AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Safavi (Traducteur)
ISBN : 2258083257
Éditeur : Les Presses De La Cite (27/01/2011)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 146 notes)
Résumé :
Première partie du tome 7 de Outlander = tome 15 chez J'ai Lu

[A NE PAS ASSOCIER AVEC LE TOME 7 OU LE TOME 15:)]

Tandis que la guerre d'Indépendance bat son plein dans les colonies sécessionnistes américaines, Jamie Fraser et Claire, sa femme infirmière, décident de rentrer en Ecosse afin de récupérer leur presse d?imprimerie. En effet, plutôt que de s'engager dans l'armée de George Washington, le couple souhaite se battre aux côtés des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Kalliope
  07 janvier 2012
Après une très longue pause – il faut bien laisser à l'auteure le temps d'écrire la suite de cette saga – c'est avec impatience que je m'attaquais aux volumes 1 et 2 de « L'Echo des coeurs lointains », pour l'instant derniers opus de la série « le Cercle de pierre ». Je n'ai pas été déçue ! Quel plaisir de retrouver tous ces personnages, cette famille, passant mystérieusement d'une époque à l'autre. Beaucoup d'humour également dans ces romans, et de l'amour, évidemment, dans la passion qui unit Claire, l'héroïne principale, et Jamie, son grand guerrier écossais. On attend déjà une suite…
Commenter  J’apprécie          110
althea21
  13 novembre 2014
Avec la série qui commence, je me suis dis qu'il serait bien que je me mette à jour dans les livres. Il ne m'en restait qu'un à lire, donc ça devrait aller vite. Et bien oui, ça a été très vite, même pour un pavé de 800 pages, je l'ai dévoré en 3 jours!
J'ai bien cherché à l'économiser, mais c'est plus facile à dire qu'à faire hein... un fois qu'on est emportés dans l'action, impossible de lâcher le livre.
Pourtant, il y a des passages qui me plaisaient moins, en général ceux avec Brianna et Roger. Je ne sais pas pourquoi mais je les trouve moins ... agréables, moins épiques à lire. du coup, j'avais à chaque fois hâte de retrouver Jamie et Claire. Heureusement, ces passages ne sont guère nombreux.
On peut dire en tout cas, que la vie de nos héros est tout sauf calme et reposante. Embourbés dans une guerre dont ils connaissent l'issue grâce à Claire, ils ne seront pas pour autant épargnés : blessures, séparation, peur...
Beaucoup de sentiments poignants parsèment ce récit, principalement chez notre couple favori, puisque ce sont quand même eux qu'on suit depuis 10 tomes, mais aussi chez d'autres personnages un peu plus secondaires, comme Ian (je l'adore lui!), John Grey, William, les frères et soeurs Hunter...
J'aime assez avoir cette profusion de personnages qui semblent avoir des lignes de vie bien différentes les uns des autres. Mais au final, tout converge vers la fin pour des révélations en apothéose. Des secrets qui ont été gardés durant des années finissent par les rattraper et exploser au grand jour et l'auteur nous laisse en plan juste après ces révélations détonantes. Et surtout sans date pour la suite !!
Encore une fois, la magie Gabaldon a opérée sur moi et j'ai été transportée dans l'Amérique de 1777-1778 avec un grand plaisir. Suivre les avancées médicales De Claire est toujours génial et fait écho à la scientifique en moi. Et ces nombreux liens dans les clans des Highlands, untel qui se découvre toujours un lien avec X ou Y... ça ajoute à l'ambiance de grande famille unie qui ressort de ce livre. C'est un gros point fort de cette saga.
J'espère que France Loisirs ne tardera pas trop à sortir la suite maintenant !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iarsenea
  05 octobre 2014
À l'heure où plusieurs personnes découvrent avec fascination Jamie et Claire grâce aux débuts fracassants de la série de télévision Outlander, je me remets à ma lecture que j'ai débutée il y a quelques années déjà. Me voici rendue au tome 9, alors que les personnages principaux ont depuis longtemps quitté l'Écosse pour les colonies.
Après quelques tomes plus lents et surtout moins captivants, voilà deux tomes que je lis plus rapidement. L'histoire reprend tranquillement son rythme initial. Après le huitième tome, qui laissait entrevoir un retour de l'action plus soutenue, j'espérais que cela ne serait pas qu'un feu de paille. Je suis heureuse de constater que c'en était pas un. S'il est un signe indéniable que j'ai apprécié, c'est sans doute la vitesse à laquelle je l'ai lu. Je n'ai pris qu'une semaine à le lire, ce qui n'est pas rien vu que le livre comporte plus de 700 pages et que je ne pouvais que lire les soirs...
Il y a un seul bémol à mon avis, et ce sont les aventures de William, le fils illégitime de Jamie. J'ai trouvé son rôle dans l'armée loyaliste difficile à comprendre, ainsi que ses missions qui l'ont amené entre autres au Canada. Ces passages étaient beaucoup plus ardus et demandaient que l'on s'y attarde plus longuement, car j'ai la forte impression que ces missions et surtout le personnage prendront de plus en plus d'importance pendant les tomes suivants.
Si William et Ian prennent de plus en plus de place dans l'histoire, Brianna et Roger en prennent beaucoup moins que dans les tomes précédents, sans doute parce qu'ils ne vivent plus avec les protagonistes. Claire et Jamie prennent aussi moins de place, mais tout de même assez pour que mon intérêt demeure soutenu.
La fin du tome ne ressemble aucunement une fin. Rien ne laissait envisager que l'histoire s'arrêterait à ce moment, mis à part le nombre de pages restant. Étrangement, cela donne envie de se précipiter sur la prochaine partie... que je n'ai pas en ma possession. Ce sera pour plus tard, donc...
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Marcellina
  01 mai 2015
Ils sont morts depuis plus de 200 ans et pourtant bien vivants à un « saut de pierres » ; ils sont peut-être morts dans le présent et pourtant bien vivants dans les rêves prémonitoires d'un père aimant ; et les liens entre présent et passé restent bien là entre L Histoire qui suit son cours et le présent qui découvre les petits faits de vie du passé par le biais de lettres bien conservées.
Ainsi donc, retour au fief du clan pour ceux qui n'ont pu que choisir le présent et dure réalité pour ceux dont les choix sont contrariés par les faits de l'Histoire...
L'auteure continue l'aventure avec une verve colorée où l'humour, toujours présent, donne le ton à une page d'histoire sanglante et meurtrière.
Scènes de batailles ou d'amour, repas en famille ou bivouac de campagne, les mots nous entraînent dans un film qu'on voudrait sans fin.
Et le prochain tome, je l'ai déjà commencé… Je le lis lentement, très lentement, pour éloigner le moment où le lien avec mes amis, ces personnages tellement humains qu'on peut tous s'y reconnaître, va être coupé...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kalliope
  07 janvier 2012
Après une très longue pause – il faut bien laisser à l'auteure le temps d'écrire la suite de cette saga – c'est avec impatience que je m'attaquais aux volumes 1 et 2 de « L'Echo des coeurs lointains », pour l'instant derniers opus de la série « le Cercle de pierre ». Je n'ai pas été déçue ! Quel plaisir de retrouver tous ces personnages, cette famille, passant mystérieusement d'une époque à l'autre. Beaucoup d'humour également dans ces romans, et de l'amour, évidemment, dans la passion qui unit Claire, l'héroïne principale, et Jamie, son grand guerrier écossais. On attend déjà une suite…
Commenter  J’apprécie          70
Citations & extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
iarseneaiarsenea   18 octobre 2014
Il gémit doucement quand je serrai son bandage.
-Mmph... Que s'est-il passé?
Je m'interrompis et le regardai.
-Comment ca, «que s'est-il passé»? C'est à moi que tu le demandes ?
Il me dévisagea patiemment de son œil valide.
-Je veux dire, comment s'est passée la bataille ? Je sais ce qui m'est arrivé, plus ou moins.
-Ça, je le sais aussi, rétorquai-je. Tu t'es fait découper en morceaux comme un porc qu'on mène à l'abattoir et tu as le crâne à moitié défoncé ! Tu as encore voulu jouer les héros, voilà ce qui t'es arrivé !
-Je n'ai pas...
Je ne le laissai pas finir, mon soulagement cédant rapidement le pas à la colère.
-Tu n'avais pas besoin d'aller à Ticonderoga ! Tu n'aurais jamais dû y aller ! Tu m'avais promis de te contenter d'écrire et d'imprimer des pamphlets! De ne plus te battre à moins d'y être obligé. Or, tu n'étais pas obligé ! Mais il a fallu que tu y ailles quand même, espèce d'Écossais orgueilleux, obstiné et... et pompeux !
-Pompeux?
-Tu sais très bien ce que je veux dire ! Tu aurais pu te faire tuer !
-Oui, convint-il. J'ai bien cru que ma dernière heure était arrivée quand j'ai vu le dragon fondre sur moi. J'ai crié et effrayé son cheval, qui a rué et m'a flanqué un coup de sabot en plein front.
-Ne change pas de sujet !
-Je croyais que le sujet était justement que j'avais frôlé la mort...
Il voulut arquer un sourcil ironique mais grimaça de douleur.
-Non, le sujet c'est ta connerie ! Ta saleté d'entêtement égoïste !
-Ah, ça.
-Oui, ça ! Tu... tu n'es qu'un salaud ! Comment peux-tu me faire cela ? Tu crois que je n'ai rien de mieux à faire que de courir après toi pour réparer les dégâts ?
À ce stade, j'étais carrément en train de hurler. Pour ne rien arranger à ma fureur, il se mit à sourire, son expression rendue encore plus canaille par sa paupière mi-close.
-Tu aurais fait une bonne poissonnière, Sassenach. Tu as la faconde pour ça.
-Ferme-là, espèce de...
-Ils vont t'entendre.
Il m'indiqua d'un signe de tête un groupe de soldats continentaux qui descendaient le versant dans notre direction.
-Je me fiche qu'on m'entende ! Si tu n'étais pas déjà blessé, je te... je te...
-Fais attention, Sassenach, m'interrompit-il sans cesser de sourire. Si tu me coupes d'autres morceaux, il faudra bien que tu me les recolles ensuite.
-Ne me tente pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sosolekoalasosolekoala   24 novembre 2012
Les troupes continentales et les miliciens marchèrent jusqu'au lieu de rendez-vous à Saratoga et s'alignèrent des deux côtés de la route qui menait au fleuve. Certaines femmes étaient venues aussi et regardaient de loin. J'aurais pu rester au camp pour voir la cérémonie de reddition historique entre deux généraux mais je décidai de suivre les soldats.
Le soleil s'était levé et le brouillard s'était dissipé, comme chaque jour depuis plusieurs semaines. Une odeur de fumée flottait dans l'air et le ciel d'octobre était d'un bleu profond et infini.
Les artilleurs et les fantassins se tenaient sur les bas-côtés à intervalles réguliers. Cet intervalle était tout ce qu'ils avaient en commun. Chaque homme portait ses propres habits et son équipement de fortune. Il y en avait de toutes les sortes, mais chaque homme tenait son mousquet ou son fusil, ou se tenait près de son canon.
Ils formaient un spectacle bigarré, harnachés de cornes à poudre et de gibernes, certains coiffés de vieilles perruques extravagantes. Ils se tenaient dans un silence grave, le pied droit en avant, la main droite sur leur arme, pour regarder l'ennemi s'en aller avec les honneurs de la guerre.
J'étais dans la forêt, légèrement derrière Jamie. Je vis ses épaules se raidir. William passa devant nous, grand et droit, l'air absent. Jamie ne baissa pas la tête et ne fit aucun effort pour ne pas être vu, mais il suivit son fils des yeux jusqu'à ce qu'il soit hors de portée de son regard. Puis il se détendit, juste un peu, comme s'il venait de se décharger d'un fardeau.
Sain et sauf, disait son geste, même s'il se tenait aussi droit que son fusil à côté de lui. Dieu merci, il est sain et sauf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 juillet 2013
Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il grêle ou qu’il vente, les Highlanders laissaient toujours une porte ouverte des heures durant, autant pour libérer l’âme que par peur que l’esprit, ne trouvant pas la sortie, décide de s’installer définitivement dans la maison pour la hanter.
Commenter  J’apprécie          30
iarseneaiarsenea   18 octobre 2014
« Un homme doit toujours viser ce qui est hors de sa portée. Sinon, à quoi sert le Ciel ? »
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   06 juillet 2013
L’un des avantages d’un incendie dévastateur, c’est qu’il est plus facile ensuite de faire ses bagages.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Diana Gabaldon (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Diana Gabaldon
Critique de « Outlander » par GabrielLectrice - Booktube ."Outlander" de Diana Gabaldon, par GabrielLectrice. A l'occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis à Montreuil, des participants enthousiastes âgés de 11 à 20 ans ont enregistré une critique littéraire vidéo pour défendre leur livre coup de coeur. Rendez-vous sur http://www.lecteurs.com/article/concours-booktube-power-a-vous-de-voter/2442840 pour découvrir toutes les vidéos ! Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWQQ-VlGEFs22XKdO15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1018 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .