AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756409901
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (30/09/2015)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Toutankhamon est sans conteste le plus connu des pharaons et cette réputation n'est pas usurpée. On lui doit le plus fabuleux trésor archéologique jamais découvert et son règne clôt la "période amarnienne" dominée par les figures emblématiques d'Akhenaton et de Nefertiti. Aussi bien du point de vue de l'histoire événementielle que de celui de l'histoire des idées ou l'histoire de l'art, la vie de Toutankhamon baigne dans une ambiance romanesque où l'on rencontre tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
akhesa
  12 janvier 2016
Cet ouvrage qui reprend les dix annees de regne de Toutankhamon qui occupent deux décennies,ne représentent qu'un tres court instant dans l'histoire trois fois millenaire de l'Egypte pharaonique.
Marc Gabolde nous propose une lecture basee sur les documents,traces de l'epoque sans prendre en consideration le magnifique tresor du jeune roi!Et force est de constater qu'autant de documents soient parvenus jusqu'à nous apres plus de trois mille ans d'erosion,de destructions et de pillagers.Et pourtant ces témoignages ne sont qu'une part infime des productions de cette epoque dont l'immense majorite a irrémédiablement disparu.
Tres bel ouvrage qui nous montre les difficultés qu'a du vivre cet enfant-roi de par son heritage genetique,une tres belle remise en question des élucubrations concernant sa malediction,ses étranges maladies et les mystérieuses circonstances de sa mort!!!!!
A lire par les passionnes,par les curieux,je le recommande vivement
Commenter  J’apprécie          83
Henri-l-oiseleur
  29 octobre 2015
La lecture de cet ouvrage fait comprendre que la biographie, au sens traditionnel du terme, d'un personnage aussi ancien que Toutankhamon, est une entreprise impensable. Certes, l'auteur prévient que l'imagination fait partie de la "boîte à outils" de l'historien, mais il ne s'agit pas d'inventer à partir de rien, ni de spéculer, comme on l'a trop fait avec ces pharaons célèbres. Donc le savant historien qu'est Marc Gabolde se tient aux objets et aux preuves matérielles, aux traces artistiques et épigraphiques qu'a laissé le règne de ce pharaon. Cette louable rigueur le conduit à de longues énumérations, descriptions, catalogues d'objets, de bas-reliefs et de statues, qui combleront certes l'amateur confirmé d'archéologie mais lasseront vite le lecteur moins spécialisé. le prix du volume ne permettait pas de belles reproductions photographiques, et les dessins, copies et croquis, fort bien faits, ne sont pas un plaisir des yeux, et ils ne seront lisibles et utiles qu'à un amateur très avancé, surtout quand il s'agit de belles colonnes de hiéroglyphes peu légendées. En définitive, cet ouvrage est une somme, un magnifique ouvrage scientifique, mais qui ne s'adresse pas au grand public qui ne prendra pas plaisir à sa lecture, ni à la contemplation de beaux objets. Un livre d'art (il n'en manque pas sur le sujet) est préférable, ou bien un essai de niveau grand public pour qui veut en savoir plus sur la période..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   27 octobre 2015
Le recours à l'imagination est donc indispensable pour combler les lacunes de la documentation. Contrairement à une opinion généralement partagée, l'imagination n'est pas un dévoiement de la méthode historique, mais son essence même. Elle seule permet de relier les documents entre eux pour établir les faits ; elle seule permet de leur donner un sens plus global en les inscrivant dans un contexte. Réunir, trier, analyser les documents n'est qu'une première étape et la vérité est souvent fuyante. Elle ne tient quelquefois qu'à d'infimes traces de signes hiéroglyphiques d'interprétation difficile dans des inscriptions effacées ou surchargées. C'est avec ces vestiges à peine palpables que l'archéologie tente de faire surgir des événements dans lesquels l'Histoire puisera les matériaux nécessaires à ses analyses. Pour prendre une image plus moderne, la documentation archéologique est à l'histoire de l'Antiquité ce qu'un cimetière de voitures est à l'histoire de l'automobile. L'archéologue pourra établir la composition du parc des véhicules, constituer une typologie et assurer une chronologie. Avec les mêmes éléments, l'historien tentera en plus de reconstituer le statut sociologique des automobilistes et le code de la route. La part d'incertitude sera toujours considérable, les tâtonnements inévitables et les résultats provisoires. Quels que soient les efforts des spécialistes et la qualité de leurs méthodes, le passé reste imprévisible.

Introduction p. 10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   29 octobre 2015
Par ailleurs, si l'on fait le compte des adorations au disque solaire dans les tombes civiles d'Amarna, il est symptomatique de constater que seuls les notables d'Amarna adressent des prières à Aton. Le roi est, comme le disque Aton lui-même, totalement muet. En revanche, il agit et il est le seul à consacrer les monceaux de victuailles accumulés sur les autels. Aucun particulier n'était apparemment autorisé à pratiquer quelque rituel que ce soit pour le dieu. Les récentes fouilles dans le grand temple d'Aton en apportent une confirmation éclatante. (...)
La séparation est donc très nette : les contemporains du roi adressent des prières au roi et au disque solaire et le roi accomplit des rites, sans, a priori, adresser un seul mot à son dieu. Il est certain, désormais, que le grand hymne à Aton; gravé dans la tombe d'Aÿ, est une composition d'Aÿ lui-même, qui fait, d'ailleurs, le pendant d'un hymne au roi sur la paroi opposée.

p. 318
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   29 octobre 2015
En Egypte ancienne, la charge royale est essentiellement rituelle. L'administration et la politique étaient confiées à des fonctionnaires compétents et le roi ne s'en mêlait guère. Le souverain devait avant tout accomplir les rituels et oeuvrer à la construction et l'embellissement des sanctuaires. C'est, paradoxalement, la faillite du dernier aspect qui permit a posteriori de considérer Akhénaton comme un roi impie.

p. 317
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   29 octobre 2015
Cette union entre un frère et une soeur utérins était, malgré les idées reçues, plutôt rare dans la famille royale de la XVIII° dynastie. On a supposé que cette forte consanguinité était responsable de la stérilité du couple dont la fertilité potentielle ne dut être effective qu'aux alentours de l'an V, alors que le roi avait atteint la puberté. L'idée selon laquelle une importante endogamie produirait nécessairement des accidents de grossesse, des désordres congénitaux et, en fin de compte, des "dégénérés", "tarés" et autres "fins de race", est plus liée aux tabous de notre société qu'à de réelles observations scientifiques et il faut se garder de tirer des concluisons abruptes sur les conséquences obstétriques de cette union entre Toutankhamon et sa soeur.

p. 350
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   27 octobre 2015
La bénédiction de Toutankhamon.
La rumeur de la malédiction de Toutankhamon eut un effet secondaire extrêmement bénéfique pour les musées européens et américains. Nombre de possesseurs d'antiquités à l'authenticité variable imputèrent à la présence chez eux d'objets égyptiens les aléas et les petits ou gros malheurs de leur existence... Les musées reçurent, parfois anonymement, des pièces ensorcelées qui encombrèrent souvent plus les réserves que les vitrines ...

p. 47-48
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Marc Gabolde (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Gabolde
Akhenaton (Amenhotep IV) | 2000 ans d’histoire | France Inter
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
539 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre