AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782344019245
56 pages
Glénat (15/11/2017)
3.83/5   23 notes
Résumé :
« Veni, Vidi, Vici »
75 avant JC. Âgé d'une vingtaine d'années à peine, le jeune Julius César, déjà célèbre pour ses faits d'armes, entame une carrière politique. Inspiré par la figure d'Alexandre le Grand, son objectif est simple : prendre la tête de Rome et lui offrir la grandeur qu'elle mérite. Mais la route est encore longue et César sait que le pouvoir s'obtient aussi bien entre les murs de la cité romaine qu'aux frontières de l'empire. Par ses dépenses ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  16 janvier 2018
César m'a toujours intéressée, malgré les heures de latin passées (le mardi matin de 8h à 10h) à tenter de traduire son fameux « de Bello Gallico », ce que je préférais quand même à « L'Enéide » de Virgile (qu'on faisait le samedi matin, dans le même créneau horaire bien-sûr!) donc cette BD me tentait…
Cette BD, publiée par les éditions Glénat, fait partie de la collection « Ils ont fait l'histoire », qui comprend quatre périodes : Antiquité, Moyen-âge, époque moderne et époque contemporaine avec entre autres : César, Vercingétorix, Charlemagne, Saladin, Luther, Louis XIV, Catherine de Médicis, Robespierre, Lénine jusqu'à Kennedy…
Je l'ai trouvée intéressante, mais on survole vraiment la carrière de César, cinquante pages, c'est trop court et donc dommage. J'aurais préféré une étude plus approfondie. On a à peine le temps de s'imprégner des batailles, des personnages importants de l'époque : Pompée, Caton Cicéron, Cléopâtre, Vercingétorix…
Néanmoins, les auteurs font une bonne approche des qualités de stratège militaire et politique du maître de Rome et sa manière d'arriver à ses fins.
Les dessins sont assez sombres, reflet du carnage entraîné par les guerres, et j'aurais préféré plus de douceur dans les couleurs lors des actions qui se déroulent à Rome par exemple. Par contre, j'ai apprécié les traits du visage de Caïus Julius (j'avais l'habitude de son visage abrupt dans Astérix !).
La planche représentant César assassiné, gisant sur les marches du Sénat est splendide.
J'ai bien aimé également le texte que nous propose l'historien Giusto Traina, professeur à la Sorbonne, à la fin de la BD, accompagné d'une carte géopolitique et illustré de tableaux.
J'aurais aimé avoir plus de détails, tant sur les campagnes, la carrière que l'analyse politique, mais malgré cette frustration, j'ai passé un bon moment et cette BD a rempli son rôle en me donnant envie de me pencher, à nouveau, sur la vie de ce dictateur à vie, peut-être n'irai-je pas jusqu'à me plonger dans la guerre des Gaules mais qui sait ?
Cette BD m'a permis une petite trêve pour digérer quelques lectures difficiles et j'ai envie de tenter d'autres volumes de cette collection…
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
bibiouest
  06 avril 2018
Au même titre que Vercingétorix, César est un personnage qui m'a toujours fasciné autant par son génie politique que militaire.
Ici son « aventure » est bien relatée et on y aborde même sa vie privée. Tout y est parfait, le dessin, la mise en page ainsi que le scénario.
Arriver à retranscrire en un seul volume et d'une manière compréhensible le riche parcours de César n'était pas gagné d'avance. Une grande réussite.
Commenter  J’apprécie          330
Alfaric
  23 novembre 2017
Après Philippe le Bel, Catherine de Médicis et Robespierre, Mathieu Gabella s'attaque une nouvelle fois à un gros morceau avec Caius Julius Caesar ! Traiter en moins de 50 pages la vie d'un météore historique tel le Divin Jules relève de la gageure, d'autant plus que le personnage est universellement connu... J'ai vraiment bien aimé, mais pour en savoir plus vous devrez passez par les clics supplémentaires qui sont devenus la norme depuis le Jeudi Noir de Babelio ^^
Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          374
Vexiana
  20 mars 2018
Je découvre avec ce tome la série 'Ils ont fait l'histoire' et le constat est plus que positif.
C'est très intéressant, bien construit et bien documenté. Mais le soucis, c'est le personnage. Tenter de narrer toute la carrière et toutes les facettes de la vie de ce personnage est utopique en 50 pages! Ca tente d'être complet et ça l'est dans les grandes lignes mais la plupart des choses sont survolées, citées pour ne pas dire énumérées par moment.
Certains personnages importants sont presque là dans un rôle de figuration et c'est assez dommage.
Par contre, les auteurs ont choisi de mettre en avant des personnages plus méconnus de l'histoire, et ils s'en expliquent à la fin de l'ouvrage, ce que j'ai trouvé très intéressant.
Côté dessin, c'est efficace. Certaines planches sont magistrales (je garderai en mémoire le corps de César ensanglanté).
Petit plus : la fin de l'ouvrage propose un petit dossier donnant des informations complémentaires sur le personnage et des explications quant aux choix narratifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Davalian
  28 mars 2018
Il aura fallu attendre 2017, pour que la collection Ils ont fait l'histoire, consacre (enfin !) un album à Jules César. Il faut reconnaître que cette attente est amplement justifiée par la qualité de l'album.
Les dessins et les couleurs sont ici absolument magnifiques et permettent au lecteur d'entrer dans une autre époque. Les premières planches, en dévoilant un Jules César, encore jeune, prisonnier de pirates qui lui manquent de respect, offre une contre nuance avec tout ce qui va suivre. La qualité des dessins ne sera d'ailleurs jamais mise en défaut, qu'il s'agisse des scènes d'extérieur (les bâtiments et décorations ont visiblement bénéficié d'une attention particulière), des scènes de batailles (peu nombreuses) et surtout des visages particulièrement sensibles aux effets du temps.
Le scénario de l'album est le fruit d'un remarquable travail de synthèse. Dans l'espace imparti, Mathieu Gabella parvient à condenser l'essentiel des hauts faits de celui qui Suétone considère comme le premier empereur de Rome. Comme tout cela ne suffit pas, il y a encore de la place pour approcher le personnage dans son quotidien. Quelques facéties permettent également de mettre en avant le poids de ce que l'on nomme aujourd'hui la communication et hier la propagande politique.
Étrangement et malgré ce programme chargé, le texte n'est pas surabondant comme dans certains albums de la série. Bien au contraire, le texte est équilibré. Il ne s'agit pas ici d'un texte illustré mais bel et bien d'une bande dessinée réussie. le cahier historique n'apporte pas grand-chose de neuf, mais permettra aux personnes qui sont moins à l'aise avec cette époque de trouver ici quelques jalons et explications utiles.
Voici assurément un album de grande qualité, un coup de coeur. A lire, à faire partager autour de soi. Il n'y a donc plus qu'à espérer que la suite (un éventuel album sur Auguste ?) soit confiée à la même équipe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   17 novembre 2017
Arioviste propose un accord de paix et de non-ingérence. Ils procèdent à leurs conquêtes, nous faisons les nôtres... « Leurs » conquêtes ? Qu'est-ce qu'il croyait ? On ne partage pas le monde avec Rome. Car le monde est romain.
Commenter  J’apprécie          180
AlfaricAlfaric   15 novembre 2017
César était un visionnaire. Il voulait construire une civilisation multiculturelle. C'est l'avenir. Il avait compris le dessein d'Alexandre et l'avait surpassé. Il est bien dommage qu'il n'ait pas compris qu'il aurait la même fin.
Commenter  J’apprécie          112
AlfaricAlfaric   20 novembre 2017
- Anerriphtho kybos !
- Il a dit quoi ?
- C'est du grec, il dit... Que le dé soit jeté !
Commenter  J’apprécie          171
AlfaricAlfaric   16 novembre 2017
Cicéron... A-t-on déjà vu homme plus prompt à tourner sa toge en fonction du vent, de n'importe quel courant d'air ?
Commenter  J’apprécie          100
DavalianDavalian   28 mars 2018
- "Je suis venu... j'ai conquis..."
- Ta fameuse phrase, c'est ça ?... Ça sonne mal.
- Pour l'instant.
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Mathieu Gabella (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Gabella
Comment adapter un jeux vidéo Ubisoft en BD ? Rencontre (et Let's play Lapins Crétins) avec Romain Pujol (The Lapins Crétins), Robin Jolly (éditeur), Gabriel Germain (Watch Dogs Legion) & Mathieu Gabella (Assassin's Creed Valhalla).
*** REPLAY - du 27 au 30 janvier, nous vous invitons à notre Festival 100% live à suivre sur Twitch. Au programme : des rencontres avec nos auteurs et éditeurs, des battles de dessins, des conférences, des quiz, des surprises, le tout présenté par Ken Bogard !
autres livres classés : césarVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Lisa-Marie n°3

Avec qui le roi se bat-il généralement ?

Les allemands
Les anglais
Les espagnols
Les russes

9 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Ils ont fait l'Histoire, tome 1 : Philippe le Bel de Mathieu GabellaCréer un quiz sur ce livre