AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081375370
Éditeur : Flammarion (29/03/2017)

Note moyenne : 2.65/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Durant quelques années, j'ai été chasseuse de têtes : j'étais censée évaluer des candidats expérimentés qui occupaient des fonctions complexes et techniques, auxquelles je ne pouvais, du haut de mes vingt-deux ans, rien comprendre. Je me suis aussitôt retrouvée confrontée au non-sens absolu. Comment juger des compétences nécessaires à des métiers dont j'ignorais tout ? C'est la philosophie qui m'a pour ainsi dire sauvée : mes études de philo m'ont enseignée à dynami... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
soloste
  16 septembre 2018
Vision passionante de ce qui se passe dans nos entreprises depuis 20 ans, tous secteurs confondus. le regard neuf et lucide d'une personne extérieure et non conditionnée, nous ouvre les yeux sur les abérations des process mis en place progressivement depuis 20 ans, au détriment de l'humain. C'est aussi une grande satisfaction de mettre des mots, grace à ce livre, sur ce qui dérange dans le fonctionnement des entreprises, et qui peut même pousser à la reconversion ou au burn out dans des cas extrèmes.
Commenter  J’apprécie          20
Badole
  22 mai 2017
Le genre de livre qui ne sert à rien, hormis le passage sur le brainstorming assez intéressant, le reste n'apporte rien, l'éclairage philosophique étant succinct et limité à quelques exemples. Je dirais pas nul, mais pas loin ....
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 décembre 2017
La norme disciplinaire peut se comprendre comme une technique de comportement : en codifiant les bonnes pratiques à avoir, les procédures à suivre, les pouvoirs disciplinaires ont multiplié les techniques pour « dresser les corps et contrôler les esprits ». Ce sont des fabriques à produire des individus « dociles », dit Foucault, c'est-à-dire qui obéissent gentiment à la procédure, sous prétexte de gagner en gestion de temps et organisation de l'espace. Obéissance et rendement sont les deux objectifs des techniques disciplinaires. Ces dernières sont d'autant plus puissantes qu'elles avancent masquées…
Jamais elles n'usent de la violence, trop visible, trop dangereuse. Elles s'imposent insidieusement, de manière tentaculaire, jusqu'à prétendre gérer la vie entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   11 décembre 2017
Là où l'esprit borné reste englué dans ses manières de faire, dans ses mécanismes, dans ses automatismes ritualisés, au point de juger qu'ils sont les seuls légitimes, l'esprit élargi propose un déplacement de point de vue et une autre perspective. Aussi parvenons-nous à prendre conscience et d'une situation et de nous-même de manière distancée. La pensée élargie donne ainsi, et de manière substantielle, du recul, c'est-à-dire du sens à nos actions, ce dont nous prive définitivement le process.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   11 décembre 2017
La discipline n'est pas le droit, elle n'est pas une sanction juridique. Présenter ma carte à l'accueil n'est pas légal ou illégal, mais néamoins obligatoire. Là où le juridique protège universellement les droits des individus, la discipline contraint et constitue les individus en sujets obéissants, par le biais d'un rituel.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 décembre 2017
Le dénominateur commun et sans visage qu'est l'argent permet de comparer une pomme, une voiture, un cheval, à une maison : il est bien « la forme pure de l'échangeabilité » dont parle le sociologue Georg Simmel, en d'autres termes le moyen neutre et objectif qui, transformant tout objet en marchandise, permet d'accéder à toutes les marchandises.
Que masque alors la multiplicité des termes qui entourent cette valeur pourtant si claire et objective qu'est l'argent ?
L'argent serait-il tabou au point de ne pas pouvoir se laisser dire simplement ? 
Ce tabou de l'argent remonte loin… déjà dans la mythologie grecque, le dieu de la richesse, Ploutos, est rendu aveugle par Zeus, qui le punit d'avoir voulu dominer le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 décembre 2017
Seule la lourdeur des chaînes peut nous enseigner la légèreté du pas. La répétition, le besoin temporaire de se fermer à tout autre intérêt, la nécessité de se soumettre à des règles strictes, arbitraires, et de répéter inlassablement les mêmes procédures, aussi idiotes soient-elles, est la condition de l'excellence.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Julia de Funès (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julia de Funès
Article de Oanna Favennec, ponctué par les mots de la petite-fille de l'acteur, Julia de Funès, à découvrir ici : https://www.franceculture.fr/cinema/louis-de-funes-au-musee-la-culture-populaire-entre-au-patrimoine
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
autres livres classés : quête de sensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre