèbres, à la mort. (...) Bien d'autres encore progressent sur le chemin de la vie, mais sans parvenir à trancher le cordon ombilical. Ils demeurent symbiotiquement reliés à la mère, au père, à la famille, à la race, à la position, à l'argent, aux dieux, etc. Jamais ils ne viennent au jour en tant que pleinement eux-mêmes, aussi ne parviennent-ils jamais à naître pleinement.

La réponse au problème de l'existence que représente une tentative de régression peut assumer diverses formes. Mais elles ont toutes en commun le fait qu'elles aboutissent à l'échec et la souffrance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   01 février 2020
Au cours de notre croissance, le développement intellectuel entre en jeu et le domaine des sens est envahi par l'intellect. L'ingénuité de l'expérience sensorielle est perdue. Nous sourions, ce n'est plus simplement un sourire : quelque chose s'y est ajouté. Nous ne mangeons plus comme nous le faisions dans notre enfance, une nuance d'intellectualité s'y mêle. Nous subissons tous en nous cette immixtion de l'intellect, et nos plus simples actes biologiques sont désormais entachés d'égocentrisme. Cela signifie qu'un intrus a envahi notre inconscient, et celui-ci ne peut plus animer directement le champ de notre conscience.

Dans le Zen, et dans le bouddhisme en général, [cette métamorphose] est appelée "souillure affective" ou "interférence de l'esprit conscient dominé par l'intellect".

Si, en toute sincérité, un homme dans la maturité de son esprit recherche une vie libre et spontanée, que peur, angoisse et insécurité ne puissent plus troubler, le Zen exige de lui qu'il se lave de cette souillure, qu'il se libère de cette interférence. Alors, cette libération accomplie, l'inconscient "exercé" animera le champ de la conscience et nous connaîtrons enfin ce que les maîtres chinois du Zen appellent "l'esprit quotidien".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   24 avril 2020
Le refoulement, outre son rôle déformant, joue un autre rôle « qui consiste à rendre une expérience irréelle par « cérébralisation ». Je veux dire par là que je crois voir, mais ne vois que des mots. Je crois ressentir, mais ne fais que penser la sensation. L'individu cérébral est un individu aliéné, l'individu de la grotte de Platon. Il ne voit que des ombres et les prend pour la réalité présente.

Le processus de cérébralisation est lié à l'ambiguïté du langage. À peine ai-je exprimé quelque chose par un mot, que l'aliénation survient. La plénitude de l'expérience a été aussitôt remplacée par le mot. En réalité, l'expérience n'existe dans sa plénitude que jusqu'au moment d'être exprimée par le langage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   17 mars 2020
Le bien-être signifie être totalement né, devenir réellement ce que l'on est potentiellement. Cela signifie aussi posséder la pleine capacité d'éprouver joie et douleur, ou, pour l'exprimer mieux encore, de s'éveiller de cette demi-somnolence dans laquelle vit l'homme moyen, et d'atteindre enfin le réveil total. Cela signifie en plus d'être créatif. C'est-à-dire de réagir et de répondre à moi-même, aux autres, à toutes les choses existantes. De réagir et de répondre en tant que l'homme total que je suis, à la réalité de chacun et de chaque chose tels qu'ils sont en eux-même
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Erich Fromm (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erich Fromm
Fabrice Midal, directeur de la collection L'Esprit d'ouverture des éditions Belfond, présente le livre "L'Art d'aimer" d'Erich Fromm. Pour Erich Fromm, éminent psychanalyste, l?amour est un art qui s?apprend et se cultive. Accessible, lumineux, profondément humaniste, "L?Art d?aimer" est un ouvrage majeur, un classique indispensable, plus que jamais en résonance avec notre époque.
Lire un extrait de "L'Art d'aimer" : http://bit.ly/1GJN04S http://www.espritdouverture.fr
Dans la catégorie : BouddhismeVoir plus
>Religion comparée. Autres religions>Religions d'origine hindoue>Bouddhisme (225)
autres livres classés : psychanalyseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre