AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742794492
Éditeur : Actes Sud (05/01/2011)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 33 notes)
Résumé :
"Ce livre, j'aurais voulu ne jamais l'écrire. Il parle de Stieg, de notre vie commune, mais aussi de ma vie sans lui. Il m'a été arraché par une crise cardiaque le 9 novembre 2004, juste après avoir rendu les trois tomes de Millénium à son éditeur. Il n'en a donc jamais connu le succès immense. Au moment de sa mort, je n'étais pas avec lui. Cela aurait-il fait une différence si j'avais été là ? Je ne le saurai évidemment jamais, mais j'aime à le croire ; le fait d'ê... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Aela
  23 novembre 2014
Eva Gabrielsson a été la compagne de Stieg Larsson, l"auteur de la mondialement célèbre trilogie Millenium, oeuvre publiée en 2004, plus de 40 millionsd'exemplaires vendus à ce jour.
Cette oeuvre a été un phénomène pour plusieurs raisons: la qualité du sujet, le suspense, des héros qui se battent pour défendre des idéaux et qui veulent lutter contre le développement de l'extrême droite.
Pourtant ces trois livres ont contribué à érafler sérieusement l'image de la Suède, réputée jusqu'alors comme pays socialement très avancé.
Oui mais voilà, Stieg Larsson nous a montré que le mythe était loin de la réalité et qu'existaient aussi dans ce "paradis social" la corruption, les abus de pouvoir, les discriminations, les violences faites aux femmes...
Eva Gabrielsson depuis la mort prématurée de son compagnon, gère l'héritage littéraire de Stieg Larsson. Cela n'a pas été sans mal, car, curieusement, les lois suédoises protégeaient très peu les concubins dans le cadre des héritages.
Dans ce livre touchant "Stieg et moi", elle évoque sa vie passée avec l'auteur
suédois, leurs trente années de vie commune, leur installation dans des conditions difficiles au début, étant tous deux issus de milieux très modestes.
Elle est architecte et se consacre au développement durable. Elle a aussi aidé son compagnon pour finaliser les livres et la diffusion, les rapports avec les éditeurs..
Elle souligne le perfectionnisme de Stieg Larsson qui allait jusqu'à vouloir trouver, pour ses personnages, des adresses en harmonie avec leur personnalité.
Le livre est émouvant. Eva apparaît comme une compagne passionnée et fière de son conjoint; Elle l'a beaucoup épaulé et est sortie très éprouvée après le décès de son compagnon, en raison surtout de l'attitude de la famille de son conjoint et des réactions de son équipe au journal Expo.
Un très beau livre qui nous donne un portrait sans concession d'un pays longtemps encensé...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Louis_LUCAS
  11 mars 2016
Lorsque l'on termine la dernière page du troisième tome de Millenium, il est difficile de ne pas avoir une pensée pour Stieg Larsson et pour sa veuve délestée de son héritage tant financier que littéraire. Cette affaire a secoué la bulle littéraire internationale et soulevé bien des interrogations juridiques sur la succession des droits d'auteur. Avec Millenium, Stieg et moi, Eva Gabrielsson tente de réhabiliter ce qu'elle considère comme le "vrai Stieg" à travers une biographie qui s'attarde sur les éléments forts de la vie de l'auteur, ceux qui lui ont permis d'aboutir à l'écriture de la trilogie et d'atteindre un succès qu'il ne connaîtra malheureusement jamais. La tentation pour Eva était probablement très forte de régler ses comptes avec sa belle-famille, pourtant, si elle revient en détails sur la dépossession et l'attitude détestable voire absurde de son beau-père (Il lui a proposé de l'épouser) et de son beau-frère, Millenium, Stieg et moi aborde de nombreux thèmes qui enrichissent le livre tout en lui donnant un aspect un brin déstructuré. Plusieurs facettes de Stieg Larsson sont ainsi passées au crible, de sa carrière journalistique emplie d'aléas et de déceptions en passant bien entendu par les années Expo. Ce journal anti-fasciste qu'il avait fondé lui vaudra nombre de menaces de morts émanant de groupuscules d'extrême-droite et est indirectement responsable de la situation d'Eva aujourd'hui. le lecteur découvre également la vie personnelle et familiale de Stieg, l'environnement bancal dans lequel il a grandi et qui l'a façonné au fil des années. Ce choix qui peut paraître impudique sert en fait à étayer le noeud de l'histoire, à savoir la lutte pour la succession, Eva insistant de ce fait sur les relations difficiles entre Stieg et sa famille qu'il voit finalement très peu. L'auteure évoque également mais de manière trop succincte l'existence du quatrième tome et comme pour justifier le fait qu'elle ne fait qu'effleurer ce thème, entreprend de donner quelques clefs, de révéler quelques secrets de fabrication de la trilogie en abordant notamment la manière dont Stieg s'est inspiré de leur vie pour choisir les lieux et construire l'existence de certains personnages. La dernière partie est consacrée à la lente traversée du désert d'Eva qui démarre à la mort de Stieg et dont elle va lentement se relever au travers d'anecdotes parfois fascinantes comme la scène du sort ancestral qu'elle décide d'envoyer contre ceux qui sont responsables directement ou non de la mort de son compagnon. Soyons clair, pour quiconque a aimé la trilogie, ce livre est prenant et réellement intéressant. On peut toutefois regretter que la structure adoptée par l'auteure ne soit pas plus segmentée avec par exemple des chapitres thématiques tant l'aspect chronologique a tendance à nous faire passer sur certains détails. Une petite centaine de pages de plus n'aurait pas été de refus non plus même si Millenium, Stieg et moi mérite quoiqu'il en soit qu'on s'y arrête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ERICANSE
  04 février 2011
Même si la constance a toujours existé, on vérifia cet axiome - à priori incompréhensible - , à grande échelle, avec le succès planétaire (et pourtant si contesté) de l'oeuvre de Dan Brown. le Da Vinci Code déclenchait les passions, et les convoitises...Les étagères des librairies se couvrirent vite, outre la multitude de titres mêlant ésotérisme, histoire et suspens, de livres, visant à expliquer les sens cachés, les contre - vérités, et autres mystères révélés par tel ou tel ouvrage....
Certains n'y verront qu'une saine curiosité, alors que d'autres dénonceront la recherche mercantile des éditeurs et/ou des auteurs. Qu'en est-il vraiment ? Nul ne peut y répondre, et un débat sur un tel sujet pourrait sembler stérile tant la passion aveugle. Néanmoins, force est de reconnaître, que la "saine curiosité" n'existe que pour les livres, dont le tirage reste conséquent. A quoi bon expliquer les mystères de la secte X en France au XIIIème siècle, si le roman, s'en inspirant, n'a été lu que par quelques centaines de passionnés ? ...
Je m'éloigne de mon propos. Donc, le succès des livres entraine désormais inéluctablement la parution de livres explicatifs, ou justificatifs,... Avec 45 millions d'exemplaires à travers le monde, la trilogie policière MILLENIUM n'échappe pas à la règle, puisqu'est paru, pour ouvrir le tir, le livre de la compagne de Stieg LARSSON, Eva GABRIELSSON ( qui signe donc avec Marie - François Colombani. Millenium, Stieg et Moi. Actes Sud. 192 p.). Même si elle s'en défend, Eva Gabrielsson ouvre donc le bal des parutions sur cette oeuvre, qui fut à l'origine, à la mort de l'auteur, d'une querelle de succession.... de rumeurs font état d'un 4ème opus "secret" .... A qui iront les droits peut-on se demander, même si à mon avis, si une suite à cette trilogie devait un jour être publiée, la véritable question, à laquelle les nombreux ouvrages à venir devront répondre : Qui a écrit ce roman ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Errant
  12 mars 2018
La concubine pendant 30 ans de Stieg Larsson livre ici un témoignage intéressant sur sa vie commune avec l'auteur maintenant célèbre, leur implication politique et la pagaille entourant les droits sur Millenium suite à la mort de son concepteur. On y apprend beaucoup sur le journalisme militant en Suède et son combat contre une extrême droite assez violente. Larsson y apparaît aussi beaucoup plus comme un journaliste engagé que comme un auteur à succès qu'il serait devenu par la suite. La publication de la trilogie était d'ailleurs vue comme la lumière au bout du tunnel de leurs problèmes financiers et des horaires de fous de ce couple. La mort, aussi prématurée que subite, de Larsson mit fin au rêve. On sent bien jusqu'à quel point sa conjointe en a été dévastée. Et par la suite la mesquinerie de la famille Larsson conduit à une saga juridique désolante, d'ailleurs pas complètement terminée lors de la rédaction du livre. le couple a été négligent dans la gestion de ses affaires et Gabrielsson en paie le prix; la méchanceté humaine dans toute sa splendeur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MissAlfie
  08 octobre 2012
Avec Millénium, Stieg et moi, Eva Gabrielsson nous offre un autre regard sur celui qui devint un mythe, notamment à cause de son décès subit et de l'avortement de la série qu'il avait créé. Elle nous livre toute leur vie, tant privée que professionnelle, nous donne un certain nombre de clés de compréhension, nous fait pénétrer au plus près de leurs luttes, et particulièrement de celles de Stieg Larsson qui ont inspiré Millénium.
Ces clés de compréhension sont intéressantes. On comprend mieux pourquoi le couple ne s'est jamais marié, leur soucis de discrétion, notamment par rapport à Eva qui aurait pu devenir facilement une cible pour les extrémistes à la recherche de Stieg, le combat et le stress permanent qui faisaient avancer Stieg au quotidien... Jusqu'à ce jour fatal...
Et là, j'ai trouvé que le livre bascule dans quelque chose d'impudique qui me gène un peu. Ce qu'elle nous livre de la succession de Stieg est relativement révoltant en effet. Grâce aux chapitres consacrés à l'enfance de Stieg et à sa vie privée, on sait que les relations entre son père et son frère et lui étaient minces. Il est donc révoltant de voir que celle qui a partagé pendant plus de trente ans sa vie se retrouve mise à l'écart de toutes les décisions, notamment relatives à ce qui va devenir "l'industrie Millénium". En même temps, rien n'est jamais tout noir ou tout blanc.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AelaAela   23 novembre 2014
Dans la mythologie scandinave, ce texte, le "nid", rédigé en poésie scaldique, la plus complexe jamais créée en Occident, est une sorte d'imprécation et de malédiction lancée sur ses ennemis.
Elle était lue ou gravée en alphabet runique sur un pieu en bois de noisetier - appelé "bâton d'infamie" - qui était enfoncé dans la terre et sur lequel on plantait la tête d'un cheval sacrifié que l'on tournait vers son ennemi mortel.
Si l'origine de ce rite se perd dans la nuit des temps, on le retrouve jusqu'au Xème siècle environ dans les sagas islandaises.
On raconte que dans les années 1980, des Islandais l'auraient utilisé contre les occupants de la base militaire de Keflavik, accordée aux Etats-Unis après l'adhésion de l'Islande à l'Otan en 1949.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MissAlfieMissAlfie   16 août 2012
Millénium n'est pas qu'une bonne histoire fabriquée par un bon auteur de bons polars. Ces livres parlent de la nécessité de se battre pour défendre ses idéaux, du refus de se rendre, de se vendre ou de se coucher devant plus puissant que soi. Ils parlent de valeurs, de justice, de journalisme au sens noble du terme, de la droiture et de l'efficacité dont certains font preuve dans leur job, policiers compris. Ils parlent de morale aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AelaAela   23 novembre 2014
Stieg et moi avons grandi sans mère puisque nous avons été élevés tous deux par nos grands-parents. La plus tendre et la plus attentive des grands-mères, comme les nôtres l'étaient, ne remplace pas une maman.
Autre conséquence de cette situation, avec cette génération plus âgée que nos parents, c'est un peu comme si nous avions grandi au XIX ème siècle, dans une époque peu touchée par l'évolution des moeurs.
On nous a transmis les valeurs morales d'autrefois, strictes, sévères, lourdes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AelaAela   23 novembre 2014
Si Lisbeth doit vraiment quelque chose à quelqu'un, c'est à Fifi Brindacier (Pippi Långstrump en suédois, soit "Pippi aux longs bras"), l'héroïne nationale imaginée par la romancière suédoise Astrid Lindgren.
Cette fille formidable a beaucoup fait pour l'égalité des sexes! Elle ne dépend de personne, elle sait se servir d'un revolver et elle a navigué sur les sept mers.
Elle peut en outre soulever un cheval et vaincre l'homme le plus fort du monde, Arthur le Costaud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissAlfieMissAlfie   14 août 2012
Aujourd'hui, je ne préparer plus de café pour moi. C'est trop bête de ne remplir qu'une demi-cafetière. En plus, la moitié vide signifie que Stieg ne me regardera plus par-dessus sa tasse, les yeux pétillants de curiosité comme ceux d'un enfant devant un cadeau à ouvrir. Que je ne l'entendrai plus me dire : "Alors raconte. Qu'est-ce que tu as fait aujourd'hui ? Qu'as-tu découvert de nouveau ?"
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Eva Gabrielsson (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Gabrielsson
Vidéo de Eva Gabrielsson
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
693 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre