AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Outlander : Volumes uniques tome 6 sur 8

Philippe Safavi (Traducteur)
EAN : 9782258063365
624 pages
Presses de la Cité (21/09/2006)
4.36/5   620 notes
Résumé :
1772. Le brûlot de la rébellion flambe : à Boston, des cadavres gisent dans les rues, et en Caroline du Nord, des cabanes s’embrasent dans la forêt. Une ombre plane au-dessus de Fraser’s Ridge, communauté dans laquelle Claire et Jamie coulaient des jours heureux. Quand le gouverneur cherche une personnalité charismatique capable d’unir l’arrière-pays et d’apaiser les tensions entre Indiens et colons, tous les membres de la colonie en émoi voient en Jamie l’homme de ... >Voir plus
Que lire après Outlander, tome 6 : La neige et la cendreVoir plus
Coeur de Gaël, tome 1 : La Vallée des larmes par Marmen

Coeur de Gaël

Sonia Marmen

4.25★ (999)

4 tomes

Three Sisters, tome 1 : Le Gardien des lochs I par Mariller

Three Sisters

Laëtitia Mariller

4.18★ (337)

6 tomes

Le clan de Mallaig - Intégrale : Coffret 3 volumes par Lacombe

Le clan de Mallaig

Diane Lacombe

3.88★ (1054)

4 tomes

Poldark, tome 1 : Les falaises de Cornouailles  par Graham

Poldark

Winston Graham

4.14★ (446)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 620 notes
Traduit de l'anglais par Philippe Salavi

Je poursuis avec toujours autant de passion, les aventure du clan Fraser.
Dans ce tome 6, de plus de 1500 pages, Claire et Jamie ainsi que tous leurs proches vivent un moment charnière de l'Histoire. c'est en effet le moment où le Nouveau Monde rejette le joug de l'Angleterre. Il y a toujours deux camps qui s'affrontent, les loyalistes et les indépendantistes, car rien n'est encore décisif.
Comme toujours, à la grande Histoire se mêle la petite histoire et toutes les péripéties qui jalonnent la vie des habitants de Fraser's Ridge.
Ah, j'oubliais, un petit détail : la grosse truie blanche est toujours vivante et toujours aussi ... imprévisible.
J'attends avec impatience le tome 7, emprunté.
Commenter  J’apprécie          270
Voilà 4 ans que je n'avais pas ouvert un tome des aventures de Claire et Jamie. Et je m'aperçois que malgré le temps, j'avais encore de bons souvenirs des évènements précédents. Encore une fois, rien ne leur sera épargné. Ils continuent à enchaîner catastrophes sur catastrophes. Il faut dire que la vie est dure dans les Etats-Unis du XVIIIème siècle, à l'approche de la guerre d'indépendance. Surtout que Jamie ne manque jamais une occasion de se mêler aux guerres qui ont façonné L Histoire.
Comme à chaque fois, la grande Histoire est racontée au travers d'un quotidien rude et souvent cruel. La condition de la femme fait partie des grands thèmes mis en valeur au travers du statut de guérisseuse de Claire, et du désir d'indépendance de Brianna qui prouve en permanence qu'elle n'a besoin de personne. On voit également encore un fois les mariages arrangés qui se passeront bien du consentement des époux. Pas sûre que l'homme soit tellement moins malmené sur ce sujet.
J'ai donc avec plaisir embarqué une nouvelle fois dans cette saga et malgré ses 1500 pages, ce fut sans ennui et sans lassitude. J'espère ne pas attendre 4 ans de plus pour ouvrir le tome suivant.
Lien : https://www.facebook.com/Les..
Commenter  J’apprécie          270
Une relecture de ce tome 6 en attendant la sortie du dernier opus en novembre. Là encore, il me semble que Diana Gabaldon pourrait faire des coupures dans certains passages et aller plus vite à l'essentiel. Nos héros se trouvent à quelques années de cette guerre d'indépendance, en attendant de prendre les armes contre les Anglais, Jamie continue de faire profil bas et accepte de devenir un représentant de la couronne pour tenter d'amener les Indiens à se ranger du côté des britanniques lorsque le moment sera venu. Pendant que Jamie parcourt les villages indiens avec son neveu Ian, Claire reste dans leur demeure à cultiver ses plantes et à soigner les gens même si ces méthodes semblent parfois en horrifier certains. Cette vie tranquille est parfois brisée par des tragédies comme le jour où Claire est enlevée par une bande de pillards qui cherchait à voler le whisky produit par Jamie. Un rapt brutal qui se termine dans un bain de sang pour ceux qui ont osé s'en prendre à la femme de Fraser. Mais la plupart de temps, la vie reste douce, l'occasion pour Diana Gabaldon de nous offrir des petites tranches de vie quotidienne tendres et joyeuses. Je ne me lasse pas de cette saga, je crois que c'est la 4è fois que je la relis !

Challenge Plumes Féminines 2021
Commenter  J’apprécie          170
Un roman que j'avais hâte de découvrir, surtout pour retrouver l'univers du XVIIIe siècle et les personnages De Claire et Jamie. Mais j'ai eu du mal à m'y mettre vu qu'il fait 1.500 pages. Pourtant à la lecture, je ne les ai pas vu passé...

L'histoire reprend alors que Boston est en proie à des rébellion, que les cadavres gisent dans les rues et que les cabanes s'embrasent. Une ombre plane alors au-dessus de Fraser's Ridge, où Claire, Jamie et leur famille coulent des jours heureux... En effet, le gouverneur va alors prendre contact avec Jamie, pour qu'il apaise les tensions entre les colons et les indiens, mais les choses ne sont pas si simples...

Je dois dire que je suis re-rentrée très rapidement dans cette histoire toujours aussi passionnante avec des personnages toujours aussi attachants. Cette fois-ci, on suit plus les personnages que les événements de l'époque, qui sont un peu plus au second plan. Mais cela m'a plu, car j'ai pu un peu plus profiter des personnages de Jamie et Claire, mais aussi de leur fille. J'ai eu l'impression de retrouver la magie des couples, surtout celui De Claire et Jamie, qui m'avait beaucoup plu dans les premiers tomes. de plus, les événements sont tels, que l'on ne s'ennuie à aucun moment. A chaque chapitre, l'histoire est relancée pour mon plus grand plaisir, du coup, les pages s'enchaînent sans que l'on puisse s'arrêter (sauf en cas de grave fatigue ^^).

La fin aurait pu terminer la Saga (vu qu'il y a deux épilogues biens faits sur le futur des personnages), mais heureusement qu'il y a d'autres tomes, car je ne peux pas imaginer que la famille Fraser reste ainsi...

Dans ce tome-ci, Claire se rend compte qu'elle peut perdre tout ce qu'elle aime... Elle va alors essayer de profiter des moments avec Jamie, mais aussi avec sa fille. D'un autre côté, elle va aussi avoir des doutes sur l'amour de Jamie, vu qu'elle a été son premier et que Jamie lui promet qu'il sera aussi son dernier. Ces doutes vont parfois mettre en danger sa relation avec lui. Malgré tout, j'ai retrouvé ce que j'aime chez ce personnage et je la trouve très réelle avec ces doutes, toujours justifier. Surtout que sa maturité fait que cela ne dure jamais très longtemps. Sa force fait qu'elle arrive à vraiment tout surmonter.

Jamie est un homme, qui a peur de perdre ce qu'elle aime dans deux sens. Il a peur qu'elle reparte ou même qu'elle meurt. Et aujourd'hui, il se rend compte que sans elle, il n'est rien, il n'a pas vraiment d'intérêts à vivre. du coup, il est toujours aussi attentionné, mais aussi très déterminé dans ce qu'il fait et dans ce qu'il veut. Je l'apprécie toujours autant. J'aime sa classe, sa détermination... Bref, un personnage que j'adore de plus en plus de romans en romans.

Brianna était un personnage, qui m'avait un peu énervé dans le tome précédent. Dans celui-ci, elle a son caractère parfois agaçant serte, mais elle évolue un peu. Maintenant, elle est mère de famille, elle doit s'occuper de ses terres avec son mari Roger et protéger les siens. Elle comprend de mieux en mieux ce que sa mère ressent depuis plusieurs années, mais surtout courant ces derniers mois. Je l'ai un peu plus apprécié dans ce tome.

Roger, le mari de Brianna, évolue lui aussi en vrai père de famille. Il veut en faire plus concernant sa famille, il veut prendre la place de Jamie pour diriger ses propres terres et prend en main sa vie et celle de sa famille, sachant qu'il peut toujours compter sur son beau-père. Je dois dire que je le trouve un peu moins transparent, mais il n'est pas un personnage auquel je m'attache vraiment.

Le style d'écriture est comme dans les tomes précédents : fluide et descriptive. L'auteure arrive toujours à nous entraîner et nous passionner pour son histoire.

En général, une histoire toujours aussi passionnante avec de nombreuses péripéties et des personnages attachants comme tout, que j'ai hâte de retrouver dans le prochain tome.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
Commenter  J’apprécie          100
Commencé en juin 2022 et fini en février 2023, j'ai été ravie de me replonger dans les aventures de Claire et Jamie et de retrouver Brianna, Roger, dans les forêts de Caroline du Nord, durant les années précédentes la Guerre d'Indépendance.

J'ai pris l'habitude de regarder une saison Netflix et de lire le tome correspondant dans la foulée ! Donc, après mon visionnage de la saison 6, je me suis lancée dans cet impressionnant tome 6 (+1500 pages, aussi épais que le tome 5). Et j'avais un peu peur de ce livre puisque je n'ai pas forcément aimé le 5e tome. Même si j'ai bien aimé cette 6e saison Netflix.

On retrouve Claire, Jamie, Brianna et Roger, entre 1772 et 1776, à Fraser's Ridge, en Caroline du Nord. Les rébellions commencent, que ce soit dans les grandes villes, comme Boston, ou dans les communautés disséminées dans tout l'arrière pays. Les relations avec les amérindiens sont au plus tendu. Les Fraser savent que la guerre d'Indépendance va arriver dans les prochaines années. Comment concilier les alliances déjà existantes, l'Histoire et la vie rude de la petite communauté ? Diana Gabaldon continue de raconter la grande histoire à travers le quotidien de Claire et Jamie et leur communauté.

Un sixième tome dense et immense qui sait nous emporter dans les Etats-Unis du XVIIIe siècle, pas encore indépendants. A travers l'histoire de Claire et Jamie, on découvre les rivalités, les intrigues et les événements qui ont façonné les Etats-Unis.
J'ai adoré retrouver les personnages que j'aime tant, Claire, Jamie et Brianna. On voit les évolutions des personnages dans ce tome, comme on les suit sur cinq années charnières ! Notamment pour les personnages de Brianna et Roger, qu'on découvrait adolescents et jeunes adultes dans les tomes précédents, ici, on les voit passer à l'âge adulte, à fonder leur famille. Je n'aimais absolument pas Roger dans les tomes précédents, notamment pour ses comportements sexistes envers Brianna, néanmoins dans ce tome 6, il change et apprend de ses erreurs.

Tout comme le cinquième tome, ce sixième tome est imposant, +1500 pages, et extrêmement descriptif ; ce qui peut freiner dans la lecture. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai mis autant de temps à le lire ! Il y a énormément de longueur et de détails qui peuvent bloquer la lecture. On sent le travail titanesque de l'autrice sur l'histoire des Etats-Unis et sur les relations, la politique, les rébellions … et elle nous partage tout ça et on peut vite s'y perdre.

Ce fut quand même une très belle lecture, malgré mes nombreuses pauses dans ma lecture. Et au vu de la fin, je suis très intriguée sur la suite des événements, découvrir comment Brianna et Roger s'en sortent /!\ de retour au XXe siècle, avec leur fils qui n'a connu que le XVIIIe siècle ; de voir comment Claire et Jamie vont évoluer avec la guerre d'Indépendance, notamment, avec l'arrivée du fils biologique et illégitime de Jamie, engagé dans le camp adverse. J'en suis à la moitié de la série et je suis impatiente de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Le jeune homme derrière les soufflets était le fiancé de Senga... Heinrich. Heinrich Strasse. Le nom lui revint, parmi les centaines qu'il conservait en mémoire, et, avec lui, tout ce qu'il savait sur l'histoire du jeune Heinrich, de sa famille, de ses relations, les informations flottant dans son imagination autour du visage du garçon, telle une constellation de liens sociaux aussi organisée et complexe que les cristaux d'un flocon de neige.
Il voyait toujours les gens ainsi, bien qu'il en soit rarement conscient.
P 582
Commenter  J’apprécie          190
- Je vois que vous connaissez un peu la Bible, fit-il très pompeusement.
- À dire vrai, je l'ai même lue au complet. C'est que, voyez- vous, je sais très bien lire.
- Vraiment ? Dans ce cas, vous aurez sans doute lu l'épitre de saint Paul aux Corinthiens, dans lequel il écrit : « Que les femmes se taisent... »
J'avais déjà croisé saint Paul et ses opinions par le passé, et j'avais, moi aussi, mon avis là-dessus.
- Saint Paul a dû tomber aussi sur une femme ayant plus d'arguments que lui. Il lui était plus facile de bâillonner tout un sexe que de remporter le débat avec des armes loyales. Je m'attendais à mieux de votre part, monsieur Christie.
Il manqua de s'étrangler.
- Mais c'est un blasphème !
- Pas du tout. A moins que vous ne preniez saint Paul pour Dieu, ce qui, à mon sens, « serait » un blasphème. Mais ne perdons pas notre temps...
Je crus que ses yeux allaient sortir de leurs orbites. Je me levai de mon tabouret et avançai d'un pas vers lui. Il recula si vivement qu'il heurta la table, envoyant valser le panier à ouvrage de Malva, une cruche de lait et un plat en étain.
Je me baissai aussitôt pour ramasser le panier avant qu'il ne soit trempé. M. Christie, lui, saisit un chiffon pour éponger le lait. Nous évitàmes de justesse de nous cogner le crâne T'un contre l'autre, mais je perdis léquilibre et tombai sur lui de tout mon poids. Il attrapa mes bras par réflexe, laissant tomber son chiffon, puis me làcha sur- le-champ; lui, reculant avec horreur, et moi, me tenant oscillante sur mes genoux.
Il était agenouillé lui aussi, mais à une distance süre, haletant. Je pointai un doigt accusateur vers lui.
- La vérité, c'est que vous crevez de frousse !
- Pas du tout !
- Si.
Commenter  J’apprécie          30
« La veille de la Toussaint, nous montâmes nous coucher au son du vent hurlant et de la pluie, et nous nous réveillâmes le lendemain matin pour decouvrir un tapis blanc et de gros flocons tombant dans un silence absolu. Il n'existait pas de calme plus parfait que la solitude au coeurs d'une tempête de neige.
C'était le temps des vaches maigres, quand nos chers disparus qe rapprochent de nous. Le monde se tournait vers l'intérieur, et l'air glacé se chargeait de rêves et de mystères. Le ciel clair où brillait la veille encore un millions d'étoiles cédait la place à un plafond gris-rose et bas qui enveloppait la terre d'une promesse de neige.
Je craquai une allumette de Brianna, m'émerveillant de l'immédiateté de la flamme, et l'approchai du fagot de petit bois. Il neigeait, et l'hiver était là. La saison fu feu commençait. »
Commenter  J’apprécie          30
- Je ne suis plus aussi courageux qu'avant, tu sais, murmura-t-il. Plus assez courageux pour vivre sans toi.
Mais encore assez pour essayer.
J'attirai sa tête contre moi et caressai ses cheveux, épais et lisses à la fois, vivants sous mes doigts.
- Rendors-toi, mon homme. L'aube est encore loin.
Commenter  J’apprécie          50
Ainsi, il en était venu à connaître cette enfant intimement.
Mais il l'avait connue sous le nom de "Petit Otto", le surnom secret qu'il lui avait attribué tant qu'elle n'était encore qu'un fœtus. Otto avait eu une personnalité distincte et, l'espace d'un instant, il sentit un regret ridicule en se disant qu'il avait disparu à jamais. Cette créature exquise dans ses bras était un tout autre être.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Diana Gabaldon (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Diana Gabaldon
OUTLANDER | Bande annonce OFFICIELLE de la saison 6
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (1765) Voir plus



Quiz Voir plus

OUTLANDER T 2 LE TALISMAN

Comment est baptisée la petite fille que Claire met au monde à Paris ?

Truth
Verity
Faith

10 questions
136 lecteurs ont répondu
Thème : Outlander, tome 2 : Le Talisman de Diana GabaldonCréer un quiz sur ce livre

{* *}