AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253941231
568 pages
Le Livre de Poche (23/08/2023)
  Existe en édition audio
4.07/5   129 notes
Résumé :
Saviez-vous que le fils d'Apollon a failli brûler la terre en jouant avec le char solaire de son divin père ? Que Psyché est entourée de deux vilaines belles-sœurs prêtes à tout pour ruiner son histoire d'amour avec Éros ? Ou que Sisyphe a passé les menottes à la Mort en personne ?

La mythologie grecque racontée par le facétieux Stephen Fry est un délice. D'un ton décalé et piquant, mais toujours avec la rigueur et l'infinie tendresse qui le caractéri... >Voir plus
Que lire après MythosVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 129 notes
5
27 avis
4
25 avis
3
4 avis
2
3 avis
1
0 avis
Une découverte pour moi que ce livre. Non la mythologie grecque, quoique j'ai appris beaucoup de choses, mais le livre audio. Et pour une première, je n'ai pas choisi la facilité : plus de 13h00 d'écoute. La route des vacances m'a semblé beaucoup plus courte, et les séances de repassage aussi ;-)

Ce format est particulièrement approprié à ce texte, puisqu'il relate les origines, une époque où l'écriture n'existait pas... Et la lecture de Frédéric Souterelle est très vivante, sachant varier le ton en fonction des interlocuteurs et des évènements, mettant en avant l'humour dont le texte est imprégné.
J'ai révisé l'histoire de cette mythologie dans une version chronologique qui m'a permis de relier les morceaux que je connaissais déjà.
Et croyez moi pas de quoi s'ennuyer. Les dieux n'ont hélas rien a envier aux humains (ou le contraire) dans leurs débordements.
Une expérience réussie pour laquelle je remercie Netgalley et les éditions audiolib.
#Mythos #NetGalleyFrance #challengenetgalleyfr
Commenter  J’apprécie          6018
C'est bien la première fois que je prends autant de plaisir à en apprendre plus sur la mythologie grecque ! Ce livre audio a été pour moi un véritable coup de coeur même si ses 13h20 d'écoute m'ont fait un peu peur au début.

Stephen Fry nous offre ici un ouvrage passionnant que l'on a du mal à lâcher car la plume de l'auteur est rafraîchissante, incisive et offre un récit qui sort des sentiers battus. Je tiens à féliciter Audiolib pour son choix de lecteur car la voix de Frédéric Souterelle que nous avons si souvent entendu sur les écrans nous emporte complètement. A cela s'ajoute les bruitages qui sont très bien choisis.
Nous n'avons qu'à fermer les yeux pour suivre les histoires des différents dieux Grecs qui montre à quel point ces personnages sont si humains! Gaïa, Zeus, Héra, Hadès ou encore Deméter n'auront plus de secrets pour vous !

Je suis très contente qu'Audiolib se soit associé à Netgalley France pour le challenge Netgalley 2022 car sinon je ne sais pas si spontanément j'aurais fait une demande pour cet ouvrage. Je tiens à les en remercier car j'ai pris plaisir à savourer les anecdotes croustillantes que j'ai découvertes lors de cette écoute!
Commenter  J’apprécie          381
Audiolib – Lu par Frédéric Souterelle : 13h55

Un coup de coeur !

Le roman et la lecture faite par Frédéric Souterelle sont excellents ! J'ai toujours été intéressée par la mythologie grecque mais tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent était académique ou centré sur quelques Dieux !

Stephen Fry la reprend à sa genèse et la déroule chronologiquement : tout ce que vous avez toujours voulu savoir ou qu'on vous avait caché sur les Dieux, Déesses et autres phénomènes !

On en apprend de belles, vraiment, sur leur psychologie et leurs penchants ! Ecrit et lu d'une telle façon que le rire est incontournable ! Souvent qui plus est.

J'ai fait une bonne et agréable révision étymologique et même quelques découvertes ! Excellente façon d'expliquer et démontrer une des origines de la langue française.

Une grande fresque romanesque des prédécesseurs des Hommes sur Terre et qui démontre sans conteste l'origine de la cruauté humaine !

Je ne peux que vous recommander ce roman, rigoureux, détaillé et humoristique, très bien raconté par Frédéric Souterelle qui a su, avec sa voix, accentuer les moments amusants ! Une écoute que je referai avec plaisir car il est impossible d'avoir tout saisi la première fois !

#Mythos #NetGalleyFrance #challengenetgalleyfr

Challenge Mauvais Genre 2022
Commenter  J’apprécie          320
J'ai eu grand plaisir de découvrir ce livre dans le cadre du challenge Netgalley, une fois de plus ce format audio m'a enchantée. le thème est déjà passionnant et la lecture de Frédéric Souterelle est parfaite, il se fond dans les personnages et j'ai eu l'impression de partager des tranches de vies de l'Olympe en direct. Il joue ces dieux et autres héros de manière très vivante, sachant moduler sa voix selon la personne incarnée.Il ne manquait que les images pour faire un film parfait.

Ce livre est très érudit, mais jamais pédant ou ennuyeux, l'auteur a fait des recherches approfondies pour s'approprier le sujet. C'est à la fois un essai par les nombreux renseignements historiques et étymologiques qu'il contient, ce dont Stephen Fry se défend, son ambition étant de raconter ces mythes. Mais le texte va beaucoup plus loin qu'un simple roman. Il s'agit du premier volume d'une trilogie et j'espère avoir l'opportunité de lire la suite. En plus de toutes ces qualités, ce livre est plein d'humour et on ne s'ennuie pas une seconde durant les quatorze heure que dure la lecture.

L'auteur nous raconte l'épopée des Titans, des Géants, des Dieux et des Hommes en partant de la création de l'univers par Ouranos et Gaia, les dieux premiers. Il existe de nombreux mythes et la grande réussite de ce livre est de nous proposer une chronologie cohérente. J'avais déjà entendu la plupart de ces histoires, mais les écouter de cette manière est vraiment intéressant et ouvre une perspective d'ensemble. de plus on retrouve l'oralité qui est quand même à la base de la mythologie, même si elle a été mise par écrit par les poètes antiques dans un deuxième temps. L'auteur nous permet d'accéder à ces mythes comme si on était à la veillée.

Que dire de ces dieux sinon qu'ils sont vraiment très humains et nous ressemblent beaucoup. Ils sont jaloux, infidèles, voire même carrément obsédé sexuel pour Zeus. Ils servaient à expliquer les phénomènes naturels ou les comportements humains. Les Grecs ne croyaient pas vraiment en leur existence au sens de la foi des religions Du Livre. Les dieux sont loin d'être exemplaires, mais ils acceptent mal que des hommes, ou d'autres immortels transgressent leurs commandements. Prométhée en particulier, qui a créé les êtres humains et leur a donné le feu, physique et symbolique, s'est attiré la malédiction de Zeus. Il illustre le volonté humine de s'affranchir de la tutelle divine. Il n'est pas conseillé de défier les dieux, ceux qui ont osé le faire ont été en général très sévèrement punis.

Un autre aspect que je trouve passionnant est la convergence de certains mythes avec les récits fondateurs de l'Ancien Testament, qui trouvent leurs origines à la même époque, les passerelles sont nombreuses, on reconnaît Jonas, le déluge, la mésaventure de la femme de Loth ou encore le péché originel, qu'il s'agisse du feu ou du fruit défendu. Ces parentés devraient interdire toute interprétation littérale de la Bible, contrairement à ce que croient les fondamentalistes chrétiens contemporains, qui ne doutent pas un instant que l'histoire d'Eve soit historique alors que celle de Prométhée n'est bien sûr qu'une légende à ne pas pas prendre au sérieux. Ces rapprochements, connus depuis le dix-huitième siècle des exégètes devraient en faire réfléchir certains.

Je ne peux que vous recommander chaleureusement ce magnifique roman qui vous fera voyager aux sources de notre civilisation. Un grand merci à Netgalley et Audiolib pour cette magnifique découverte.

#Mythos #NetGalleyFrance !
Lien : https://patpolar48361071.wor..
Commenter  J’apprécie          282
Un côté exhaustif intéressant car beaucoup de sculptures et peintures font référence à ces mythes, mais un côté exhaustif qui me faisait parfois l'effet de compulser un catalogue de cartes Pokemon.

Ces petites histoires, rarement passionnantes, sont réécrites sans élégance par Stephen Fry, avec d'atroces dialogues 'à l'américaine' qui se veulent drôles.

Nostalgique d'une mythologie grecque dévorée à l'adolescence mais dont j'ai oublié l'auteur, je me suis offert une overdose dont je ressors complètement dégouté.
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Elle sortit la jarre du trou et en fit tourner le couvercle. Le sceau de cire céda aussitôt, et elle ouvrit complètement la jarre. [...], ces choses qui voletaient n’avaient rien de merveilleux. [...] Pandore trouva la force et le courage de renfoncer le couvercle, scellant à nouveau la jarre. [...] les créatures piaillant et vociférant lacéraient l’air en un grand tourbillon, juste au-dessus du jardin, avant de se disperser dans tout le village, dans toute la campagne avoisinante et très vite dans le monde entier, s’établissant partout où l’homme habitait.
Ces créatures n’étaient autres que les abjects descendants des enfants maléfiques de Nyx et Érèbe. Elles avaient pour géniteurs Apaté, la Tromperie ; Geras, la Vieillesse ; Oizys, la Misère ; Momos, la Moquerie ; les Kères, la Mort Violente. Elles étaient la progéniture d’Até, la Ruine, et d’Éris, la Discorde. Et elles avaient pour noms : Ponos, la Peine ; Limos, la Famine ; Algos, la Douleur ; Dysnomie, l’Anarchie ; Pseudéa, les Mensonges ; Néikéa, les Querelles ; Amphilogies, les Disputes ; Machaï, les Guerres ; Hysminaï, les Batailles ; Andoctrasies et Phonoï, les Massacres et les Meurtres.
La Maladie, la Violence, la Tromperie, la Misère et le Manque étaient arrivés. Aucun de ces fléaux ne quitterait plus jamais la terre.
Ce que Pandore ignorait, c’est qu’en refermant la jarre, elle y emprisonna pour toujours une dernière fille de Nyx.
Une ultime créature, infime, condamnée à battre des ailes dans la jarre jusqu’à la fin des temps. Son nom était Elpis, l’ESPOIR.
Commenter  J’apprécie          10
De nos jours, on explique la naissance de l’Univers par un Big Bang, une singularité originelle qui en un instant aurait engendré la matière dont tout et tous sont constitués. Les Grecs de l’Antiquité s’en faisaient une idée bien différente. Selon eux, tout n’avait pas commencé par un « bang », mais par le Chaos. Le Chaos était-il à leurs yeux un dieu – un être divin – ou plus simplement, un état de néant ? Ou n’était-ce qu’un mot décrivant, comme pour nous, un foutoir absolu, comme une chambre d’ado, mais en pire ?
Commenter  J’apprécie          40
En outre, Prométhée ne trouvait rien à redire. L’expérience s’annonçait très intéressante. Des jouets pour les immortels. Quand on y songeait, c’était une idée tout à fait enchanteresse. Artémis avait ses chiens de chasse, Aphrodite ses colombes, Athéna sa chouette et son serpent, Poséidon et Amphitrite avaient leurs dauphins et leurs tortues de mer. Hadès lui-même avait un chien, même s’il s’agissait d’un chien tout à fait répugnant. Il était tout à fait naturel que le chef suprême des dieux s’offre sa propre espèce de créatures, plus intelligentes, plus fidèles et plus attachantes que celles des autres dieux.
Commenter  J’apprécie          10
Ces mythes sont bien assez riches d’aspects dérangeants, surprenants, romantiques, comiques, tragiques, violents et enchanteurs pour se suffire à eux-mêmes en tant qu’histoires. Si en les lisant, vous ne pouvez vous empêcher de vous demander ce qui a bien pu pousser les Grecs à inventer un monde si foisonnant et complexe, et que vous vous surprenez à vous interroger sur les vérités profondes illustrées par ces mythes, sachez que c’est précisément l’un des grands plaisirs de la mythologie grecque.
En vérité, s’immerger dans la mythologie grecque ne devrait avoir que cette seule et unique fonction : le plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
Arès, car c’est ainsi qu’elle l’appela, révéla sa nature pugnace, violente et agressive dès sa plus tendre enfance. Il se querellait avec tout le monde et n’avait la tête qu’au fracas des armes et des chevaux, aux chars, aux lances et aux sports de combat. Rien que de très logique à ce que Zeus, à qui il déplut dès sa naissance, le nomme dieu de la guerre.

Sans surprise, Arès – Mars pour les Romains – était intellectuellement plus que limité, formidablement obtus et dénué d’imagination : comme chacun sait, la guerre est imbécile.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Stephen Fry (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Fry
Extrait du livre audio "Mythos" de Stephen Fry lu par Frédéric Souterelle. Parution numérique le 27 avril 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/mythos-9791035407902/
autres livres classés : mythologieVoir plus
Les plus populaires : autre Voir plus


Lecteurs (439) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
20174 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..