AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221071360
Éditeur : Robert Laffont (16/01/1995)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Cet ouvrage cherche à comprendre l'emprise qu'a eue sur les esprits l'idée du communisme, malgré les expériences tragiques qu'elle couvrait de son drapeau, en URSS d'abord, puis dans les autres pays d'Europe ou ailleurs.
C'est le contraste entre le cours de la révolution bolchevique dans ses différentes époques et les illusions dont il a été entouré qui compose la matière de ce long récit en forme d'analyse. Pour faire l'histoire de cette relation imaginaire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Totalitarismes
  05 mars 2015
Dans cette oeuvre exceptionnelle de part sa qualité analytique, François Furet, décrypte le 20ème siècle à travers ses deux guerres mondiales et surtout ses deux plus grands totalitarismes : Communisme et Nazisme.
L'étude du communisme sert de ligne directrice au livre. L'auteur décrit l'importance des IDEOLOGIES fanatiques Marxisto-léninistes de la "lutte des classes" et de la "dictature du prolétariat", par la TERREUR rouge bolchevique (guerres civiles, famines gigantesques, arrestations arbitraires et exécutions sommaires, fusillades, tortures à mort, pendaisons, noyades, déportations en camps de concentration, etc.).
Lénine et Trotski revendiquent d'avoir imité la grande Terreur Jacobine de 1793-1794 (sous Robespierre), à partir du coup d'Etat, le 7 novembre 1917 en Russie à Petrograd.
Malheureusement et contrairement au 9 Thermidor de la Révolution Française, personne n'a pu arrêter la prolifération du totalitarisme communiste à travers le monde ; celui-ci ayant exterminé pendant 74 ans, jusqu'en 1991 (chute de l'U.R.S.S.), environ 100 MILLIONS de civils innocents, dans l'oubli et l'indifférence planétaire la plus totale, voire dans la bienveillance de certaines élites intellectuelles et politiques.
Le 20ème siècle a donc été prolifique en dictateurs, ayant les mêmes traits de caractère : tyranniques, fanatiques, mégalomanes, narcissiques, paranoïaques, schizophrènes, psychopathes...
Après la création de l'ignoble système Bolchevique fondé par Lénine, Trotski et d'autres dont Staline en 1917, Mussolini à son tour, instaure son horrible régime Fasciste en 1922, puis suit Hitler avec son monstrueux Etat du IIIème Reich en 1933, se revendiquant, lui, du National-socialisme (Nazisme).
Et que dire du "mariage provisoire" (Pacte Germano-soviétique de 1939) entre Hitler et Staline, main dans la main, pour anéantir une partie de la population Polonaise ?
Outre les traits de caractère, les méthodes répressives, elles aussi, sont similaires : crimes contre l'Humanité, génocides, arrestations arbitraires et exécutions sommaires par la police politique, centres de torture et de mise à mort, massacres au revolver, au fusil et à la mitrailleuse, déportations en camps de concentration (morts de faim, de froid, de maladie, d'épuisement, fusillés, etc.), embrigadement de la jeunesse, systèmes de fichage, de surveillance, perquisitions et interrogatoires jours et nuits sur dénonciations, et endoctrinement idéologique de toute la population, propagandes, etc.
On retrouve aussi dans cette oeuvre, un autre pilier de la Terreur communiste par la domination psychologique : le Mensonge. L'un des plus importants (en dehors du fait d'avoir caché leurs crimes odieux durant des décennies, et d'avoir nié la "filiation-continuité" entre la période Léniniste et Stalinienne), consiste à inverser la réalité Historique des faits.
En effet, pour justifier les crimes du communisme, les bolcheviques accusent les innocents : enfants, femmes, vieillards, koulaks, paysans, ouvriers grévistes, prêtres, professeurs et instituteurs, médecins, intellectuels, marins de Cronstadt, officiers Cosaques du Don et du Kouban, etc., d'être des "contre-révolutionnaires", des "ennemis de classe", des "suspects", alors que ces derniers tentent juste de survivre face aux crimes immondes perpétrés par : l'Etat parti unique totalitaire communiste.
De plus, Trotski possède sa propre "Morale", qui consiste à dire que : la FIN (l'idéologie de la dictature du prolétariat dans le cadre d'une révolution permanente mondiale), justifie les MOYENS (les crimes commis) !
Cela a au moins le mérite d'être concis et on ne peut plus clair !
Au 21ème siècle, non seulement il existe toujours des régimes totalitaires communistes tels que : la Chine, Cuba, la Corée du Nord, le Vietnam ; mais on trouve également en France, des héritiers du bolchevisme (les communistes), adeptes du pouvoir absolu totalitaire ; alors qu'ils sont nés dans la ouate de notre système social, économique, politique et démocratique Français.
L'utopie "pseudo-humaniste" des communistes n'est, dans les faits et dès la création du régime, que : barbarie, haine de la démocratie et de la liberté, et au final... Inhumanité !
Confer également d'autres ouvrages aussi passionnants sur le même thème, de :
- François Furet et Ernst Nolte Fascisme et Communisme ;
- Michel Heller Soixante-dix ans qui ébranlèrent le monde ;
- Martin Malia Comprendre la Révolution russe ;
- Martin Malia La tragédie soviétique ;
- Ernst Nolte La guerre civile européenne : National-socialisme et bolchevisme 1917-1945 ;
- Alain Besançon Les Origines intellectuelles du léninisme ;
- Leonard Schapiro Les bolchéviques et l'opposition (1917-1922) ;
- Leonard Schapiro Les révolutions russes de 1917 ;
- Orlando Figes La Révolution russe : 1891-1924 : la tragédie d'un peuple Tome 1 et La Révolution russe : 1891-1924 : la tragédie d'un peuple Tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Henri-l-oiseleur
  18 octobre 2015
Je suis reconnaissant à François Furet non seulement de m'avoir si clairement expliqué le XX°s, mais aussi de m'avoir fait comprendre l'origine commune des deux grandes idéologies de ce siècle, à savoir le fascisme-nazisme et le communisme. Si l'une a gagné la guerre sur l'autre, cela n'efface pas tous les "gènes" communs qu'elle partage avec son frère-ennemi, que nous exécutons rituellement à travers toutes les liturgies mémorielles et les discours politiques d'aujourd'hui. Cette origine commune, qui informe tout le programme qui en découle, est la haine du bourgeois et le désir de créer, avec volontarisme, comme en laboratoire, un homme nouveau dans une société nouvelle, où tout serait réduit à la mesure et volonté humaines du dirigeant, et du Parti. Bien sûr, cet humanisme délirant se conclut en inhumanité, génocides et oppressions de toute sorte, par une ruse ironique de la Raison que Hegel expliquerait bien mieux que moi.
Commenter  J’apprécie          30
JeanLouisBOIS
  26 février 2012
Critique du Magazine Littéraire n°350 - Janvier 1997.
L'historien de la Révolution française se penche sur l'écroulement de l'idée communiste, qui ne doit pas signifier selon lui la fin de toutes les illusions : « La démocratie fabrique par sa seule existence le besoin d'un monde postérieur à la bourgeoisie et au Capital, où pourrait s'épanouir une véritable communauté humaine. » Il était bon qu'une synthèse de cette envergure prenne en compte le naufrage du régime soviétique, « sorti à la sauvette du théâtre de l'histoire où il avait fait une entrée en fanfare ». Comme le fascisme, le communisme a été un espoir, une flambée antilibérale et antidémocratique. Tous deux sont les enfants de la Première Guerre mondiale. Avec la rigueur qui caractérise son travail d'historien, François Furet éclaire la genèse du communisme dans notre siècle, récit d'une illusion qui s'est perpétuée en Occident alors même que la réalité communiste se décomposait à l'Est, en particulier chez les intellectuels qui conservaient son caractère utopique. « Nous voici condamnés à vivre dans le monde où nous vivons », remarque François Furet à la fin de son ouvrage. L'anéantissement de l'URSS signifie-t-il le triomphe du monde bourgeois que combattait le communisme ? le passé d'une illusion, Essai sur l'idée communiste au XXe siècle , est un essai passionnant, une synthèse magistrale.
Thierry Bayle
Lien : http://www.magazine-litterai..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pixis
  27 juillet 2016
Un de ces livres de base pour comprendre le XXe siècle. Il est même paru en livre de poche en 2013.
Voir l'adresse web ci-dessous pour un autre point de vue.
À son sujet, lu sur une revue (titre ?) :
"La première étude exhaustive du communisme qui mélange histoire, réflexion et les rebondissements idéologiques pervers de l'après-guerre. Une étude brillante sur la manière dont le communisme a su survivre au démenti d'une illusion.
Lien : http://www.lemonde.fr/livres..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   25 février 2012
L'expérience soviétique constitue l'une des grandes réactions antilibérales et antidémocratiques de l'histoire européenne du XXè siècle, l'autre étant bien sûr le fascisme, sous ses différentes formes. (p.13).
Commenter  J’apprécie          60
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   08 novembre 2015
(Souvarine) "travaille d'arrache-pied, il ne cesse de s'informer, il croit aux documents et aux faits. Passion de vérité qui lui interdira très vite la carrière politique ... C'est un mauvais orateur, ... un tempérament peu porté à ce que la politique comporte de manipulation des hommes et de compromis en matière d'idées."

P; 187 et 189
Commenter  J’apprécie          10
JeanLouisBOISJeanLouisBOIS   25 février 2012
L’Empire soviétique offre ce caractère exceptionnel d'avoir été une super-puissance sans avoir incarné une civilisation. (p.12).
Commenter  J’apprécie          20
Videos de François Furet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Furet
Christophe Prochasson, François Furet [Jeudi La Procure 25/05/13] .http://www.laprocure.com/francois-furet-chemins-melancolie-christophe-prochasson/9782234063716.html François Furet : les chemins de la mélancolie Christophe Prochasson
Dans la catégorie : Systèmes marxistesVoir plus
>Economie>Socialisme et systèmes apparentés>Systèmes marxistes (45)
autres livres classés : communismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre