AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782820316585
192 pages
Éditeur : Kazé Editions (03/01/2014)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Malgré son pauvre mètre 63, Shôyô se donne à fond dans le sport qu’il aime : le volley-ball ! Son secret pour compenser sa petite taille : une détente phénoménale ! En intégrant la section volley du lycée Karasuno, notre rookie est déterminé à prendre sa revanche sur Tobio, un passeur aussi arrogant que talentueux, qui l'avait humilié au collège. Mais en ouvrant les portes du gymnase, il découvre que son ennemi juré est son futur coéquipier ! Les deux jeunes recrues... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  16 janvier 2016
Après "Eyeshield 21" dédié au football américain, j'enchaîne avec "Hakyû!!" un manga de sport dédié cette-fois au volleyball… le premier est clairement supérieur au second, mais ce dernier n'est pas dépourvu de qualité, bien au contraire !
Tous les mangas de sport sortent du même moule pour le meilleur et pour le pire. Et question volleyball, difficile d'échapper à l'héritage "Jeanne et Serge", un manga shojo en 3 tomes qui a donné lieu à une célèbre adaptation animée de 52 épisodes au générique désormais bien connu… ^^
https://www.youtube.com/watch?v=jwfSO0Nbrnk
Donc derrière on reconnaît bien vite derrière Shôyô Hinata, Tobio Kageyama, Yû Nishinoya et le coach Ukai les figures biens connus de Jeanne/You Hazuki, Marie/Eri Takigawa et Peggy/Nami Hayase et le coach Daimon…
Mais nous sommes ici bien dans un shonen, et le naïf et courageux Shôyô Hinata a une bonne tête de Goku tandis que talentueux et égocentrique Tobio Kageyama a une bonne de Végéta. Sauf que ce manga a vraiment décidé de montrer que l'objectif collectif doit primer sur l'ambition individuelle car la société japonaise a été vraiment traumatisée par l'introduction forcée des mentalités et des méthodes des banksters, des managkillers et des rastignac sociopathes occidentaux… Sinon l'unique personnage féminin Kikoyo Shimizu censément être aussi belle qu'intelligente ne sert à rien du tout, preuve s'il en est besoin qu'on est bien dans un shonen ! ^^
Si on passe outre le fait que chaque joueur et chaque équipe est dotée d'un surnom mélioratif ou péjoratif, c'est bien écrit. Haruichi Furudate fait partie de cette génération de mangakas qui travaille en nuance de gris plutôt qu'en noir et blanc : les graphismes sont plus doux et c'est souvent plus agréable à regarder. Personnellement, je ne suis pas fan de son charadesign simple et cloonesque, remplit de visages asymétriques. Mais cela reste très expressif quand même, et quand l'action monte en puissance il envoie du bois et il a un don inné pour souligner les scènes clés avec ce qui ressembler à des effets 3D !
Un autre point appréciable, l'équipe du Lycée Karasuno sur laquelle est centrée la série est localisée dans la préfecture de Miyagi dans la région du Tôhoku et cela donne un côté provincial assez rafraîchissant à l'ensemble (marre des séries se déroulant à Tokyo, ou à défaut dans la Kantô). D'ailleurs, on a droit de temps en temps à des séquences 19/20 parfaitement assumées… ^^
Dernier point, la traduction de Jacques C. est bien pensée et bien exécutée, puisqu'il octroie aux personnages un parler djeun's cool et fun qui ne tombent jamais dans la caricature. Ah, elles sont loin les traductions pourries de chez Glénat datées des années 1990 !

Dans ce tome 1, le petit et sympathique collégien Shôyô Hinata qui s'est toujours entraîné seul ou avec les filles est tout heureux que Yukigaoka son établissement scolaire ait enfin réussi à réunir une équipe de volley pour participer au tournoi régional… Au premier tour, lui et son équipe sont opposés à l'un des favoris : Kitagawa Daaiichi menée par le grand et antipathique collégien Tobio Kageyama ! Malgré un match à sens unique, le « roi du terrain » rouspète contre le fan du « petit géant » considéré comme un honorable et intéressant adversaire, de ne pas avoir pas été présent durant les trois années écoulées…
Le premier, par choix, le deuxième par dépit, se retrouvent ensuite au lycée Karasuno et fatalement ils ne peuvent s'empêcher de s'engueuler à qui mieux mieux. Pour entrer au club de volley, il va falloir qu'ils prouvent à leurs aînés qu'ils peuvent jouer ensemble, quittes à les défier d'entrée de jeu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
sandrine57
  30 août 2014
Depuis qu'il a vu le ''Petit géant'' se démener sur un terrain de volley, le jeune Shôyô Hinata rêve de pratiquer ce sport malgré sa petite taille. Malheureusement, les élèves de son collège sont peu nombreux à partager son engouement et c'est très difficilement qu'il réussit à réunir une équipe pour le championnat inter-collèges . Mais si Shôyô a multiplié les occasions de s'entraîner, ses partenaires, eux, manquent cruellement d'expérience. L'équipe se fait laminer par les volleyeurs du collège Kitagawa Daiichi, menés par le ''Roi du terrain'', l'arrogant Tobio Kageyama. Loin de l'abattre, cet échec est un moteur pour Shôyô qui n'a plus qu'un but : se venger de Tobio et l'humilier sur le terrain. Grâce à son admission au lycée Karasuno, doté d'une bonne équipe de volley, il sait qu'il pourra se perfectionner, améliorer son jeu et se préparer à rencontrer Tobio. Pourtant, il déchante dès le jour de la rentrée. Au club de volley, une très mauvaise surprise l'attend : Tobio veut lui aussi faire partie de l'équipe ! Désormais, s'il veulent jouer, ils devront s'entendre.

Sur un schéma assez classique qui joue à fond l'opposition entre deux personnages diamétralement opposés, ce shônen permet une découverte du volley-ball. Il met à l'honneur des valeurs comme l'amitié, l'esprit d'équipe, le dépassement de soi, etc. Si Shôyô, extraverti et énergique entre en opposition avec le sûr de lui et individualiste Tobio, ils ont tout de même en commun leur pugnacité et leur passion du sport. le premier compense sa petite taille par un impressionnant jeu de jambes, le second, très doué en tant que passeur, doit apprendre tenir compte des autres joueurs de son équipe. Leur antagonisme donne lieu à des scènes amusantes même si l'on suppute que tout cela ne peut finir qu'en une solide amitié.
La trame est donc classique et les dessins le sont tout autant mais ce n'est pas dénué d'intérêt pour autant. L'incursion dans le monde du volley-ball ne manque pas de charme, d'autant que les phases de jeu sont mises à la portée des néophytes par des explications claires. Sympathique et divertissant.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Kazé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Sobooks
  22 novembre 2016
Depuis que le collège Yukigaoka a perdu contre le collège Kitagawa Daiichi pendant le tournoi multisport intercollèges, Hinata s'est mis pour objectif d'affronter de nouveau Kageyama un jour et cette fois, ce sera lui qui en ressortira vainqueur. Cependant, lors de sa rentrée au lycée Karasuno où jouait notamment son idole le "Petit géant", Hinata découvre que Kageyama s'est aussi inscrit dans ce lycée et veut intégrer le club de volley-ball ! Ces deux-là vont alors devoir s'entendre s'ils veulent faire partie de l'équipe et ça ne va pas être facile !
J'adore Hinata et Kageyama, ils sont différents l'un de l'autre, mais lorsqu'ils sont ensemble, ils forment une super équipe et font des passes géniales, on voit qu'ils sont prêts à emmener loin leur équipe.
Hinata est toujours motivé à remporter la victoire et pendant le tournoi multisport intercollèges on voit bien qu'il est simplement content d'être présent pour jouer son premier match avec une équipe, il ne reproche rien à ses coéquipiers, et même quand leur match n'est pas en leur faveur, il n'abandonne pas et pense que tout est encore possible tant que le match n'est pas encore fini.
Puis, en plus des entraînements qu'il avait pour préparer le match contre les autres secondes, il a notamment énormément progressé en peu de temps avec la motivation qu'il avait pour que Kageyama lui fasse des passes.
Kageyama insulte beaucoup Hinata, mais au fond, on sait qu'il veut simplement qu'Hinata exploite au maximum l'avantage qu'il a et qui compense sa petite taille. Il est souvent sadique avec lui, mais c'est parce qu'il voit en lui beaucoup de capacités et ce qui manquait à Hinata jusque-là était une équipe dans laquelle il se sentirait vraiment bien ! Lorsqu'on apprend ce qui a valu le titre du roi du terrain à Kageyama, on a de la peine pour lui et on sent la peur que ça a causée en lui à partir de ce moment-là.
Mais, à présent, il y a aussi Hinata dans l'équipe et il est prêt à rattraper la balle à chaque fois, peu importe la difficulté de sa passe.
Au début, ils ont eu beaucoup de mal à s'entendre, mais lorsque chacun s'est rendu compte ce qui importait à l'autre de jouer au volley, on les a sentis beaucoup plus proches.
J'adore aussi les autres personnages. Daichi est un bon capitaine et pense que si Hinata et Kageyama travaillaient ensemble, ils pourraient former un duo imbattable. D'ailleurs, il n'hésite pas à leur mettre un peu de pression pour savoir s'ils sont capables de former une équipe.
Suga est aussi très sympathique, il est beaucoup présent pour aider Hinata et c'est mignon.
Tanaka me fait rigoler à chaque fois, ses expressions et le fait qu'il réagit au quart de tour à chaque fois qu'on le provoque est vraiment amusant !
Ça me fait notamment rappeler l'incident avec le directeur adjoint et la réaction des personnages étaient tellement drôles !
Quant à Tsuki et Tadashi je les aime bien, Tsuki aime provoquer les autres et c'est ce qui fait sa personnalité et Tadashi a l'air sympa même s'il reste un peu plus dans l'ombre de Tsuki.
En tout cas, j'ai hâte de savoir l'issu du match !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maylibel
  16 septembre 2014
Bien que de petite taille, le jeune Shôyô n'a qu'un rêve : devenir le meilleur des joueurs de volley. Son rêve ? Prendre sa revanche sur le talentueux Tobio, qui l'a humilié lors d'un match au collège. Or, en intégrant le lycée Karasuno et sa célèbre section volley, le voilà nez à nez avec lui...
Un peu court, le premier tome d'Haikyu! ne peut qu'attiser notre curiosité pour cette série. L'histoire en elle-même n'est pas forcément d'une grande originalité, même si la fin prend un virage prometteur. le duo de personnages principaux aux caractères forts montre par ailleurs un réel potentiel qui ne peut qu'être développé par la suite. Mais il manque à ces premiers chapitres la petite étincelle qui distinguerait ce manga de tous les shonen publiés chaque année.
Bref, un premier tome qui donne envie de découvrir la suite de ce manga sympathique mais ne nous y rend pas accro.
Commenter  J’apprécie          60
Colibrille
  18 juillet 2014
Pas facile de se faire une place dans le monde du volley-ball quand on est un jouer de petit gabarit comme Shôyô, un joueur inexpérimenté qui plus est. du haut de son petit mètre 63, il fait figure de nain au milieu des géants constituant les équipes de volley-ball. Néanmoins, à défaut d'être grand, il est rapide et possède également la capacité de sauter bien plus haut que tous les autres joueurs. Une faculté qui va lui être fort utile dans les matchs qui l'attendent...
Ce premier tome de "Haikyû les as du volley" est plutôt réussi et se lit avec plaisir. A mes yeux, l'intrigue et les dessins restent cependant assez classiques. L'auteur exploite une thématique sportive et à travers elle, met en évidence certaines valeurs : amitié, solidarité, modestie, confiance, esprit d'équipe... Selon moi, le point fort du manga réside dans le duo formé par les deux personnages principaux, Shôyô et Tobio. Les deux lycéens ont des caractères et personnalités diamétralement opposés. C'est ce décalage entre les deux qui rend l'intrigue prenante et amusante. L'énergique et infatigable Shôyô associé à Tobio l'exigeant et taciturne : cela devrait nous assurer des scènes plutôt amusantes dans les prochains tomes.
Merci à Babelio et aux éditions Kazé de m'avoir permis de découvrir cette série. c'est avec plaisir que je lirai la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   16 janvier 2016
Disons qu’au départ, je m’étais inscrit dans la fougue du moment et avais continué par fierté, mais…Chaque action que je réussissais parmi cent autres que j’avais ratées rendait l’effort de plus en plus amusant.
Commenter  J’apprécie          60
tolitolutolitolu   03 mai 2016
"Pas de doute, il porte bien son nom de petit géant !"
Oui... C'est ce que criait le commentateur à la télévision. Le tournoi national, "le printemps du volley inter-lycées", ce jour-là concourait un lycée de la ville voisine, le lycée Karasuno. Sur un terrain où se bousculaient des joueurs hauts d'1m90, il y avait un joueur qui ne dépassait pas 1m70. Cette silhouette noire enchaînait les points coup sur coup et je me souviens encore que mon corps en tremblait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   18 décembre 2016
Même si on peut se débrouiller par ses propres moyens jusqu’à un certain niveau, ça ne suffit pas pour aller plus haut.
Commenter  J’apprécie          60
ColibrilleColibrille   18 juillet 2014
Devant moi se dresse un mur immense. Je me demande quel est le paysage de l'autre côté de ce mur et comment on le perçoit. "La vue du sommet"... Une perspective que je ne pourrai jamais atteindre tout seul... Par contre, si je suis entouré, tout devient possible.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   18 juillet 2014
Les joueurs ne sont pas des solistes, mais les membres d'un orchestre. Si un seul d'entre eux pense qu'il est spécial, c'est foutu.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Video de Haruichi Furudate (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Haruichi Furudate
"Haikyuu" Opening 1
autres livres classés : Volley-ballVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
844 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre