AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9798667663393
232 pages
Éditeur : Auto édition (19/07/2020)

Note moyenne : 4.59/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Challenge n°1- (Se) changer

Slim a une vie qui pourrait paraître idyllique : un boulot qu'elle aime, une petite fille adorable, un mec beau comme un dieu ainsi qu’une amie à la personnalité de dingue qui est toujours là pour elle. Seulement, Slim a aussi un appétit redoutable, le tour de taille qui va avec, une maladresse systématique et un terrible manque de confiance en elle.
Quand son compagnon la quitte du jour au lendemain, elle est déter... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Millelivresentete
  26 juillet 2020
Que vous pesiez 50, 60 ou 120 kilos, ne vous est-il pas arrivé de détester ce que vous découvriez dans le miroir le matin ? Sommes-nous toujours sympas avec notre corps ?"
Lorsque Mo GADARR a dévoilé ce qui se préparait pour son nouveau roman à paraître en auto-édition, quelque chose me disait que cette histoire allait forcément résonner en moi. Et lorsqu'elle a proposé un SP sur ce titre, j'ai foncé. Merci à toi de me faire confiance dans cette aventure !
C'est sur une description peu flatteuse qu'elle fait d'elle même, que j'ai rencontré Slima dite Slim, à l'accueil d'un collège de Mérignac dans lequel elle travaille. 1m75, 121 kgs ; elle nous immerge immédiatement dans ce qu'est son quotidien de personne rangée dans la catégorie "obèse" qui a tenté de rentrer dans "les normes esthétiques" sans jamais y parvenir car addicte aux grignotages. Rien dans son physique ne trouve grâce à ses yeux avec de trop de ci, pas assez de ça, en totale dévalorisation et ses pensées sont trop souvent renvoyées vers la nourriture qu'elle aime comme toute bonne vivante.
"Mes kilos en trop ? Je m'en fous même si je ne peux ignorer la douleur vive qui me broie le coeur quand on me renvoie dans les filets de ma grosseur"
Grande fan de romances, elle ne peut pas s'identifier aux héroïnes mais elle s'estime heureuse d'être en couple depuis 5 ans avec Grégory et d'avoir une adorable fillette de 4 ans, Lila. Et d'avoir, dans sa vie, Nawel, sa meilleure amie, ronde comme elle et toujours franche car en vraie amie, elle s'inquiète avant tout pour sa santé.
"Un homme qui m'aime et une petite folle adorable : n'est-ce pas ça le bonheur ?"
Mais lorsque l'être aimé fait ses valises, après des mots très durs échangés, la culpabilité de l'échec sentimental pointe son nez. Se retrouvant seule avec sa fillette, elle va se lancer dans un défi de taille : tenter de perdre ce poids qu'elle tient pour responsable de ses malheurs, avec l'aide d'Ulrich, coach en remise en forme et minceur qui n'a jamais connu l'échec – d'un genre un peu particulier et pas très avenant au premier contact, soyons claires -.
"L'heure est grave. Je dois maigrir quitte à supporter un tueur en série s'il le faut"
Prendre la décision de maigrir est quelque chose de difficile car demandant de l'investissement et de la patience. Et ce dernier trait de caractère n'est pas en première place parmi ceux de Slim ; ce qui pourrait bien lui occasionner certaines déconvenues dans son parcours. Ajouté à cela le comportement déconcertant de son coach, la rencontre avec Stanley, bellâtre se pâmant rapidement d'amour pour elle et son ex qui lui réserve des surprises inimaginables, Slim risque bien de regretter ses kilos en trop et son travail d'agent d'accueil pour ne même pas être sûre de ce qui l'attend à l'arrivée.
Bienvenue dans un monde où la minceur est reine et où les apparences peuvent être souvent trompeuses !
Sous ce caractère jovial et indifférent à la réalité, que cache Slim ?
Saura-t-elle garder le sens de la réalité et des priorités lors de sa rencontre commando avec Ulrich ?
D'entrée de jeu, l'auteure ne cache pas qu'il y a beaucoup d'elle dans ce roman, de son vécu et sûrement de son ressenti par rapport à un fait de société pas tabou mais dérangeant : l'obésité ou le surpoids chez les femmes. Et sincèrement, j'ai aimé le fait qu'elle ne s'en cache pas ; ce sujet-là étant particulièrement difficile à évoquer par les femmes qui sont concernées. L'étant de près – de manière moins importante mais quand même… -, ce roman a forcément éveillé en moi tout un tas de choses et une multitude de sentiments.
Mo GADARR revient en force avec ce feel good romantique tellement authentique de par tout ce qu'il contient de vérités sur le comportement ou de fausses excuses trop souvent rencontrées chez les personnes en surpoids et mal dans leur peau (chez moi la première !). Je n'avais pas lu 10 pages que j'avais l'impression de me prendre en pleine face un pan de ma vie dont je ne suis pas forcément fière.
C'est avec une justesse très fine que Mo GADARR développe le sujet choisi d'un bout à l'autre de ce livre. Elle évoque de manière parfaite toutes les embûches qui peuvent être rencontrées, tous les comportements qui peuvent découler d'un tel processus et le regard que l'on a sur soi mais aussi le regard des autres du début à la fin.
Au travers du personnage de Slim, l'auteure arrive à nous faire prendre conscience de ce qu'est la vie d'une personne en surpoids, ce qu'elle ressent physiquement et émotionnellement et le regard qu'une société trop exigeante pose sur elle. Et je peux vous dire que lorsqu'on connaît le sujet, ça interpelle sérieusement !
Sous sa jovialité communicative et sa touchante maladresse à répétition, Slim est une jeune femme que beaucoup aiment comme une amie mais sentimentalement parlant, ça ne s'est pas bousculé autour d'elle. Oui, elle a un compagnon, une adorable fillette mais on se rend compte qu'elle se repose sur ses acquis sans jamais imaginer que tout peut s'arrêter – ce que beaucoup d'entre nous font, n'est-ce pas ? - Elle a conscience de son problème de poids mais ne fait rien pour soigner son addiction au grignotage. Son homme l'aime, alors où est le problème ? Mais on ne sait jamais de quoi demain est fait !
Lorsque Greg va la quitter et que sous la pression familiale Slim va décider de prouver à tout le monde qu'elle est capable de maigrir, c'est à l'évolution d'une Slim qu'on va assister au fil des pages. Je ne vais pas vous spoiler l'histoire mais l'auteure a parfaitement su retranscrire ce parcours pas toujours rose, où toute décision a son importance et où toute rencontre peut être décisive. Dans ce roman, tous les personnages ont leur importance et reflètent bien une réalité parfois dure avec des textes percutants et attristants.
J'avoue que je n'ai pas su en vouloir à Slim pour son comportement laxiste et insouciant en matière de poids; je ne vaux pas mieux qu'elle malheureusement, la volonté m'ayant quitté il y a 3 ans. Professionnellement, elle est parfaite dans son travail et en tant que maman, elle est sans nul doute possible, totalement accomplie et aimante envers sa fillette – qui notons-le, n'a pas sa langue dans sa poche comme tout enfant de cet âge -.
"T'as qu'à maigrir et papa va r'venir..."
Il faut dire que côté familial, Slim n'est pas vraiment aidée avec une mère obsédée par la perfection, une soeur dont la silhouette se rapproche plus de celle des mannequins fièrement exhibés sur les pages glacées des magazines ; donc, une famille qui ne l'a jamais comprise et a enchaîné brimades sur brimades. Ce côté familial de l'histoire peut être parfois poignant à lire surtout lorsqu'il s'agit du comportement et des paroles d'une mère envers son enfant. Malheureusement, c'est un passage obligé car il ne faut pas se voiler la face : ça doit bien exister !
« Je commence à espérer que d'ici quelques mois tu puisses un jour devenir superbe ! Alors surtout, ce soir, ne t'empiffre pas comme tu as l'habitude de le faire quand tu sors, hein ? »
Que dire de Greg ? le moins possible puisqu'il est à l'origine du bouleversement de la vie de Slim. Il l'a quitté mais il est présent tout au long de l'histoire, compte tenu qu'il est le père de son enfant. Parti mais toujours bien présent !
Et le fameux coach Ulrich, voulez-vous que je vous en parle ? Parce que là, c'est un sacré personnage avec certaines zones d'ombre sur lesquelles on a qu'une envie c'est de lever le voile dessus. Je pourrais dire que Mo GADARR l'a parfaitement chouchouté tant il m'a fait passer par des sentiments tellement différents. C'est en partie grâce à lui qu'on a cette notion de feel good car il est à l'origine – avec Slim - de joutes verbales détonantes, de situations cocasses, d'échanges piquants. Je l'ai détesté, je l'ai adoré, il m'a fait fondre. Imprévisible, versatile, Mi-ange, mi démon, il m'a fait craqué sous toutes ses facettes.
"Ici, celui qui l'ouvre est celui dont j'ai recueilli la sueur de ses efforts et surtout tous ses kilos en trop ! Toi, vu ton poids, je te garantis qu'on ne t'entendra pas de sitôt "
Enfin, il y a Nawel, la meilleure amie qui tout du long est là pour soutenir son amie de ce chamboulement. Aussi Stanley, pour lequel un mystère plane jusqu'au bout et qui m'a laissé dubitative car je ne suis pas arrivée à m'attacher à lui à cause de son comportement. Oui, il m'a agacé sérieusement ! Et Gunter, le père d'Ulrich, que j'ai aimé petit à petit. Très beau personnage, très juste. Oserais-je dire un peu plus humain que son fils ?
La réussite d'un amaigrissement ne passe pas seulement par la volonté de le faire pour soi ou pour quelque raison esthétique que ce soit. Ça passe aussi par le parler positif dans lequel on saura trouver la force nécessaire pour parvenir au bout d'un parcours de longue haleine. Mais aussi par l'aide extérieure qui nous pousse vers le haut et non pas vers le bas. Et ce roman est l'illustration parfaite que des paroles toutes faites, que les paroles vont plus vite que la pensée, que des mots durs et blessants peuvent être prononcés ; rendant finalement, la personne en surpoids, seule responsable de sa situation et de ses malheurs. Mais la beauté est-elle la seule chose qui compte ? Ne dit-on pas que la beauté intérieure est plus importante que la beauté extérieure ?
"T'es la meilleure peu importe le poids que tu fais. Il te suffit de prendre confiance en toi et tu peux réussir n'importe quoi"
Cette histoire parlera, sans aucun doute, de manière forte, à toutes ces femmes qui souffrent de leur apparence, du regard de la société et des codes esthétiques qu'elle impose. Personnellement, j'ai fait le deuil de cette caractéristique physique ; un peu résignée à l'image que Slim a d'elle-même. Je n'ai jamais cru qu'il fallait s'affamer pour espérer mincir, comme nous le promettent des publicités que je trouve mensongères et vendant de la poudre aux yeux, et je préfère garder mes rondeurs qu'elles soient gênantes ou non avec toutes les contraintes que cela m'occasionne.

Mo GADARR ne se pose pas en donneuse de leçons ; elle point juste du doigt des réalités douloureuses où pour être intéressante, pour espérer s'habiller de manière attrayante ou tout simplement être aimée, il faut entrer dans une grille de mensurations parfaites. Mais comme elle le dit si bien,
"L'amour n'est pas une question de kilos"
C'est bel et bien une romance feel good de haute qualité, que nous offre sur un plateau Mo GADARR. C'est un sacré retour qui m'a ravi et c'est en quelques heures à peine que j'ai dévoré cette gourmandise, car oui, moi aussi, je suis une gourmande mais pas que de nourriture : de la vie et d'excellentes histoires aussi. Et là, ma gourmandise a été en partie comblée car c'est quoi cette fin ? Forcément, nous sommes sur un T1 donc il y a une suite que j'ai hâte de découvrir. Car impossible que je reste sur ma faim trop longtemps !
Vous aimez cette auteure, vous aimez les romances feel good et vous voulez une belle lecture ! T'as qu'à maigrir – T.1 fait partie de ces belles surprises de l'été. Alors, n'hésitez plus ! C'est un beau coup de ♥ pour moi !
Lien : https://www.millelivresentet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FloppyCorse
  27 août 2020
Ayant toujours été ronde, combien de fois me suis-dit,ou entendu dire "T'as qu'à maigrir" ... le titre m'a intriguée et donnée envie d'en découvrir plus. Une lecture très agréable, un personnage vraiment très touchant dans sa lutte contre l'obésité et ses kilos indésirables.
La vie de Slim, 28 ans, paraissait idyllique avec un mari beau comme un dieu, une petite fille de 4 ans, Lila qui la comble de bonheur et un boulot qu'elle aime... Pourtant tout va éclater quand son mari, du jour au lendemain lui apprend qu'il la quitte. Cette dernière n'arrive pas à y croire dans un 1er temps et pourtant elle devra se rendre à l'évidence que c'est malheureusement la réalité. Elle pense que tout est liée au laisser-aller qu'elle a eu depuis la naissance de sa fille et pour le reconquérir va se mettre eau régime strict. C'est donc lors de sa quête pour perde du poids que nous allons suivre les péripéties de Slim car faut dire qu'avec elle rien n'est simple et que de nombreux événements vont se succéder dans sa vie.
Slim est obèse et elle ne cache pas qu'elle a un appétit redoutable. Elle travaille à l'accueil d'un collège ce qui fait qu'elle est confrontée en permanence aux regards des autres, surtout celui de ses collègues qui ne se gênent pas pour être "vache" envers elle. Jusque là, elle semblait hermétique aux regards déplacés et paroles méchantes des autres, mais depuis le départ de l'homme de sa vie, et après son amer constat quand elle se rend enfin compte qu'elle s'est "perdu" en route depuis quelques années, elle a bien plus de mal à garder son sourire en toute circonstance et très vite on comprendra qu'elle a toujours souffert de ses moqueries sans jamais se rebiffer car elle n'avait pas toujours les armes pour se défendre. Mais c'est une nouvelle Slim que nous allons voir évoluer sous nos yeux à fil de note lecture et je ne parle pas que du point de vue de son combat contre ses kilos en trop !
Slim a un regard très dur sur elle ce qui l'empêche de voir la réalité en face. de plus, elle n'est pas vraiment soutenue et rassurée par son entourage et je dois dire que j'ai exécré le comportement de sa soeur et surtout celui de sa mère (y a des baffes qui se sont perdues en route). C'est une jeune femme voluptueuse, authentique, pétillante, pleine de vie et d'humour, très maladroite également (ce qui fait son charme car certaines situations sont vraiment très marrantes) mais surtout qui manque de confiance en elle.
C'est un personnage à la fois fort et fragile, parfois agaçante mais surtout touchante. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour elle et j'ai vécu son combat à ses côtés comme si c'était aussi un peu le mien.
Déterminé à perdre coûte que coûte ses kilos, elle suivra les conseils du compagnon de sa mère Gunther et sera suivi par un coach aussi bien sportif que nutritionniste qui n'est autre que le fils de ce dernier, Ulrich. La pauvre Slim va en baver et pas que sur le plan physique car elle devra essuyer bien des déconvenues et trouvera toutes sortes d'embûches sur son chemin qu'elle essayera d'affronter du mieux qu'elle le peut. Dans cette lourde quête, elle pourra compter sur le soutien de sa fille Lila, qui est sa principale motivation surtout lorsque leur "relation" semble menacée et c'est une vraie "lionne" qui va apparaître. Elle rencontrera bien des personnes et certaines seront de belles rencontres alors que certaines amitiés se déferont au fil du temps. En effet, Slim ne saura plus vraiment sur qui elle peut vraiment compter et elle commettra de ce fait certaines erreurs qui lui serviront de leçon. Cela n'aidera pas Slim a trouvé sa place dans ce monde bourré de préjugé, où l'on est bien trop souvent, malheureusement, jugé sur son physique avec tous les clichés que cela engendre. Elle s'ouvrira à nous sans aucun filtre et nous fera part de ses complexes, ses doutes, ses peurs, ses remises en questions mais surtout ses envies. Au final, on la voit évoluer tout au long du roman.
Deux personnages parmi tous ceux qui graviteront autour de Slim (en plus de sa fille bien évidemment) seront assez important à l'histoire et à sa vie. 
Il s'agit d'Ulrich, son coach redoutable, autoritaire, froid, très dur dans ses paroles qui se veulent bien trop souvent blessantes, odieux, détestable, imbu de lui-même, arrogant et j'en passe car je pourrai vous en écrire toute un page de "qualités" (c'est ironique, bien entendu) de la sorte. Pourtant très vite ce personnage m'a intriguée car je l'ai trouvé vraiment mystérieux mais aussi et surtout complexe. En effet, il est très difficile à cerner car on ne sait jamais sur quel pied dansé avec lui car il souffle le froid (parfois con*ard de 1ère) et d'autre fois se souciant des autres. Dès sa rencontre avec Slim, on s'aperçoit très vite qu'il méprise et exècre les gros, il ne se gêne pas pour le clamer haut et fort se foutant de la souffrance que ses mots peuvent engendrer, mais on n'en comprend pas le pourquoi ??? On sent que quelque chose cloche avec lui et on comprend assez rapidement qu'il a un passé difficile qui fait de lui un homme écorché mais on a si peu d'informations que l'on a vraiment envie de découvrir ce qu'il a vécu et j'avoues que du coup j'ai hâte de pouvoir me plonger dans le tome 2 qui lui est consacré. J'espère qu'il permettra de lever le voile sur ce personnage aussi mystérieux qu'intriguant qui a su par moment me toucher et m'émouvoir. Que cache-t-il au fond de lui ? Pourquoi un tel comportement envers Slim ?
Ensuite vient le personnage de Stanley qui a l'air d'être le gendre idéal sur le papier. Il est coach lui aussi à la salle de Gunther. Lui va se montrer adorable, tendre et protecteur envers Slim mais y a quelque chose en lui qui me gêne et je ne saurai pas vraiment vous dire quoi !!! Il est bien "trop" : trop gentil, trop poli, trop adorable, trop à l'écoute, trop serviable, à en faire trop surtout niveau compliments... si vous voyez ce que je veux dire ?!
Les autres personnages secondaires ont une place importante dans l'histoire. Il sont bien exploités mais chacun possède aussi sa faille ce qui lui rend plus authentiques et réels. Petit coup de coeur à la ptite Lila qui apporte innocence, fraîcheur et insouciance dans la vie de Slim mais aussi dans l'histoire. Elle est une vraie bouffée d'air pur.
"T'as qu'à maigrir" est un roman réaliste, traitant des thèmes de société tels que l'obésité, les préjugés, les dérives des régimes, etc... où l'on peut se retrouver facilement en certain personnage ou certaines situations. Les thèmes abordés ont fait l'objet de recherches abouties et sérieuses mais sont bien souvent suivi de moments plus légers. 
Ce roman mêle romance mais aussi leçon de vie car il nous ouvre les yeux sur ce que l'on peut nommer la "grossophobie". En effet, dans notre société qui à tendance à ne nous montrer que des femmes taille mannequin s'habillant en 34-36, on oublie bien souvent que le norme est plutôt des femmes avec des formes et qui aimeraient pouvoir assumer leurs rondeurs sans avoir peur du regard des autres... et cela l'auteure nous délivre ce message à merveille à travers cette agréable histoire.
J'ai beaucoup aimé les piques et la répartie des personnages et notamment les joutes verbales qui se jouent entre Slim et Ulrich et qui amène un peu "d'action" dans l'histoire car on ne sait jamais qui aura le dernier mot lol
L'intrigue est vraiment menée à bien et se dévoile tout au long de notre lecture ce qui a attisé ma curiosité. J'avoues que je n'ai vraiment rien vu venir jusqu'à la fin qui se termine en une sorte de cliffhanger. On se doute qu'on n'est pas au bout de nos surprises et cela nous tient en haleine en attendant de pouvoir peut-être avoir les réponses à nos questions dans le tome suivant que j'ai vraiment hâte d'enfin connaître le ressenti d'Ulrich.
La plume de Mo Gadarr, que je découvre à travers ce roman, est fluide, moderne, authentique et prenante. L'auteure a su faire ressortir les émotions de ses personnages à tel point que l'on a l'impression de partager leur ressenti... mais pas que, car elle les a aussi exploité au maximum à travers leur caractère, leur vie, leur relation, etc...
En conclusion, je vous invite à découvrir ce roman qui saura vous toucher et n'attendez pas trop longtemps pour suivre Slim dans son dur combat contre les kilos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  11 août 2020
J'ai beaucoup aimé lire Mo Gadarr dans ses précédents romans, la façon dont elle a de présenter la psychologie de ses personnages m'avait marqué. le thème qu'elle aborde ici, est une réalité à laquelle beaucoup de femmes sont confrontées : être en surpoids, voir même en obésité. Un thème sensible qui me touche personnellement et je savais que j'allais forcément m'y retrouver.
Je ne sais pas si l'on lit ce livre, de la même façon quand on est « grosse » et quand on ne l'est pas !? dans ma tête, j'ai envie de dire non, en tout cas on ne l'appréhende pas de la même manière. Disons que quand on est « grosse », on ressent à cent pour cent, ce qu'elle vit, la façon dont les autres la traitent car nous l'avons vécu et ça fait mal. Si on ne l'est pas, on peut comprendre ou s'imaginer ce que cela ferait mais c'est différent toutefois. Par contre je pense que la plume de Mo Gadarr a cette facilité à exposer l'aspect psychologique des sujets qu'elle traite, suffisamment bien pour rendre les émotions intactes et palpables. de mon côté, j'ai été saisie par l'intensité des émotions que j'ai éprouvé en lisant ce roman. J'ai été profondément touchée par ce que vit Slim, et à aucun moment, je ne l'ai jugé car je sais à quel point cette situation est dure et pénible à vivre.
Ce roman, c'est l'histoire de Slim, oui c'est son prénom, cette jeune femme, maman d'une petite fille, en couple, travaille à l'accueil d'un collège. Slim est obèse, elle le vit dirons-nous d'apparence plutôt bien puisqu'elle est heureuse, avec un homme qui l'aime et donc c'est que son poids ne cause pas de problème. Pour elle, tout semble allait bien, malgré les critiques, les remarques sur son apparence physique et ce d'inconnus, comme de collègues ou encore des membres de sa famille. Mais voilà que son homme lui annonce qu'il la quitte, et l'une des raisons mise en avant pour expliquer cette séparation, c'est le fait qu'elle se soit laissée aller. Pour elle, c'est donc son obésité le problème, et perdre du poids va devenir quelque chose d'obsessionnel, s'imaginant que son ex reviendra lorsqu'elle ne sera plus obèse. Elle se lance alors dans un régime stricte, suivie dans des instituts spécialistes.
C'est lors de cette démarche, qu'elle fera la connaissance d'un certain nombre de personnes. Des femmes, des hommes, tous concernés par ce milieu autour du corps. C'est là que l'histoire de Slim prend un tournant particulier, car elle va être à la fois encourager par certains, mais aussi jugée ou encore critiquée par d'autres, qui n'hésitent pas à détruire l'image que l'on peut avoir de soit avec des propos acerbes, méchants et gratuits, mais destructeurs pour le moral des personnes fragilisées par une telle condition. Et c'est auprès de toutes ces personnes qu'elle va devoir se battre pour perdre du poids. La narration unique de Slim ne nous permet que d'avoir son point de vue sur tout ce qu'elle vit, et nous n'aurons pas toutes les réponses à nos interrogations par rapport à telle ou telle attitude des personnages, cela occasionne alors bien des doutes sur qui est bon et qui ne l'est pas !?
Slim est prise alors dans une frénésie de la perte de poids, mettant son corps en danger pour voir le poids sur le balance baisser. Elle veut prouver à tous qu'elle peut y arriver, mais en faisant cela elle occulte tant de choses qui se passent autour d'elle. le fait de maigrir devient son leitmotiv mais à mauvais escient et si cela semble être pour elle, la réponse à tous ses problèmes, cela peut aussi en créer d'autres, perdre du poids rapidement n'est pas anodin. Beaucoup de choses vont changer avec elle, comme si cette course dans laquelle elle se lance, emportait tout sur son passage. Elle va faire la connaissance de quelques hommes qui joueront un rôle important dans sa vie et les changements qui s'opèrent mais elle ne semble pas tout voir, et nous qui sommes spectateurs, sommes alors alertés par ce qui pourrait être de faux jugements. Slim commettra des erreurs, se retrouvera dans des situations difficiles et se sentira à de maintes reprises complètement perdue par ce qu'elle vit, par la tournure que prend sa vie.
Mon coeur n'a pas cessé de se serrer pour Slim et toutes ces femmes qui vivent ce problème de poids. Nous vivons dans une société où l'image de la femme qui est véhiculée par la publicité, les médias, le cinéma même, est d'être mince, voir maigre et si on ne rentre pas dans les canons de la mode, on souffre ! On souffre de cette différence, on souffre du regard des autres, de leurs jugements, de leurs conseils, de leur déception… pour eux cela semble si facile : « il te suffit de maigrir ». Oui mais si c'était si facile que cela, personne ne serait gros, mais non chacun vit ce surpoids à sa manière, certaines femmes s'assument et le vivent bien, je les admire, mais la plupart se cachent derrière des faux semblants, des sourires forcés et elles en souffrent beaucoup.
Bon, vous l'aurez compris, c'est un bouquin qui m'a pris aux tripes, j'ai eu le coeur serré à de maintes reprises, et l'héroïne malgré tout ce qu'elle traverse, reste admirable. de bien des façons, elle n'est pas parfaite et si parfois, elle est maladroite, tant dans ses déplacements que dans ses actions, elle ne lâche rien. Et puis, elle craque parfois, mais elle garde la tête haute, même si son raisonnement n'est pas toujours le bon et s'il est faussé par les faux semblants de ceux qui l'entourent. Être prise dans la frénésie d'un régime, peut être dangereux, car perdre du poids peut devenir cette chose primordiale dans ce moment de vie, et on en oublie facilement le reste. Cela parait complètement irréaliste, mais le mal être des gens en surpoids est telle, que si cette perte des kilos peut prendre le dessus sur des choses essentielles, malgré tout l'amour qu'on leur porte.
A travers l'histoire de Slim, on aborde donc ce problème qu'est d'être en surpoids, mais Mo Gadarr parle aussi de la condition de la femme à différents moments de sa vie. Ici, nous évoquons aussi celles qui sont mères célibataires, et ce à quoi elles sont confrontées. A travers sa relation avec sa fille, celle avec son ex compagnon et plus encore, nous serons confrontés à des situations difficiles comme la garde de leur enfant, ou encore la façon dont l'autre vous perçoit. Slim va vivre des moments difficiles, on va être dérouté par la tournure que va prendre cette séparation, ébranlant alors nos coeurs de maman. Tout semble foutre le camp ! Les autres personnages qui l'entourent nous permettent aussi d'appréhender d'autres sujets en lien avec Slim, même si nous n'avons pas encore tous les tenants et les aboutissants de leur histoire à eux, ces hommes qui par exemple, l'ont aidé d'une manière ou d'une autre, à maigrir. Mais ils vont parfois lui donner confiance en elle, parfois au contraire anéantir cette confiance, mais elle vivra auprès d'eux des expériences différentes et elle continuera à se surpasser d'une manière ou d'une autre, à leur contact, et encore une fois sans eux.
A la fin de ce tome, tout ne nous est pas dévoilé, il y a tellement de choses qui nous intriguent mais que l'on n'arrive pas encore à bien cerner. le prochain tome est donc très attendu pour avoir enfin toutes ces réponses, et pour voir ce qui va advenir de tous ces personnages que j'ai pris plaisir à lire dans ce premier opus. La façon dont il nous sera proposé de les suivre, est d'autant plus intéressante, mais je ne vous en dis pas plus, sachez juste que je suis très impatiente de retrouver Slim, cette femme qui m'a beaucoup touchée. Je n'ai pas abordé en détails les personnages masculins qui l'entourent, sans les citer dans ma chronique, pour la simple et bonne raison que je ne souhaite pas vous dévoiler ce qu'il se passe avec eux. Les découvrir au fil des pages, et se faire notre propre opinion sur chacun d'eux est important pour bien saisir cette histoire, et je ne souhaite pas influencer un avis ou un autre sur l'appréhension de leurs personnages. Mais sachez qu'ils sont très intéressants à découvrir, et plein de surprises.
J'ai adoré ma lecture, je ne m'y attendais pas, je me suis sentie concernée et peinée de voir ce que sont les réactions des gens qui sont le reflet d'une société qui n'est pas tolérante, ni très belle et qui est pourtant la notre. Il est difficile d'y trouver sa place parfois et si on dit que l'on se fout du regard des autres, ce n'est pas totalement vrai, car il peut parfois faire très mal. La plume de Mo Gadarr m'a encore une fois convaincue, tout comme dans ces précédents romans, elle a su jouer avec la psychologie des personnages et elle a aussi réussi avec cette histoire à semer le doute sur le comportement des autres personnages. On reste alors dans l'attente de découvrir le pourquoi du comment, et de tout savoir d'eux ! Elle aborde encore une fois des thèmes forts et d'actualité qui touchent certains d'entre nous, et elle le fait avec une véracité des faits qui déstabilise par moments. J'attends la suite avec impatience !
Lien : http://www.livresavie.com/ta..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MaynaOrevesdesmots
  25 août 2020
J'ai découvert cette histoire sur Wattpad en faisant partie de la Team lecteur de l'auteure. J'avoue avoir adoré ce qu'elle nous proposait, si loin de ce que l'on trouve dans le genre habituellement. Car oui Slim n'est pas une héroïne façonnait par les stéréotypes de la beauté actuelle, qui rencontre le prince charmant et finit ses jours avec. Loin de là. Et si j'avais déjà beaucoup aimé la version en ligne que je découvrais au fur et à mesure des chapitres postés, celle-ci est encore plus aboutie, plus travaillée et soignée. Les changements opérés m'ont surpris et ravi.
On rencontre Slima Mira, jeune femme dans une vie bien rangée avec son compagnon Grégory et leur fille de 4 ans Lila. Elle est assistante de direction dans un collège et se prépare à fêter l'anniversaire de son chéri en lui faisant une surprise. En effet elle a acheté de la lingerie sexy pour lui plaire en espérant relancer le désir de son compagnon et finir la soirée avec des galipettes absente dans leur couple depuis quelques mois. Mais rien ne se passe comme prévu durant cette soirée et Greg la quitte. Étant obèse elle est sûre que le problème vient de là et sur les paroles de sa fille qui lui dit « T'as qu'à maigrir » elle se lance dans un régime pour reconquérir Greg. le nouveau compagnon de sa mère alias Gunter tient un centre sportif « Commando Gunter » alliant les régimes avec un nutritionniste qui n'est autre que son fils Ulrich. Il est détestable, ne se gêne pas pour pousser Slim dans ses retranchements et lui livrer des mots durs sur son obésité. Slim ne se laissera pas faire et répondra à chacune de ses attaques.
Pourquoi Ulrich est-il si acerbe avec elle ? Va-t-elle réussir à perdre du poids ? Va-t-elle reconquérir Greg ? Où tout ce cheminement va-t-elle la mener ?
En premier abord je tiens à dire que ce roman peu parfois paraître dur avec Slim et face à l'obésité mais l'auteure ne démontre que des vérités actuelles. Les jugements, les paroles blessantes sont malheureusement ce que l'on peut observer dans notre société aujourd'hui mais l'auteure nous livre un message fort car Slim va faire face à tout ça, se battre face aux critiques injustes et douloureuses. Et cette bataille lui réservera son lot de surprises parfois mauvaises mais aussi très belles. C'est un cheminement long et dur mais il faut aller au bout pour en découvrir toute la pleine mesure et la revanche de Slim sur des années difficiles où elle n'était considérée qu'à travers son obésité. Il est loin d'être grossophobe je vous l'assure.
Slim va vouloir perdre du poids et cela le plus vite possible qui a mettre sa santé en péril. Elle n'a pas de temps à perdre pour séduire à nouveau Greg sans qui elle ne se voit pas avancer. Cela va rendre fou son coach Ulrich qui a horreur des régimes stricts et restrictifs et qui pourtant a en horreur l'obésité. Pourquoi ? Ça on ne le sait pas, il reste très secret par rapport à sa vie et son passif et ce tome est uniquement du point de vue de Slim ce qui entretient le mystère. Mais au vu de ses diverses réactions au cours du roman on imagine plusieurs scenarii même si je sais lequel est le bon ayant déjà eu l'honneur de découvrir le tome 2 en Team lecteur.
La relation coach/stagiaire est donc très explosive. Il lui balance des remarques très piquantes et Slim ne se gêne pas pour lui rendre. Petit à petit cela devient même leur mode de communication qu'ils recherchent l'un l'autre et qui s'adoucit en taquineries. Car si Slim voulait plaire à Greg un évènement important va la faire changer d'avis et elle le fera pour Lila avant tout. Au départ elle va pouvoir compter sur Nawel sa BFF ronde également mais très vite le sort va s'acharner et elle va se retrouver bien seule. Sa lutte n'en sera que plus difficile alliant régime, sport, solitude et maman solo. Et Greg va l'enfoncer encore plus avec une demande horrible. C'est là qu'elle va rencontrer Stan un autre coach de chez « Commando Gunter » qui sera doux, tendre, affectueux et gentil. Il fera fondre son coeur mais ses attentions sont souvent too much et les apparences sont souvent trompeuses.
Au fil des pages Slim évolue considérablement que ce soit en tant que femme, en tant que maman et en tant qu'amante. Elle se découvre elle-même et va tendre vers ce qu'elle espère la meilleure version d'elle-même. Car au fond elle manque beaucoup de confiance en soi et est malheureuse. Ulrich aussi brute soit il sera toujours présent dans les moments cruciaux pour lui tendre la main dont elle a besoin ou la pique qui la fera réagir. Mais il reste le connard de première face à Stan qui est le Lister Beau Gosse & Gentil qui gâte Slim.
Qui des deux hommes va ravir le coeur de Slim ? Je vous laisse découvrir par vous-même.
C'est une belle romance chick lit que nous livre Mo Gadarr qu'on a plus l'habitude de lire dans un registre Dark. Néanmoins les thématiques abordés sont dures et ne nous laisse pas insensibles : obésité, maman solo, solitude, troubles alimentaires. Comme elle le précise dans une note avant-propos, elle nous livre un bout d'elle-même qui rend si particulier et unique ce roman si loin des codes de la NR actuelle.
J'ai beaucoup aimé Slim mais aussi Ulrich qui est pourtant si détestable mais il m'intrigue tellement. La plume me séduit toujours ainsi que les messages véhiculés à travers une intrigue bourrée de mystères, de douleurs et d'humour. En somme un beau coup de coeur et il le tarde de découvrir la version retravaillée du tome 2 qui est la PDV d'Ulrich. Comme le dit l'adage une histoire à toujours deux versions.
Lien : https://auxrevesdesmots.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Loudesboisblog
  21 octobre 2020
T'as qu'à maigrir raconte l'histoire Slim, une mère en surpoids et qui n'arrête pas de grignoter. Un soir, alors qu'elle pensait vivre une vie de rêve et être aimée pour qui elle était, Greg, son compagnon et père de Lila, décide de rompre. Alors pour le reconquérir, Slim décide de prendre une décision qui va changer sa vie (ou du moins son quotidien) : faire du sport.
J'ai trouvé ce livre très bien écrit et très intéressant. Pourquoi ? Parce qu'on peut voir la détresse d'une personne en situation de surpoids. Mais je ne parle pas de la physique, je parle de toutes les remarques grossophobes dont elle est victime. Ce livre s'intéresse vraiment à la psychologie de Slim, entre les remarques et la faible estime d'elle qu'elle possède, c'est compliqué. Elle va même se mettre à suivre un régime beaucoup trop strict qui peut la mettre en danger.
D'ailleurs, cela permet aussi de sensibiliser à la perte de poids. Régulièrement, on nous rappelle que perdre trop rapidement peut s'avérer dangereux, surtout si on suit un régime très strict où on se retrouve à compter toutes nos calories. En dehors de ça, il y a vraiment l'image que Slim a d'elle-même. C'est simple, pour elle, on ne peut pas s'intéresser à sa personne parce qu'elle est obèse.
J'ai trouvé le personnage de Slim très touchant, un peu égoïste, mais touchant. Elle pourrait faire n'importe quoi pour sa fille et j'ai trouvé ça vraiment beau. C'est quelqu'un qui est déterminé et qui veut tout faire pour atteindre ses objectifs. Sa fille, Lila, est un personnage aussi adorable qu'espiègle, elle a la naïveté des enfants et tient des propos parfois très blessants sans s'en rendre compte. Cela donne un cocktail plutôt étonnant.
Après j'avoue que côté homme, j'ai l'impression que nous avons encore de beaux secrets à apprendre. Stanley comme Ulrich changent un peu d'avis comme de… t-shirt de sport ? Ils font un peu les girouettes et on a dû mal à les suivre, mais j'ai hâte d'en savoir un peu plus sur eux !
Et puis, j'ai bien aimé l'idée que les apparences sont trompeuses et qu'on ne doit pas toujours se fier à sa première impression. le point fort de ce livre est vraiment le travail sur la psychologie et le mal être qu'un surpoids peut engendrer, surtout quand la terre entière se permet de faire des réflexions sur son corps.
En bref, une très jolie surprise écrite avec beaucoup de légèreté, mais beaucoup de ressentis. C'est vraiment plaisant, et surtout important, de pouvoir lire ce genre de romans qui ne culpabilisent pas, qui ne dénoncent pas, mais qui tentent de nous faire comprendre qu'on soit être bien dans notre peau et qu'il faut s'aimer comme on est.
Lien : https://loudesbois.fr/2020/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : obésitéVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3848 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre