AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B09DB6MN97
(26/08/2021)
4.46/5   13 notes
Résumé :
Cette histoire est dédiée à toutes les mamans solos qui rêvent d'être aidées...et d'avoir un baby-sitter aussi sexy qu'adorable !

Mia vit une romance passionnée avec celui qu'elle considère comme son prince charmant. Cet homme est parfait. La preuve : quand il apprend sa grossesse accidentelle, tout se déroule de manière angélique. Mia se voit déjà promise à un bel avenir en compagnie de l'amour de sa vie.
Mais quand elle comprend une terrible ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,46

sur 13 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

domi_troizarsouilles
  15 septembre 2021
Quel bonheur de retrouver la plume de Mo Gadarr dans une toute nouvelle histoire ! C'est qu'elle m'avait rendue fan du très sympathique personnage de Slim dans la saga en trois tomes « T'as qu'à maigrir » - j'avais adoré le 1er, été un peu moins convaincue par le 2e, puis réconciliée avec le 3e, même s'il avait un peu perdu de l'enchantement de la découverte, ce qui est sans doute inévitable quand on arrive au bout d'une saga.
Et cette fois-ci, c'est mieux encore : Mo Gadarr a lancé il y a quelque temps sur son compte Instagram une invitation à remettre un avis sur ce nouveau livre contre réception gratuite – la définition parfaite d'une collaboration, ou d'un « service presse » ! ;) . Moi qui ne vais que rarement sur Insta, il faut croire que j'y suis passée au bon moment : il était juste encore temps de poser sa candidature, et youhou j'ai été retenue !
C'est donc avec une certaine émotion que j'ai entamé ce nouveau livre car, en plus de sa plume que j'avais déjà appris à apprécier, j'ai eu la confirmation que Mo est une personne bien sympathique ! même si nous ne nous connaissons que virtuellement… et en tout cas je la remercie sincèrement de m'avoir confié son « bébé » !
Ayant dit tout cela, je me rends compte que je me trouve face à ce que j'ai toujours un peu craint dans les SP : le risque d'être partagée entre la reconnaissance envers cette autrice qui nous a fait confiance, et la nécessité de remettre un avis certes personnel, mais qui va potentiellement être lu par d'autres lecteurs, qui devrait dès lors être bienveillant et aussi positif que possible, sans pour autant nier les faiblesses, alors que l'on a juste envie de dire comme on est content et que tout était bien. Heureusement, cet exercice d'équilibre ne sera pas trop difficile, ici, car vraiment ce livre a été une nouvelle, très belle surprise !
Commençons donc par ce que j'appelle les « faiblesses » (comme ça après on pourra finir en beauté par tout le bon que je pense de ce livre), et d'abord ce qui semble désormais inévitable dans tant et tant d'autoéditions, pourtant parfois très bonnes par ailleurs : quelques fautes d'orthographe traînent encore… J'ai relevé 2-3 erreurs mineures qui relèvent davantage d'un problème de typographie ou mise en page, que d'un réel souci orthographique. Mais on a aussi, je pense à 3 ou 4 occurrences, la trop fréquente confusion entre indicatif futur et conditionnel présent à la 1re personne du singulier. La confusion entre les phonèmes /é/ et /è/ (en l'occurrence, le choix entre la terminaison –ai, ou –ais) semble devenue « normale », j'en veux pour preuve les nombreux exercices de préparation aux dictées de mes enfants, où on considère désormais les mots « et » ou « est » comme des homonymes ! Or, moi avec mon éducation « à l'ancienne » (et en plus de secrétaire et de traductrice, deux métiers dans lesquels une orthographe irréprochable est de rigueur), et peut-être aussi mon accent belge ;) qui marque davantage la différence entre ces sons que ce que j'entends parfois en France ; bref, pour moi ça reste toujours aussi incroyable… et ça continue de me choquer. Juste un exemple : « Mais il est clair que je ferai mieux de revendre ce téléphone, (…). » => je ferai est pourtant un conditionnel, remettez la phrase à la 3e personne du singulier si vous ne me croyez pas : « Mais il est clair que Mia ferait mieux de revendre ce téléphone » (et pas [i]fera[/i] mieux) => et donc au conditionnel à la 1re personne : je ferais mieux, avec un s ! (cqfd)
Mais donc, comme je disais : les occurrences sont peu nombreuses, j'ai vu bien pire dans certaines autoéditions… et hélas ce genre d'erreur commence aussi à contaminer des livres publiés à compte d'éditeurs, ce qui est encore plus gênant ! Disons juste que c'est dommage, car ça empêche ce chouette livre d'être tout à fait parfait.
Passons maintenant à tout le positif. Pour moi, bien davantage qu'une romance (genre littéraire qui reste largement sous-estimé) avec sa connotation populaire, ce livre se rapproche d'un réel, beau roman d'amour, avec des passages dans un style proche de la comédie romantique. Pour le dire autrement : ça garde la structure assez classique d'une romance légère (il m'attire mais je ne veux pas, elle m'attire mais elle est snob, s'aimera-t-on et puis se quittera-t-on, et peut-être qu'on se retrouvera), mais c'est exploité avec une réelle maîtrise littéraire, et en plus j'ai réellement ri à certains moments ! Par « maîtrise littéraire », j'entends surtout que la plume est fluide et agréable, les phrases sont bien construites et travaillées, Mo Gadarr n'est clairement pas le tout-venant qui s'est tout à coup décidé à écrire une romance parce que ça se fait : elle manie sa plume avec habileté et entrain, et on la suit.
En outre, elle a choisi ici l'alternance d'un roman choral, donnant tour à tour la parole à nos deux personnages principaux : Mia la jeune mère qui se retrouve célibataire, et Dominique appelé « le Doc » ex-voyou constamment en galère et pourtant on ne trouve pas plus gentil et dévoué que lui ! Or, si une telle alternance est courante dans pas mal de romances, elle est souvent « superficielle » : on y change de titre en haut du chapitre et on modifie quelques éléments, mais c'est tout. Mo Gadarr a été beaucoup plus loin que ça : on croirait presque qu'elle a écrit à quatre mains, avec un co-auteur invisible, tant le style de chacune des deux voix est différent, avec son vocabulaire, ses tournures de phrases propres, c'est même comme une question de musicalité, on change carrément de ton de l'un à l'autre, et on les reconnaîtrait sans même avoir besoin de voir le « titre » de chaque chapitre : bravo !
Parlons donc de ces personnages. Comme dans l'histoire de Slim précitée, ils sont bien travaillés, peut-être pas fouillés comme on aurait dans un thriller psychologique, mais on connaît l'essentiel de leur passé, de leur présent et de leurs rêves, et ils gardent une aura de mystère (surtout le Doc) qui les rend intéressants… mais aussi et surtout très humains ! S'il y a quelques touches à la limite du stéréotype parfois, ils sont suffisamment réalistes pour ne jamais tomber dans le piège du cliché.
Si on s'approche un peu plus d'eux, je dois avouer quand même que Mia m'a souvent agacée… Elle prend beaucoup de décisions à la limite de l'irréfléchi (ce qui participe à la rendre très humaine, en fait !), comme quand elle décide de planter là son amoureux pas sérieux… et n'a même pas l'idée de profiter des derniers avantages (comme emporter tout ce qui avait déjà été acheté pour le bébé), au lieu de s'armer d'une fierté indignée, qui ne laisse aucune chance à cet homme aussitôt catalogué. Certes, je n'ai jamais connu une telle situation, mais la réaction de Mia est excessive, or elle est souvent dans de tels extrêmes. Certes, c'est une façon d'être (je le suis un peu / beaucoup parfois moi aussi !), mais pour le coup ça m'a éloignée de ce personnage.
À noter aussi que Mo semble la mettre en avant comme une espèce de « représentante » (elle ne le dit pas en ces mots, mais c'est l'impression que donnent les premières pages et les remerciements) des mamans solo… Pourtant, si Mia se retrouve effectivement seule avec son bébé à élever, elle n'est seule que dans son lit, car par ailleurs elle trouve très vite (trop vite ?) de l'aide, et même un appui solide et toujours disponible, auprès de l'inénarrable Carmelle ou, bien sûr, du Doc ; le côté « maman solo » qui galère pour trouver à occuper son bébé, qui pleure de ne pas réussir à boucler la fin du mois, qui passe ses soirées seules face à elle-même quand le petit a enfin réussi à s'endormir – on ne ressent rien de tout ça. Même mon mari n'a pas toujours été aussi disponible que le Doc, quand les enfants étaient petits ! et que, même toute mariée que j'étais, j'aurais bien aimé avoir un homme un peu plus dévoué que le mien, certains jours… Bref, je ne sais pas jusqu'à quel point cet aspect un peu mélodramatique manque, mais c'est vrai que je m'attendais à lire quelques lignes à la limite du désespoir, or – sans pour autant dire que tout va bien pour Mia – le réalisme de l'histoire n'est pas poussé jusque-là.
Le Doc, en revanche, est le personnage masculin idéal ! Grand, un corps musclé et rassurant, tatoué façon bad boy, et pourtant hyper-gentil et bien un peu fleur bleue, on en redemande ! Je n'ai juste pas mis « beau » parce que, clairement, si le mannequin qui pose en couverture du livre est la représentation du Doc, bah ce n'est pas (du tout) le genre d'homme qui m'attire – mais bon, comme on sait : les goûts et les couleurs bla bla bla, j'imagine que d'autres (dont Mia bien sûr) doivent être pas loin de la pâmoison ! Et puis bon, j'adore son prénom (hihi !), dommage qu'on ne l'utilise pas davantage ; j'aime aussi son côté bad boy précité, et le fait qu'il cherche à s'en sortir malgré tout, avec une ténacité qui force l'admiration. Et pour compléter le tout, j'adore sa relation avec le petit Marius, ce fameux « Mister T. » pour lui qui ne sait pas prononcer le français ; cette touche-là, pleine de tendresse et aussi de souvenirs (de quand mon âme était du bon côté de la Force) qu'on n'oublie jamais.
Bref, n'hésitez pas à lire ce tout beau roman. Il aborde sans mélo le sujet des mamans solo, mais bien plus que ça, dans un roman d'amour aux accents de comédie romantique, avec des personnages forts et attachants, et cette petite touche de tendresse indéniable qu'est ce bébé qu'on voit grandir. La plume de l'autrice est toujours aussi fluide et agréable, car travaillée avec soin : un très bon moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FloppyCorse
  19 novembre 2021
Tout d'abord je dois dire que la couverture m'a attirée car elle est vraiment très belle et originale et par la suite c'est le résumé qui a fini me donner envie de me lancer dans la découverte de cette comédie romantique que j'ai pris un grand plaisir à lire à tel point que j'avais bien du mal à lâcher ma liseuse lol
Mia Brown est assistante dans un groupe scolaire privé de Jersey City. Elle vit une belle histoire d'amour depuis un an avec Raphaël de la Tour Dupin, un riche et influent homme d'affaires français dont la richesse n'est plus à démontrer. D'ailleurs depuis qu'elle est avec lui, Mia vit comme dans un conte de fée où elle serait la princesse avec à ses côtés son prince charmant. Pourtant comme dans tous les contes, il y a une face cachée et pour Mia, elle l'apprendra à ses dépends à la pire période de sa vie. En effet, alors qu'elle se prépare à sa prochaine maternité, avec à ses côtés son homme qui a très bien pris cette "surprise" inattendue, elle va découvrir un secret concernant Raphaël et son monde entier va s'effondrer là en quelques minutes. Ni une ni 2, n'écoutant que sa peine sans prendre en compte son "état" elle va prendre la fuite et cette dernière la mènera tout droit sur le siège arrière de la voiture que conduit Dominique Anderson, dit Doc, qui attend ses clients. Mais le destin va en décider autrement et ce dernier va se retrouver dans un bien drôle de situation car c'est juste ce moment là que choisis son bébé pour vouloir voir le jour lol Suite à cet accouchement "rocambolesque", disons-le, notre jeune maman va se rendre à l'évidence que dorénavant elle sera seule pour élever son petit Marius. 
Mia est une jeune femme charmante quand on apprend à la connaître car je dois avouer qu'au début du roman, et notamment suite à son aménagement dans le Queens après la naissance de son fils, elle était un brin pimbêche à juger les gens trop vite sans même prendre le temps d'apprendre à les connaître... En effet, elle se fie trop aux apparences et elle comprendra, grâce aux gens qu'elle va côtoyer dans sa nouvelle vie, que l'argent ne fait pas forcément le bonheur.
Mia est le personnage qui va évoluer le plus dans ce roman, notamment quand elle va commencer à prendre conscience des gens qui l'entourent, elle perdra ses airs de "princesse" et laissera entrevoir la jeune femme qu'elle a toujours été dans le passé, une nana qui a du caractère, qui ne baisse jamais les bras comme lorsque sa nouvelle vie se montrera assez compliquée et qu'elle devra apprendre à jongler entre son rôle de maman solo, un boulot prenant mais aussi sa vie de femme, faut dire que son sexy baby-sitter, enfin celui de Marius lol ne lui facilitera pas les choses... mais surtout elle dit ce qu'elle pense quand elle a quelque chose à dire !
Mia ne sait vraiment pas juger les gens car elle est quelque peu naïve mais face aux difficultés qui se présentent à elle, elle saura rebondir et aller de l'avant mais surtout elle saura aussi accepter l'aide qu'on lui propose et cela va l'aider à s'ouvrir aux autres et petit à petit elle montrera enfin sa vraie personnalité, bien loin de l'image de princesse pimbêche que l'on pouvait avoir d'elle au début du roman et là j'ai vraiment commencé à l'apprécier et être touchée par ce bout'd'femme qui ne rêve que d'être heureuse avec son fils et pourquoi pas un homme sincère et fidèle à ses côtés.
Parlons maintenant de celui qui va semer sans le vouloir la zizanie dans la vie de Mia, à savoir Dominique Anderson, dit Doc, vous savez le conducteur de voiture qui a accompagné Mia à l'hôpital et lui a tenu la main, par une drôle de circonstance, de cette dernière alors qu'elle mettait au monde son enfant.
Doc nous est dépend comme un homme un peu "paumé" qui a parfois suivi de mauvais chemin et qui de part son allure se fait facilement cataloguer de bad boy. En effet, cet homme grand, tatoué, barbu et sexy ne laisse pas les autres indifférents et surtout il ne passe pas inaperçu. Pourtant très vite, on va découvrir un homme bien loin de l'image qu'il peut donner à savoir très gentil, aimable, altruiste et qui n 'aspire qu'à une vie saine, d'ailleurs il fait tout pour réaliser le rêve qu'il a avec son cousin Luck. A côté de cela, il a quand même du caractère, peu sembler parfois froid comme au début du roman mais c'est plus parce-que cet homme mystérieux et secret reste sur ses gardes qu'il donne cette impression.
Il vit dans le Queens, l'immeuble même où Mia va s'installer avec son fils pour commencer une nouvelle vie, dans un immeuble délabrée qui est tenu par Carmelle, un personnage haut en couleur qui fait pour lui office d'image maternelle, et où tous les habitants forment une sorte de grande famille grâce à cette femme qui est leur "lien"... 
J'ai vraiment été touchée et charmée dès le début par ce personnage beau, attentionné, poignant sans oublier son langage fleuri et aux joutes verbales drôlissimes avec la belle Mia, celle qui le trouble et qui saura ravir son coeur petit à petit. 
Alors que Doc a besoin d'argent pour payer ses factures et réaliser son rêve, le destin va de nouveau le mettre sur la route de Mia qui, devant reprendre son travail mais n'ayant personne pour garder son fils, ce dernier va se transformer en super baby-sitter, du style papa-poule pour le petit Marius, dont il a assez de mal au début à prononcer son prénom lol, et tous 2 tisseront une très belle relation et développeront un lien très fort s'attachant à ce petit comme s'il était le sien, ce qui ne manquera pas de faire craquer Mia qui se verra au fil du temps conquise par Doc... mais des embûches et certains rebondissements se mettront en travers de leur chemin et ils devront surmonter ses "obstacles" s'ils veulent être heureux et surtout laisser parler leur coeur.
My sweet baby-sitter est l'histoire de 2 âmes esseulées qui vont se retrouver à un moment opportun de leur vie et qui devront surmonter les fêlures de leur passé s'ils veulent pouvoir imaginer un futur des plus radieux.
Les personnages secondaires ont une place importante dans l'histoire où ils interviennent chacun leur tour car ils ont une grande importance, ou du moins la prendront, dans la vie de nos "héros" mais pas que.... dans leur vie à chacun d'eux. En effet, les concernant on ressent beaucoup d'entraide.  Parmi eux j'ai vraiment eu un coup de coeur pour Carmelle, cette femme noire qui prend soin de tous les locataires de l'immeuble qu'elle habite, comme une maman le ferait avec ses enfants. On peut dire qu'elle sera une aide précieuse pour Mia mais aussi pour le ptit Marius et sera de conseils avisés pour Doc. Une vraie crème cette femme mais qui ne se laisse pas faire pour autant car prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime, point commun qu'elle partage avec Doc lol Comment ne pas parler aussi du ptit Marius qui est le rayon de soleil de ce roman. 
Vous l'aurez sans doute compris, My sweet baby-sitter est un roman, je dirai même une comédie romantique où nos personnages seront confrontés à l'amitié, l'amour, la trahison, le mensonge, déceptions, jugement mais tout cela avec de l'humour, beaucoup de belles émotions sans oublier des rebondissements. Les nombreux sujets traités par l'auteure Mo Gadarr sans parfois légers quand d'autres se veulent plus sérieux mais toujours traités avec beaucoup de justesse et d'authenticité.
J'ai vraiment apprécié que l'histoire prenne son temps pour se développer tout au long du roman tout comme la relation entre Mia et Doc qui va évoluer en passant par différentes étapes.
La plume de Mo Gadarr est toujours aussi prenante et envoûtante sans oublier qu'elle devient vite addictive car plus on lit ce roman et moins on a envie de le quitter tant les pages se tournent rapidement sans que l'on ne s'en rende pas vraiment compte.  L'auteure nous offre l'alternance des points de vue entre nos 2 protagonistes principaux avec pour chacun d'eux un style bien différent concernant leurs ressenties. Un condensé d'émotions fortes et intenses qui ne vous laissera pas un seul moment de répit.
Au final, vous laisserez-vous tente par cette maman solo et son sexy baby-sitter ? En tout cas; moi, je vous conseille de découvrir sans plus attendre cette pépite que j'ai pris énormément de plaisir à lire.
Lien : https://lecturesaflots.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kimysmile
  23 septembre 2021
J'ai passé un joli moment de lecture ! Je suis assidue aux romans de l'autrice depuis le début, et j'aime la retrouver au fil de ses projets. En plus, ici, on est face à une maman célibataire et un baby-sitter plus que craquant, donc j'étais plus que hypée !
Dans ce roman, on rencontre donc Mia et son amoureux Raphaël. Lorsqu'elle tombe enceinte, tout semble idyllique…jusqu'au moment où elle se retrouve seule face à sa fin de grossesse et surtout après. Elle emménage dans un nouveau quartier et fait la connaissance de nouvelles personnes, dont Doc, qui va vite prendre une place importante dans son existence, et surtout dans la vie de son bébé !
Mo Gadarr, au travers de sa romance, va surtout mettre en exergue, avec beaucoup de fierté et d'amour, les mamans solos. Et ça, ça m'a beaucoup touchée ! Concernant la love story, elle prend son temps et s'installe doucement mais sûrement. Mia m'a parfois agacée, je l'ai trouvée aveugle face à ses ressentis mais heureusement, elle s'est bien rattrapée dans le dernier tiers. Doc, quant à lui, était très sympathique à suivre. le lien qu'il tisse avec le fils de Mia est touchant et j'ai d'ailleurs beaucoup aimé qu'il crée d'abord cette relation avec le petit garçon, et ce de façon bien distincte de ses sentiments naissants envers Mia. La romance reste classique dans son développement mais fonctionne plutôt bien. J'aurais juste souhaité un peu plus de piquant entre nos deux héros. Il faut dire que ma lecture précédente de l'autrice m'avait habituée a quelque chose de pluuuus électrique (la trilogie T'as qu'à maigrir!). Ici, on retrouve davantage de douceur, et c'est très bien aussi ! ⠀

Bref, un bon moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
martinebtn5
  13 octobre 2021
📚 My sweet baby-sitter
@mogadarrauteur en SERVICE PRESSE
Je tiens à remercier l'autrice pour son envoi et sa confiance.
Nous allons faire la connaissance de Mia Brown, une jeune assistante dans un groupe scolaire privé de Jersey City. Elle vit une idylle depuis un an avec Raphaël de la Tour Dupin. Elle va tomber enceinte. Un secret inattendu va l'obliger à s'enfuir et élever son enfant seule.
Dominique Anderson alias " Doc " va être l'inconnu qui était présent pour la naissance de son fils Marius alias " Mister M.
Doc est grand, tatoué mais son allure le fait passer pour un bad boys, un dealer. C'est un homme qui a souffert mais qui a le coeur sur la main. Il vit dans le Queens dans un immeuble délabré qui est tenu par Carmelle, une femme noire adorable qui prend soin de ses locataires. C'est un peu une figure maternelle pour Doc.
J'ai adoré Doc. il est vrai, humain, sensible. On le juge sur son apparence alors que quand on creuse on retrouve un homme qui est capable de tout pour aider.
Il ne faut pas se fier à l'apparence. L'habit ne fait pas le moine. Il faut essayer d'aller plus loin que ce qu'on voit.
Mia m'a beaucoup énervé. Elle rêve d'une vie de princesse, de mariage. Elle juge trop vite. Elle est naïve mais au fil de ma lecture, elle va changer et prendre conscience des vraies personnes qui l'entourent.
Mister M. est parfait. Il a cette connexion avec Doc qui m'a fait craquer. J'avais l'impression qu'ils se comprenaient.
Les sujets abordés par l'autrice sont bien construits. Son écriture est fluide. Y a des rebondissements, de l'action. Un combo parfait.
On peut rêver de paillettes, de licorne, de bisounours mais essayons quand même de rester les pieds sur terre. Tout le monde n'aura pas la chance de rencontrer un PRINCE avec son château de la belle au bois dormant.
" Il est une autre richesse que celle de l'or ou de l'argent, c'est l'amour de sa famille ".

" le bonheur n'est pas d'avoir tout ce que l'on désire mais d'aimer ce que l'on a ".
" N'oublions pas que l'amour commence dans la famille ".

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TPKLLBOOK_95
  09 novembre 2021
Mia vit une histoire avec un beau et riche français. Leur histoire est idyllique. Elle tombe enceinte, elle a peur de la réaction de Raphaël... Et pourtant là encore, il est parfait.
Peut-être trop !
Son conte de fées prend fin quand la réalité la rattrape.
Là voilà seule, sur le point d'accoucher de son enfant.
Elle tombe sur Doc, un grand barbu, tatoué de partout, qui n'inspire pas confiance et qui pourtant va s'avérer être un allié de choix.
Au point qu'il deviendra son baby-sitter !
Élever son fils, jongler avec son boulot qui lui prend de plus en plus de temps et vivre sa vie de femme... est compliqué pour Mia.
Mais elle peut compter sur Doc pour la seconder.
Enfin... Jusqu'à ce que les sentiments s'en mêle...
Cette histoire est addictive. C'est plein de "clichés" de romance, mais c'est pas grave parce que ça reste beau et sympa à suivre.
Parce que oui, la fille qui se retrouve seule, parce que son mec est un abruti fini, enceinte jusqu'au cou et qui va tomber sur un homme qui va faire des choses qu'un inconnu ne ferait pas forcément dans la vraie vie... Ce sont un peu trop de clichés rassemblés pour être vrai.
Pourtant je me suis laissée prendre au jeu.
J'ai adoré Doc, sa gentillesse, son humour, ses taquineries. le mec est inspirant, gentil comme pas possible. J'en veux un tout pareil, au moins dans mon entourage !
La relation entre Doc et le bébé est tellement belle. J'aime que ce soit autant mis en avant. Bon normal vous me direz on parle quand même d'un gars qui est baby-sitter. Mais leur alchimie est presque palpable, réelle et ça me touche particulièrement.
J'ai un chouille moins aimé Mia, du moins au début, sûrement parce que c'était répété qu'elle adoraiiiit sa vie de princesse, elle, pauvre assistante de prof sans le sou, "entretenue" par un homme riche. Vous voyez ce que je veux dire ? Mais une fois qu'elle se retrouve dans la mouise, elle s'ouvre, elle montre sa véritable personnalité, son altruisme, sa gentillesse... Et là ça fait plaisir qu'elle tombe sur un mec comme Doc parce qu'on peut réellement dire qu'ils sont fait l'un pour l'autre. Même si à des moments elle retourne dans ses travers et que je me suis dis "nan mais la meuf est matérialiste à mort en fait, l'argent et c'est tout". Sauf que c'est plus profond que ça. Elle recherche surtout la stabilité pour son enfant.
Carmelle est sûrement mon personnage préféré après Doc, ça faisait longtemps qu'un perso secondaire ne m'avait pas autant touchée.
La fin était à la fois mignonne, remplie d'amour, triste... Mais c'est celle que j'attendais. J'aurais cependant aimer avoir le point de vue de Mia en plus de celle de Doc. Un dernier ressenti pour la route.
Sinon c''est bien écrit, j'aime comment Mo tourne les choses dans ses romans, comment elle alterne entre le point de vue d'un perso à l'autre, surtout quand ils sont différents comme c'était le cas également dans "t'as qu'à maigrir". J'ai retrouvé la même plume. Entre moments émouvants, blagues, mis à nu des personnages pour comprendre leurs réactions à certains obstacles etc.
En bref je suis heureuse d'avoir découvert cette histoire. Et j'avoue que je ne serais pas contre un peu plus de Doc et Mia. Tant leur histoire était intéressante à suivre.
En bref : romance un peu cliché mais mims, relation homme/enfant plus qu'adorable, persos secondaires touchants et tout cela dans le Queens !
Lien : https://tchusspeacekissloval..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
KimysmileKimysmile   22 septembre 2021
C'est par cet enfant que tout a commencé et c'est par lui que tout recommencera.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : maman soloVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4709 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre