AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213030146
Éditeur : Fayard (25/11/1992)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
"Evêques de France, écrit André Frossard dans son nouveau libelle, vous n'avez qu'un seul parti à prendre, le parti de Dieu, et vous nous donnez depuis quelque temps un christianisme dévitalisé, dépouillé de ses mystères et de ses miracles, réduit à la sociologie et à l'histoire, et qui est à la religion ce que le centrisme est à la politique. Vous multipliez les concessions à la mode intellectuelle, les compromis avec le monde; or le monde qui vit dans l'angoisse e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lecassin
  20 janvier 2015
« Lettre aux évêques ». Tel est le sous titre de ce petit essai d'André Frossard, « le parti de Dieu ». Lettre, certes si l'on s'en tient à la forme, mais véritable réquisitoire contre les évêques accusés d'avoir vidé les églises…
Comment, me direz-vous ?
Tout simplement en passant la Bible et les Evangiles au travers de différentes grilles de lecture, celle, par exemple, de Freud, ou de Marx, ou de Darwin, etc… enlevant de ce fait tout leur mystère aux textes en question.
« Il y a mille façons de prendre l'Ecriture sainte, en dehors de la plus simple qui consiste à la manger comme une première version de l'Eucharistie », nous explique l'auteur. Et parmi ces mille façons, celle, « psychanalytique », qui consiste à lire ces textes avec les lunettes du Dr Freud, lequel considérait la religion comme une névrose historique et collective… la « sociologique » aussi, qui applique à l'Evangile les principes de l'analyse marxiste… Enfin, la « structuraliste » qui « présente, sur toutes les autres, l'avantage de n'avoir aucun intérêt et de ne mener nulle part »…
On le voit, l'auteur est en forme dans un style qui allie l'ironie à la caricature, voire au cynisme ; un sens de la formule inimitable…

« le parti de Dieu », un violent réquisitoire contre les évêques, certes, mais également un vibrant plaidoyer pour une lecture littérale des textes, dénuée de toute référence à quelque idéologie que ce soit. La préservation du mystère est à ce prix : « Les mystères sont des objets de contemplation, non des énigmes à élucider ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lecassinlecassin   19 janvier 2015
La communication est devenue difficile dans l’Eglise depuis que l’on y prône l’échange et le dialogue.
Commenter  J’apprécie          170
lecassinlecassin   20 janvier 2015
Les mystères sont des objets de contemplation, non des énigmes à élucider.
Commenter  J’apprécie          150
Video de André Frossard (17) Voir plusAjouter une vidéo

La foi
Quelques croyants réunis par Bernard PIVOT pour évoquer le mystère insondable de la foi : Abbé Jean ESPINASSE, pour son livre :"prêtre en Corrèze". Un témoignageautobiographique sur la vie quotidienne d'un prêtre rural. La piété mariale. Il a été l'aumônier des"pendus de Tulle"en 1944. Pour lui, avoir la foi, c'est croire au sacerdoce. André FROSSARD , auteur de "l'art de...
autres livres classés : lettresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1112 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre