AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355926877
192 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (15/05/2014)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 11 notes)
Résumé :
La saga mythique "Dragon Quest" signe son grand retour en manga avec "Emblem of Roto" !

De nombreuses années se sont écoulées depuis que Loran et Carmen, les héritiers du légendaire héros Roto, ont triomphé des forces du mal. Emportant avec eux un fragment du mythique emblème de leur aïeul, les deux frères ont chacun fondé leur propre royaume : celui de Loran au nord et celui de Carmen au sud. Mais après cent ans de paix et de prospérité, le monde est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  22 mai 2015
C'est par pure nostalgie qui je me suis lancé dans "Emblem of Roto", qui nous parvient en France plus de 20 ans après sa sortie au Japon, mais je n'attendais pas du tout à autant à prendre autant de plaisir avec ce cycle fantasy ! (C'est bien dommage de sortir ce titre avec autant d'années de retard tant il constitue une parfaite introduction au monde du manga pour les plus jeunes donc un excellent kodomo = manga jeunesse, mais du coup l'édition française bénéficie directement des améliorations apportées par l'édition perfect japonaise)

"Emblem of Roto" est l'un des très nombreux avatars de la franchise "Dragon Quest", issue d'une série de JRPG cultes au Pays du Soleil Levant mais encore trop méconnue de par le monde (à cause de guéguerres commerciales absolument débiles dont je vous épargnerais le récit). Culte au point qu'il fut décidé par les plus hautes autorités que les nouveaux opus sortiraient désormais le weekend, la sortie de chaque épisode de la saga étant accompagné de vagues massives d'absentéisme à l'école puis au travail… ^^
Cette saga doit sa popularité à sa simplicité : dans un univers fantasy générique un héros héroïque, dont le nom est « le héros » et qui appartient à la classes des héros, doit combattre des méchants maléfiques à l'aide d'un groupe de compagnon appartenant aux classes des guerriers, des budokas, des prêtres, des magiciens ou des sages biclassés prêtres et magiciens. Il va donc vivre moult aventures et périples, rencontrer de nouveaux alliés et rallier à sa cause des champions adverses, tout ce beau monde devenant de plus en plus puissant pour affronter des ennemis de plus en plus puissants jusqu'à l'inévitable surpuissant boss de fin (souvent à tiroir, dans la plus grande tradition vidéoludique ^^). Evidemment, les méchants ne pensent qu'à semer mort et chaos pour dominer le monde tandis que les gentils sont unanimement animés par l'amitié, le courage et l'esprit de sacrifice. Déjà vu certes, mais quand c'est bien fait l'esprit bon enfant de l'ensemble marche toujours très bien !
Ajoutons également un magicbuilding complètement dédié au gaming avec des sorts à plusieurs niveaux de puissances avec les versions « normal », « super », « méga » voire « giga »... (On pourra apprécier ou déprécier le fait qu'on traduise les sorts en française plutôt que de garder le japonaise : à chacun ses goûts me si personnellement je trouve que cela sonne assez mal en français.) Et puis cela fait toujours plaisir de retrouver les éléments récurrents de la franchise : les slimes, le phénix Empyréa, le brassard météore, l'épée faucon…
Mais cette saga doit sans doute son succès d'abord et surtout à celui qui est chargé des graphismes des personnages et des créatures depuis le tout début de la saga, à savoir le mangaka le plus populaire de tous les temps après Ozamu Tezuka le dieu du manga : Akira Toriyama, l'auteur des Saintes Écritures de "Dragon Ball" !!!

"Emblem of Roto" se déroule entre "Dragon Quest I" et "Dragon Quest III" et présente la particularité de raconter l'histoire de trois héros au lieu d'un seul :
- Arus, héritier de Carmen le royaume du Sud, promis au mal mais sauvé par les siens d'une funeste destinée
- Alan, héritier de Loran le royaume du Nord, qui a rejoint le côté obscur de la force en remplacement d'Arus
- Aster, leader et symbole de la résistance d'Alefgard le royaume souterrain où le soleil ne se couche jamais
Ce tome 1, qui ne cache aucunement qu'il est d'introduction et d'exposition, est divisé en 3 niveaux qui font office de chapitres (ben oui, à l'arrivée tout est tiré d'un JRPG ^^) :
- dans le niveau 1, intitulé « La naissance du prince Arus », le roi de Carmen tombe sous l'influence d'une statuette maléfique qui lui commande de dédier son fils aîné qui vient de naître aux forces des ténèbres en le nommant « Jagan »… Mais le sage Tarkin et le brave Bolgoi permettent à l'intrépide et courageuse Lunafrea de sauver Arus de sa sombre destinée avant que ces derniers ne soient recueillis par Guilan et Kira, un marchand des sables et son fils adoptif.
- dans le niveau 2, intitulé « La victoire de l'amitié », Arus et Kiran désormais amis d'enfance s'entraînent sans relâche pour pourfendre les forces du mal et sont confrontés à leur première épreuve… Belle opposition entre le démon chat/chauve-souris (offrant opinément un chouette clin d'oeil au Batman version de Tim Burton) qui n'hésite pas à sacrifier son ami le troll par pur carriérisme et Arus & Kira qui n'hésitent pas à se sacrifier l'un pour l'autre par pur altruisme !
- dans le niveau 3, intitulé « Kadal le sage », après une altercation avec un dragon Arus et Kira entament leur apprentissage (= séance de power-up ^^) dans la Tour des Mirages auprès du dernier compagnon encore en vie de Roto le défunt héros…
Oui Arus ressemble à Sangohan, oui la relation Arus/Kira emprunte à la relation Goku/Krilin, oui le prêtre Tarkin présente de faux airs de Kamé Sennin, oui le moine Tao présente de faux airs de Karine senseï… C'est aussi pour cela que cette série fantasy est assez cool ! ^^
Les dessins de Kamui Fukiwara sont vraiment très agréables même si certains pourraient leur reprocher leur côté old school : moi, j'y ai retrouvé le découpage hyper fluide, la mise en scène hyper dynamique, le charadesign travaillé et les arrière-plans soignés d'Akira Toriyama donc c'était bonnard !
Pour ne rien gâcher, les illustrations de couverture sont une invitation à l'aventure et de tomes en tomes les dos de chaque volume forme un frise très sympathique : des petits plus qui font toujours très plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          224
Mladoria
  05 août 2014
Un premier tome trépidant en trois parties avec le rappel de l'Histoire et de la naissance du héros, la première tentative d'assassinat par les démons et enfin la rencontre avec le maître et le début de l'apprentissage en duo.
Comme un parfum de Dragon Ball qui flotte sur les graphismes, des personnages attachants, de l'humour, de l'émotion (l'épisode avec Zebul m'a tiré les larmes), de la magie, des combats, des méchants vraiment méchants, et des héros "loyal bon" . Bref un univers d'héroic fantasy comme on les aime.
En somme : de chouettes graphismes, des personnages emblématiques, une histoire qui s'annonce palpitante. Un vrai régal pour les amateurs du genre.
Commenter  J’apprécie          42
Asuna
  15 août 2014
Je tiens tout d'abord à remercier Babélio ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

Tiens, il me semble que je n'ai encore jamais chroniqué de mangas ! Pourtant j'en lis, enfin j'en ai lu pas mal à une époque, mais c'est vrai que ces derniers temps, j'en lis moins, faute de temps :s Pourtant c'est pas l'envie qui manque... J'ai d'ailleurs pas mal de séries d'entamées, faudrait que je songe à les poursuivre/terminer un jour quand même. Faut dire aussi que vu que c'est mon boss mon "dealer" de mangas, ça aide pas à me rappeler où j'en suis dans telle et telle série.
Breeeeeef !

Quand j'ai vu Dragon Quest dans la dernière liste des partenariats de Babélio, ça me disait vaguement quelque chose. J'ai dû en entendre parler grâce aux jeux vidéos peut-être (vu qu'ils sont tirés de là apparemment ? ou c'est l'inverse ?), enfin voilà, ça m'a donné envie de découvrir.
Et donc ?

Donc, pour un 1er tome, ce qui signifie donc souvent présentation des personnages, mise en place de l'intrigue, découverte de l'univers, j'ai trouvé ça pas mal, mais pas non plus de quoi me donner une furieuse envie de lire la suite là-maintenant-tout-de-suite. le début est d'ailleurs assez brouillon à mon goût, et les dessins sont parfois difficiles à suivre.
C'est vraiment un tome d'introduction, et ça manque, pour moi, de consistance et de profondeur. Et sur l'ensemble d'ailleurs, que ce soit personnages, intrigue ou univers.
J'ai également trouvé que certains dialogues étaient un peu "niais".
Je n'ai pas pour autant passé un mauvais moment, mais voilà, je ne me suis pas extasiée non plus. Et bon, à vrai dire, je ne pense pas lire la suite, sauf si l'occasion se présente.

En résumé, un avis court, mais bon, un manga quoi ^^ Donc voilà, c'est pas mal, mais ça se met en place doucement, et il y a un manque de consistance global tant sur la présentation de l'univers que sur les personnages ou l'intrigue.

Lien : http://asuna.eklablog.com/dr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ori
  28 juillet 2014
Dragon Quest, Emblem of Roto, tome 1 de Kamui Fujiwara, Kioon
Dragon Quest est à l'origine un jeu vidéo à succès, puis un dessin animé célèbre en a été tiré, il s'agit de Fly qui est passé dans nos contrées, voilà bien longtemps, et on retrouve, à nouveau, cet univers dans cette nouvelle série.
Dans le royaume de Carmen, le roi, descendant de Roto, doit affronter une horde de démons, mais au cours d'une bataille, un monstre prend possession de son corps, détruit le royaume et tente de tuer son fils nouveau-né. Heureusement, le prince Arus échappe à la mort grâce à la guerrière Lunafrea. Dix ans plus tard, Arus va devoir affronter de nouveaux démons.
J'ai beaucoup aimé retrouver un univers que je connaissais déjà, même si Fly n'était pas mon dessin animé préféré, on sent vite que l'histoire va se complexifier car Arus va devoir affronter son cousin possédé par le mal. Cependant, tout ça n'est pas très original quand on a vu des animes évolutifs de type Dragon Ball.
Par ailleurs, j'ai eu bien du mal à me faire au graphisme un peu vieillot.
Lien : http://orichan.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Louflanatcam
  01 février 2018
très bon livre
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (4)
BulledEncre   31 août 2015
Des combats, encore des combats, toujours des combats. Vive les combats !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BulledEncre   16 juillet 2014
Ce shōnen est un savant mélange de plusieurs références du genre. Les amateurs de Fly et autres séries du même type vont être servis ! C’est parfaitement dosé.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Elbakin.net   30 juin 2014
L’Emblème de Roto, une fabuleuse aventure qui a déjà enchanté des millions de lecteurs !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
BoDoi   12 juin 2014
Pourtant, un vrai charme émane de cet Emblem of Roto. Cela tient-il au capital sympathie du style Toriyama, habilement absorbé par Kamui Fujiwara ?
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   23 mai 2015
Après la défaite du roi démon Baramos et la disparition du grand roi démon Zoma, le monde était de nouveau en paix. Alors, guidés par la volonté de déesse Rubiss, les fils de Roto rentrèrent d’Alefgard… Ils s’appelaient Loran et Carmen, et ils avaient hérité de leur père l’emblème de Roto, qu’ils avaient séparé en deux pour en garder chacun une moitié… Ils décidèrent de fonder chacun un royaume : au Nord, le royaume de Loran, au Sud, le royaume de Carmen. Les deux contrées connurent une grande prospérité, leurs habitants coulaient des jours heureux… Partout, l’espoir et la joie régnaient en maître. Puis un siècle s’écoula…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AlfaricAlfaric   24 mai 2015
- C’est une lame spéciale pas vrai ?
- Non, c’est une simple épée en cuivre ! Il n’y a pas une seule arme de qualité dans cette pièce… Si le cristal s’est brisé, c’est grâce à tes propres capacités !
- Quoi ?! Mais elle a changé quand elle a touché le cristal…
- C’est parce que tu n’étais tellement exténué que tu n’étais plus en état de gaspiller tes forces… Tu as donc manié l’épée de la manière la plus naturelle, sans aucun mouvement inutile… Et un mouvement naturel génère toujours de l’esprit combatif sacré, qui produit des miracles car c’est le pouvoir de la justice !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   24 mai 2015
Crois en toi-même… Fais le vide dans ta tête et ouvre ton cœur, le chemin apparaîtra. Si tu libères ton esprit, l’autre deviendra toi et tu deviendras lui.
Commenter  J’apprécie          61

Videos de Kamui Fujiwara (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kamui Fujiwara
"Dragon Quest - Les Héritiers de l'Emblème" - Bande Annonce Manga
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1546 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre