AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Claude Auger (Traducteur)
ISBN : 2070622037
Éditeur : Gallimard Jeunesse (21/01/2010)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 230 notes)
Résumé :
(Folio Junior)
Depuis que Doigt de Poussière est mort et que Tête de Vipère est au pouvoir, l'histoire qui retient Meggie et Mo a pris un tour plus violent que jamais. Mais avec l'arrivée de l'hiver vient l'espoir. Si seulement Mo pouvait corriger les erreurs du passé et faire un pacte avec la Mort... Mais celle-ci exige bien des sacrifices.

Le dernier volume d'une magnifique trilogie fantastique devenue un best-seller mondial. Illustré par Cor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Amindara
  04 novembre 2014
Pfiou ! Enfin terminé ! Je crois que je n'avais jamais mis aussi longtemps à lire un livre. Et pourtant…
Pourtant, j'ai adoré l'histoire. Nous avons enfin le dénouement de l'intrigue, le mot de la fin. Et c'est, ma foi, fort agréable de terminer cette trilogie. Parce que, pour être honnête, l'histoire de Cornelia Funke est drôlement bien ficelée. Il semble qu'aucun détail ne soit laissé au hasard. C'est une histoire riche. Riche en détails, en suspens, en rebondissements (oui je sais, c'est la même chose), en émotions. Jusqu'à la fin, on ne sait pas comment ça va se passer. Bon ok, on a une petite idée, mais bref, on ne sait pas vraiment. Durant ce troisième tome, Meggie grandit en maturité et Mo devient de plus en plus le geai bleu et je les aime. Oh oui, je les aime. Et Doigt de Poussière… revoilà le danseur de feu au sommet de son art. Ce personnage restera, je crois, mon personnage préféré de cette trilogie. Bien plus que Mo ou Meggie.
Pourtant, l'écriture de Cornelia Funke est fluide, agréable. Elle nous entraine dans son univers, son monde d'encre. Au point qu'on rêverait d'en faire partie nous aussi même si ce qui s'y déroule n'est pas franchement réjouissant. Ce tome 3 est assez épais mais il se lit comme... du p'tit lait (oui je sais l'expression n'est pas tout à fait correcte).
Alors qu'est-ce qui a cloché me direz vous ? Bah, rien à voir avec le livre, rassurez-vous. C'est juste une question de manque de temps. Vous pouvez, sans crainte, vous plonger dans cette lecture. Vous n'en sortirez peut-être pas changé, mais elle vous permettra de voyager, de vous évader. Je vous le conseille. Honnêtement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ink-Heart
  17 juillet 2011
Voici la suite et fin de cette fantastique trilogie qui évolue de livre en livre, nous faisant découvrir à chaque fois des trésors de personnages et d'imagination. Je suis tombée amoureuse de ce dernier tome beaucoup plus sombre que les précédents, plus adulte peut être aussi pourtant il reste abordable pour les enfants. Je n'ai pas pu le lâcher avant d'avoir pu le finir.
L'aventure continue avec Mo, Meggie, Farid, Doigts de Poussière qui se transforment au fil des pages en subissant les épreuves du récit. On voit aussi apparaître de nouveaux protagonistes, l'un d'eux a été pour moi un véritable coup de coeur, Violance, la princesse laide et amoureuse des livres comme on aime un amant. Personnage complexe et touchant, elle reste l'un de mes meilleurs souvenirs dans ce roman.
L'intrigue est certes plus sombre mais on garde les mêmes valeurs et le même amour des livres, de la magie des mots, on s'immerge dans cette histoire qui nous emporte dans le monde de Cornélia Funke dont la trace reste présente longtemps après que le livre se soit refermé sur cette merveilleuse histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Perlune
  09 mars 2018
Tout autant empreint de beauté enchanteresse que de malveillance et de dureté, le Monde d'encre, source de malheur depuis le premier jour où il est entré dans la vie de Mo, Resa et de leur fille Meggie, a fini par les aspirer au coeur même de ses pages. Des pages désentravées du pouvoir des mots et répandant d'elles-mêmes le mal. le sang coule. Tête de Vipère, le tyran au règne de terreur, est devenu immortel. Mo, bien que sauvé, s'est vu insuffler un coeur nouveau, celui du célèbre brigand le Geai Bleu. Doigt de Poussière s'est sacrifié pour sauver Farid et celui-ci, dans l'espoir de le ramener à la vie par la magie des mots, a fait venir le traître Orphée en ce monde, Fenoglio ayant perdu goût en l'écriture devant tant de malheurs. Et, bien que Basta ne soit enfin plus de ce monde, il reste Mortola et son désir de vengeance inachevée envers l'assassin de son fils. Malgré la lutte du Prince Noir et de la Laide pour maintenir justice et bonté, le cauchemar continu, de plus en plus terrible et dangereux, pour Mo, Resa et Meggie qui peinent à reprendre un semblant de vie, loin des pauvres Darius et Elinor enfin libérés de l'esclavage d'Orphée mais inconsolables de leur disparition. Un seul espoir subsiste : le stratagème de Mo selon lequel le livre rendant Tête de Vipère immortel devrait lui être fatal…
Une dernière merveilleuse lecture enchanteresse dans laquelle on se plonge sans attendre, à l'intrigue toujours aussi parfaitement originale et saisissante, emplie de magie, de suspens, d'aventure et avec une petite dose d'humour, pour une merveilleuse fin à l'instar de cette fabuleuse et captivante histoire ! Un dernier tome qui signe ainsi fantastiquement cette extraordinaire trilogie qui nous transporte magiquement au plus profond de ses pages, au coeur même de son si fabuleux univers et de ses personnages si attachants, décrits avec talent, profondeur et réalisme pour une exceptionnelle aventure dans laquelle on aimerait se replonger aussitôt la dernière page refermée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitepom
  17 février 2011
Quel plaisir de retrouver ce monde d'encre, j'ai du attendre sa sortie en poche pour le lire et j'étais impatiente de retrouver Doigt de Poussière, Mo, Meggie…
Le monde d'encre connaît une période troublée, Fenoglio, son auteur, a pas pu gérer l'évolution de son histoire et Orphée y a mis sa graine, créant de nouvelles créatures.
On se demande comment ce monde va retrouver son harmonie sans la plume de Fénoglio.
L'histoire a donc pris l'initiative de continuer toute seule.
Mais les enfant d'Ombra vont être menacer et cela va heureusement attendrir le cour de notre auteur qui va finir par retrouver les mots juste.
Je me suis encore laissée emporter par ce récit, les créatures magiques sont attendrissantes ; car très bien imaginer, les personnages évoluent et mûrissent. C'est une trilogie que je ne suis pas prête d'oublier, je la relirai sûrement un jour.
Commenter  J’apprécie          40
Aloisez
  02 septembre 2018
J'ai désormais fini le troisième et dernier tome de la trilogie et cela m'attriste beaucoup. En effet, cette histoire m'a beaucoup plu même si ce n'est pas ma favorite sur toutes celles que j'ai déjà lu. Ce tome a été plus sombre et triste que les autres mais il y avait aussi davantage d'action, ce qui nous tenait en haleine. Cependant, j'ai un peu moins accroché pour ce dernier tome que pour les deux premiers, je ne sais pas trop pourquoi. Je n'avais pas trop la motivation et l'envie de lire ces derniers temps et donc j'ai eu un peu de mal à m'immerger dans l'histoire. Les coupures que je faisais m'ont empêchée de m'abandonner à une lecture profonde de l'histoire. Mes critiques ne sont donc peut-être pas fondées.
De plus, j'ai trouvé les personnages moins attachants que précédemment, ils ont tous des choses à se reprocher et ne s'entendent plus du tout comme avant.
En outre, certains éléments de la fin m'ont un peu attristée, j'espérais d'autres événements finaux.
Mais bon chacun a ses préférences sur le déroulement des histoires et sûrement que beaucoup de gens ont apprécié cette histoire avec ce déroulement.
Malgré mes critiques je conseille vivement cette série, le deux premiers tomes en valent le coup à 100 % et le dernier aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
AprilisAprilis   13 août 2016
- Meggie ! (Mo l'attrapa par les épaules et la ramena vers lui.) Supposons que je n'y aille pas, que dirais-tu de la chanson qu'ils chanteraient alors ? "Un matin, le Geai bleu disparut et on ne le revit pas. Mais les enfants d'Ombra moururent, comme leurs pères, de l'autre côté de la forêt et Tête de Vipère régna, grâce au livre vide que le Geai avait relié, pour l'éternité."
Oui, il avait raison. C'était une chanson affreuse... mais Meggie en connaissait une autre, pire encore : "Le Geai bleu se rendit au château pour sauver les enfants d'Ombra et y mourut. Le danseur de feu écrivit son nom en lettres de feu dans le ciel pour que les étoiles puissent le murmurer toutes les nuits, mais sa fille ne le revit plus jamais."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitepompetitepom   20 février 2011
Pourquoi le coeur ne pouvait-il aimer que ce qu'il risquait de perdre? page 567
Commenter  J’apprécie          220
AprilisAprilis   13 août 2016
Elles avaient disparu. L'avaient laissé seul avec tout ce bleu, qui s'accordait si mal avec le rouge du feu. Bleu comme le ciel du soir, bleu comme le cœur d'une flamme qui brûle trop fort. Oui, parfois, il faisais chaud en ce monde. Chaud et froid, clair et sombre, terrible et beau, il était tout cela à la fois. Il n'était pas vrai que l'on ne sentait rien au pays de la mort. On s'entait, on entendait et on voyait, mais le cœur restait bizarrement placide-comme s'il se reposait avant que la danse reprenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MalachiteMalachite   06 octobre 2018
- Cette tour est le seul endroit du château dont ma mère n'aimait pas parler. Il y avait sur les murs des tableaux qui représentaient des esprits de la nuit et des monstres du lac, des loups, des serpents et des brigands qui tuaient les voyageurs... Mon grand-père les avait fait peindre pour montrer à ses filles combien le monde était dangereux de l'autre côté du lac. Les géants aimaient capturer les humains pour s'en servir comme jouets. Surtout les enfants. Tu en as entendu parler ?
- Je l'ai lu quelque part, répondit Mo.
La joie qui vibrait dans la voix de la Laide le toucha : pour la première fois, il se demanda comment il se pouvait que le livre qui lui avait raconté tant de choses sur les elfes de feu et les géants parle si peu de la fille de Tête de Vipère. Pour Fenoglio, Violante n'était qu'un personnage secondaire, une fille laide et malheureuse, rien de plus. Peut-être y avait-il là une leçon : on pouvait faire d'un petit rôle un grand, à condition de bien le jouer.

p.488.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AprilisAprilis   13 août 2016
Elinor montra d'un geste ample , les étagères qui débordaient , en acheter aux enchères , en échanger , en voler , il n'en est aucun qui me raconte ce que je veux savoir ! Des millier de pages et pas une qui contienne un seul mot sur ceux dont je veux avoir des nouvelles ! Que m'importe toutes les autre histoires ? C'est la leur que je veux entendre ! Comment va Meggie ? Comment vont Résa et Mortimer ? Sont-ils heureux , Darius ? Sont-ils en vie ? Les reverrai-je jamais ? Darius parcourut les livres des yeux , comme s'il pouvait trouver dans l'un d'eux , la réponses à ses questions . Mais , comme toutes les pages imprimées , il resta silencieux .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Cornelia Funke (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cornelia Funke
Cornelia Funke nous accueille chez elle, en Californie, pour nous parler du deuxième tome de "Cavalier du dragon" : "La plume du griffon" à paraître en octobre 2018.
autres livres classés : livresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Coeur d'encre

Qui apparaît dans la maison de Meggie et Mo pendant la nuit ?

Langue Magique
Basta
Elinor
Doigt de Poussière

14 questions
114 lecteurs ont répondu
Thème : Coeur d'encre de Cornelia FunkeCréer un quiz sur ce livre
.. ..