AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791034800155
136 pages
Evidence Editions (26/11/2016)
4.5/5   4 notes
Résumé :
Camille Fort, la cinquantaine, supporte mal sa vie actuelle. Il décide de ''tout plaquer'' et de partir en Espagne, pays qu'il adore. Sur son parcours, il va faire trois rencontres importantes qui vont modifier le cours de son existence. Surtout une, qui lui permettra de révéler son talent pour l'écriture, une autre de retrouver l'amour, chose qu'il croyait impossible et une où l'amitié prend tout son sens.
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Roman surprenant de Philippe Frot, au titre injonctif, Larguez les amarres, ce livre très court se lit en une journée, puis se digère, et se garde en mémoire, comme un drôle de petit caillou qui gêne un peu dans la chaussure ou qui gratte sous une porte, vous voyez ce que je veux dire ? Non ! Bon, je vous explique…

Ça commence fort, c'est même violent… C'est écrit au présent, une écriture virile. Personnellement je comprends pourquoi Faustine est partie : le présent de cette vie entre boulot et dodo n'était plus vivable. Philippe Frot nous balance en pleine figure une réalité, un constat.

Une rapide biographie à la fin du volume nous apprend que l'auteur a aussi été boxeur : pas de soucis, un uppercut ou deux, un direct et je suis KO… Pas assez cependant pour ne pas me rendre compte que bien que la même action continue, la narration passe du présent à l'imparfait de narration… Plus tard, je lirai même des imparfaits du subjonctif, un délice…

Mais revenons à ma posture de lectrice un peu sonnée par la brutalité première de l'écriture (je ne suis pas la seule à en avoir pris plein la g…, mais je ne raconte jamais les livres que je chronique) : les premières pages sont en fait une longue didascalie qui plante le décor. J'ai compris, je suis du voyage.

Larguez les amarres, c'est une fuite, puis ce sont des rencontres, des gens qui se croisent, se regardent, se parlent, se font confiance, s'aiment… C'est improbable et pourtant plausible car il suffit juste de franchir un pas, de suivre une intuition pour que le lien se noue et perdure… C'est une prise de distance qui reste connectée avec le monde, qui en élimine les servitudes et en garde le meilleur.

Larguez les amarres, c'est une maison bleue, adossée à la colline… enfin « une jolie maison, toute bleue […] la maison de Maxime le Forestier, en référence à l'une des plus belles chansons de cet artiste ». En fait, ce livre est aussi une chanson, en quelque sorte… mais pas celle-là. Et il y a des tipis là-haut sur la montagne.

Larguez les amarres, c'est la référence à un écrivain, parolier, traducteur dont je n'avais jamais entendu parler, Philippe Djian (je connais cependant certains de ces titres sans les avoir lus… Ben oui ! j'ai fait quelques recherches…). Ah, j'oubliais, depuis que j'ai refermé ce livre, j'écoute Yves Jamait en boucle…

Larguez les amarres, c'est la quête d'un équilibre, c'est l'avènement d'un art et d'une littérature qui n'obéissent pas aux lois mercantiles, c'est une mise en abyme de l'écriture, la lecture du livre en train de s'écrire… et c'est assez bien écrit entre oralité maladroite, sensualité et poésie pure.

Un petit bémol cependant : avec Philippe Frot, on largue les amarres mais on fume beaucoup, trop à mon goût et pas que du tabac : j'en tousse encore et les yeux me picotent… On boit aussi, pas mal… Pour moi, l'ambiance baba cool est trop poussée, un côté « too much » un peu dommageable.

Roman surprenant de Philippe Frot, au titre injonctif, Larguez les amarres, ce livre très court se lit en une journée, puis se digère, et se garde en mémoire, comme un drôle de petit caillou qui gêne un peu dans la chaussure ou qui gratte sous une porte, vous voyez ce que je veux dire ? Non ! Bon, je vous explique… en fait, je crois bien que c'est une petite pépite… Lisez.

Commenter  J’apprécie          120

Alors ce livre était fait pour moi ! « larguez les amarres », tiens donc.

Rien que la couverture m'évoquaient tant de choses.. partir, tout claquer, en van et parcourir le monde en quête de notre liberté et de notre propre bonheur.. ahh….

Nous allons découvrir Camille Fort, ouvrier et fraichement séparé (depuis deux ans) de sa siamoise et habité depuis toujours par un fort manque de confiance en lui.. Sa vie se résume à l'éternel métro-boulot-dodo quotidien, que beaucoup connaissent : cruel réveil, café salvateur, trajet, pointeuse et patron capitaliste etc…

Il ne supporte plus ce système qui lui tire et crache dessus depuis des années et c'est ainsi qu'un jour, il pète les plombs au boulot, s'en prend à son patron et plaque tout.

C'est sur la route de sa nouvelle liberté que nous allons le suivre et profiter de ses rencontres. C'est grâce à toutes ses personnes qu'il va s'ouvrir et comprendre qu'il existe, qui il est et ce qu'il vaut. La vie peut être très belle quand on sait s'entourer et reconnaitre le bonheur.

L'auteur nous emporte dans un monde – très proche – où tout est possible : des personnes tolérantes, pleine de joie de vivre, d'amour et d'optimisme. C'est un monde que beaucoup pourrait croire utopique mais non, il est juste à côté de nous suffit de tendre la main et d'écouter son coeur. Notre liberté n'est pas loin, il faut lâcher prise et accepter de sortir de sa zone de confort habituelle afin d'y découvrir un bonheur immense, celui qu'on aura choisi. On prêche une convaincue… La plume de l'auteur est simple et directe, drôle et touchante à la fois, mais toujours juste. Elle reflète exactement mon idéal de vie ! Je remercie Philippe Frot de nous avoir ouvert les portes de la liberté, j'ai adoré faire la route Espagnole avec Camille, rencontrer Victor, Fernanda & Antonio, Isabella.. nous retrouver guitare à la main autour d'un feu, à refaire le monde.

Je recommande très fortement ce roman à tous ceux qui en ont ras la casquette et qui on besoin d'un ptit coup de pouce pour réaliser que la vie est courte et qu'il faut la vivre simplement et à sa propre image.. Je vous file les clefs du van, continuez à chercher votre place moi j'ai trouvé mon bonheur !


Lien : https://felicielitaussi.word..
Commenter  J’apprécie          10

J'ai donc lu ce roman qui est la première parution de la collection Électrons libres. Une collection à la directrice, Poppy, très intéressée et proche de ses auteurs. J'ai eu l'occasion de discuter avec elle et je peux vous dire que vos manuscrits sont entre de bonnes mains. On la sent impliquée et c'est un réel plaisir.

Revenons à nos moutons, quand j'ai lu le résumé de ce roman, je me suis dit que c'était tout à fait mon style de lecture (sachant que presque tout est mon style de lecture, ha ha !). Bref, un résumé prometteur et un contenu encore meilleur ! le style de l'auteur est fluide, pas de fioriture, on entre dans le vif du sujet sans faire de détour et le ton est parfaitement adapté au genre. Ce roman dénonce, à sa façon, la routine du quotidien, le "métro, boulot, dodo" de la plupart des français. Et, par dessus tout, les conditions de vie des ouvriers (surtout au début du roman). J'ai adoré !

Justement, j'en discutais avec un ami. On se disait que la vie en France était régie par de nombreuses règles, pas écrites sur le papier, mais des normes que nous devons suivre car la société ne nous permet pas de faire autrement. Alors, on se lève, on travaille, on rentre chez soi. de temps en temps, on sort mais pas trop tard car le lendemain il faut aller travailler... Voilà comment la plupart des français vivent. Voilà, comment je vis d'ailleurs. Dans ce roman, Camille prend les devants et décide de tout plaquer. Il part en Espagne et rencontre même la femme de sa vie. Au fil de son voyage, il va faire des rencontres et se lier d'amitié avec des gens aussi différents les uns que les autres. C'est une véritable fable initiatique qui montre que l'on peut toujours être heureux. Qui montre que l'on peut "larguer les amarres".

Au final, je vous conseille ce roman qui vous fera voyager. Une belle histoire qui nous fait découvrir les multiples facettes d'un simple ouvrier qui a décidé de tout plaquer !


Lien : https://leshistoiresdameliae..
Commenter  J’apprécie          20

J'ai lu ce livre et j'ai été plus que contente de cette découverte. J'ai ris et voyagé avec cet auteur. Tout le long j'étais ravi de pouvoir lire les aventures et les bonheurs de cet homme qui a tout plaqué pour vivre simplement. Bravo à l'auteur !

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Bien sûr, ils étaient sûrs d'avoir un salaire chaque mois, mais il y avait une chose qu'ils n'auraient jamais, le bonheur de vivre, tout simplement. La joie de se lever quand bon vous semble, profiter de chaque instant, admirer ce que la nature vous offre de plus beau, voilà ce qu'est la vie ! Le chant des oiseaux, l'odeur de la rosée du matin, le fleurissement des arbres, des conversations qui durent toute une nuit, côtoyer des gens d'un niveau social, culturel, racial différent, ne sont-ce pas là des bonnes raisons de tout plaquer ?

Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : nouvelle vieVoir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1442 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre