AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2823603840
Éditeur : Editions de l'Olivier (02/01/2014)

Note moyenne : 2.79/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Hôtel Minzah, Tanger. C'est l'été. Dans le décor baroque et légèrement décadent du Minzah, trois personnages jouent la comédie de la séduction. Lulu, une ravissante actrice italienne qui s'est surtout illustrée dans des peplums où elle apparaît très déshabillée. La Spia, espion ordinaire (« petite main », précise-t-il), à la beauté d'un Alain Delon légèrement empâté. Enfin, Memphis, l'écrivain américain, sosie de Tennessee Williams, noyant sa mélancolie dans l'alcoo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bazart
  07 avril 2014
« Dandy, un peu maudit, un peu vieilli …….. »Trois personnages, trois solitudes, un hôtel luxueux, l'été à Tanger, porte ouverte sur l'Atlantique mais regard tourné sur « Mare nostrum » la seule, l'unique, la Méditerranée berceau de notre civilisation. L'espion Italien, second couteau, l'actrice, spécialisée dans les rôles à péplum rêvant d'Hollywood et l'écrivain Américain, célèbre et en panne, qui pour oublier son amour mort noie sa mélancolie dans le Rhum coco et le Seconal.
Chacun y cherche de l'affection, de l'intérêt, dans le regard de l'autre, chacun demande beaucoup et donne beaucoup, chacun panse ses plaies dans la touffeur des nuits Tangéroises.
Totale mythologie dans cette fête triste, l'expression : petite musique littéraire ,va comme un gant (de soie bien sûr) à Philippe Fusaro. Il porte un regard tendre et bienveillant sur ses personnages et invite, dans cette déambulation, Tennesse Williams, Marlon Brando (qui aimerait bien retenir un tramway nommé Désir…), le beau Marcello Mastroianniet la Sicile (ne pas oublier Palerme…..).
Fusaro aime : le cinéma, la musique, la littérature et l'Italie .Son écriture a la langueur des nuits d'été et impossible de ne pas être emporté, sa prose est simple et profonde comme une chanson populaire : « peut-être un beau jour voudras- tu, retrouver avec moi les paradis perdus….. »
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Marech20
  21 septembre 2017
J'ai moins adhéré à ce livre qu'aux autres du même auteur. On retrouve la tendresse de l'auteur pour l'Italie (notamment Palerme), même si ce dernier roman se passe à Tanger, et pour le cinéma. Mais le style d'écriture a beaucoup changé, il est beaucoup moins "lisible" finalement, et il est parfois difficile de savoir qui "parle".. Beau roman cependant sur la solitude partagée...
Commenter  J’apprécie          00
kikibaba
  11 novembre 2014
Trois personnages La Spia un espion à la petite semaine, Lulù, une actrice de péplum et Memphis se rencontrent à Tanger. Aussitôt une amitié naît entre les deux hommes. Ils ne se quittent plus, l'un ayant besoin de l'autre pour oublier son amour disparu. On se perd un peu dans les changements de personnage au début. Lorsque l'habitude est prise le roman est intéressant.
Commenter  J’apprécie          00
albatoride
  19 avril 2014
Un style très bizarre auquel on s'habitue finalement mais dans les vingt dernières pages.
Hormis le style, l'impression générale à la fin de cette courte (rapide) lecture est que c'est vraiment bien...
Commenter  J’apprécie          00
michelekastner
  02 juin 2014
J'ai trouvé ce livre totalement inintéressant. Contrairement à "L'Italie si j'y suis".
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
Culturebox   30 avril 2014
Avec ce nouveau roman "Aimer fatigue", Philippe Fusaro nous entraîne dans une atmosphère subtile mêlant le destin d’un petit espion, d’une starlette de cinéma et d’un écrivain américain à succès en mal d’inspiration.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Lhumanite   26 janvier 2014
Aimer fatigue, roman qui laisse une large part aux scènes d’ébriété, semble parfois composé aux marges de la raison, dans l’entre-deux où les mots osent s’extraire du carcan de la syntaxe ordinaire.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Actualitte   23 janvier 2014
La bigarrure est aussi présente de manière plus frontale, le style de l'auteur étant délicieusement contaminé par un méticuleux inventaire de couleurs.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
michelekastnermichelekastner   02 juin 2014
L'amore, La Spia, l'amore, au bras de l'être aimé, j'ai découvert Palerme et la Sicile, mais voyez-vous, un jour, l'amour meurt, entre vos bras, il lâche son dernier souffle, votre main devant son nez pour qu'il ne s'échappe pas, pour ne pas mourir vous aussi à ce moment, vous comprenez, La Spia, il m'a fallu des années pour revenir à Palerme, croire que cela pouvait être possible et, pourtant, Palerme, la mort ne lui fait pas peur, la mort l'excite, jusque dans la nourriture elle est présente, voilà l'explication, La Spia, je me retrouve la nuit au milieu de la via Roma, ivre, je poursuis le fantôme de l'être aimé, je le devine caché sous des porches, derrière les arbres, en train de boire l'eau d'une fontaine, dans une ville où tout est si sombre, la nuit, on voit beaucoup de choses, trop de choses, j'ai cru devenir fou et il a fallu que je m'échappe, La Spia, je ne suis pas encore prêt,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Philippe Fusaro (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Fusaro
Philippe Fusaro - Nous étions beaux la nuit
autres livres classés : tangerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2117 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre