AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Suprêmes tome 1 sur 1
EAN : 9782017160106
396 pages
Hachette (16/02/2022)
4.09/5   23 notes
Résumé :
À dix-sept ans, Anaïs Lanero vit une existence banale. Enfin, jusqu’à ce que sa grand-mère la retrouve en pleine lévitation durant son sommeil !
Cette dernière est formelle : Anaïs a forcément hérité des pouvoirs de sa mère décédée, elle fait donc partie de la société des Suprêmes.
Un nouveau monde s’ouvre alors à Anaïs.
Un monde de magie et de dons, avec des personnes capables de se métamorphoser, de lire dans les pensées, de manipuler les espr... >Voir plus
Que lire après Les Suprêmes, tome 1 : L'académieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 23 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ce roman pour jeune adulte, nous invite à rencontrer Anaïs Lanero. Il lui a fallut attendre ses dix-sept ans pour qu'elle entende parler du don de sa mère pour la magie et de l'académie des suprêmes. C'est d'ailleurs la bas qu'elle sera scolarisée après que sa grand mère l'ai vue léviter durant son sommeil.
C'est un nouveau monde qui lui ouvre ses portes. Un monde dont elle n'a pas les codes, vu qu'elle n'y connait rien en la magie et qu'elle n'en porte pas la marque. Arrivera-t-elle à se faire une place et quels sont ses pouvoirs ?
Malgré le fait que ce roman soit trop court et que la construction de l'histoire soit classique, j'ai apprécié l'écriture fluide de l'autrice qui nous aide à adhérer rapidement a l'univers de ce roman. Anaïs est attachante et la fin donne envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          251
Les Suprêmes est un livre de magie que j'avais envie de découvrir car il me faisait penser à Harry Potter. C'est agréablement surprise que je referme ce livre que j'ai pu lire grâce aux éditions Hachette Romans. Anaïs découvre du jour au lendemain qu'elle est une Suprême. Elle a des dons, mais ces derniers ne se développent pas correctement. Elle va apprendre à la les maîtriser à l'Académie. Là-bas, elle va essayer d'en apprendre plus sur la société secrète des Suprêmes.

Les Suprêmes, c'est une histoire de magie un peu à la mode Harry Potter. Il y a une académie de magie qui permet de maîtriser ses dons, une novice qui découvre un monde dont elle n'a pas les codes et une prophétie qui met en avant une élue. J'imagine que vous voyez où se trouvent les liens avec la célèbre saga du sorcier à lunettes. Malgré ces similitudes, Wylène G. arrive à créer son propre univers. le monde des Suprêmes est à la fois flou et sombre. La méfiance règne, il faut se méfier de tout le monde ce qui pousse parfois à la paranoïa. Quoiqu'il en soit, la magie est bien présente. Ce n'est pas une magie qui se fait avec des baguettes, c'est une magie mentale qui se fait avec le contrôle cérébral. Ce qui est dommage, c'est que nous en apprenons peu sur les Suprêmes et leur monde. A la fin de ce livre, je ne sais toujours pas comment s'organise cette société secrète. J'aurais vraiment aimé en savoir plus, mais j'imagine que j'en sais autant qu'Anaïs, l'héroïne du livre, qui découvre ce monde en même temps que le lecteur.

En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé Anaïs, le personnage principal de cette histoire. Je la trouve sympa, elle s'adapte à ce nouveau monde difficilement, mais elle s'y fait. Par contre, elle a mauvais caractère. Elle envoie facilement bouler les gens et se braque vite. Ses réactions m'ont parfois agacées. J'ai bien aimé Hugo, Alicia et Thomas, les amis d'Anaïs. Comme notre héroïne, j'ai eu l'impression qu'ils cachaient quelque chose et qu'il fallait se méfier d'eux. L'autrice a tout fait pour nous rendre suspicieux et c'est bien fait. Ce que je regrette, c'est que la romance soit parfois bien plus mise en avant que l'univers et la magie.

Pour conclure, Les Suprêmes est une bien bonne surprise. J'ai aimé découvrir ce nouvel univers magique même s'il n'est pas sans rappeler Harry Potter. La magie est présente, mais j'ai trouvé dommage que la romance prenne parfois le dessus. J'aurais aimé en découvrir plus sur le monde des Suprêmes. Malgré tout, si vous aimez la magie et les académies de sorcellerie, je ne peux que vous conseiller ce livre. En tout cas, la fin est vraiment dingue. L'univers prend de l'épaisseur tout comme l'intrigue donc, j'imagine que la suite sera prometteuse. J'aurais aimé pouvoir lire la suite après avoir refermé ce premier tome
Lien : https://twogirlsandbooks.blo..
Commenter  J’apprécie          20
Ce que j'apprécie dans la fantasy (et que je recherche d'ailleurs !!!) est de pouvoir me téléporter le temps d'une lecture dans un autre univers. Mission réussie pour Les suprêmes.
.
Dans ce récit, point de magie comme dans Harry potter avec baguettes et sortilèges, en fait il s'agit plus de dons tels que la métamorphose, la télékinésie, la lévitation,.... Il y a également une école où chaque adolescent peut apprendre à les développer et les maîtriser. Peu de temps avant d'y rentrer, Anaïs ignorait tout de cet univers. Ainsi, le lecteur le découvre en même temps qu'elle...
.
J'ai rapidement adhéré à l'univers instauré par l'autrice. Il est à la fois bien développé, riche et fascinant. Bien évidemment une intrigue va se développer dont Anaïs sera en autre. Je ne souhaite pas à dire plus pour ne pas spolier. En tout cas, cela promets actions et péripéties.
.
Je n'ai pas vu passer le temps lors de ma lecture. Les suprêmes fut un coup de coeur. C'est palpitant et addictif. Vivement la parution du prochain tome (qui devrait être pour cet été).
Commenter  J’apprécie          30
L'histoire : Dans ce roman, on suit Anaïs, envoyée par sa grand-mère dans l'écadémie des Suprêmes, car elle a lévité, et donc a prouvé son statut de suprême. Sauf que la magie, elle n'en fait pas, qu'elle n'a pas de marque, et donc elle commence par être TRES TRES ridiculisée par les autres élèves, et donc se sent très isolée. N'ayant eu aucun cours avant, ses pensées se retrouvent projetées à tout va, et personne ne l'aide au début à les controler. La nuit, elle arrive à entrer aussi dans les rêves d'autres élèves, ce qui ne devrait pas être possible vu son rang.
Car oui, en plus d'une discrimination marquée envers les sans pouvoirs, on trouve aussi une forte ségrégation entre les 4 rangs de magie, au point qu'ils mangent séparés à tous les repas, chacun sa zone de cantine.

La plume de l'auteur : Assez nette, on ressent bien tout le désarroi et la détresse d'Anaïs à devoir rester dans cette école qui lui apporte rien à part être privée de sa musique et de son téléphone ! le développement est assez lent, jusque la fin, àù il y a une assez forte accélération. Qui termine avec un cliffhanger assez détestable !!

Mon avis général : Hormis le cliffhanger susnommé qui m'a VRAIMENT frustrée, j'ai plutôt apprécié le roman, mais il était un peu trop lent pour moi. Difficile de ne pas le comparer avec d'autres académies magiques, et surtout, la discrimination omniprésente me dérange un peu. Une bonne lecture quand même, avec des personnages qui ont chacun leur caractère bien net.
Commenter  J’apprécie          03
Anaïs a dix-sept ans lorsqu'elle apprend que, à l'instar des membres de sa famille, elle est une suprême, un être doté de capacités magiques. Pourtant, la marque des suprêmes n'est jamais apparue sur son poignet et, surtout, les premières capacités magiques se manifestent normalement autour de la douzième année.

Anaïs doit pourtant intégrer l'Académie des Suprêmes afin de perfectionner ses dons et de déterminer à quelle catégorie de suprême elle appartient. Pourtant, cela ne se fera pas sans difficulté pour la jeune fille, bien plus âgée que ses camarades novices. Découvrir un monde qu'elle ne connait pas, des pouvoirs qu'elle est incapable de maitriser, mais aussi replonger dans son passé, et en apprendre plus sur sa mère, morte alors qu'elle n'était qu'un bébé… Bien des épreuves attendent Anaïs.

J'étais assez mitigée en commençant ma lecture. Il faut dire que tout va très vite et que l'autrice ne prend pas le temps de développer son histoire au départ. Elle nous abreuve aussi de gros clichés propres aux romans young adult, et j'ai failli plusieurs fois abandonner ma lecture, ayant l'impression d'être dans un mauvais remake d'Harry Potter.

Heureusement, l'intrigue s'étoffe un peu plus dans la seconde moitié du roman, surtout autour d'Anaïs. Son personnage devient intéressant et a un peu plus de consistance. Malheureusement, ce n'est pas vraiment le cas des personnages secondaires. Tout ne reste qu'en surface avec eux, ils sont juste là pour jouer leur rôle (la nouvelle copine, le garçon super fort qui prend la nouvelle sous son aile, la peste de service…). Amitiés, romance… Les liens entre les personnages ne m'ont pas vraiment emballée, et il n'y a pas grand chose à en dire.

En définitive, ce premier tome est assez tiède. Il ne présente qu'assez succinctement l'univers magique dont il est question, et n'aborde les personnages et le monde magique qu'en surface. Tout va extrêmement vite. Heureusement, le personnage d'Anaïs prend un peu plus d'épaisseur vers la fin du roman mais bon, le reste du roman reste un condensé des plus grands clichés que l'on peut retrouver dans ce genre d'histoire. A voir si je me laisserais tenter par la suite…
Lien : https://aliceneverland.com/2..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
C’est le seul en qui j’aie entièrement confiance ici, et bien qu’on se connaisse réellement depuis peu, mes sentiments pour lui sont de plus en plus présents. D’ailleurs, je ne trouve toujours rien de mauvais chez lui. Si, au début, je le trouvais exécrable, mon cœur a vite changé d’avis. Il m’est d’une grande aide quotidiennement, il est drôle et gentil malgré ce que j’ai pu entendre, mais surtout, il me fait frissonner comme aucun garçon avant lui.
Commenter  J’apprécie          20
Ma grand-mère m'a récemment expliqué que nos dons ont la possibilité d'évoluer durant ce qu'il s'appelle « le processus d'initiation », qui débute d'ordinaire vers l'âge de 12 ou 13 ans. C'est à ce moment-là que nous sommes envoyés dans l'une des écoles suprêmes, pour apprendre à utiliser nos pouvoirs et ainsi acquérir le grade qui définira notre place dans la société. 6 années d'effort, en moyenne, pour atteindre notre but.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : donsVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (60) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2431 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}