AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2813215651
Éditeur : Guy Trédaniel éditeur (06/10/2017)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Fumio Sasaki n’est pas un gourou de l’organisation et du rangement comme Marie Kondo. C’est un homme ordinaire, qui était régulièrement stressé et constamment en train de se comparer aux autres, jusqu’au jour où il a décidé de changer sa vie en disant adieu à tout ce qui n’était pas absolument indispensable dans sa vie.
Les effets ont été remarquables : il s’est senti profondément libre, plus concentré au quotidien, et a ressenti beaucoup plus de gratitude e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
yann-frat
  26 mars 2018
Il y a du bon et du moins bon dans ce nouveau « bestseller minimaliste ».
Le moins bon :
-D'abord, l'auteur est éditeur… Ce qui pose toujours un peu la question de la sincérité de la démarche surtout après le raz-de-marée Marie Kondo
- Il est fan d'Apple et ne jure que par ses produits. Quand on sait que ce sont des produits hors de prix et les inventeurs de l'obsolescence programmée, bonjour le minimalisme ! Ce n'est pas parce que les produits sont blancs qu'ils sont minimalistes… Sur Apple, c'est même précisément l'inverse.
- Il estime que le look de Steve Jobs comme un Graal stylistique. Et là, même au japon, franchement…
-Il vit seul et sans enfant. Pas sûr donc que son conseil de remplacer la télé par un casque soit extrêmement convivial, pas facile non plus de se rouler des pelles en regardant Titanic.
- Il vit au japon alors sa notion de « faire la cuisine » avec deux bols et une marmite me laisse un peu dubitatif au pays des plats en sauce.
-Il vit dans un appartement totalement vide or « tout ce qui est excessif devient insignifiant » (au sens propre du terme) ; réfléchir sur les objets oui, vivre le cul par terre non.
Le meilleur :
- Il a un discours vraiment intéressant sur la lassitude que procurent les objets, ce qui explique qu'ils n'apportent jamais la satisfaction qu'on attend d'eux.
- Il a un très très beau discours sur la gratitude et le bonheur (pour résumer, on croit que c'est le bonheur qui donne la gratitude alors que c'est l'inverse…)
Bref, ce n'est pas vraiment un livre « pratique » (ceci dit on en a déjà assez dans le genre) mais plus intellectuel sur la démarche du minimalisme, sur tout ce que ça implique et ce sur quoi ça joue. A réserver à ceux qui ont commencé la démarche je pense et pour les autres, rendez-vous chez Marie Kondo 😉

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ValdeMontparnasse
  04 août 2019
J'ai enormément aimé ce livre.
Avant d'être un livre sur le minimalisme, c'est une philosophie de vie. Non pas un manuel pratique du désencombrement et du rangement - ce que Marie Kondo a très bien fait - plutôt un ouvrage global et philosophique sur le sens de la consommation et des objets dans nos vies. Il a raisonné en moi. Par contre je ne le conseille pas comme premier live sur le sujet, il est nécessaire je pense de commencer d'abord par celui de Marie Kondo.
Je le relirai c'est sûr, et je garde en tête cette philosophie de vie qui me paraît être l'une des voies vers la sérénité.
Commenter  J’apprécie          76
Tesla2015
  28 avril 2019
Je dois dire que j'ai beaucoup aimé cet ouvrage.
Autant l'ouvrage de Marie Kondo avait (disons le franchement) changé ma vie, autant je dirais que celui-ci est parfait comme suite...
Je ne le conseille pas comme premier ouvrage pour approcher le minimalisme, ni pour s'initier à ce courant. Il donne une furieuse envie de tout balancer par la fenêtre, mais comme le dit l'auteur : il faut savoir cesser de jeter.
Intéressante également cette question du regard de l'autre sur soi et sur son intérieur. le fait de mettre des mots sur une crainte pouvant apparaitre dans cette démarche permet de désamorcer la création de prétexte pour ne pas s'y mettre
Il y a de nombreuse petites astuces pour se sentir avancer dans cette démarche et aller plus loin.
Par contre une critique : l'auteur est célibataire et cela pèse sur l'ouvrage! Lorsqu'on vit à deux, on ne s'intéresse pas tous les deux aux mêmes sujets et cela implique de devoir faire des concessions. Cette situation n'est même pas évoquée dans l'ouvrage. Dommage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
ValdeMontparnasseValdeMontparnasse   03 août 2019
Récapitulatif 15 conseils supplémentaires pour aller plus loin
1. Moins de choses ne signifie pas moins de satisfaction.
2. Créez votre propre uniforme.
3. C’est en possédant moins que l’on découvre sa singularité.
4. Si vous avez songé à le jeter cinq fois, il est temps de passer à l’action.
5. Vous pouvez sauter l’étape de la séparation temporaire.
6. Un peu d’inconfort ne fait pas de mal.
7. Jetez-le, même s’il vous met en joie.
8. Le minimalisme est la liberté – autant en profiter le plus tôt possible.
9. Avoir moins n’amoindrit pas.
10. Remettez en question les usages établis.
11. Ne pensez pas. Jetez !
12. Le minimalisme n’est pas une compétition. Ne vous vantez pas d’avoir peu. Ne jugez pas celui qui a plus.
13. Le désir de rejeter et le désir de posséder sont les deux faces d’une même médaille.
14. Inventez votre propre minimalisme.
15. Le minimalisme est une méthode et un commencement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          84
ValdeMontparnasseValdeMontparnasse   03 août 2019
Récapitulatif 55 conseils pour vous aider à dire adieu au superflu

(...)
11. Jetez ce que vous n’avez pas utilisé depuis un an.
12. Éliminez ce que vous conservez pour faire belle impression.
13. Distinguez vos besoins de vos désirs.
(...)
18. Attaquez-vous aux nids (les rangements) avant d’éliminer les parasites (le fouillis).
19. Laissez vide l’espace « inutilisé ».
20. Renoncez à l’idée que cela servira « un jour ou l’autre ».
21. Dites adieu à la personne que vous étiez.
22. Éliminez les choses dont vous aviez oublié l’existence.
23.Ne faites surtout pas preuve de créativité quand vous essayez de jeter.
24. Renoncez à l’idée de rentabiliser vos achats.
25. Il est inutile de faire des réserves.
26.Sentir l’étincelle de joie aide à se concentrer sur l’instant présent.
(...)
45. Débarrassez-vous de tout ce qui crée des perturbations visuelles.
46. Un qui sort pour un qui rentre.
(...)
50. N’achetez pas sous prétexte que c’est une bonne affaire. Ne prenez pas sous prétexte que c’est gratuit.
51. Si ce n’est pas un « oui ! » enthousiaste, alors c’est « non ». Il est toujours possible de retrouver ce que l’on regrette d’avoir jeté.
52. Conservez le sentiment de gratitude, pas l’objet.
53. On peut penser que se débarrasser de ses affaires est du gaspillage, mais le vrai gâchis est de ne pas le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ValdeMontparnasseValdeMontparnasse   03 août 2019
On ne « devient » pas heureux. Le bonheur n’est pas une récompense décernée à ceux qui ont suivi les normes en vigueur. Il n’est pas attaché à certaines réussites personnelles. Il n’est pas servi sur un plateau d’argent.

« Se sentir » heureux plutôt que « devenir » heureux Le bonheur est quelque chose qui se ressent, et qui ne se ressent vraiment que dans le présent. C’est une joie de chaque instant. Une personne malheureuse aujourd’hui ne peut pas prévoir d’être heureuse le lendemain, le surlendemain ni dans un an, car une fois ce délai passé, elle se retrouvera dans un autre « maintenant » qui la plongera encore dans le malheur. En adoptant le point de vue contraire, on se rend compte qu’il ne nous faut rien de plus pour être heureux dès maintenant. Le bonheur est à la portée de tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ValdeMontparnasseValdeMontparnasse   03 août 2019
Depuis que je me suis séparé des affaires que j’avais gardées en songeant au passé ou à l’avenir, je peux me consacrer entièrement à l’instant présent. Je ne veux plus m’inquiéter de ce qui m’attend dans un futur incertain. D’autant que sans mes vieilles affaires, j’ai la liberté et la mobilité nécessaires pour m’en sortir quoi que l’avenir me réserve. Je ne veux plus me comparer à quiconque, pas plus que je ne veux me préparer à de lointains futurs. Pauvre ou riche, triste ou heureux, j’y ferai face le moment venu. Je n’ai besoin de rien d’autre que de vivre l’instant présent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ValdeMontparnasseValdeMontparnasse   03 août 2019
Le minimalisme a maximisé les 40 % de bonheur qui dépendent de mon comportement Si les conditions de vie n’influent sur le bonheur qu’à hauteur de 10 %, pourquoi passer son temps à accumuler les biens matériels ? Pourquoi ne pas dire adieu au superflu de façon à être libre de changer sa façon d’être, qui représente tout de même 40 % du bonheur ?
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : minimalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
310 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre